Communiqué de presse Lancement de la campagne visant à protéger ...

Publié par

Communiqué de presse Lancement de la campagne visant à protéger ...

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 411
Nombre de pages : 8
Voir plus Voir moins
Communiqué de presse
Ne détournez pas le regard!
Lancement de la campagne visant à protéger les
enfants et les adolescents de l’exploitation sexuelle
dans le tourisme
Le tourisme sexuel impliquant des enfants
n’est pas rare. Même sur des sites touri-
stiques très lointains, l’exploitation sexuelle
des enfants constitue un acte criminel. Elle
est passible de sanction dans la mesure où
il existe des indices tangibles. Pourtant, le
nombre de cas non recensés est élevé, la
preuve de l’acte commis étant souvent dif-
ficile à démontrer.
Pour y remédier, le 2 novembre 2010, un
jour avant l’ouverture du Congrès natio-
nal du Tourisme Travel Trade Workshop
TTW à Montreux, le Secrétariat d’Etat à
l’économie SECO et ECPAT Switzerland
ont lancé à Berne la «Campagne trilatérale
pour protéger les enfants et adolescents
de l’exploitation sexuelle dans le touris-
me». Peu auparavant, les pays germano-
phones voisins, c’est-à-dire, l’Allemagne
et l’Autriche avaient déjà annoncé de leur
côté l’alliance trilatérale pour la protec-
tion des enfants entre gouvernements,
autorités, organisations de protection de
l’enfance et associations de voyage.
La campagne est réalisée en partenariat
avec le SECO en Suisse, les ministères de
la Famille et de l’Economie en Allemagne,
le Ministère fédéral d’Economie, de la
Famille et de la Jeunesse d’Autriche ainsi
que les représentants de ces trois pays de
l’organisation internationale ECPAT. Par
des mesures ciblées, ils visent à activer la
sensibilisation à l’intérieur de ces trois pays
à l’égard du tourisme sexuel impliquant
des enfants. «Au-delà des frontières, nous
exprimons la volonté politique et éco-
nomique de donner la possibilité à tous
les enfants et adolescents du monde de
mener une vie de dignité» disait Eric Schei-
degger, directeur adjoint du SECO.
Une politique fin prête
Depuis plusieurs années, le SECO s’est
activement engagé dans l’élaboration du
Code de Protection de l’enfance dans le
secteur touristique et a soutenu sa mise en
oeuvre à l’étranger par des projets de dé-
veloppement économique. La campagne
de sensibilisation représente la continuité
du Code de conduite pour l’industrie du
voyage initié en Suisse en 2003 par ECPAT
Switzerland. Elle contribue à répartir sur de
nombreuses épaules la responsabilité de la
protection des enfants et des adolescents
contre l’exploitation sexuelle dans le touris-
me. «Notre engagement doit avoir un im-
pact efficace à long terme», souligne Eric
Scheidegger du SECO: «Je fais appel à tous
les acteurs de la branche touristique suisse
pour qu’ils se joignent à notre engagement
et nous soutiennent dans nos actions.»
La protection des enfants et des adolescents contre le tourisme sexuel se verra véritablement renfor-
cée: La Suisse, l’Allemagne et l’Autriche feront front commun contre le tourisme sexuel impliquant des
enfants et ceci au-delà des frontières nationales. Le 2 novembre 2010 à Berne, le Secrétariat d’Etat à
l’économie SECO et ECPAT Switzerland, le service spécialisé contre la prostitution des enfants de la
Fondation Suisse pour la Protection de l’Enfant ont lancé la «Campagne trilatérale pour protéger les
enfants et adolescents de l’exploitation sexuelle dans le tourisme». Au centre de cette campagne se
trouvent un spot vidéo largement diffusé et de nouvelles possibilités pour signaler des cas suspects
par Internet. A cet effet, la Suisse a mis au point un formulaire d’annonce en ligne unique en son gen-
re à l’échelle mondiale: www.stopchildsextourism.ch.
1
Stiftung Kinderschutz Schweiz
Fondation Suisse pour la Protection de l’Enfant
Fondazione Svizzera per la Protezione dell’Infanzia
ECPAT Switzerland
2 novembre 2010 | Délai d’attente: Mardi, 2 novembre 2010, 10:15
Les touristes sont invités à ouvrir les
yeux et à agir
La campagne vise à resserrer les liens du
réseau de protection des mineurs. Entre
autres, elle devrait permettre de fournir
aux autorités de poursuite pénale plus
d’informations sur des cas suspects et leur
permettre de poursuivre les enquêtes. La
nouvelle alliance aimerait donc bien ani-
mer des voyageurs et employés responsa-
bles du secteur touristique à les accompa-
gner dans cette démarche.
«Nous pouvons prévenir les abus sexuels
si nous ne détournons pas notre regard»
– ainsi le message insistant du petit spot
vidéo
*
qui sera largement diffusé par le
biais de l’alliance des trois pays en tant
que première mesure de sensibilisation.
Il devrait motiver les voyageurs à signaler
les cas suspects de tourisme sexuel impli-
quant des enfants au moyen du formulaire
d’annonce en ligne.
Pour la première fois, les trois pays mettent
à disposition des adresses de signalement
faciles à retenir. Cette initiative se base
sur le formulaire d’annonce suisse www.
stopchildsextourism.ch reconnu en tant
qu’exemple de «bonne pratique» dans
les milieux touristiques internationaux. Ce
formulaire a été mis au point en 2008 par
l’Office fédéral de la Police, fedpol, en col-
laboration avec le service spécialisé ECPAT
Switzerland de la Fondation Suisse pour la
Protection de l’Enfant. «Par cette offensive
de communication transfrontalière, nous
frayons de nouvelles voies», expliquait Jac-
queline Fehr, Présidente de la Fondation
Suisse pour la Protection de l’Enfant lors
de la conférence de presse. «Nous sommes
certains que nous pouvons ainsi déceler
davantage d’incidents et par conséquent
mieux protéger les enfants.»
La branche touristique se joint
à cette initiative
Le secteur touristique apporte également
son soutien à la campagne. De nom-
breuses entreprises de l’industrie du tou-
risme montreront le spot sur l’itinéraire,
sur le site touristique ou d’autres lieux à
large audience. L’entreprise TTW Manage-
ment AG assure la promotion du spot au
Congrès du Tourisme à Montreux. Et les
cinq signataires renommés
**
du Code de
Protection de l’enfance (ancien Code de
conduite) affirment leur engagement à
diffuser le nouveau cours en ligne pour
prévenir le tourisme sexuel impliquant des
enfants destiné aux professionnels du
tourisme (www.childprotection-tourism.
org). Cet outil gratuit devrait qualifier les
employés du secteur touristique à réagir
par rapport à des indications et à signaler
des cas suspects. Le cours qui est désor-
mais disponible dans sept langues a été
élaboré par ECPAT Allemagne en coopé-
ration avec l’industrie du tourisme.
*
Le spot a été produit basé sur le film „Witness“,
développé par l’organisation d’aide à l’enfance
Terre des Hommes et le Bundesministerium
für Familie, Senioren, Frauen und Jugend. La
vidéo «Kleine Seelen» (Petites âmes) montre
l’importance de ne pas détourner le regard pour
pouvoir prévenir l’exploitation sexuelle impli-
quant des enfants. Le spot est disponible unique-
ment en allemand.
**
Les entreprises suivantes ont signé le Code
de Protection de l’enfance en Suisse: Hotelplan
(2003), Kuoni (2006), Accor Hotels Switzerland
(2007), Globetrotter Travel Services (2007), Fédé-
ration Suisse des Agences de Voyages (2008).
Liens
»
www.stopchildsextourism.ch
(Téléchargement de vidéos)
»
www.seco-cooperation.ch
»
www.kinderschutz.ch
»
www.childprotection-tourism.org
»
www.ecpat.net
»
www.thecode.org
Stiftung Kinderschutz Schweiz
Fondation Suisse pour la Protection de l’Enfant
Fondazione Svizzera per la Protezione dell’Infanzia
ECPAT Switzerland
Hans-Peter Egler
SECO, Coopération et Développement économiques,
Chef Promotion Commerciale
Tél. +41 31 324 08 13
Mail: hanspeter.egler@seco.admin.ch
Ronja Tschümperlin
Directrice ECPAT Switzerland, Service spécialisé contre la
prostitution des enfants, la pornographie enfantine et le
trafic d’enfants de la Fondation Suisse pour la Protection
de l’Enfant
Tél: +41 31 398 10 10
Mail: ronja.tschuemperlin@kinderschutz.ch
2
Programme Conférence de presse
Mardi, 2 novembre 2010
|
09:30 – 10:15
Centre de presse du Palais fédéral,
Bundesgasse 8-12, Berne
Lancement de la campagne visant à protéger les
enfants et les adolescents de l’exploitation sexuelle
dans le tourisme
Introduction
Eric Scheidegger, Directeur suppléant du SECO
Message vidéo trilatéral
Interventions
»
Hans-Peter Egler, Chef Promotion Commerciale, SECO
»
Jacqueline Fehr, Présidente de la Fondation Suisse pour la Protection de l’Enfant
»
Matthias Leisinger, Chairman Board of Directors de l'organisation du code ( TheCode.org)
»
Andy Keller, Chef de groupe de travail de la FSAV «Environnement & Affaires sociales»
»
Beat Burkhardt, Chef de commissariat suppléant de l’Office fédéral de la police (fedpol)
Spot «Kleine Seelen»
(«Petites âmes»)
Questions & Réponses
Clôture
Eric Scheidegger, Directeur suppléant du SECO
3
Stiftung Kinderschutz Schweiz
Fondation Suisse pour la Protection de l’Enfant
Fondazione Svizzera per la Protezione dell’Infanzia
ECPAT Switzerland
Who is who
Secrétariat d’Etat à l’économie SECO
Le SECO est le centre de compétence de
la Confédération pour toutes les questions
de politique économique. Le centre de
prestations Coopération et Développe-
ment économiques du Secrétariat d’Etat à
l’économie (SECO) est chargé de la plani-
fication et de la mise en œuvre des me-
sures économiques et commerciales dans
le cadre de la coopération suisse au déve-
loppement.
Le SECO a deux objectifs principaux: sou-
tenir l'intégration des pays partenaires
dans l'économie mondiale et favoriser leur
croissance économique durable. Le SECO
contribue ainsi à la réduction de la pau-
vreté. Pour ce faire, le SECO intervient en
priorité pour promouvoir la stabilité des
conditions cadre économiques, renforcer
la compétitivité, assurer la diversification
des échanges, mobiliser des investisse-
ments suisses et étrangers et améliorer
l'infrastructure de base. Le SECO s’engage
également pour le tourisme durable et,
dans ce cadre, il apporte son soutien à la
mise en oeuvre du Code de Protection de
l’enfance ainsi qu’à la campagne trilatérale
visant à protéger les enfants et les adole-
scents de l’exploitation sexuelle dans les
milieux touristiques.
ECPAT Switzerland / Fondation
Suisse pour la Protection de l’Enfant
Par le biais de son service spécialisé ECPAT
Switzerland la Fondation Suisse pour la
Protection de l’Enfant se mobilise contre
le tourisme sexuel impliquant des enfants,
la pornographie enfantine et le trafic
d’enfants en Suisse et à l’étranger. La Fon-
dation dirige le service ECPAT- le repré-
sentant de la Suisse d’ECPAT International
(End Child Prostitution, Child Pornography,
and Trafficking of Children for Sexual Pur-
poses), une organisation de protection de
l’enfant, active à l’échelon mondial ECPAT
est le seul réseau reconnu au niveau inter-
national qui se consacre exclusivement à la
prévention et à la lutte contre l’exploitation
sexuelle des enfants et des adolescents à
des fins commerciales.
ECPAT International est membre de
l’organisation globale du Code (TheCode.
org) qui a pour objectif d’introduire à ni-
veau mondial le code de conduite pour la
protection des enfants contre l’exploitation
sexuelle dans les milieux touristiques. Par
l’intermédiaire de son organisation mère,
ECPAT Switzerland, chargée de promou-
voir la mise en œuvre du Code de Protec-
tion de l’enfance en Suisse, est partenaire
nationale de l’organisation du Code.
ECPAT Switzerland collabore étroitement
avec les autorités ainsi qu’avec certaines
institutions gouvernementales et non gou-
vernementales. Il lui incombe de mener
l’actuelle campagne trilatérale en Suisse,
car l’association ECPAT est convaincue
que seuls les efforts communs fournis par
l’économie privée, les gouvernements, les
organisations de protection de l’enfance et
les autorités de poursuite pénale pourront
à long terme permettre d’offrir aux enfants
concernés un avenir digne d’être vécu.
Office fédéral de la police fedpol
Les tâches de police de la Confédération
sont concentrées au sein de l’Office fédéral
de la police (fedpol). Fedpol accomplit des
tâches de police judiciaire, de police de sé-
curité et de police administrative ainsi que
des tâches de soutien et de coordination à
l’intention des autorités partenaires de la
Confédération et des cantons.
Ces tâches comprennent entre autres la
lutte contre la criminalité transfrontalière
organisée et la poursuite d’infractions liées
à l’exploitation sexuelle d’enfants à des fins
commerciales.
En coopération avec ECPAT Switzerland,
le commissariat «pédophilie et porno-
graphie» a élaboré en 2008 le formulaire
d’annonce, (impliquant les autorités et
disponible en quatre langues) qui permet
de signaler les soupçons d’infractions as-
sociées au tourisme sexuel impliquant des
enfants. Il est reconnu au plan internati-
onal comme l’exemple même de «bonne
pratique», et symbolise la collaboration
efficace basée sur le partenariat entre les
autorités de poursuite pénale et les ONGs.
4
Stiftung Kinderschutz Schweiz
Fondation Suisse pour la Protection de l’Enfant
Fondazione Svizzera per la Protezione dell’Infanzia
ECPAT Switzerland
Conférence de presse
Mardi, 2 novembre 2010
|
09:30 – 10:15
Who is who
FSAV
La Fédération Suisse des Agences de Vo-
yages (FSAV) est l’organisation professi-
onnelle des agences de voyages en Su-
isse, comptant près de 970 membres qui
participent pour 80% environ au chiffre
d’affaires global du secteur des voyages.
Avec le groupe de travail «Environnement
& Affaires sociales», la FSAV s’engage en
faveur d’un tourisme responsable.
Depuis la signature du Code de Protection
de l’enfance en 2008, la FSAV soutient
les activités d’ECPAT Switzerland, et ce,
surtout en mettant à disposition de ses
membres du matériel d’information et de
sensibilisation ainsi qu’en organisant des
formations.
Dans le cadre de la campagne trilatérale et
en qualité de représentant du secteur tou-
ristique, la FSAV revêt une importance par-
ticulière grâce à la diffusion du spot «Klei-
ne Seelen» et au formulaire d’annonce.
L’organisation du Code
(TheCode.org)
L’organisation internationale «Tou-
rism Child-Protection Code», ou bien
l’organisation du Code (TheCode.org),
est une organisation non gouvernemen-
tale avec siège à Stockholm et secrétariat
à New York. Depuis 1998, l’organisation
du Code travaille avec succès à la mise en
œuvre au niveau mondial du Code de Pro-
tection de l’enfance (ancien Code de con-
duite), le premier code de conduite visant
à protéger les enfants de l’exploitation se-
xuelle dans le tourisme.
Le Code est un instrument efficace impli-
quant plusieurs parties, et regroupe ECPAT
International, l’Organisation Mondiale du
Tourisme (OMT), l’OMT, l’UNICEF, les au-
torités, les organisations de protection
de l’enfance ainsi que des entreprises de
l’économie privé
e et des associations qui ont
signé le code de conduite. Actuellement, ce
nombre s’élève à 971 entreprises dans 40
pays différents.
5
Stiftung Kinderschutz Schweiz
Fondation Suisse pour la Protection de l’Enfant
Fondazione Svizzera per la Protezione dell’Infanzia
ECPAT Switzerland
Conférence de presse
Mardi, 2 novembre 2010
|
09:30 – 10:15
Formulaire d’annonce
Le formulaire d’annonce pour les cas
suspects de tourisme sexuel impli-
quant des enfants
Les cas suspects de tourisme sexuel im-
pliquant des enfants qui sont observés à
l’étranger peuvent être signalés en Suisse
aux autorités de poursuite pénale. A cet
effet, l’Office fédéral de la police (fedpol)
met à disposition un formulaire d’annonce
sur Internet: www.stopchildsextourism.ch.
Le formulaire a été mis au point en colla-
boration avec le service spécialisé ECPAT
Switzerland de la Fondation Suisse pour la
Protection de l’Enfant. Par le déploiement
du formulaire d’annonce existant en quatre
langues, la Suisse a joué le rôle de pionnier
au niveau mondial et a été présenté au
«IIIe Congrès mondial contre l’exploitation
sexuelle des enfants et des adolescents» à
Rio de Janeiro comme l’exemple illustrant
la «bonne pratique».
Marche à suivre:
Toute personne qui soupçonne que
quelqu’un a menacé ou porté atteinte à
l’intégrité sexuelle d’un enfant peut le si-
gnaler sur le site Internet de fedpol. Afin
d’éviter les abus, les communications ne
sont pas anonymes. Les différentes ru-
briques proposées permettent une de-
scription précise des évènements et des
faits observés, tout en fournissant des in-
dications détaillées sur la personne suspec-
tée. Une fois réceptionnées par fedpol, les
communications sont triées, puis soumises
à une première évaluation. S’il s’avère que
les informations sont fondées et utiles, la
Police judiciaire fédérale (PJF) les transmet
aux services de police cantonaux concer-
nés, ou à Interpol et Europol pour les cas à
portée internationale,
Jusqu’à présent, une douzaine de cas su-
spects on été signalés, faisant en grande
majorité référence à des observations
faites au Cambodge, en Thaïlande, Bel-
gique, Indonésie et Egypte. L’expérience
réalisée avec le formulaire d’annonce se
révèle être positive. Les rédacteurs des an-
nonces ont transmis des informations qua-
litatives et claires dans leur contenu.
Le formulaire d’annonce est mis à disposi-
tion de toutes les personnes souhaitant si-
gnaler des observations faites à l’étranger,
mais il a été conçu plus particulièrement à
l’intention des employés d’agences de vo-
yage et de leurs clients.
ECPAT Switzerland
Le formulaire d’annonce a été mis au point
en collaboration avec ECPAT Switzerland,
le service spécialisé contre la prostitution
des enfants, la pornographie enfantine et
le trafic d’enfants de la Fondation Suisse
pour la Protection de l’Enfant. L’un de ses
domaines d’activité clé est la prévention et
la lutte contre la prostitution enfantine et
le tourisme sexuel impliquant des enfants
par la sensibilisation du public et la mise
en œuvre dans le secteur touristique Su-
isse du Code de Protection de l’enfance,
un code de conduite contre l’exploitation
sexuelle des enfants dans le tourisme.
Le tourisme sexuel impliquant des
enfants est un crime
Par tourisme sexuel impliquant des en-
fants, on entend l’exploitation sexuelle des
enfants et des adolescents à des fins com-
merciales par un adulte qui voyage en de-
hors de son pays ou de sa région d’origine.
Les organisations criminelles, la pauvreté,
la violence domestique, les fausses pro-
messes ou les menaces transforment les
enfants en victimes du tourisme sexuel.
Les délinquants sexuels en voyage abusent
de leur supériorité sociale et financière par
rapport à la population locale et profitent
des différences entre le système de pour-
suite pénale en vigueur dans le pays con-
cerné et ceux de leur pays d’origine. Pour
cette raison, les autorités de poursuite
pénale, les organisations de protection de
l’enfance et les gouvernements travaillent
de plus en plus ensemble au niveau inter-
national. Le principe d’extraterritorialité
permet dorénavant l’arrestation des dé-
linquants sexuels en voyage aussi bien
sur le site touristique que dans leur pays
d’origine. Les actes de nature sexuelle
commis sur des enfants seront poursuivis
en justice selon l’art. 187 du CP. Selon la
gravité du délit, d’autres articles de loi
peuvent être appliqués (par ex.: art. 189
du CP – Contrainte sexuelle, ou art. 190
CP – Viol).
6
Stiftung Kinderschutz Schweiz
Fondation Suisse pour la Protection de l’Enfant
Fondazione Svizzera per la Protezione dell’Infanzia
ECPAT Switzerland
Conférence de presse
Mardi, 2 novembre 2010
|
09:30 – 10:15
Child-Protection Code
Les signataires suisse du Code de
Protection de l'enfance assurent la
promotion généralisée du formulaire
d'annonce et soutiennent le cours en
ligne.
Le code de conduite pour protéger les
enfants contre l’exploitation sexuelle à
des fins commerciales dans les milieux
touristiques, anciennement appelé Code
de conduite, s’intitule depuis 2010 ‘Code
de Protection de l’enfance’* et compte
désormais 971 signataires dans 40 pays
différents (août 2010). En Suisse, le Code
de conduite a initialement été appliqué
en 2003 sous forme d’un projet pilote.
Aujourd’hui, plusieurs protagonistes con-
nus dans le secteur touristique l’ont signé.
Le sujet de la prévention du tourisme se-
xuel impliquant des enfants a même fait
son entrée dans les formations des Écoles
Suisses de Tourisme.
Le service spécialisé ECPAT Switzerland
de la Fondation Suisse pour la Protection
de l’Enfant agit en tant que représentant
national (Local Code Representative) de
l’organisation internationale du Code (The-
Code.org), mettant en œuvre le Code de
conduite au niveau mondial. Il agit dans la
mise en oeuvre du code de conduite, assu-
re que des actions de sensibilisation soient
menées sur le tourisme sexuel et effectue
le monitoring annuel des membres suisses,
y compris celui du groupe Hotelplan (de-
puis 2003), Kuoni Travel Holding (2006),
ACCOR Hospitality Switzerland et Globe-
trotter Travel Services (depuis 2007 pour
tous deux), ainsi que celui de la Fédération
Suisse des Agences de Voyages (2008).
Dans le cadre de la consultation construc-
tive et critique qu’offre ECPAT Switzerland
aux signataires du Code, les progrès et
défis de la mise en oeuvre du Code de
Protection de l’enfance dans l’entreprise
figurent au tout premier plan. Le fait de
fixer ensemble des objectifs concrets pour
l’année à venir garantit la poursuite du dé-
veloppement stratégique de l’engagement
pour la protection de l’enfance.
Le Code
Le Code de Protection de l’enfance visant
à protéger les enfants contre l’exploitation
sexuelle dans le tourisme constitue un ou-
til de prévention très efficace, développé
par les organisations de protection de
l’enfance en coopération avec le secteur
du tourisme. Depuis plus de dix ans, le
Code a compétence dans le domaine de
la prévention du tourisme sexuel impli-
quant des enfants; il est reconnu et promu
par l’Organisation Mondiale du Tourisme
(OMT), le Fonds des Nations Unies pour
l’enfance (UNICEF), l’Organisation pour
la sécurité et la coopération en Europe
(OSCE), l’Union européenne (UE) et le Se-
crétariat d’Etat à l’économie (SECO).
Il donne aux acteurs de la branche tou-
ristique la possibilité de protéger les en-
fants de la meilleure façon possible contre
l’exploitation sexuelle dans le tourisme. Les
six mesures du Code portent surtout sur
l’introduction officielle d’une philosophie
d’entreprise contre le tourisme sexuel im-
pliquant des enfants, sur la formation du
personnel dans le pays d’origine et sur les
sites touristiques, l’adoption de clauses
figurant dans les contrats signés par les
intermédiaires, l’information des clients, la
coopération avec les partenaires locaux des
sites touristiques, ainsi que l’établissement
de rapports annuels destinés à ECPAT et
portant sur les actions menées.
Depuis 2007, outre les voyagistes, d’autres
acteurs de l’industrie du tourisme peuve-
nt signer une version du Code adaptée à
leurs besoins, c’est-à-dire, les associations
de tourisme, agences de voyages, compa-
gnies aériennes ou de navigation, bars,
boîtes de nuit, prestataires de services lo-
caux, agences, restaurants et hôtels.
Le secteur du tourisme mise sur le
formulaire d’annonce
Cette année, lors des entretiens de monito-
ring, tous les signataires suisses ont assuré
vouloir informer davantage les clients et em-
ployés quant au formulaire d’annonce basé
sur les textes édictés par les autorités www.
stopchildsextourism.ch et indiquer l’existence
du cours en ligne gratuit www.childprotec-
tion-tourism.org ou encore de l’intégrer dans
leurs formations. Un grand pas est désormais
franchi vers une meilleure protection des en-
fants contre l’exploitation sexuelle à des fins
commerciales dans le tourisme.
7
Stiftung Kinderschutz Schweiz
Fondation Suisse pour la Protection de l’Enfant
Fondazione Svizzera per la Protezione dell’Infanzia
ECPAT Switzerland
Conférence de presse
Mardi, 2 novembre 2010
|
09:30 – 10:15
Cours en ligne
Le cours en ligne d’ECPAT «Comment
protéger les enfants de l’exploitation
sexuelle dans le tourisme et l’industrie
du voyage» est désormais disponible
dans plusieurs autres langues.
Depuis la journée mondiale du tourisme du
27.09.2010, le nouveau cours en ligne est
disponible en Suisse et fait avancer d’un
grand pas la prévention de l’exploitation
sexuelle des enfants à des fins commer-
ciales. www.childprotection-tourism.org
a été développé par ECPAT Allemagne en
coopération avec le secteur du tourisme et
mise sur une éducation approfondie des
professionnels du tourisme à ce sujet. Hé-
bergé par l’Académie allemande du Tou-
risme (Deutsches Seminar für Tourismus)
à Berlin, le cours s’adresse tant aux parti-
culiers intéressés qu’aux professionnels du
tourisme et de l’industrie du voyage.
Le cours dispose d’une structure modulaire
et informe sur la gamme de mesures de
protection de l’enfance qui peuvent être
mises en œuvre dans les différents do-
maines. Le cours est gratuit et peut être su-
ivi en un court laps de temps (env. 30min)
sur le lieu de travail ou dans un autre
endroit disposant d’un accès à l’internet.
Des vidéoclips et des unités interactives
rendent le cours plus agréable sans pour
autant utiliser des images choquantes. Le
matériel employé fournit des informations
de fond sur la nature de l’exploitation des
enfants sur des sites touristiques spéci-
fiques, les rapports avec l’industrie du
tourisme et les actions de prévention que
les professionnels du tourisme peuvent
mener dans le cadre de leur travail. A cet
effet, des exemples d’exercices spécifiques
ont été développés pour le travail dans les
hôtels des sites touristiques, le personnel
des agences de voyages, les voyagistes et
d’autres décideurs.
Le cours en ligne, lancé en décembre 2009
en anglais, est déjà utilisé dans le monde
entier. Il est actuellement disponible dans
les langues suivantes: allemand, français,
espagnol, italien, néerlandais et estonien.
La version française a été réalisée et finan-
cée par ECPAT Switzerland. Les versions en
suédois et en thaïlandais suivront vers la fin
de l’année 2010.
Il est bien évident que les signataires su-
isses prennent leur engagement pour la
protection des enfants au sérieux comme
le montre leur bonne disposition à inclure
le cours en ligne dans leurs formations ou
à en informer leurs employés. La possibilité
de former des employés en fonction dans
leur domaine d’activité sur la prévention
du tourisme sexuel impliquant des enfants
contribuera de manière décisive à la pro-
tection de l’enfance et il convient de ne
pas en sous-estimer l’importance.
Le secteur réagit de manière tout à fait
positive. Les partenaires jugent le cours
comme innovateur et d’actualité au vu
de sa simplicité d’utilisation et de son ef-
ficacité pour le peu de temps qu’il faut y
consacrer. Même si le cours en ligne ne
peut et ne doit nullement remplacer les
formations intensives, il constitue une
bonne base pour de futures formations et
pour consolider le savoir déjà acquis. En ef-
fet, l’organisation internationale du Code
met l’accent sur la responsabilité particu-
lière de l’industrie du voyage consistant à
devoir sensibiliser ses employés. Matthias
Leisinger, Head of Corporate Responsibility
chez Kuoni, Chairman Board of Directors
de l'organisation du code (TheCode.org) et
membre du Board «Tour Operators Initiati-
ve for Sustainable Tourism Development»
(TOI) insiste sur le point que «Le touris-
me n’entraîne pas l’exploitation sexuelle
des enfants, mais les délinquants sexuels
profitent des structures touristiques. Nous
avons pour mission de maintenir la base de
l’activité touristique, c’est dans notre inté-
rêt et dans celui de la population locale.
Tous ceux qui travaillent dans ce secteur
ont un rôle à jouer. Nous pouvons tous
contribuer à mettre en œuvre ce code de
conduite.»
8
Stiftung Kinderschutz Schweiz
Fondation Suisse pour la Protection de l’Enfant
Fondazione Svizzera per la Protezione dell’Infanzia
ECPAT Switzerland
Conférence de presse
Mardi, 2 novembre 2010
|
09:30 – 10:15
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.