Les règles de la nouvelle orthographe en bref

Publié par

Un petit guide résumant les règles de la nouvelle orthographe édité par le site de l'Orthographe recommandée. A télécharger et à garder sur le bureau de son ordinateur !

Publié le : jeudi 29 septembre 2011
Lecture(s) : 5 728
Voir plus Voir moins
Cette publication est accessible gratuitement
L i s t ed ’ i n f o r m a t i o nOrthographe en direct .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .Les règles de la nouvelle orthographe…en bref Ce document est une version facilement imprimable du miniguide « La nouvelle orthographe, parlons-en ! », disponible sur le site www.orthographe-recommandee.info. Ce document est librement reproductible. Au cours des siècles, la langue française a largement évolué, et son orthographe a fait l’objet de plusieurs réformes. Aujourd’hui,l’orthographe du français connait une nouvelle évolution. Ce document vous présente de façon synthétique lesrectifications orthographiques (« nouvelle orthographe »)proposées par les instances francophones compétentes, parmi lesquelles l’Académie française. L’emploi de la « nouvelle orthographe » n’est pas imposé, mais il est recommandé. Plus d’informations sont disponibles sur www.orthographe-recommandee.info. Des informations destinées spécifiquement aux enseignants se trouvent sur la page www.orthographe-recommandee.info/enseignement. Les numéraux composés sont systématiquement reliés par des traits d’union.  Ancienneorthographe Nouvelleorthographe vingt et unvingt-et-undeux centsdeux-centsun million centun-million-cent trente et unièmetrente-et-unièmeObservation.On distingue désormaissoixante et un tiers(60 + 1/3) desoixante-et-un tiers(61/3).Cette nouvelle règle supprime de nombreuses difficultés et évite des pratiques jusque-là largement aléatoires.
Dans les noms composés (avec trait d’union) du typepès lettr(verbe + nom) ousans-abri(préposition + nom), le second élément prend la marque du pluriel seulement et toujours lorsque le mot est au pluriel.  Ancienneorthographe Nouvelleorthographe un compte-gouttes,un compte-goutte, descompte-gouttes descompte-gouttesun après-midi,un après-midi,  desaprès-midiaprès-midis desObservations.Restent invariables les mots commeprie-Dieu(à cause de la majuscule) outrompe-la-mort(à cause de l’article). On écritdes garde-pêchesqu’il s’agisse d’hommes ou de choses.Cette régularisation du pluriel aboutit à une règle simple et unique et supprime des incohérences (pourquoi, en ancienne orthographe,un cure-dentmaisun cure-ongles?). On emploie l’accent grave (plutôt que l’accent aigu) dans un certain nombre de mots (pour régulariser leur orthographe), au futur et au conditionnel des verbes qui se conjuguent sur le modèle decéder, et dans les formes du typepuissè-je.  Ancienneorthographe Nouvelleorthographe événementévènementréglementairerèglementaireje céderaije cèderai ils régleraientils règleraient2 Observation.Devant une syllabe muette, on écrit donc toujoursè, sauf dans les préfixesdé-etpré-, lesé-initiaux ainsi quemédecinetmédecine.La règle de base est généralisée :évènementressemble désormais àavènement; règlementaires’écrit commerèglement. ’accent circonflexe disparait suret . On le maintient néanmoins dans les terminaisons verbales du passé simple, du subjonctif, et dans cinq cas d’ambigüité.  Ancienneorthographe Nouvelleorthographe coûtcoutentraîner, nous entraînonsentrainer, nous entrainonsparaître, il paraîtparaitre, il paraitObservation.Les mots où le circonflexe est conservé parce qu’il apporte une distinction de sens utile sont : les adjectifs masculins singuliers,mûretsûr, jeûne(s)et les formes decroitrequi, sans accent, se confondraient avec celles de croire (je croîs,tu croîs, etc.).Surietu, l’accent circonflexe ne joue aucun rôle phonétique ; il est l’une des principales causes d’erreurs et son emploi, aléatoire, ne peut être justifié par l’étymologie.
Les verbes eneleouetese conjuguent sur le modèle depeleou de acheter. Les dérivés en-mentsuivent les verbes correspondants. Font exception à cette règleappeler,jeteret leurs composés (y compris interpeler).  Ancienneorthographe Nouvelleorthographe j’amoncellej’amoncèleamoncellementamoncèlement tu époussetterastu époussèterasAvec cette nouvelle règle, il n’y a plus lieu de mémoriser de longues listes de verbes, dont la conjugaison variait parfois même d’un dictionnaire à l’autre. Les mots empruntés forment leur pluriel de la même manière que les mots français et sont accentués conformément aux règles qui s’appliquent aux mots français.  Ancienneorthographe Nouvelleorthographe des matchesdes matchsdes missesdes missrevolverrévolverLe pluriel régulier, déjà familier à la plupart des francophones, renforce l’intégration des mots empruntés ; l’ajout d’accent permet d’éviter des prononciations hésitantes. 3 La soudure s’impose dans un certain nombre de mots, en particulier : — dans les mots composés decontr(e)-etentr(e)-; — dans les mots composés deextra-,infra-,intra-,ultra-; — dans les mots composés avec des éléments « savants » (hydro-,socio-, etc.) ; — dans les onomatopées et dans les mots d’origine étrangère.  Ancienneorthographe Nouvelleorthographe contre-appel, entre-tempscontrappel, entretempsextra-terrestreextraterrestretic-tac, week-endtictac, weekend porte-monnaieportemonnaieLa soudure est étendue ; au-delà des cas cités dans cette règle, les auteurs de dictionnaires sont invités à privilégier la graphie soudée. Les mots anciennement enollet les verbes anciennement enottes’écrivent avec une consonne simple. Les dérivés du verbe ont aussi une consonne simple. Font exception à cette règlecolle,folle,molleet les mots de la même famille qu’un nom en-otte(commebotter, debotte).  Ancienneorthographe Nouvelleorthographe corollecorolefrisotter, frisottisfrisoter, frisotisLà encore, il s’agit de supprimer des incohérences :coroles’écrit désormais comme bestiole ;mangeotersuitneigeoter.
Le tréma est déplacé sur la lettreprononcée dans les suiteset, et est ajouté dans quelques mots.  Ancienneorthographe Nouvelleorthographe aiguë, ambiguëaigüe, ambigüeambiguïtéambigüitéarguerargüerObservation.Les mots dans lesquels est ajouté un tréma sont :argüer(j’argüe, nous argüons, etc.),gageüre,mangeüre,rongeüre,vergeüre.Le déplacement du tréma évite des difficultés de lecture ; son ajout empêche des prononciations jugées fautives. Comme celui defair, le participe passé delaissesuivi d’un infinitif est invariable.  Ancienneorthographe Nouvelleorthographe elle s’est laissée maigrirelle s’est laissé maigrirje les ai laissés partirje les ai laissé partirQuelques anomalies sont supprimées. absout,absoute(participe passé)innommé,innomméeappâts(nom masculin pluriel)interpeler(j’interpelle,nous interpelons, assoir,messoir,rassoir,sursoir etc.)4 bizutlevreau bonhommielunetier boursoufflement,boursouffler,nénufar boursoufflureognon,ognonade,ognonière cahuttepagaille charriot,charriotage,charrioterpersifflage,persiffler,persiffleur, chaussetrappe persiffleusecombattif,combattive,combattivitéponch(dans le sens de « boisson ») cuisseau(dans tous les cas)prudhommal,prudhommale,prudhommiedécillerprunelier dentelierrelai dissout,dissoute(participe passé)saccarine(et ses nombreux dérivés) douçâtresconse embattresorgo exéma,exémateux,exémateusesottie guildetocade,tocante,tocard,tocardeimbécilitéventail On munit d’accent quelques mots où il avait été omis, ou dont la prononciation a changé :asséner, papèterie,québécois, etc. On écrit en-illerles mots anciennement en-illieroù leiqui suit la consonne ne s’entend pas, à l’exception des noms d’arbres (commegroseillier) :joailler,serpillère, etc. Enfin, en cas de concurrence dans l’usage, on privilégie la forme la plus francisée (leadeurplutôt que leader), la graphie sans circonflexe (alloplutôt queallô), le pluriel régulier, etc. Cette recommandation concerne surtout les auteurs de dictionnaires et est particulièrement valable pour la création de mots.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Des milliers d’ebooks à tout instant,
sur tous vos écrans
30 jours d’essai offert Découvrir

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi