Le tour du monde a la place d'ibiza cet ete

De
Publié par

LE TOUR DU MONDE A LA PLACE D’IBIZA CET ETE ? J’ai 22 ans. Je suis étudiante et j’ai deux mois de vacances : je fais le tour du monde! Avoir ce projet quand on est étudiante oblige très rapidement à répondre aux mêmes objections : avec quel argent ? Deux mois c’est trop court ! Tu pourrais attendre de travailler ! Je pars pendant les vacances d’été, période où habituellement je cherche un job afin d’économiser. Mais faut-il attendre d’avoir l’argent et ne plus avoir le temps de partir ? Dès que je vais travailler, je n’aurais pratiquement plus de longues vacances ! J’ai donc dû trouver le financement nécessaire pour ce voyage en à peine 4 mois. Les bons plans : • Demander une aide financière à son école, sa fac ou sa ville. Elles proposent très souvent des bourses réservées à ce type de projet. Mon école, l’EFAP, l’Ecole Française des Attachés de Presse m’aide à financer mon voyage. • Profiter des avantages des banques : toutes les banques proposent des prêts intéressants aux étudiants. J’ai obtenu à la Caisse d’Epargne un prêt à 0%. • Vendre son matériel inutile : nous avons tous des objets dont on ne sait plus quoi faire. Pour ma part, j’ai vendu mon ordinateur portable et mon imprimante dont je ne me servais pas beaucoup car mon école a une salle internet ou je peux travailler. • Faire appel à « la solidarité familiale », une cagnotte pour son anniversaire, par exemple.
Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 260
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
LE TOUR DU MONDE A LA PLACE D’IBIZA
CET ETE ?
J’ai 22 ans. Je suis étudiante et j’ai deux mois de vacances : je
fais le tour du monde!
Avoir ce projet quand on est étudiante oblige très rapidement à répondre aux mêmes
objections : avec quel argent ? Deux mois c’est trop court ! Tu pourrais attendre de
travailler !
Je pars pendant les vacances d’été, période où habituellement je cherche un job afin
d’économiser. Mais faut-il attendre d’avoir l’argent et ne plus avoir le temps de
partir ? Dès que je vais travailler, je n’aurais pratiquement plus de longues
vacances !
J’ai donc dû trouver le financement nécessaire pour ce voyage en à peine 4 mois.
Les bons plans :
Demander une aide financière à son école, sa fac ou sa ville. Elles proposent
très souvent des bourses réservées à ce type de projet. Mon école, l’EFAP,
l’Ecole Française des Attachés de Presse m’aide à financer mon voyage.
Profiter des avantages des banques : toutes les banques proposent des prêts
intéressants aux étudiants. J’ai obtenu à la Caisse d’Epargne un prêt à 0%.
Vendre son matériel inutile : nous avons tous des objets dont on ne sait plus
quoi faire. Pour ma part, j’ai vendu mon ordinateur portable et mon imprimante
dont je ne me servais pas beaucoup car mon école a une salle internet ou je
peux travailler.
Faire appel à « la solidarité familiale », une cagnotte pour son anniversaire,
par exemple.
Trouver un stage rémunéré pour faire des économies jusqu’à la date de
départ.
Faire le tour du globe ne signifie pas forcément découvrir la planète entière durant
des années !
J’ai simplement choisi un billet d’avion « tour du
monde » qui me laisse libre choix quant aux pays
que je veux découvrir et le temps que je veux y
rester.
Certaines offres sont exceptionnelles comme
le billet
« The Great Escapade » qui ne m’a coûté que
1500 euros TTC
(au départ de Londres). The Great
Escapade est une alliance entre compagnies
aériennes qui regroupe Singapore Airlines, Virgin
Atlantic et Air New Zealand, toutes trois des compagnies prestigieuses ! Je peux faire
autant de stop que je veux (6 en l’occurrence) en respectant tout de même la limite
des 29 000 miles de trajet au total.
Le billet payé et confirmé, il ne reste plus qu’à régler quelques détails importants.
Avoir un bon compagnon de voyage est essentiel ! Mélanie et moi avons déjà
testé notre entente à travers des voyages difficiles !
S’assurer d’être à jour dans ses vaccins en fonction des pays visités et il faut
aussi vérifier que son passeport est valide.
Choisir des pays où le visa n’est plus obligatoire et ou les précautions
sanitaires sont minimes pour ne pas dépenser des fortunes!
Acheter à l’avance son Aller-retour Eurostar pour l’obtenir à moins de 100
euros.
Emprunter un bon sac à dos à ses amis ou à sa famille pour éviter d’en
acheter un.
Se méfier des saisons : aucune envie de découvrir la Nouvelle Zélande en
hiver !
Les hôtels Hilton ce sera pour plus tard !
Par économie, certains de nos déplacements se feront la nuit. Nous voulons aussi
rencontrer la population locale en dormant chez l’habitant et en voyageant à l’aide
des transports en commun locaux. Ce sera le cas, par exemple, pour l’Asie où il nous
faudra traverser 5 pays pour prendre notre prochain vol en avion.
Les pays choisis :
L’Inde
Singapour
La Malaisie
La Thaïlande
Le Cambodge
Le Vietnam
Le Japon
Les États-Unis
Les Iles des Caraïbes
Le matériel :
Le sac à dos : point trop n’en faut
Par expérience nous allons nous équiper chaudement et transporter un petit duvet
car même dans les déserts les plus chauds on peut passer des nuits glaciales !
Nous nous équiperons d’un réchaud pour au moins avoir de l’eau chaude a
disposition.
Le reste est malheureusement obligatoire
- 1 k-way
- 1 polaire
- 4 t-shirt
- 1 jean et 1 pantalon toile
- 2 shorts
- 2 soutiens gorge, 4 boxers et 4 paires de chaussettes
- 2 paires de basquet
- 1 paire de tongs
- 1 casquette
- 1 serviette
- 1 trousse de toilette
- 1 trousse à pharmacie
- 1 réveil
- 1 lampe
- 1 réchaud
Le tour du monde en 65 jours !
À qui le tour ?
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.