Tristane Banon la cible de la soirée... blogueurs délirants !

De
Publié par

par Laurent Gantner, vendredi 30 septembre 2011, 05:24
‎@Kalisto : "faits imaginaires" toujours... Le roman n'a rien a voir là-dedans... c'est toi qui en fait du roman... l'utilisant pour l'ultime recours défensif de ton poulain... Tu n'est même pas capable de différencier l'activité d'une personne avec son être particulier... tu fais offense à la profession d'écrivain... alors parce qu'on est écrivain on n'aurait jamais raison... Zola n'avait pas tor...
 
@lexpress à propos des "faits imaginaires"... c'est bon pour un festival de la poésie mais pas pour espérer s'en sortir devant un Tribunal de la République Française, indépendamment du fait qu'ils soient Notaires ou fmistes... c'est juste une question de compréhension de la parole.... construction poétique de la réalité... C'est un grand poète DSK je suppose... Les puissants innocents... Les abbés aux mains propres ? hahaha !... Il se contredit presque Strauss-Kahn en parlant chaque fois de "faits imaginaires"... car en effet qu'est-ce qu'un fait ? Il y a des "faits divers", des "faits de société", des "faits concrets"... mais pas de "faits imaginaires"...
Un "fait", quelqu'il soit est par définition quelque chose de réel. Un fait imaginaire cela n'existe pas et ne peut exister si ce n'est dans le fruit se SON imagination (celle de Strauss-Kahn)...l aura a dire dorénavant pour sa défense ne sera plus que fait imaginaire ! Il s'est trahit, s'est dénoncé et affirmé son mensonge qui consiste à refuser d'admettre ce qui lui est reproché dans cette affaire... La difficulté d'y avancer s'en trouve renforcée grâce à cette formule passe partout quasiment sortie de son sachet de confiseries de ses "faits imaginaires" à lui, sans défense maintenant... Donc intéressante et fructueuse cette confrontation pour ceux qui croyaient qu'il n'y aurait rien à en tirer...
enfin bon... super au moins on aura appris qu'il risque d'y avoir de "simples journalistes vulgaires" et des "journalistes écrivains " dont la réalité qu'ils transmettraient serait issue du roman noir des droites réunies en une seule par sa même extrême donc forcément pas vrai puisque provenant d'écrivains journalistes ! Et puis il y a ceux qui n'arrivent pas à écrire ce qu'ils pensent...
Publié le : samedi 8 octobre 2011
Lecture(s) : 205
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
Cette publication est accessible gratuitement
Tristane Banon la cible de la soirée...
blogueurs délirants !
par
Laurent Gantner
, vendredi 30 septembre 2011,
05:24
@Kalisto : "faits imaginaires" toujours... Le roman n'a
rien a voir là-dedans... c'est toi qui en fait du roman...
l'utilisant pour l'ultime recours défensif de ton poulain...
Tu n'est même pas capable de différencier l'activité
d'une personne avec son être particulier... tu fais
offense à la profession d'écrivain... alors parce qu'on
est écrivain on n'aurait jamais raison... Zola n'avait pas
tor...
@lexpress à propos des "faits imaginaires"... c'est bon
pour un festival de la poésie mais pas pour espérer s'en
sortir devant un Tribunal de la République Française,
indépendamment du fait qu'ils soient Notaires ou
fmistes... c'est juste une question de compréhension de
la parole... La plaignante certes romancière n'en est
pas pour autant une personne qui ne fait que
s'exprimer sur le ton romancé de vos excuses qui
animent la défense que vous vouez à DSK qui est votre
intérêt... Je m'en fout de savoir qu'il est FMI, c'est pas
une attaque politique, je m'aperçois simplement que
"fait imaginaire" c'est une construction poétique de la
réalité... C'est un grand poète DSK je suppose... Les
puissants innocents... Les abbés aux mains propres ?
hahaha !... Il se contredit presque Strauss-Kahn en
parlant chaque fois de "faits imaginaires"... car en effet
qu'est-ce qu'un fait ? Il y a des "faits divers", des "faits
de société", des "faits concrets"... mais pas de "faits
imaginaires"...
Un "fait", quelqu'il soit est par définition quelque chose
de réel. Un fait imaginaire cela n'existe pas et ne peut
exister si ce n'est dans le fruit se SON imagination
(celle de Strauss-Kahn)... de l'imagination qu'il devait
avoir à l'égard de la jeune journaliste à l'époque. Il ne
faut pas être devin pour découvrir qui se cache derrière
le "fait imaginaire " de Strauss-Kahn. Tout ce qu'il aura
a dire dorénavant pour sa défense ne sera plus que fait
imaginaire ! Il s'est trahit, s'est dénoncé et affirmé son
mensonge qui consiste à refuser d'admettre ce qui lui
est reproché dans cette affaire... La difficulté d'y
avancer s'en trouve renforcée grâce à cette formule
passe partout quasiment sortie de son sachet de
confiseries de ses "faits imaginaires" à lui, sans défense
maintenant... Donc intéressante et fructueuse cette
confrontation pour ceux qui croyaient qu'il n'y aurait
rien à en tirer... Pire encore, "Je ne me souviens plus,
j'ai oublié" commence-t-il par dire Strauss-Kahn c'est
encore plus irrecevable que "faits imaginaires" pour un
homme de sa trempe... On sait qu'il a un calendrier
serré et qu'il vit énormément de choses mais de rendre
à la légèreté la gravité de la situation qui lui est
reprochée est indigne du rang qu'il représente ou alors
Alzheimer lui donnera raison ? !
enfin bon... super au moins on aura appris qu'il risque
d'y avoir de "simples journalistes vulgaires" et des
"journalistes écrivains " dont la réalité qu'ils
transmettraient serait issue du roman noir des droites
réunies en une seule par sa même extrême donc
forcément pas vrai puisque provenant d'écrivains
journalistes ! Et puis il y a ceux qui n'arrivent pas à
écrire ce qu'ils pensent...
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi