Nature des catégories et typicalité : une étude développementale - article ; n°4 ; vol.51, pg 189-202

De
Publié par

Enfance - Année 1998 - Volume 51 - Numéro 4 - Pages 189-202
Une comparaison des processus de catégorisation d'objets naturels et d'objets fabriqués a été menée avec des enfants dont l'âge était compris entre 8 et 12 ans. Nous avons fait varier le degré de typicalité des éléments à catégoriser. Une tâche de catégorisation de la forme « un X est un Y » a été utilisée, avec comme indicateur le temps de décision. Nous supposons que la formation des catégories d'objets fabriqués est plus tardive que celle des catégories naturelles, étant donné les connaissances plus importantes des enfants concernant le vivant. Nous faisons également l'hypothèse que les effets de typicalité devraient être moins marqués pour les catégories naturelles, pour les mêmes raisons. Nous observons des temps de décision plus longs et des effets de typicalité plus importants pour les catégories d'objets fabriqués. Nous proposons une interprétation en terme de nature ontologique des objets.
Categorization processes and typicality in 8-to-12 year-olds
A systematic comparison of categorization processes with natural objects and artifacts has been carried out on subjects aged 8 to 12. The objects belonged to categories which varied systematically along a typicality gradient. The subjects performed a categorization task in the form of « an X is an Y », decision time being the dependant variable. We assume that the time to answer about the categories of artifacts is slower than that of natural objects, because the young children 's knowledge of living objects exceeds their knowledge of artifacts. It is also our hypothesis that the effects of typicality for natural objects are not as strong as they are for artifacts, for the same reason. We obtain longer reaction times and greater typicality effetcs for artifacts. An interpretation, according to the ontological nature of objects, is advanced.
14 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : jeudi 1 janvier 1998
Lecture(s) : 65
Nombre de pages : 15
Voir plus Voir moins
Françoise Cordier
Elisabeth Spitz
Nature des catégories et typicalité : une étude
développementale
In: Enfance. Tome 51 n°4, 1998. pp. 189-202.
Résumé
Une comparaison des processus de catégorisation d'objets naturels et d'objets fabriqués a été menée avec des enfants dont
l'âge était compris entre 8 et 12 ans. Nous avons fait varier le degré de typicalité des éléments à catégoriser. Une tâche de
catégorisation de la forme « un X est un Y » a été utilisée, avec comme indicateur le temps de décision. Nous supposons que la
formation des catégories d'objets fabriqués est plus tardive que celle des catégories naturelles, étant donné les connaissances
plus importantes des enfants concernant le vivant. Nous faisons également l'hypothèse que les effets de typicalité devraient être
moins marqués pour les catégories naturelles, pour les mêmes raisons. Nous observons des temps de décision plus longs et des
effets de typicalité plus importants pour les catégories d'objets fabriqués. Nous proposons une interprétation en terme de nature
ontologique des objets.
Abstract
Categorization processes and typicality in 8-to-12 year-olds
A systematic comparison of categorization processes with natural objects and artifacts has been carried out on subjects aged 8
to 12. The objects belonged to categories which varied systematically along a typicality gradient. The subjects performed a
categorization task in the form of « an X is an Y », decision time being the dependant variable. We assume that the time to
answer about the categories of artifacts is slower than that of natural objects, because the young children 's knowledge of living
objects exceeds their knowledge of artifacts. It is also our hypothesis that the effects of typicality for natural objects are not as
strong as they are for artifacts, for the same reason. We obtain longer reaction times and greater typicality effetcs for artifacts. An
interpretation, according to the ontological nature of objects, is advanced.
Citer ce document / Cite this document :
Cordier Françoise, Spitz Elisabeth. Nature des catégories et typicalité : une étude développementale. In: Enfance. Tome 51 n°4,
1998. pp. 189-202.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/enfan_0013-7545_1998_num_51_4_3123
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.