Consultez la version complète du rapport d'activités - Untitled

Publié par

Consultez la version complète du rapport d'activités - Untitled

Publié le : lundi 11 juillet 2011
Lecture(s) : 69
Nombre de pages : 63
Voir plus Voir moins
RappoRt  dactivités 2008
 
cHiFFRes- clés2008
pLan marshaLL nombre de personnes ayant pass un auto-positionnement nombre d’offres d’emploi gres relatives à 30 mtiers en pnurie nombre d’tudiants ayant bnfici d’une immersion linguistique nombre de demandeurs d’emploi et de travailleurs ayant bnfici d’une immersion linguistique nombre de demandeurs d’emploi ayant bnfici d’une formation intensive en langues nombre de personnes formes dans le cadre des pôles de comptitivit EntrEprisEs transmission individualise d’offres d’emploi nombre d’offres d’emploi diffuses nombre d’offres changes entre les services publics de l’emploi belges nombre d’entreprises ayant bnfici de conseils en recrutement nombre d’entreprises ayant bnfici de conseils spcialiss en Ressources Humaines nombre de contrats pFi signs nombre de chèques-Formation mis nombre de chèques-Formation langues particuLiErs nombre de personnes prises en charge dans le cadre du pac nombre de jeunes pris en charge dans le cadre de Jobtonic nombre de cellules de reconversion mises en œuvre nombre de personnes ayant particip à des actions de mobilit interrgionale nombre de demandeurs d’emploi forms nombre de travailleurs forms nombre d’enseignants et lèves forms nombre de personnes formes dans les 25 centres de comptence nombre de visiteurs à la semaine de l’emploi points d’accès nombre de Maisons de l’emploi nombre de carrefour emploi Formation nombre de visiteurs dans les Maisons de l’emploi nombre de visiteurs dans les carrefour emploi Formation nombre de visiteurs sur le site internet par jour nombre d’appels reçus
2008 26 272 22 461 1 152 709 4 852 5 352
246 558 141 190 100 500 22 070 6 830 10 662 661 898 64 112
104 403 34 587 35 15 024 39 334 40 893 38 483 101 359 15 748
54 12 341 000 250 000 27 496 267 437
20 %
15 %
10 %
5 %
0 %
évolution de l’indicateuR de deMande d’eMploi
2005
évolution de la diFFusion d’oFFRes d’eMploi
150 000 120 000 90 000 60 000 30 000 0 2005 2006 2007 2008
2006
2007
évolution du noMbRe de deMandeuRs d’eMploi FoRMés
40 000 35 000 30 000 25 000 20 000 15 000 10 000 5 000 0 2006 2007 2008
2008
évolution du noMbRe de visiteuRs suR le site www.leFoReM.be
30 000 25 000 20 000 15 000 10 000 5 000 0 2005 2006 2007 2008
RappoRt d’activités2008
table desmatières
éditorial état des lieux du march de l’emploi en Rgion wallonne plan Marshall, les actions prioritaires portes par le Forem construire une rponse sur mesure aux besoins des entreprises Un parcours adquat vers l’emploi pour chacun tisser des liens avec des partenaires le Forem privilgie une stratgie multicanale Gouvernance et transparence
3 5 11 17 25 39 45 51
1
éditoRial ce rapport d’activits permet de rendre compte et d’analy-ser les volutions de l’anne parcourue. pour amliorer le service rendu aux clients, Forem conseil et Forem Formation coordonnent encore davantage leurs actions, que ce soit dans le cadre du plan de lutte contre les pnuries, de la mobilit interrgionale ou de l’appel  projets en matire de formation pr-qualifiante. au niveau local, des plans d’actions conjoints sont mis sur pied pour renforcer la synergie des moyens entre la formation professionnelle, les services de conseil et le secteur concern. 2008 voit aussi la mise en place d’une srie de mesures inno-vantes et importantes qui ont permis de renforcer notre orga-nisation et de la rendre plus performante, tout en veillant  une utilisation rigoureuse des moyens disponibles. dans ce sens, plusieurs tapes ont t franchies. Un comit d’audit a t mis en place et bnficie dj d’une reconnaissance unanime de son expertise et de son impact. il convient galement d’pingler, parmi les ralisations marquantes de 2008, le succs croissant du site internet, avec plus de 27 000 visites par jour. porte d’entre de toute personne concerne par les questions d’emploi, de recrutement et de formation, notre site est d’ores et dj perçu comme un lment de forte plus-value par ses utilisateurs. Une autre initiative positive est l’organisation d’une semaine de l’emploi, durant laquelle le Forem a pleinement jou son rle d’« intermdiateur actif ». elle a favoris la rencontre d’entreprises qui recrutent et disposent de besoins rels avec des personnes  la recherche d’un emploi, pralable-ment informes et coaches par nos services, tout en montrant en un même lieu et de manire concrte les formations qui facilitent l’accs  l’emploi. enfin, en tant que service public, il est important pour nous de dvelopper nos actions dans le respect des valeurs de notre institution : la collaboration et le respect, l’engagement socital, la satisfaction de nos clients, la gestion exemplaire, le travail et l’implication de chacun pour un meilleur rsultat. c’est  quoi le Forem s’attelle tous les jours avec dtermination et efficacit.
Jean-pierre Man administrateur gnral
Jean-pascal labille prsident du comit de Gestion
MaRché de l’ploiem
6
RappoRt d’activité2008
état des lieUx dU MaRché de l’eMploien région wallonne
lemarCHéde l’eMploi en 2008 prs de 2 280 000 personnes sont en ge de travailler (15  64 ans) en Wallonie, ce qui quivaut  66 % de la population totale. la Rgion wallonne prsente une proportion plus importante de jeunes de moins de 25 ans en ge de travailler (19,3 %) que la Flandre (17,8 %) et la Rgion de bruxelles-capitale (18,2 %). plus de 1 500 000 Wallons sont actifs sur le march du travail, c’est--dire exercent un emploi ou en recherchent un. parmi ceux-ci, plus de 1 250 000 travaillent effectivement (salari, indpendant ou aidant). il s’agit de la population active occupe. en 2008, le taux d’emploi (population active occupe par rapport  la population en ge de travailler) s’lve  57,2 % en Wallonie, contre 62,4 % sur l’ensemble du pays, selon les statistiques du spF economie. le taux d’emploi des femmes est de 50,4 %, contre 56,2 % au niveau national. l’emploi salari, comme le nombre d’indpendants, progressent de manire rgulire depuis plusieurs annes. entre 2004 et 2007, le nombre de postes de travail salari recenss par l’onss a crû de 5,5 % en Rgion wallonne, contre 5,1 % en belgique. Fin 2007, la Wallonie dnombrait 978 969 postes de travail salari, avec une hausse de 7,8 % chez les femmes contre 3,5 % chez les hommes. entre 2005 et 2008, le nombre d’indpendants a augment de 4,7 % en Rgion wallonne, contre 6,4 %  l’chelle du Royaume. Fin 2008, l’inasti recensait 259 799 indpendants en Wallonie, sept sur dix exerçant leur activit  titre principal. prs de 20 % des salaris wallons (soit plus de 190 000 personnes) exercent un emploi dans l’une des deux autres Rgions du pays  fin 2007, selon les chiffres de l’onss. ils sont, par ailleurs, plus de 42 000  travailler dans un pays limitrophe, en particulier le Grand-duch de luxembourg.
RappoRt d’activité2008
le chôMaGe, en diMinUtion en 2008, Reste Undéfi majeur toute personne peut s’inscrire au Forem comme demandeur d’emploi, qu’elle soit effectivement  la recherche d’un emploi, encore dtentrice d’un emploi ou toujours sous statut d’tudiant. la Rgion wallonne dnombre, fin dcembre 2008, 243 985 demandeurs d’emploi inoccups (dei). parmi ces personnes, 196 308 (dont 1 946 en communaut germanophone) sont des demandeurs d’emploi demandeurs d’allocations (deda) et 20 393 (dont 176 en communaut germanophone) des jeunes en stage d’attente (Jsa), soit un total de 216 701 personnes. ces deux catgories reprsentent 14,1 % de la population active (indicateur de demande d’emploi). en dcembre 2007, cet indicateur tait de 14,5 %. à partir du mois de novembre 2008, le mouvement  la baisse de la demande d’emploi observ depuis plusieurs annes a commenc  ralentir. depuis le dbut 2009, aprs une brve priode de quasi stagnation, la demande d’emploi en Rgion wallonne prsente  nouveau un cart annuel posi-tif en mars, soit une hausse de 3,2 % du nombre de demandeurs d’emploi demandeurs d’allocation et de jeunes en stage d’attente.
Répartition de la demande d’emploi wallonne selon l’âge, le niveau d’étude et la durée d’inoccupation - Décembre 2008 Moins de 30 ans37,4 %  30 ans à moins de 50 ans42 %  50 ans et plus
Maximum secondaire 2edegré Secondaire 3edegré Supérieur Apprentissage + autres
Moins d’1 an 1 an à moins de 2 ans 2 ans et plus
11,2 % 3,7 %
20,6 %
16,9 %
32,2 %
52,9 %
39,6 % 43,5 %
7
Plus de3 emplois salaris sur quatre sont exercs dans les secteurs tertiaire (33 %) et quaternaire (45 %).
 
RappoRt d’activité2008
les secteURs teRtiaiRe et qUateRnaiRe GRandspourvoyeurs d’emplois le tissu conomique wallon (prs de 77 500 tablissements  la fin 2007) se compose majoritaire-ment de petites et moyennes entreprises : 8 tablissements sur 10 occupent moins de 10 personnes. les grandes entreprises de plus de 100 personnes fournissent, toutefois, prs de 45 % du total des emplois salaris. bien que le plan Marshall ait recens cinq secteurs d’activits particulirement porteurs pour l’acti-vit conomique wallonne - transport et logistique, ingnierie mcanique, sciences du vivant, agroa-limentaire et aronautique-spatial -, d’autres secteurs sont gnrateurs d’emplois nouveaux. il s’agit, en particulier, des services aux entreprises, de la construction, de la sant et de l’action sociale. plus de trois emplois salaris sur quatre sont exercs dans les secteurs tertiaire (33 %) et qua-ternaire (45 %). les branches d’activits employant le plus grand nombre de salaris en Rgion wallonne sont la sant et l’action sociale (16 %), le commerce (13 %), l’administration (12 %), l’du-cation (12 %) et, enfin, l’immobilier, la location et les services aux entreprises (9 %). Malgr le repli du secteur secondaire dans l’ensemble de l’activit conomique, les industries manufacturires et la construction restent de grands pourvoyeurs d’emplois (plus de 20 %). pour ce qui est du travail indpendant, l’activit dominante est le commerce, qui mobilise plus d’un tiers des indpendants wallons.
premiers impaCtsde la cRise éconoMiqUe à l’automne 2008, la Wallonie a subi les premiers impacts de la crise conomique mondiale. selon la socit Graydon, le nombre de faillites (2 401 sur l’ensemble de l’anne) a progress de 6,7 % par rapport  2007. en comparaison, la hausse annuelle a t de 6,0 % en Flandre et de 29,4 %  bruxelles. Mais c’est en Rgion wallonne que le phnomne des jeunes entreprises mises en faillite rapidement est le plus prononc. cette tendance perdure puisque le premier trimestre 2009 a vu le nombre de faillites augmenter de 29 % par rapport au premier trimestre 2008. ds le dbut de la crise, les entreprises ont diminu le recours  l’intrim et mis un nombre crois-sant de leur personnel ouvrier en chmage temporaire. selon Federgon, pour la premire fois depuis le troisime trimestre 2002, l’intrim en Wallonie a affich au troisime trimestre 2008 un recul sur base annuelle (- 1,1 %). selon les statistiques de paiement de l’oneM, 49 882 personnes ont connu une priode de ch-mage temporaire en dcembre 2008, en Wallonie, soit une hausse de 8 % en l’espace d’un an. en mars 2009, 92 825 (W+ a5ll8o n%s  surt abieasnte  acnonnuceelrlne).s par le chmage temporaire 49 882 paralllement, les volumes d’offres d’emploi diminuent, tra-personnes ont connu dleu isnaonmt burne  rdael epnotisstesse mgernt sd epsa re lme bFaourcehme sd udreasn te lme plporyeemuiresr. une priode de trimestre 2009 a diminu de 8 % par rapport  l’an pass.chômage temporaire en dcembre 2008.
9
le
plan
marsHall
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.