Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
En savoir plus

Partagez cette publication

NOUVELLES
PARODIES
BACHIQUES,
MELEE S
VAUDEVILLESDE
O U
RONDES DE TABLE.
ordre parRecueillies & mifes en
Christophe Ballard,
Imprimeur de MufiqueJeul &
de UNoteur Chapelle du Roj.
TOME III.
A PARIS,
Rue -Saint Jean de Bauvais au Mont, ParnafTc,
M. D. C C I I.
Avec Privilège 5*dg Majefii,MONSIEUR,A
MONSIEUR
LE COMTE
D'A YEN.
L
VO N S I M R,\^MÈ^
La confiance avec laquelle vousj'ofe prefent<?r «
Trcifiéme Volume des Parodies Bachique*
,
nm fuite de vMi aveztfi Vafârobanon dmt kewrfE F I E.T R
Quelque que foit cet horrs\deux fémurs. foibUhs f
vous n'aurez égard qu'an zèlequemart feftere,
,- e "* eroiraj trop heureux vousl'anime ,qui & j fi
que ]i des moindres occafionsdaignez profitefiuffrir
jetémoigner (terej)ec7 fuisv$m Avec combienpur ,
2H AT S JE V Mi
tres-humble & rrêVobeiïWtVotte
aServiteur, C. B a i l r d.AVERTISSEMENT.
E S deux premiers Volumes des Nou-
velles Parodies Bachiqjjes , ont
reçus trop favorablement du Public,été
pour ne pas donner lieu d'efperer que
ce troifîémeaura lemême fort : du moins
n'a t'on épargné le rendre digne delàrien pour cu-
riofité des Connoifleurs,& c'eft l'attention que l'on a
eueIn'y rien inférer de fuperflu,qui en a retardé l'Im-
preflktn Les parodiés dontd'une année. Airs , étoient
compofés les deux premiers Tomes , avoient été ti-
rés des Pièces de Monfïeur de Lully , rangées félon
le temps de leur reprefentation : Les Opéra des au-
tres Maîtres qui ont fuccedé à ce grandHomme
,
ont été le même ordre jufqu'àdifiribuez dans , ce-
& ont fournyluy de Venus & Adonis, la ma-
tière de ce troiféme Volume. On n'a pas cru néan-
moins devoir raiTembler indifféremment tout ce qui
aufe prefentoit , mais on s'eftborné choix des Air^
les plus connus , & les plus approuvés.
Comme remarquéon a que les Vaudeviuu
étoient plus de commerce que les Airs parodiez,
ona crû devoir augmenter le nombre des premiers.
Et pour les varier davantage on les a coMp-,
pcz de fîx en fîx par un nouveau Refrain
: ainfi l'on
trouvera dans feulce Tome neuf Rondes de Table;
au lieu que les deux précédens n'en contenaient que
chacun trois. Cette nouvelle diipofition ne peutman-
quer d'agréer au Public dont on a confulté le, goût,
& c'eft l'unique règle fequ'on propoferapour la corn»
pofition du quatrième V«)um« OjU'oû fera moùi$^
tendre que. celuy-cy.OPERA
PARODIEZ AUPRESENT
VOLUME.
C IA H L I E.
Z E P H I R E & FLOU
T H E T I S & PELE'E.
BNE'E&iAYlNIJ
CORONIS,
S T E'E.A R
L C I DA E,
OD I D N.
E' E.M E D
E'.I R CC
E'A G E K E & C A L F|T H U Ç
LES SAISONS.
ARIANE & BACHUS.
LA NAISSANCE DE VENUS,
t&â?S
TABLE
AL PHABETIQJJE
DES PARODIES.
i ma Climene. p<tgi 51AH
e
iAh que d'un verre a demi Confier . 16plein. 4
i ;Ah que le vin eft délectable 7*
%•Ah! quelle folie.' Couplet $9
iAh qu'il eftdoux quand on eftamoureux t 40
,
Allons Amis, ça mettons-nous en traia,, 84
fAller à la guerre. Couplet i . 134.
Amis goûtons le doux repos. 8t
UuiJ. a aeax. je bois uu iwug^ £, Q
pas le feul qui foûpire. Coupl.Amis je ne fuis j«. 1x5, , imitons cet excellent Cynique. n^
Amis chez cette aimable ïqu'on eft bien HôteiTe,
Couplet Jîxiéme. ïiî
Amis, rqoiïiilbns nous. $g
Amis , voicy comme je paiTc la vie. Couplet t*. 1^4
croire?Amy, Taurois-tu pu 4
Amy que tu fais peu d'honneur. 4t,
Avec un cœur fi délicat, fi tendre 4
5
Bachus eft aimable. 3
eBoy
, ma Philis , boy de ce vin. Couplet . J3i
eBouteille , dont nous fomme^ foux. Couplet . i*
y,
TAU!.
buvons eft douxÉuTûfil , ; ah ! Qu'il de boire! fl?
Buvons tous à pleine taiie. Couplet i*. io>
C
C'en eft fait , injufte Climene. »3*
Celle de nous faire accroire. CoupUt jA 9
par leC'eft vin que je jure Silvie, 4*
C'eft trop de peine. iz
Ce vin rit dans le verre, a deux. 103
Cher Amis que les repas., €9
Combien d'Amans , déaaigneufe Silvie. 4#
D
Dans ce troupe immortelle.Palais eft la 56 ces lieux que Bacchus a d'attrait^ 79
Dans nos Prairies. Couplet %•, 1% un feftin. ilS
Depuis trop long-temps. $%
g--Docteur, J« îon Latin. CoupUt Jiiv
vien-tu cher, Votâo ?P'où 114
E
Encore un ccrnp qu'en peut-il arriver, ?
Couplet i 4!
finies bcatu^» ^ «*:vain, f H ruus yuusrlâtez.En 54
F
régner le calme dans ces lieux.Jpay 14©
H
Heureux dans une vie obfcure. tâ
I
pour tous vallant deux écus. Couplet i£j*ay 3.
le matin. Couplet 2.demande dés 15Je
Îc fais ma félicité. 11o
e jure trogne.par le vin, dont je rougis ma 37
mes toute ma gloire à boire. 115Je
mesune éclanche au-delTus du pinacle. Coupl 4.116Je
n'aime plus grâce à Bachus. S7Je ,
ne cormois point la tendreiTe. 1#^
JçTABLE.
ne fçanroîs donner dans la razaie. Coupl. 3. ftJe
que le vin.fensJe 94
deluis cornent n'aimer plus Silvie. Çoupl, 1. joJe
fuis las, belle Silvie. Couplet 1» 3XJe
L
La jeune Cloris. Couplet z* 2.J
L'Amour languit Venus n'a point de grâce.,
Couplet, 1. 5y
La plus belle Bergère. Couplet t. ^9
Le vin chafTe la triftefle. 107
vin nouveau. CoupletLe 1. 7f
Les vins font verds , mon Compère. Çoupl. G. 8
Les yeux de Silvie. Couplet
3. $5
fuisLorfque je au Cabaret. Hf
Lucas eft aimable. 115
M
Malgré l'efclavaze. $i
N
Ne crains amour Coupl. 1.pas qu'un extrême*. jt
Non, rien n'eft plus agéable. Couplet X5.
Nos plus fiers ennemis. Couplet i. 131
O
O l'humeur gaillarde. Couplet 1. 3
On dit par yvrogne.CwpUt 11tout que je fuis un v
On ne parle bas.icy 7?
P
Parle icy ians crainte. 131
Patapatapan Dieux Quel fracas de guerre ! %x:
Peut-on jamais avoir ou chagrin. I
Philis j'aime bien mieux. li
,
Piarrot , û m fçavois. 13«
Plus j'ay bû, plus je demande â boire. 44
Pour arrêter le cours rapide. 45
Pour chafTer le chagrin. 34
Pour parvenir à vous plajr> CtafUt 4,» 2

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin