La communication entre jeunes enfants en présence et en l'absence de l'adulte - article ; n°1 ; vol.44, pg 7-23

De
Publié par

Enfance - Année 1991 - Volume 44 - Numéro 1 - Pages 7-23
La plupart des recherches expérimentales ou naturalistes qui étudient la communication sociale entre jeunes enfants utilisent des situations dans lesquelles au moins un adulte est présent, sans prendre en considération Veffet de cette présence sur le développement de la communication. Pourtant, peu d'études se sont centrées sur revaluation de Vinfluence de cette présence sur les comportements sociaux des enfants.
Notre hypothèse était que la présence d'un adulte freine le développement de la communication entre enfants, et ce sur des registres différents selon rage. Cette hypothèse a été examinée systématiquement en comparant les mêmes groupes d'enfants dans deux conditions : avec et sans adulte.
Soixante-six enfants familiers, de 18-36 mois, répartis en triades, ont été réunis dans une salle familière de leur crèche et filmés par une caméra invisible, la moitié du temps en présence d'un adulte familier, et la moitié en son absence. L'adulte familier suivait un protocole comportemental de neutralité.
Les résultats montrent que, quand l'adulte est présent, il est un objet d'attention sociale qui entre en compétition avec l'attention portée aux pairs : les contacts sociaux, les réponses verbales et les rires sont moins nombreux. La conclusion est que, même neutre, l'adulte n'est pas oublié et constitue une partie effective du système social.
Much research, both experimental and naturalistic, concerning social communication between children involves contexts in which at least one adult is present, without taking into consideration the effect of that presence on the children's communication. Surprisingly little research has focused on the influence of the presence of an adult in such setting.
Our hypothesis was that an adult's presence will modify the social communication between toddlers. The effect will be different according to the age. This hypothesis is examined under two conditions : with and without adult.
Sixty-six familiar toddlers, 18-to-36 months old met in triads, in a familiar room of the day-care center. The meetings were video-recorded with a hidden mobile camera, in an experimental seetting, half the time in the presence of a familiar adult and half in her absence. The adult was trained to follow a neutral behavioral protocol.
The results show that when the adult was present, she created a competitive social focus for toddlers* attention : social initiations, verbal responses, and responsive laughs between toddlers were fewer. It is concluded that, even neutral, an adult presence is not ignored and is an effective part of the social system.
17 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : mardi 1 janvier 1991
Lecture(s) : 157
Nombre de pages : 19
Voir plus Voir moins
B. Mertan
Jacqueline Nadel
La communication entre jeunes enfants en présence et en
l'absence de l'adulte
In: Enfance. Tome 44 n°1-2, 1991. pp. 7-23.
Citer ce document / Cite this document :
Mertan B., Nadel Jacqueline. La communication entre jeunes enfants en présence et en l'absence de l'adulte. In: Enfance.
Tome 44 n°1-2, 1991. pp. 7-23.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/enfan_0013-7545_1991_num_44_1_1963
Résumé
La plupart des recherches expérimentales ou naturalistes qui étudient la communication sociale entre
jeunes enfants utilisent des situations dans lesquelles au moins un adulte est présent, sans prendre en
c
o
n
s
i
d
é
r
a
t
i
o
n
V
e
f
f
e
t
d
e
c
e
t
t
e
p
r
é
s
e
n
c
e
s
u
r
l
e
d
é
v
e
l
o
p
p
e
m
e
n
t
d
e
l
a
c
o
m
m
u
n
i
c
a
t
i
o
n
.
P
o
u
r
t
a
n
t
,
p
e
u
d
'
é
t
u
d
e
s
s
e
s
o
n
t
c
e
n
t
r
é
e
s
s
u
r
r
e
v
a
l
u
a
t
i
o
n
d
e
V
i
n
f
l
u
e
n
c
e
d
e
c
e
t
t
e
p
r
é
s
e
n
c
e
s
u
r
l
e
s
c
o
m
p
o
r
t
e
m
e
n
t
s
s
o
c
i
a
u
x
d
e
s
e
n
f
a
n
t
s
.
Notre hypothèse était que la présence d'un adulte freine le développement de la communication entre
e
n
f
a
n
t
s
,
e
t
c
e
s
u
r
d
e
s
r
e
g
i
s
t
r
e
s
d
i
f
f
é
r
e
n
t
s
s
e
l
o
n
r
a
g
e
.
C
e
t
t
e
h
y
p
o
t
h
è
s
e
a
é
t
é
e
x
a
m
i
n
é
e
systématiquement en comparant les mêmes groupes d'enfants dans deux conditions : avec et sans
adulte.
Soixante-six enfants familiers, de 18-36 mois, répartis en triades, ont été réunis dans une salle familière
de leur crèche et filmés par une caméra invisible, la moitié du temps en présence d'un adulte familier, et
la moitié en son absence. L'adulte familier suivait un protocole comportemental de neutralité.
Les résultats montrent que, quand l'adulte est présent, il est un objet d'attention sociale qui entre en
compétition avec l'attention portée aux pairs : les contacts sociaux, les réponses verbales et les rires
sont moins nombreux. La conclusion est que, même neutre, l'adulte n'est pas oublié et constitue une
partie effective du système social.
Abstract
Much research, both experimental and naturalistic, concerning social communication between children
involves contexts in which at least one adult is present, without taking into consideration the effect of
that presence on the children's communication. Surprisingly little research has focused on the influence
of the presence of an adult in such setting.
Our hypothesis was that an adult's presence will modify the social communication between toddlers.
The effect will be different according to the age. This hypothesis is examined under two conditions : with
and without adult.
Sixty-six familiar toddlers, 18-to-36 months old met in triads, in a familiar room of the day-care center.
The meetings were video-recorded with a hidden mobile camera, in an experimental seetting, half the
time in the presence of a familiar adult and half in her absence. The adult was trained to follow a neutral
behavioral protocol.
The results show that when the adult was present, she created a competitive social focus for toddlers*
attention : social initiations, verbal responses, and responsive laughs between toddlers were fewer. It is
concluded that, even neutral, an adult presence is not ignored and is an effective part of the social
system.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.