L'hebdo des socialistes n°652

De
Publié par

Hebdo qui retrace l'actu du PS à l'approche du second tour des élections présidentielles 2012

Publié le : mercredi 2 mai 2012
Lecture(s) : 162
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
N 652 ° Du 28 avriL au 4 mai 2012
1,5 €
10, rue de Solférino 75333 Paris Cedex 07 Tél. : 01 45 56 77 52 hebdo@parti-socialiste.fr DirecTeur De L a réDacTioN eT DirecTeur De La pubLicaTioN David Assouline co-DirecTrice De La pubLica TioN Marie-Emmanuelle Assidon réDacTrice eN chef Stéphanie Platat ourNaLisTe réDacTrice Charlotte Collonge (76 58) •phoTo Phillipe Grangeaud • Mathieu Delmestre • Benjamin Géminel • Olivier Clément • AFP •maqueTTe Florent Chagnon (79 44) •fLashage eT impressioN PGE (94) Saint-Mandé N° De commissioN pariTaire : 0114P11223  issN 127786772 “L’hebdo des socialistes”est édité par Solfé Communications, tiré à 27 500 exemplaires
Campagne reporTages Page 3
avant le deuxième tour de l'élection présidentielle
Outil militant TracT 2eTour Page 4
« Lt ee cn hmanagrcehment es e »
Déclaration de François Hollande à Tulle le 22 avrile second ait maeur du scrutin, et il est sans appel, c’est ue le premier tour représente une  « Mesdames, Messieurs, mes chers concitoyens, sanction du uinuennat ui s’achève et un les Françaises et les Français se sont massivement désaveu du candidat sortant dont le discours, mobilisés dans cette élection présidentielle avec tout au lon de ces derniers mois, a ait le eu une participation rare, 80 %. Plusieurs aits maeurs de l’etrême droite. ar c’est le dernier élément ressortent de ce scrutin, et ils sont incontournables. u’il aut rearder en ace ce soir : amais le Front e premier, c’est ue e suis ce soir en tête du national n’avait atteint un tel niveau dans une premier tour. e veu remercier chaleureusement élection présidentielle. Même en 00 où il avait les électrices et les électeurs ui, par leur surae, été ualifié pour le second tour, il n’avait pas m’ont placé dans cette position ui m’honore et mobilisé autant de suraes. ’est un nouveau m’oblie, la plus orte pour l’emporter. ’est un sinal ui appelle, à mes yeu, un sursaut dans acte de confiance dans le proet ue ’ai présenté la épubliue et une compréhension, non pas devant les Français pour redresser notre pays dans simplement des colères, mais de ce ui travaille la ustice, pour maîtriser la finance, pour retrouver notre pays dès lors u’il n’est pas porté avec fierté la croissance et l’emploi, pour réduire la dette, sur ce ui doit l’élever, et u’il est parois abaissé, pour protéer notre industrie, pour promouvoir amoindri. t c’est ce ui s’est passé depuis cin ans. les valeurs de la épubliue, pour préparer l’avenir et notamment la transition énerétiue. oilà ce e soir, e deviens par le vote des Français le ue ’ai dit au Français pendant des mois avec candidat de toutes les orces ui veulent clore constance, avec cohérence, et ils m’ont répondu une pae et en ouvrir une autre, où tous les ce soir en me permettant d’être auourd’hui le atouts de la France seront mobilisés. e pense à mieu placé pour devenir le prochain président de la eunesse ui attend ue lui soit enfin donnée la épubliue. toute sa place, et e le erai. u terme de ce premier
L’ageNDa
  2etour de l'élection présidentielle
Retrouvez l’agenda surparti-socialiste.fr
tour, e suis le candidat du rassemblement pour le chanement. e rassemblement doit être le plus lare possible. l concerne d’abord les orces de auche et les écoloistes, dont e suis auourd’hui le premier représentant. e salue les candidats du premier tour, eanuc Mélenchon et va oly, ui ont appelé clairement et sans néociation à me soutenir pour le second tour. e suis aussi le candidat du rassemblement de tous les citoyens attachés à une épubliue enfin eemplaire, soucieu de l’impartialité de l’État, candidat de tous les Français ui veulent ue l’intérêt énéral prenne le dessus sur les privilèes. e mesure la responsabilité ui est la mienne. ’abord, réussir une alternance ui redonne confiance au Français dans l’action politiue et dans la morale publiue. nsuite, répondre au inuiétudes léitimes, au colères nombreuses ue le scrutin a révélées : le chômae, la précarité, l’amputation du pouvoir d’achat, les inéalités
DécLaraTioN De mar TiNe aubry
ui se sont creusées, les rémunérations indécentes et l’insécurité ui rappe les catéories les plus eposées, et notamment les plus pauvres. nfin, ma dernière responsabilité — et e sais ue e suis reardé audelà des rontières de notre pays —, c’est de réorienter l’urope sur le chemin de la croissance et de l’emploi. râce à vous ce soir, le chanement est désormais en marche, et rien — e dis bien rien — ne l’arrêtera. l dépend désormais du peuple rançais. t le choi est simple : soit continuer une politiue ui a échoué avec un candidat sortant ui a divisé, soit redresser la France dans la ustice avec un nouveau président de la épubliue ui rassemblera. e  mai, e veu une victoire, une belle victoire à la hauteur de la France, de son histoire et de son avenir. t pendant tous ces ours ui me sépareront du second tour, e continuerai à rencontrer les Français, à les mobiliser et à leur dire la fierté ui est la mienne de conduire cette campane, et ui sera, s’ils en décident, la fierté de conduire le pays comme président de la épubliue. »
« Tous les espoirs sont permis »
« e voudrais d’abord saluer la ’en appelle au écoloistes : ce n’est pas acile une campane belle mobilisation citoyenne des nationale en pleine crise lorsu’on veut déendre cette idée. Mais Français ui, malré la crise, le seul candidat ui déend un nouveau modèle ui soit écoloiste, malré les dificultés, se sont c’estàdire à la ois social et durable, c’est François ollande lors de ce rendus massivement dans les second tour. t puis, ’en appelle au humanistes et au républicains. bureau de vote. e crois ue c’est eu ui en ont asse de voir la ustice mise en coupe rélée, ui en une belle leçon de démocratie ont asse de voir les médias attaués, ui en ont asse d’un intérêt u’ils donnent. uourd’hui, les énéral ui a été baoué, et ui veulent retrouver les valeurs de la Français ont eprimé larement France. ’en appelle aussi à eu. une aspiration proonde pour le chanement. e messae, t puis ce soir, puisue c’est une autre leçon de ce scrutin, il aut aussi le rand messae du  avril, penser à ceu ui sont en colère, parce u’ils ont l’impression u’ils c’est la volonté u’une autre ont été oubliés, humiliés pendant toute cette période. e veu leur politiue soit enaée par un dire : il y a un autre chemin. Pour retrouver de l’emploi, pour l’avenir autre président. os concitoyens de leurs enants, pour votre avenir. n chemin ui va s’ouvrir à partir l’ont eprimé en accordant leur du  mai lorsue François ollande, dès les premières mesures, confiance à François ollande. e les remercie du ond du cœur et remettra de la ustice, redressera l’économie et era en sorte ue la ’adresse mes plus chaleureuses élicitations à François ollande pour ustice et la France retrouvent leur place. oilà, ’appelle tous ceu ce beau résultat. Pour la première ois un candidat est arrivé en tête ui veulent ce chanement à s’unir derrière François ollande. i devant un président sortant à la présidence de la épubliue. Pour la la victoire est lare, cela permettra un rand élan populaire et cela première ois. permettra encore plus rapidement à François ollande de redresser notre pays. e vote du  mai est un vote historiue pour notre pays, es Français veulent le chanement et à partir de ce soir, il est en mais aussi pour beaucoup de Français ui attendent depuis cin ans marche. ès le premier tour, les Français ont désavoué la politiue de retrouver le chemin de l’espoir. lors rendevous le  mai. de icolas aroy. amais une maorité sortante n’a eu des suraes e compte sur vous. » aussi peu importants. e candidat de la droite est sanctionné, nous le savons, pour ses promesses non tenues sur le pouvoir d’achat, sur l’emploi, pour son échec économiue, financier, pour son échec en matière de sécurité aussi, mais aussi par l’absence d’intérêt énéral déendu au plus haut niveau de l’État. es Français veulent aussi retrouver la morale, c’est une leçon de ce premier tour de scrutin. e premier tour est une promesse, ’allais dire un élan donné. ous les espoirs sont permis et e voudrais d’ores et déà remercier tous nos partenaires ui se sont battus pour déendre des valeurs pendant cette campane, et ui ce soir ont appelé à soutenir François ollande pour battre icolas aroy, mais surtout pour redonner espoir à notre pays. Mais nous le savons, rien n’est ait, rien n’est acuis.
e veu donc, au nom du Parti socialiste, appeler toutes celles et tous ceu ui ont voté pour le chanement à unir leurs orces derrière François ollande. ’en appelle à toutes les emmes et tous les hommes de auche ui veulent retrouver la ustice, ui veulent ue notre pays porte ses valeurs partout dans le monde et en son sein, ui veulent une autre urope ui protèe, ui rélemente  une finance ui soit au service de l’économie et des particuliers et ui veulent, comme François ollande l’a dit : « la ustice, la ustice partout ».
Rue de Solférino, 22 avril 2012
soirée éLecT oraLe
qui sont en colère » eroi après la oie. ls étaient venus tôt rue rappelant uil allait « penser à ceu ui sont en de olérino pour êter la victoire, ils ont vite colère, parce uils ont limpression uils ont été déchanté. a oule massée ace à lécran éant oubliés, humiliés pendant toute cette période ». installé devant le sièe du Parti socialiste y a Mais malré la douche roide infliée par les d’abord cru en découvrant à 0h le score de leur résultats, malré les bourrasues de pluie, une candidat, en tête de l’élection présidentielle avec petite troupe confiante s’est lontemps attardée 8, %. était sans compter sur les électeurs rue de olérino. « l y a beaucoup despoir che du Front national ui ont porté Marine e Pen à les ens, assume ylviane, on sera plus orts au un niveau historiue. es 0 % annoncés le our deuième tour. » aniel y croit : « l era beau même se sont nalement déonés pour tomber le  mai et nous serons très heureu de vivre à , %. l nempêche, ucille, ui sest peint lhistoire en direct. » « ous serons à la astille le les oues en bleu blanc roue, a « honte de ce  mai  », senthousiasme déà Françoise. pays ». « est pas ané, soupire icham, encore euphoriue uelues secondes avant l’annonce des résultats, il va alloir se battre usuau bout pour lemporter à la n. » enue spécialement de ordeau avec son mari, pour « vivre en direct un événement comme celuilà », Françoise éprouve « un sentiment de oie mêlé à de la tristesse ». « est notre devoir dhommes et de emmes de auche de ne pas stimatiser les électeurs du F et de les ramener vers leur amille naturelle », armetelle. « a auche a encore du travail pour convaincre du bienondé de ses positions. » Martine ubry n’a pas dit autre chose lors de son allocution en salle Mariehérèse yuem, en
reporTage à hirsoN ner l«' éNleocutis oanl lpornéss igdaegntielle » irson, dans lisne. a ville a placé en tête ue leur seul travail », a salué François ollande. François ollande au premier tour de l’élection a ustice dans l’accès au soins ensuite, la ustice présidentielle. e département a ait de même. Mais territoriale ui arantira à tous le même accès au derrière, en embuscade, ils ont placé Marine e Pen. services publiues et notamment à l’école. obecti était donc double pour François ollande « ien ne serait pire ue de céder au en déplacement mardi sur cette terre rurale ue découraement, au repli, au reet, à la haine de lindustrie a uelue peu désertée : remotiver les lautre, a rappelé François ollande, nous méritons troupes ui lui ont ait conance dès le  avril, mieu  e veu madresser à ce uil y a de meilleur et les enoindre à aller chercher ces électeurs de dans chacun dentre nous. » ppelant la auche la « colère ». « e sont des votes ui ne veulent pas à se rassembler au second tour, pour « participer construire, mais nous devons les comprendre sans à lélan de demain, au redressement du pays » et, pour autant les ustier », atil epliué. itant à la pour mieu susciter encore lespérance, François ois des « territoires non déendus, des usines ui ollande a conclu, catéoriue : « ous allons erment les unes après les autres, des territoires aner lélection présidentielle, e le sens, e le vois, rurau abandonnés », il a démontré point par point e lespère, e le veu.»  ce ui, dans son proramme, pouvait répondre à ces inuiétudes. « Mon rôle dans cette campane est de rassembler les Français dans le redressement, dans la ustice », atil rappelé. « assembler  nion » ont repris en cœur les militants présents. a ustice sociale d’abord, alors ue la polémiue sur la ête du travail enfle, le candidat socialiste a souliné l’inconruité des propos de icolas aroy et de son rassemblement du er i: « elumai ui voudrait être le candidat du vrai travail a été celui du vrai chômae pendant cin ans », atil asséné. ne réfleion ui a enchanté le public dirson, « des ens ui nont comme richesse 
spéciaL 1erTour Pierre Moscovici,22/04/12 « Les résultats du scrutin marquent un moment historique pour la gauche. C’est un rejet, un désaveu et une sanction du candidat président sortant et une adhésion forte à François Hollande dont le score est extrêmement élevé. C’est la première fois dans l’histoire de la VeRépublique qu’un président sortant n’est pas en tête du premier tour. »
Manuel Valls,22/04/12 « François Hollande est le seul qui ait cette capacité à rassembler le pays, les Français. Nicolas Sarkozy est désavoué, rejeté par les Français. Maintenant il faut amplifier et le rejet à l’égard de Nicolas Sarkozy et la confiance et le rassemblement autour de François Hollande. Nous sommes confiants et déterminés dans cette capacité à rassembler et à créer de l’espoir. »
Lionel Jospin ,22/04/12 « Ce n’est pas une surprise mais c’est un bon résultat. D’abord les Français se sont mobilisés, ils ont confirmé l’isolement et la sanction de Nicolas Sarkozy. Bien sûr nous sommes préoccupés par le vote Le Pen. À nous de donner des réponses au sentiment de désespérance qui existe chez certains. » Michel Sapin ,22/04/12 « Le premier tour de l'élection présidentielle marque un échec de Nicolas Sarkozy, imputable non à la crise, mais à sa personne et sa politique. Ce mot crise, il l'a à la bouche pour expliquer tous ses échecs. Être second lorsqu'on est sortant à droite, c'est un échec. C'est l'échec de sa personne et de sa politique. »