Dynamiques internes et externes des forêts de résineux de RTM : le passage à la hêtraie, quelle valorisation du bois de Hêtre?//Internal and external dynamics of coniferous forests : the shift to beech trees and the issue of beech wood uses - article ; n°609 ; vol.108, pg 583-594

De
Publié par

Annales de Géographie - Année 1999 - Volume 108 - Numéro 609 - Pages 583-594
Since the mid-niniteenth century, French medium mountains have been reafforrested with conifers to fight erosion and torrentiality. This issue is now arising of what to do with such forests and of what is likely to happen if they are left to themselves ; will trees regenerate or will broadleaved trees settle in, and if so, which species ? The abandonmet of agricultural land is allowing a spontaneous reconquest, also raising the issue of the nature of the new vegetal cover. Internai and external dynamics often lead to the deve-lopment of beech forests, which produce a wood little appreciated because of its poor durability, red center and absorbent characteristics. What uses are nonetheless possible and how to make that wood compete with softwood ?
Depuis le milieu du XIXe siècle les moyennes montagnes françaises ont été reboisées en résineux afin de lutter contre l'érosion des sols et la torrentia-lité. Ces forêts, pour bon nombre surannées, posent le problème de leur devenir : vers quoi vont-elles évoluer si on les abandonne à leur propre dynamique? les résineux vont-ils s'autorégénérer ou bien des essences de feuillus vont-elles se développer? Si tel est le cas, quelle espèce caducifoliée l'emportera? Simultanément, des terres agricoles sont plus ou moins abandonnées permettant une reconquête spontanée. Quels couverts végétaux vont se reconstituer spontanément? Dans bien des cas, les dynamiques forestières internes et externes aboutissent au développement d'une hêtraie dont les bois ne sont guère appréciés du fait de leur faible durabilité, du cœur souvent rouge et du caractère hydrophile. Comme les valoriser et les rendre concurrentiel du bois de résineux?
12 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : vendredi 1 janvier 1999
Lecture(s) : 24
Nombre de pages : 13
Voir plus Voir moins

Mme Micheline Hotyat
Dynamiques internes et externes des forêts de résineux de RTM
: le passage à la hêtraie, quelle valorisation du bois de
Hêtre?//Internal and external dynamics of coniferous forests :
the shift to beech trees and the issue of beech wood uses
In: Annales de Géographie. 1999, t. 108, n°609-610. pp. 583-594.
Abstract
Since the mid-niniteenth century, French medium mountains have been reafforrested with conifers to fight erosion and
torrentiality. This issue is now arising of what to do with such forests and of what is likely to happen if they are left to themselves ;
will trees regenerate or will broadleaved trees settle in, and if so, which species ? The abandonmet of agricultural land is allowing
a spontaneous reconquest, also raising the issue of the nature of the new vegetal cover. Internai and external dynamics often
lead to the deve-lopment of beech forests, which produce a wood little appreciated because of its poor durability, red center and
absorbent characteristics. What uses are nonetheless possible and how to make that wood compete with softwood ?
Résumé
Depuis le milieu du XIXe siècle les moyennes montagnes françaises ont été reboisées en résineux afin de lutter contre l'érosion
des sols et la torrentia-lité. Ces forêts, pour bon nombre surannées, posent le problème de leur devenir : vers quoi vont-elles
évoluer si on les abandonne à leur propre dynamique? les résineux vont-ils s'autorégénérer ou bien des essences de feuillus
vont-elles se développer? Si tel est le cas, quelle espèce caducifoliée l'emportera? Simultanément, des terres agricoles sont plus
ou moins abandonnées permettant une reconquête spontanée. Quels couverts végétaux vont se reconstituer spontanément?
Dans bien des cas, les dynamiques forestières internes et externes aboutissent au développement d'une hêtraie dont les bois ne
sont guère appréciés du fait de leur faible durabilité, du cœur souvent rouge et du caractère hydrophile. Comme les valoriser et
les rendre concurrentiel du bois de résineux?
Citer ce document / Cite this document :
Hotyat Micheline. Dynamiques internes et externes des forêts de résineux de RTM : le passage à la hêtraie, quelle valorisation
du bois de Hêtre?//Internal and external dynamics of coniferous forests : the shift to beech trees and the issue of beech wood
uses. In: Annales de Géographie. 1999, t. 108, n°609-610. pp. 583-594.
doi : 10.3406/geo.1999.2068
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/geo_0003-4010_1999_num_108_609_2068Dynamiques internes et externes
des forêts de résineux de RTM
le passage la hêtraie
quelle valorisation du bois de Hêtre
of the Internal beech shift and to wood beech external uses trees dynamics and the of issue coniferous forests
Micheline Hotyat
Professeur Université de Paris IV-Sorbonne Chercheur au laboratoire de biogéographie
et écologie de ENS de Fontenay/Saint-Cloud UMR 8505 CNRS
Résumé Depuis le milieu du xixe siècle les moyennes montagnes fran aises ont été
reboisées en résineux afin de lutter contre érosion des sols et la torrentia-
lité Ces forêts pour bon nombre surannées posent le problème de leur
devenir vers quoi vont-elles évoluer si on les abandonne leur propre dyna
mique les résineux vont-ils autorégénérer ou bien des essences de feuillus
vont-elles se développer Si tel est le cas quelle espèce caducifoliée em
portera Simultanément des terres agricoles sont plus ou moins abandon
nées permettant une reconquête spontanée Quels couverts végétaux vont se
reconstituer spontanément Dans bien des cas les dynamiques forestières
internes et externes aboutissent au développement une hêtraie dont les bois
ne sont guère appréciés du fait de leur faible durabilité du ur souvent
rouge et du caractère hydrophile Comme les valoriser et les rendre concur
rentiel du bois de résineux
Abstract Since the mid-niniteenth century French medium mountains have been reaf-
forrested with conifers to fight erosion and torrential ity This issue is now ari
sing of what to do with such forests and of what is likely to happen if they
are left to themselves will trees regenerate or will broadleaved trees settle
in and if so which species The abandonmet of agricultural land is allo
wing spontaneous reconquest also raising the issue of the nature of the
new vegetal cover Internal and external dynamics often lead to the deve
lopment of beech forests which produce wood little appreciated because
of its poor durability red center and absorbent characteristics What uses are
nonetheless possible and how to make that wood compete with softwood
Mots-clés Clairières dynamiques internes et externes évolution feuillus hêtraies lisières
régénérations résineux Restauration des Terrain de Montagnes RTM) stades
trouées
Key-words Clearing internai and external dynamics evolution broad-leaved trees beech
forest edges regeneration conifers mountains refoestation succession gaps
Ann Gèo. no 609-610 1999 pages 583-594 Armand Colin Micheline Hotyat ANNAIES DE GEOGRAPHIE 609-610 1999 584
Introduction
Dès le xville siècle homme implante des résineux dans le paysage mais est
surtout partir du xixe il constitue de vastes reboisements en montagne
afin de lutter contre des inondations et érosion Ces forêts réalisées pour
la Restauration des Terrains de Montagnes RTM sont hui vieillis
santes et fragiles et posent le problème de leur dynamique voire de leur
renouvellement quelle formation forestière se reconstituera sous ces plan
tations peut-il exister un autre type de forêt si oui lequel et pourquoi
Enfin dans ces milieux de moyennes montagnes bon nombre de terres agri
coles juxtaposées ces plantations de résineux sont abandonnées et devien
nent des espaces de reconquête spontanée où une concurrence instaure
entre les diverses essences forestières présentes dans le paysage capables de
fournir des semences Face ces deux types de situations Va-t-on vers le
renforcement des forêts de résineux ou vers leur remplacement par des forêts
de feuillus quel est le devenir de ces espaces La constitution de paysages-
mosaïque ou au contraire uniformisation des paysages due la reconquête
une essence dominante
Des plantations dominées par des résineux
Suite de nombreuses inondations liées aux déboisements intensifs des mon
tagnes depuis le xvie au début du XIXe siècle Etat réalise de grands
travaux de restauration en moyennes et hautes montagnes La grande réfé
rence théorique qui étudie les effets combinés de hydrologie torrentielle
des conditions topographiques difficiles des conditions climatologiques rigou
reuses liées altitude ou les effets de la sécheresse ou des pluies dévasta
trices en montagnes méditerranéennes est le texte Alexandre Sureli qui
présente une étude 1841 sur les torrents des Hautes Alpes dans laquelle il
expose le fonctionnement des organismes torrentiels Il attribue les ravages
des torrents des déboisements récents effectués par les communautés mon
tagnardes Le remède cette torrentialité exacerbée est le reboisement
Arnould 1996 Malgré la qualité indéniable de cet ouvrage qui consi
dère la montagne comme un système intégrant les conditions du milieu les
données économiques et les activités anthropiques la question de la
Restauration des Terrains de Montagnes RTM ne resurgit que lors des
grands dégâts liés aux crues gigantesques de 1856 qui touchent les bassins
versants de la Loire du Rhin du Rhône et de la Seine Suite ces événe
ments une loi est promulguée en 1860 stipulant expropriation des terrains
communaux et privés se situant dans les zones susceptibles être inondées
pour cause utilité publique Face ces possibilités les popu
lations montagnardes réagissent violemment et empêchent application de la
loi faut attendre 1882 pour que Etat commence les travaux nécessaires
la protection des lieux habités et la régularisation des eaux Cette lutte ARTICLES Dynamiques internes et externes des forêts de résineux de RTM 585
comprend deux types de travaux une part des travaux de génie civil et
autre part des actions de revégétalisation des zones risques La vegetali
sation comprend la création de nouvelles forêts qui appuie sur un corps
de techniques juxtaposant la correction du lit du torrent engazonnement
et la reforestation faite essentiellement avec des essences résineuses
Arnould 1996 Le Pin noir Autriche rustique et frugal capable de se
développer sur des terres ingrates et même de se régénérer est largement uti
lisé ainsi que des Pins sylvestres et des Epicéas en plus faible quantité Depuis
plus un siècle les travaux de RTM ont été exécutés sur le territoire de 950
communes situées dans 25 départements de haute et moyennes montagnes
Au total ... le reboisement été exécuté sur plus de 260000 hectares
Atlas des forêts de France 1991) dont 55000 hectares dans les Alpes méri
dionales et environ 35000 dans le sud du Massif Central ce reboisement
volontaire de résineux ajoute la reconquête spontanée des espaces agricoles
de montagne abandonnés Dans un premier temps les chemins ne sont plus
entretenus et les petits canaux irrigation négligés se comblent et engen
drent des surfaces hydromorphes les prairies qui ne sont plus pâturées voient
se développer de grandes herbes qui se couchent sous le poids de la neige
et favorisent les glissements voire les avalanches puis dans un deuxième
temps les jeunes ligneux souvent des bois blancs apparaissent constituant le
stade pionnier de la reconquête forestière Entre les reboisements volontaires
et les reconquêtes spontanées un paysage en mosaïque se constitue com
prenant des parcelles géométriques âges et de tailles variés et des zones
embrousaillement et de reconquête spontanée aux structures extrêmement
irrégulières Comment ces plantations effectuées pour certaines depuis le XIXe
siècle vont-elles évoluer la forêt de résineux autorégénérera-t-elle ou bien
une autre formation forestière la remplacera Quant aux terres agricoles aban
données vers quelles formations végétales vont-ils évoluer Des formations
forestières différentes vont-elles se reconstituer suite aux diverses activités
anthropiques exercées antérieurement Si forêts il seront-elles compo
sées uniquement de feuillus mélangés ou monospécifiques ou bien seront-
elles mixtes Dans son ensemble le paysage uniformisera-t-il
Afin de bien comprendre les processus de dynamiques qui vont entrer en
jeu il est nécessaire évoquer les principales conditions qui les influencent
Le climat régional donne le cadre des facteurs écologiques contraignants
qui conditionnent existence des essences forestières H.-J Otto 1998)
La variabilité même du climat régional engendre de nombreuses per
turbations qui doivent être prises en compte dans la dynamique forestière
La présence essences dominantes dans un massif forestier est étroi-
tement liée aux conditions stationnelles la vitalité des essences forestières
en compétition la capacité de production de semences la possibilité de
résister aux divers aléas climatiques et autres insectes ravageurs ou champi
gnons pathogènes
Même les essences au sein de leur aire extension peuvent se situer
dans des conditions du milieu moins favorables leur développement et 586 Micheline Hotyat ANNALES DE OGRAPHIE 609-610 1999
connaître des carences qui entraînent des stress Ces stress diminuent la capa
cité concurrentielle des espèces par rapport aux essences présentes
Les organismes un même espace forestier influencent mutuellement
de ces interactions naissent des effets qui modifient plus ou moins vite mais
continuellement abondance la vitalité et le comportement des espèces Le
réseau entre espèces populations et individus peut être posi
tif protégeant ou favorisant existence un organisme donné Mais il peut
aussi avoir des effets négatifs mena ant affaiblissant ou éliminant cet orga
nisme H.-J Otto 1998)
Dans analyse de la dynamique forestière il ne faut pas négliger le rôle
de la faune des organismes pathogènes qui peuvent influencer modifier
infléchir voire inhiber une évolution
De même la vitesse de croissance des espèces joue un rôle majeur dans
la dynamique des successions accélérant ou non le développement une
espèce aux dépens des autres
écosystème forestier entité complexe et vivante naît se développe et
meurt mais cette évolution très lente échelle humaine ne se produit pas
de fa on homogène sur ensemble un massif Elle affecte plutôt certains
individus un moment donné et peut être per ue travers les différents
stades présents simultanément au sein un massif La forêt apparaît comme
un vaste écosystème composé un certain nombre écosystèmes plus petits
et plus simples et dont la permanence se trouve assurée par le renouvelle
ment constant des écosystèmes élémentaires qui le composent Becker
et 1981)
La compréhension de la constitution actuelle de la couverture forestière
des RTM laissées leur dynamique spontanée oblige considérer deux caté
gories de dynamiques celles qui existent au sein des formations forestières
dites internes et celles qui se développent sur leur pourtour
partir des lisières des haies et des îlots boisés environnants engendrant une
augmentation de la surface forestière dites dynamiques externes
La compréhension des processus des internes doit prendre en
compte la plus ou moins grande fragmentation de la forêt les influences de
son environnement biotique et abiotique les structures complexes juxtapo
sées et héritées des différentes gestions employées depuis plus un siècle les
variations des conditions du milieu sécheresse estivale et pullulations in
sectes succession années pluvieuses et développement des attaques fon
giques chablis incendies... et absence de gestion qui déclenchent des pro
cessus dynamiques plus ou moins long terme processus qui amènent
envisager les transformations selon des modes de rétroaction positive ou néga
tive linéaire voire de feed-back Les successions sont des transformations
déterminées de certaines communautés forestières caractérisées par la domi
nance de certaines essences par certaines structures et associations espèces
ces transformations conduisent vers autres associations espèces écrit
H.-J Otto 1998) vers autres organisations structurales forestières qui
créent de nouveaux paysages Dynamiques internes et externes des forêts de résineux de RTM 587 ARTICLES
Quant aux dynamiques externes elles comprennent la reconquête végé
tale frontale liée extension forestière partir des lisières et le boisement
spontané des friches limitrophes que on nomme accrus qui effectue par
dispersion des semences légères espèces surtout héliophiles présentes dans
les haies les îlots boisés proches et les marges forestières
Que on se trouve en milieu forestier ou sur ses marges comment se
transforment ces paysages
Dynamiques internes des forêts de résineux
vers la hêtraie
Dans les vieilles plantations de RTM comme dans le DIOIS ou le rvan
sud un sous-bois de Hêtres apparaît accompagné de quelques Sapins La
structure du peuplement est constituée une strate haute de 20 25 mètres
dominée par le Pin sylvestre ou le Pin noir sous lesquels se développent plu
sieurs strates composées de Hêtres depuis les semis en passant par le fourré
le gaulis et le perchis aux grands arbres de la futaie Dans les strates
inférieures deux mètres quelques Sapins croissent également Cette régé
nération spontanée du Hêtre sous peuplement de résineux explique par la
densification du couvert forestier liée au fort taux de recouvrement de la
strate arborescente au développement progressif des strates intermédiaires et
la présence proche de porte-graines Les semences de Hêtre proviennent
essentiellement arbres singuliers qui ont été conservés depuis plus un
siècle comme des corniers ou des portions de haies dans lesquelles des
Hêtres traités en têtard ont été conservés et qui peuvent encore produire
des semences viables La conjugaison de la présence de quelques semenciers
une ambiance forestière fraîche et une strate arborescente dense qui ne
laisse filtrer que peu de lumière favorise la germination et le développement
essences sciaphiles tel le Hêtre
Si la régénération du sous couvert dense explique aisément que
se passe t-il lorsque des Pins sylvestres ou des Pins noirs dont les houppiers
dominant la canopée deviennent la proie facile du vent se transforment en
chablis créant des trouées ou de grandes clairières
La chute un grand arbre modifie les conditions de lumière et hu
midité crée des buttes et des dépressions accélère le recyclage de la matière
organique remet en circuit les éléments minéraux du sol réactive des graines
enfouies et crée de nouveaux micro-habitats Blondel 1995 Les cha
blis jouent donc un rôle essentiel dans la dynamique forestière car éten
due des espaces perturbés conditionne le nombre et identité des espèces
qui participeront au processus de succession ainsi que la vitesse de ce der
nier Blondel 1995 La cicatrisation des espaces perturbés et un retour
au paysage forestier matriciel dans lequel ils sont inclus dépendent de la dis
Relevés effectués lors de stages de terrain dans le Diois organisés par J.-P Bravard Professeur
Université de Paris IV-Sorbonne 588 Micheline Hotyat ANNALES DE OGRAPHIE 609-610 1999
persion des propagules des possibilités échanges entre les trouées ou taches
habitats et de importance du compartimentage aptitude un orga
nisme changer de compartiment est fonction de la connectivité Merriam
1984 1991 Baudry et Merriam 1988) on peut définir comme le degré
de la perméabilité du paysage au mouvement des individus entre ces diffé
rents compartiments Taylor et al 1993 De ce fait la présence des espèces
dominantes et co-dominantes leur production de semences associées leur
légèreté ou leur lourdeur la présence de certains animaux susceptibles de
disperser les semences la taille des trouées augmentent les diversités Ainsi
la fragmentation modérée de la forêt accroît les richesses floristiques et fau-
nistique comme ont démontré Ferry et Frochot 1970 pour les oiseaux
dans un milieu forestier où se développent simultanément tous les stades de
rotation de la futaie 40 espèces oiseaux sont recensées contre 28 dans une
vieille futaie et 22 dans une jeune il en est de même pour la flore
Dans toutes anciennes forêts il chaque année des chablis et des volis
qui constituent des perturbations mineures inhérentes tout écosystème fores
tier engendrant de petites trouées qui se referment rapidement par accrois
sement latéral des rameaux périphériques par développement des individus
en attente dans la vieille futaie et par germination des semences produites
dans année qui suit accident accroissement des rameaux associé ombre
portée des vieux Pins en font une trouée fortement ombragée permettant
aux faînes de germer plus facilement aux graines de résineux Il en suit
une mosaïque forestière structurale constituée de petits bouquets homogènes
de Hêtres qui de proche en proche se substitue aux Pins
Mais ces vieilles forêts sont aussi confrontées irrégulièrement des varia
tions climatiques extrêmes tels des froids intenses des sécheresses prolon
gées ou de violentes tempêtes et tornades qui provoquent de grandes ouver
tures suite une succession de chablis Dans ce cas ouverture engendre
une transformation importante des conditions écologiques locales et le pro
cessus de cicatrisation est plus lent Tout abord les graminées tapissent le
sol empêchant bon nombre de semences atteindre la surface du sol Seuls
quelques fruits lourds comme les faînes parviennent au sol Puis des ronces
éparses apparaissent qui recouvrent peu peu le tapis graminéen Privé de
lumière ce dernier périclite et les ronciers se densifient constituant un milieu
favorable aux sciaphytes Sous ces ronciers germent des faînes il existe des
semenciers proches et une structure pluristratifiée de Hêtres se développe
Parfois lorsque les arbres atteignent la taille du perchis des sapins apparais
sent en sous-bois plus long terme une hêtraie voire une hêtraie-sapinère
croît
Si Un accident grave ne vient pas perturber ces futaies surannées et fai
blement enracinées provoquant effondrement en chaînes des arbres et la
denudation des versants nous ramenant alors une situation proche de celle
du xixe siècle ces vieilles futaies de Pins évoluent de fa on inéluctable sous
elles-mêmes ou par petites trouées ou grandes clairières vers la hêtraie ou
la hêtraie-sapinière tab 1) INTERNES DYNAMIQUES EXTERNES DYNAMIQUES
Vieilles plantations de Pins Clairières forestières Lisières/haies/îlots boisés Parcelles agricoles abandonnées
Herbacées dominantes Apparition de jeunes plantules Graminées dominantes Constitution enveloppes
et plants de Hêtre arborescentes partir du massif
si semenciers proches Rosacées et Genévriers éparses Ronces éparses Stade pionnier
Stade transitoire Densification de la fruticée armée Densification des Ronciers Développement du Hêtre Rosacées et Genévriers Stade forestier dans toutes les strates dominées
par le Pin limination des Graminées -> Extension frontale de la forêt limination progressive
avec les essences dominantes des herbacées Milieu fermé favorable du massif Remplacement progressif du Pin
aux sciaphytes dépérissant par le Hêtre Milieu fermé favorable Colonisation partir des îlots et parfois présence de Sapin aux sciaphytes boisés et des haies disséminés Germination des faînes dans les terres agricoles sous les Ronces Germination des faînes Développement plus long abandonnées si semenciers proches sous la fruticée armée terme une Hêtraie avec parfois
Colonisation par nucléation si semenciers proches sous-bois de Sapin
Surcimage des Ronces et par dispersion avec présence
essences héliophiles pionnières Surcimage de la fruticée armée
Frêne rables sycomore Elimination progressive Hêtraie ou Hêtraie-sapinière et champêtre Merisier Noisetier Dépérissement progressif des Ronces
Bouleau Pins sylvestre ou noir de la fruticée surcimée
selon les espèces environnantes Développement du Hêtre Développement du Hêtre dans les différentes strates Après densification dans les différentes strates de la formation forestière des enveloppes ou des noyaux
de la formation forestière apparition du Hêtre
Apparition parfois du Sapin Développement du Hêtre Apparition parfois du Sapin sous couvert du Hêtre dans les différentes strates sous couvert du Hêtre
Apparition parfois du Sapin Développement plus long Développement long terme sous couvert du Hêtre terme une Hêtraie avec parfois une Hêtraie avec parfois sous-bois de Sapin Développement plus long terme sous-bois de Sapin une Hêtraie avec parfois sous-bois
de Sapin
Hêtraie ou Hêtraie-sapinière
Hêtraie ou Hêtraie-sapinière Hêtraie ou Hêtraie-sapinière
Tab.1 Devenir des reboisements de Pins RTM et des terres agricoles Evolution of pine reforestation and abandoned fields
environnantes abandonnées en moyennes montagnes fran aises and meadows in French medium mountains Micheline Hotyat ANNALES DE OGRAPHIE 609-610 1999 590
Dynamiques externes de la forêt de résineux
vers la hêtraie
Ces forêts au contact de champs ou de prairies abandonnées présentent deux
modes accroissement surfacique une part une expansion liée un déve
loppement et un épaississement de la lisière et autre part une reconquête
spontanée des champs et des prairies situés proximité Cette
effectue partir des semences issues des arbres de la forêt mais aussi par
tir des ligneux présents dans les haies ou les îlots forestiers le tout consti
tuant une importante banque de semences Compte tenu de ces constituants
paysagers deux dynamiques externes se complètent et interfèrent celles
des accrus et celles des lisières
exemple du DIOIS voir note peut être repris pour exposer la dyna
mique des accrus partir des anciennes lavandaies abandonnées La recon
quête peut effectuer soit directement après abandon de cette culture soit
après abandon une pâture constituée aux dépens de la lavande par coloni
sation des herbacées Immédiatement après de la culture de la
lavande une reconquête aléatoire herbacées de Rosacées de Genévriers de
Pins et essences héliophiles effectue rapidement Une concurrence ins
taure entre toutes ces espèces et les Pins ils sont en grand nombre domi
nent peu peu grâce leur vitesse de croissance Le paysage se transforme
progressivement en pineraie mais cette situation est plutôt exceptionnelle
Dans les pâtures abandonnées riches en herbacées Rosacées et Genévriers
se constituent rapidement une fruticée armée dense éliminant progressive
ment les herbacées privées de lumière Puis les faînes qui sont parvenues
traverser épais matelas végétal germent condition que des porte-graines
existent proximité Très souvent de vieux Hêtres se trouvent localisés dans
des vestiges de haies abandonnées en présence autres feuillus comme les
Noisetiers les Prunelliers les Erables ou encore Les Sorbiers Puis la fruti
cée armée est surcimée par ensemble des essences de reconquête ce qui
engendre sa disparition progressive et autorise la constitution un pré-bois
Le développement du Hêtre se poursuit abri des autres essences créant
au du temps une formation ligneuse pluristratif ée son tour il domine
les essences pionnières en en éliminant quelques unes et en facilitant dans
certaines stations arrivée du sapin sous son couvert Enfin une hêtraie ou
une hêtraie-sapinière se constitue aux dépens des terres agricoles abandon
nées en fonction des conditions du milieu
Les dynamiques externes se situent aussi au niveau des lisières forestières
elles jouxtent des terres agricoles abandonnées La forêt progresse éga
lement latéralement par extension des ourlets et des manteaux lorsque la
pression anthropique cesse donnant une enveloppe arborescente qui com
prend un stade pionnier riche en ligneux héliophiles et un stade transitoire
dans lequel les essences forestières commencent immiscer Cette enve
loppe se constitue partir de la dispersion des propagules des espèces pré
sentes dans le massif forestier dans les haies et dans les îlots boisés situés ARTICLES Dynamiques internes et externes des forêts de résineux de RTM 591
proximité Ainsi le développement frontal effectue par la dispersion conju
guée des semences issues tant du milieu forestier que du milieu extérieur
environnant
En conséquence quelle que soit la formation de départ anciens espaces
agricoles abandonnés ou vieilles plantations de Pins une hêtraie se recons
titue laissant peu de chance la formation de résineux implantée par homme
au siècle précédent La force concurrentielle du Hêtre est très élevée et per
met une dynamique progressive de reconquête il colonise les terres
agricoles abandonnées et une dynamique de substitution il se déve
loppe sous les Pins ou dans les trouées et clairières créées par les chablis La
dynamique de ensemble est donc déterminée par la présence des essences
dominantes leur densité leur capacité de dispersion des propagules leur
organisation spatiale et la superf cie occupée par chaque type habitat
Le retour vers la hêtraie semble inéluctable tab 1) comme le retour
la forêt schéma 1) sauf accidents de grandes envergures qui pourraient modi
fier profondément les données écologiques ou décision humaine qui orien
terait autrement ces ensembles forestiers Cet apport important de bois de
Hêtre sera-t-il facilement utilisable et valorisé
Conclusion vers une valorisation du bois de Hêtre
Dès le XIXe siècle les hommes ont agi dans urgence pour lutter contre la
torrentialité et les phénomènes érosion en moyennes montagnes en plan
tant des résineux seules essences capables de croître hâtivement dans des
conditions écologiques difficiles et de stabiliser rapidement des versants De
plus le fait que ce soient prioritairement des forêts de protection amené
les gestionnaires les conserver le plus longtemps possible et parvenir
une situation hui critique savoir un très grand nombre de ces
peuplements équiennes sont parvenus presque tous en même temps au stade
de maturité voire au stade de déclin Face cette situation deux possibili
tés se dessinent soit le gestionnaire intervient brutalement et effectue sys
tématiquement des plantations de remplacement dans les essences de son
choix soit il laisse la situation évoluer spontanément au risque de voir des
aléas climatiques ou autres catastrophes biologiques ruiner les peuplements
actuels
Dans le cadre de dynamiques spontanées internes ou externes sans grands
bouleversements brusques tab 1) les hêtraies tendent se substituer aux
divers types occupation du sol dans les moyennes montagnes et consti
tuer un paysage forestier fermé dominé par le Hêtre paysage qui tendance
uniformiser et appauvrir biologiquement
Face cette abondance de Hêtres plusieurs problèmes se posent abord
des problèmes de protection ces nouvelles forêts Arnould 1996 vont-
elles aussi bien protéger les sols de érosion que les anciennes forêts de rési
neux Puis des problèmes de régénération la hêtraie parviendra-t-elle au-

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.