Le lignage et la famille nobiliaire en Pologne aux XIe, XIIe et XIIIe siècles - article ; n°1 ; vol.30, pg 299-308

De
Publications de l'École française de Rome - Année 1977 - Volume 30 - Numéro 1 - Pages 299-308
Dans tous les pays slaves, pendant le Haut Moyen Age, on constate l'existence d'un groupe restreint de lignages dont la prépondérance était très nette dans tous les domaines. Partageant le pouvoir avec le prince, ils dominaient le reste de la population, libre ou servile, et exploitaient les forces productives par le truchement de l'appareil administratif et militaire de l'État en formation. Les membres de ces grandes familles sont désignés dans les textes sous le nom de nobiles. La constitution de lignages cohérents et bien individualisés est contemporaine, en Pologne, du morcellement du pays en duchés, dans la seconde moitié du XIIe siècle. Par la suite, sous l'effet de la croissance démographique, une différenciation économique s'établit parmi les nobles. Dans ces familles, les liens de parenté étaient caractérisés par une extrême diversité, attestée par la richesse et la complexité du vocabulaire qui servait à les définir. Au XIIIe siècle apparurent des clans d'un type nouveau, fondés moins sur les liens du sang que sur le rassemblement de groupes de familles solidaires au sein de « fraternités» plus ou moins artificielles.
10 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : samedi 7 janvier 2012
Lecture(s) : 59
Voir plus Voir moins
Cette publication est accessible gratuitement
Alexander Gleysztor
Le lignage et la famille nobiliaire en Pologne aux XIe, XIIe et
XIIIe siècles
In: Famille et parenté dans l'Occident médiéval. Actes du colloque de Paris (6-8 juin 1974). Rome : École Française
de Rome, 1977. pp. 299-308. (Publications de l'École française de Rome, 30)
Résumé
D
a
n
s
t
o
u
s
l
e
s
p
a
y
s
s
l
a
v
e
s
,
p
e
n
d
a
n
t
l
e
H
a
u
t
M
o
y
e
n
A
g
e
,
o
n
c
o
n
s
t
a
t
e
l
'
e
x
i
s
t
e
n
c
e
d
'
u
n
g
r
o
u
p
e
r
e
s
t
r
e
i
n
t
d
e
l
i
g
n
a
g
e
s
d
o
n
t
l
a
p
r
é
p
o
n
d
é
r
a
n
c
e
é
t
a
i
t
t
r
è
s
n
e
t
t
e
d
a
n
s
t
o
u
s
l
e
s
d
o
m
a
i
n
e
s
.
P
a
r
t
a
g
e
a
n
t
l
e
p
o
u
v
o
i
r
a
v
e
c
l
e
p
r
i
n
c
e
,
i
l
s
d
o
m
i
n
a
i
e
n
t
l
e
r
e
s
t
e
d
e
l
a
population, libre ou servile, et exploitaient les forces productives par le truchement de l'appareil administratif et militaire de l'État
en formation. Les membres de ces grandes familles sont désignés dans les textes sous le nom de nobiles. La constitution de
lignages cohérents et bien individualisés est contemporaine, en Pologne, du morcellement du pays en duchés, dans la seconde
moitié du XIIe siècle. Par la suite, sous l'effet de la croissance démographique, une différenciation économique s'établit parmi les
nobles. Dans ces familles, les liens de parenté étaient caractérisés par une extrême diversité, attestée par la richesse et la
complexité du vocabulaire qui servait à les définir. Au XIIIe siècle apparurent des clans d'un type nouveau, fondés moins sur les
liens du sang que sur le rassemblement de groupes de familles solidaires au sein de « fraternités» plus ou moins artificielles.
Citer ce document / Cite this document :
Gleysztor Alexander. Le lignage et la famille nobiliaire en Pologne aux XIe, XIIe et XIIIe siècles. In: Famille et parenté dans
l
'
O
c
c
i
d
e
n
t
m
é
d
i
é
v
a
l
.
A
c
t
e
s
d
u
c
o
l
l
o
q
u
e
d
e
P
a
r
i
s
(
6
-
8
j
u
i
n
1
9
7
4
)
.
R
o
m
e
:
É
c
o
l
e
F
r
a
n
ç
a
i
s
e
d
e
R
o
m
e
,
1
9
7
7
.
p
p
.
2
9
9
-
3
0
8
.
(
P
u
b
l
i
c
a
t
i
o
n
s
d
e
l
'
É
c
o
l
e
f
r
a
n
ç
a
i
s
e
d
e
R
o
m
e
,
3
0
)
http://www.persee.fr/web/ouvrages/home/prescript/article/efr_0000-0000_1977_act_30_1_2050
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Des milliers d’ebooks à tout instant,
sur tous vos écrans
30 jours d’essai offert Découvrir

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi