PROJET D'ADAPTATION DES POLITIQUES DE PECHE AUX CHANGEMENTS ...

De
Publié par

PROJET D'ADAPTATION DES POLITIQUES DE PECHE AUX CHANGEMENTS ...

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 93
Nombre de pages : 17
Voir plus Voir moins
 
  
 
    
 
 
  PROJET D’ADAPTATION DES POLITIQUES DE PECHE AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES EN AFRIQUE DE L’OUEST « APPECCAO » BASE SUR LES CONNAISSANCES SCIENTIFIQUES ET LES SAVOIRS ENDOGENES     RAPPORT DE L’ATELIER D’ECHANGE SUR LE SUIVI – EVALUATION PARTICIPATIF  21, 22 et 23 Octobre 2008  
1
 
Table  des  matières  Sigles  et  abréviations  ...............................................................................................................................  3  Liste  des  tableaux  ....................................................................................................................................  4  Ouverture  de  latelier  ..............................................................................................................................  5  1.  Déroulement  de  latelier  .....................................................................................................................  5  1.1.  Analyse  des  attentes  des  participants  ..........................................................................................  5  1.2.  Objectifs  de  latelier  .....................................................................................................................  6  1.3.  Résultats  attendus  de  latelier  ......................................................................................................  6  1.4.  Introduction  au  suivi évaluation  ..................................................................................................  6  1.5.  Définition  des  intentions  ..............................................................................................................  7  1.5.  Le  suivi  des  incidences  et  du  rendement  .....................................................................................  8  1.6.  Les  outils  de  suivi évaluation  .......................................................................................................  9  2.  Evaluation  de  latelier  ........................................................................................................................  12  3.  Clôture  de  latelier  .............................................................................................................................  12  ANNEXES  ................................................................................................................................................  13  Liste  des  participants  .........................................................................................................................  14  Agenda  de  latelier  ............................................................................................................................  15       
 
2
Sigles  et  abréviations   ACCA: Adaptation aux changements climatiques APPECCAO: Adaptation des politiques de pêche aux changements climatiques en Afrique de l’Ouest CRDI: Centre de recherché pour le développement international MAFE: Migration Afrique Europe PNUD: Programme des nations unies pour le développement RAP: Recherche-action participatif REPAO: Réseau sur les politiques de pêche en Afrique de l’ouest SEP: Suivi évaluation participatif
 
3
Liste  des  tableaux    Tableau  1  :  Défis  de  changement  et  attentes  Tableau  2  :  Registre  des  stratégies  de  léquipe  Sénégal      
 
4
 Ouverture  de  latelier   L’atelier a été ouvert à 10h00 par le mot de bienvenue de Mr Papa Gora Ndiaye coordonnateur du REPAO. Il a évoqué le contexte de l’atelier et l’importance que revêt le suivi évaluation participatif « SEP » des projets et programmes pour le développement durable. Il a souligné que cet atelier permettra de renforcer les acquis de l’autre atelier organisé en août 2008 par Diapol.  Abondant dans le même sens, Mr Moussa Mbaye Coordonnateur du réseau Graf/Diapol a souligné que le suivi évaluation est une dimension importante que le réseau Graf/Diapol voudrait développer davantage dans ses projets et programmes pour un changement social et politique durable.  1.  Déroulement  de  latelier   La première activité de la journée consistait à donner aux participants l’opportunité de se présenter et d’exprimer à l’aide des fiches individuelles les attentes qu’ils ont de l’atelier. Signalons que cet atelier à regroupé les membres de l’équipe de recherche du projet APPECCAO au Sénégal connus sous le nom de « équipe Sénégal », les animateurs des programmes MAFE, Agripole, et Chaine de Valeur du Poulpe et PNUD/FEM. Les attentes suivantes ont été exprimées:  1.1.  Analyse  des  attentes  des  participants   Partager les leçons tirées des systèmes de suivi-évaluation courant en perspective d’une meilleure conception d’un système adapté au projet ;  Une meilleure compréhension des outils de suivi-évaluation (marqueurs de progrès, défis de changement, incidences etc.) ;  L’utilité des outils de suivi-évaluation dans un projet pêche ;  Appréhension claire de l’outil en vue de son adoption aux projets ;  Meilleure compréhension du processus de suivi-évaluation en vue de l’appliquer dans les programmes ;  Consolider les connaissances acquises sur le suivi-évaluation ;  Appropriation des outils de suivi-évaluation out come mapping ;  Un outil de suivi-évaluation d’un projet dont la vocation principale est l’adaptation des politiques publiques ;  Adaptabilité de l’outil par rapport aux autres projets ;  Disposer d’un outil de suivi-évaluation participatif pour les politiques publiques, les projets et les programmes ;  Etre un chargé de suivi-évaluation participatif ;  Que les équipes présentes sentent une c-évaluation ;  Clarté dans les concepts ;  Meilleure connaissance d’outils de suivi-évaluation ;
 
5
 Mr André Bihi Bindi chargé du SE du projet APPECCAO a présenté les objectifs, les résultats escomptés et l’agenda de l’atelier.  1.2.  Objectifs  de  latelier   L’atelier va réunir l’équipe de coordination du projet APPECCAO et les membres de l’équipe de recherche du Sénégal pour : 1.  Echanger sur la méthodologie de suivi évaluation du projet 2.  Elaborer une stratégie de suivi évaluation de l’équipe pays  1.3.  Résultats  attendus  de  latelier   A la fin de l’atelier : 1.  La vision et les missions du projet sont partagées et validées par les participants; 2.  L’équipe du Sénégal aura identifié : - ses partenaires et choisi ceux pour lesquels les incidences du projet seront suivies - des marqueurs de progrès (ou indicateurs d’incidence) pour chacun des partenaires choisis - des stratégies pour contribuer aux incidences préalablement définies ainsi que des indicateurs d’action. 3.  L’équipe Sénégal et l’équipe de coordination auront défini, à partir de leur vision, quelques indicateurs d’« état » à partir desquels elles pourront caractériser le dialogue politique au démarrage du projet, 4.  L’équipe pays aura défini comment elle organisera le suivi-évaluation participatif au niveau du comité national et des trois comités locaux de dialogue politique  Il a procédé à l’analyse comparative des attentes et des résultats. L’atelier ne pourra pas satisfaire à toutes les attentes exprimées mais permettra une meilleure compréhension du Suivi Evaluation Participatif (SEP). Pour mettre les participants au même niveau d’information concernant le projet APPECCAO, M. Cheikh Gueye le coordonnateur dudit projet a rappelé la vision, la mission, les objectifs, la méthodologie, les résultats et les différents partenaires du projet.  1.4.  Introduction  au  suivi évaluation    Après une pause de 30 mn, Mr Ngagne Mbao, Facilitateur venu de la FRAO, a fait une introduction du SEP. Il a commencé par demander aux participants leur compréhension du suivi et de l’évaluation . Il a par la suite proposé une définition du suivi et de l’évaluation et de quelques concepts clés. Concernant les relations entre le suivi et l’évaluation, le facilitateur a précisé que dans la pratique les deux sont liés, l’évaluation participative est faite progressivement en même temps que le suivi participatif.  A son tour Madame Nathalie Beaulieu facilitatrice mais également Chargé de superviser le Projet APPECCAO au niveau du CRDI a rappelé que le SEP est un élément important de la Recherche Action Participative (RAP). Les étapes de la RAP: définition de la vision, le diagnostic, la planification, l’action, le suivi, l’évaluation et la replanification doivent être suivis de manière participative.  
6
Leur mise en œuvre n’est pas linéaire mais plutôt itératif. Au cours des discussions, il a été noté qu’il existe plusieurs méthodes de SEP qui peuvent être utilisées de façon complémentaire et donner de bons résultats. C’est après cette discussion que les participants ont pris une pause-déjeuner de 14h à 15h. A la reprise des travaux, Ngagne Mbao a démarré la présentation de la cartographie des incidences qui se résume en trois points essentiels : 1.  La définition des intentions (vision, mission, partenaires limitrophes etc.) 2.  Le suivi des incidences et du rendement (production de journaux) 3.  La planification de l’évaluation (plan d’évaluation)  Il a axé son intervention sur la définition des concepts vision et mission et les questions à poser pour leur formulation.  1.5.  Définition  des  intentions   La dernière étape de la journée s’est déroulée sous forme d’exercice. Il a été demandé aux participants représentants les projets : APPECCAO, MAFE (Migration Afrique Europe), Chaîne de valeur du poulpe, Agripol, PNUD/FEM de définir respectivement leurs: vision, contribution personnelle à cette vision et attentes par rapport aux autres partenaires. Cet exercice a été poursuivi en atelier suivi d’une plénière durant laquelle l’équipe Sénégal dans le cadre du projet APPECCAO a restitué ses travaux dont les discussions ont été renvoyées au deuxième jour. La journée a été clôturée à 16h45.  La deuxième journée a démarré par la présentation du rapport de la 1ére journée, suivie de discussions. Les participants ont ensuite repris la plénière suspendue la veille, ils ont discuté sur la vision et les missions proposées pour le projet APPECCAO par l’équipe Sénégal.  Les éléments suivants ont été retenus pour la construction prochaine de la vision de ce programme : «Les ressources halieutiques et l’environnement marin et côtier sont gérés de façon efficiente et participative ; les communautés de pêche ont des moyens d’existence durables ; les politiques de pêche intègrent les stratégies d’adaptation aux changements climatiques émanant des conseils locaux de pêche artisanal et prenant en compte les savoirs endogènes ».   Pour une adaptation des politiques de pêche aux changements climatiques en vue d’une gestion durable des ressources halieutiques et de l’environnement, APPECCAO Sénégal s’est fixé pour missions de :  - Faciliter la compréhension des phénomènes des changements climatiques aux CLPA ; - Accompagner les acteurs à définir les stratégies d’adaptation aux changements climatiques valorisant les savoirs endogènes, - Impulser le dialogue politique sur l’adaptation aux changements climatiques et l’anticipation de leurs impacts dans trois sites pilotes et au niveau national, - Impulser la cohérence des politiques et le dialogue au niveau sous régional, - Développer des actions de veille et de lobbying auprès des décideurs politiques pour une meilleure prise en compte des stratégies adoptées par les acteurs à base.  Après la définition de la vision et des missions, les participants ont abordé l’identification des « partenaires limitrophes ».
 
7
D’après l’exposé du facilitateur, les partenaires limitrophes sont les acteurs dont on cherche à influencer, c'est-à-dire à changer leurs comportements, leurs relations et leurs actions (contrairement aux partenaires stratégiques). Les participants se sont ensuite retrouvés en ateliers pour identifier les partenaires limitrophes de leurs programmes/ projets. Sur la longue liste de partenaires qui a été déroulée par l’équipe Sénégal en plénière, les Conseils locaux de pêche artisanale (CLPA) et le Comité national de dialogue politique (CNDP) ont été retenus comme partenaires limitrophes du projet APPECCAO Sénégal. Des acteurs clés ont été choisis à l’intérieur des CLPA pour faire l’objet d’un suivi particulier et régulier. Il s’agit des pêcheurs, des mareyeurs et des femmes transformatrices. Les organisations professionnelles et les départements ministériels concernés feront l’objet de suivi dans le cadre du CNDP.  1.5.  Le  suivi  des  incidences  et  du  rendement    Le dernier aspect abordé dans la deuxième journée avait trait à l’identification des défis de changement  attendus dans les comportements, les relations et les actions des CLPA et du CNDP pour atteindre l’idéal fixé ainsi que l’identification des différents niveaux de marqueurs de progrès à savoir: attendu, souhaité et idéal (Cf. Tableau) . Il a été demandé aux participants de se regrouper par projet et élaborer les défis de changement et marqueurs de progrès pour leurs partenaires limitrophes respectifs.  A l’issu du temps alloué aux travaux de groupes, l’équipe Sénégal avait pu élaborer le défis de changement pour le CLPA, il l’a aussitôt présenté en plénière, les participants en ont longuement discuté en y apportant des amendements. La version retenue provisoirement est la suivante : ci-après pour le CLPA : « Le CLPA est représentatif et fonctionnel, comprend et s’approprie les enjeux liés aux changements climatiques dans le secteur de la pêche, s’engage à identifier et adopter les stratégies d’adaptation aux changements climatiques qu’il propose au CNDP et vulgariser, arrête les mesures et veille au respect des normes d’hygiènes, de qualité et de préservation des ressources halieutiques ».  La journée a été clôturée à 16h45’  Le troisième jour a été démarré à 10h par l’adoption du rapport de la journée précédente, suivi par la reprise des travaux de groupe de la veille sur l’élaboration des défis de changement et des marqueurs de progrès. Les travaux de groupe ont été discutés en plénière, il en est sorti le tableau suivant :  
 
8
 Tableau  1  :  Défis  de  changement  et  attentes  Partenaires Attentes CLPA : Défis de changement : 1.  Fait une planification et SE participatifs des politiques Il est représentatif et et actions, en tenant compte des changements fonctionnel, comprend et climatiques, s’approprie les enjeux liés 2.  Les pêcheurs s’approprient et respectent les mesures aux changements collectives de gestion durable des ressources climatiques dans le secteur halieutiques, de l’environnement marin et côtier. de la pêche, s’engage à 3.  Les mareyeurs respectent les normes de qualité identifier et adopter les (infrastructures, équipements, produits de pêche etc.) stratégies d’adaptation aux et refusent de commercialiser les individus de taille changements climatiques non réglementaire qu’il propose au CNDP et 4.  Les transformatrices adoptent des technologies de vulgariser, arrête les transformation améliorées, elles diversifient les mesures et veille au respect produits et les marchés des normes d’hygiènes, de qualité et de préservation des ressources halieutiques. CNDP Il influence les décideurs politiques à prendre en compte les stratégies d’adaptation aux changements climatiques définies par les acteurs (CLPA) ainsi que les mesures de gestion prises au niveau local  Commentaire : Comme le montre le tableau précédent, l’élaboration des défis de changement et des marqueurs de progrès n’est pas terminée. Compte tenu de l’importance de cette étape et du temps important qu’il faut y consacrer, il a été demandé à l’équipe Sénégal (au même titre que les autres projets présents) de finaliser dans les délais utiles l’élaboration des défis de changement et les niveaux de marqueurs de progrès pour tous les partenaires identifiés, la restitution aura lieu ultérieurement.  1.6.  Les  outils  de  suivi évaluation  Après la pause-café de 11h les participants ont abordé les outils de suivi-évaluation des progrès ci-après suivant l’outil Outcome Mapping :   Registre des stratégies ou activités (identification de repères)  Registre des incidences (en fonction des marqueurs de progrès)  Etablissement de la situation de référence Plan de suivi   Plan d’évaluation,  Outils d’évaluation (grilles d’évaluation des repères, marqueurs et indicateurs) Au retour de la pause-déjeuner vers 15h, l’équipe du Sénégal a fait un exercice sur les indicateurs d’état de référence et le registre des stratégies  en rapport avec le projet APPECCAO dont voici les résultats dans le tableau ci-dessous.  
 
9
Tableau  2  :  Registre  des  stratégies  de  léquipe  Sénégal   ACTIVITES PREVUES   CE  QUON  A  PREVU CE  QUON  A  FAIT DATE  LECONS  TIREES Documents  (Cf.  Contrat  pays)  dappui  Choix  définitif  des  sites Définir  les  critères  de  Nous  nous  sommes  3  octobre  Les  critères  étaient  insuffisants  et  il  fallait  les  détailler,  Rapport  sur  choix  basés  sur  les  critères  les  décliner  pour  mieux  analyser  les  sites.  Pour  le  choix  des  que  nous  choisis  lors  limportance  de  la  pêche,  nous  avons  considéré  le  sites  de  latelier  de  nombre  dunités  de  pêche.  Quant  à  la  vulnérabilité  nous  lancement:  Niveau  nous  sommes  basés  sur  lexistence  dinondations,  dorganisation  dans  le  lérosion  côtière  et  la  dégradation  des  écosystèmes  site,  importance  de  la  sensibles  pèche  et  vulnérabilité  aux  CCs   Faire  un  choix  primaire  Nous  avons  mené  une  3 13  oct 2008 Ce  travail  a  été  facilité  par  lexistence  dun  système  dans  chaque  région  recherche  dinformation  en  place  depuis  20  ans.  Tous  les  sites  maritime  et  documenter  bibliographique,  nous  navaient  pas  linformation  sur  les  débarquements,  cest  en  fonction  des  critères  avons  fait  recours  à  pourquoi  nous  avons  ajouté  le  nombre  dunités.   On  nos  bases  de  données  sest  rendus  comte  que  le  niveau  dorganisation  nétait  pour  caractériser  13  pas  un  critère  prioritaire  car  même  si  des  organisations  sites  en  fonction  des  6  existent  ;  elles  peuvent  ne  pas  être  fonctionnelles  critères  Pondérer  les  critères  et  Les  sites  ont  été  On  a  ajouté  un  critère  car  on  voulait  avoir  un  site  caractériser  chacun  deux  classés  par  le  pointage  continental  et  deux  sites  marins  pour  chaque  site  et  les  sites  ayant  eu  un  pointage  plus  élevés  sont  Saint  Louis  ,  Foundioune  et  Joal  Sélection  en  fonction  du  pointage  de  chaque  site  Mise  en  place  des  CLDP  Mise  en  place  du  CNDP  Synthèse  des  études   antérieures   Organisation  des  réunions  du   
 
     
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.