etude sémiotique d'une image

De
Publié par

Master : Littérature Générale et Comparée UMP, faculté de lettres EtudE sémiotiquE d’unE affichE du film Z de Costa GAVRAS Rédigé par : Tarik LABRAHMI Direction de : Yahya CHAOUAL 2012 1 Etude d’une affiche d’un film Z (il est vivant !) de Costa GAVRAS Autour du film Le film raconte un fait historique réel, qu’on peut résumer dans ces deux phrases. Gregoris Lambrakis était médecin, athlète, membre de la Faculté de médecine à l'Université d'Athènes (Grèce) et député socialiste. Il fut assassiné par deux hommes de main d'extrême-droite, avec la complicité de la police ainsi que l'enquête menée par les juges d'instruction Christos Sartzetakis et Delaporta le mit en évidence. Cet incident inspira au romancier Vassilis Vassilikos son roman Z qui fut découvert par le réalisateur Costa-Gavras lors d'un séjour en Grèce. Le film et le roman respectent fidèlement l’événement historique, en lui ajoutant une si riche signification. Le film a été récompensé par le « Prix du Jury » à Cannes, l'Oscar du meilleur film étranger et celui du meilleur montage. 2 L’étude de L’affiche Introduction Si le titre, pour les œuvres littéraires, joue un rôle de clé de passe ; qui puisse résumer tout le contenu de l’œuvre, pour un film cinématographique, le titre n’est qu’un constituant de l’affiche qui devrait jouer ce rôle.
Publié le : vendredi 13 juillet 2012
Lecture(s) : 498
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
Master : Littérature Générale et Comparée UMP, faculté de lettres EtudE sémiotiquEd’unE affichE du film Z de Costa GAVRAS Rédigé par : Tarik LABRAHMI Direction de : Yahya CHAOUAL 2012
1
Etude d’une affiche d’un film
Z (il est vivant !) de Costa GAVRAS
Autour du film Le film raconte un fait historique réel, qu’on peut résumer dans ces deux phrases. Gregoris Lambrakis était médecin, athlète, membre de la Faculté de médecine à l'Université d'Athènes (Grèce) et député socialiste. Il fut assassiné par deux hommes de main d'extrême-droite, avec la complicité de la police ainsi que l'enquête menée par les juges d'instruction Christos Sartzetakis et Delaporta le mit en évidence. Cet incident inspira au romancier Vassilis Vassilikos son roman Z qui fut découvert par le réalisateur Costa-Gavras lors d'un séjour en Grèce. Le film et le roman respectent fidèlement l’événement historique, en lui ajoutant une si riche signification. Le film a été récompensé par le « Prix du Jury » à Cannes, l'Oscar du meilleur film étranger et celui du meilleur montage.
L’étude de L’afficheIntroduction Si le titre, pour les œuvres littéraires, joue un rôle de clé de passe; qui puisse résumer tout le contenu de l’œuvre, pour un film cinématographique, le titre n’est qu’un constituant de l’affiche qui devrait jouer ce rôle. Une affiche de film a pour fonction essentielle d’attirer le spectateur, mais sans jamais ignorer le contenu et la nature du film. Prenant pour objet d’étude l’affiche du film Z du réalisateur Costa GAVRAS, on essayera de voir à quel point cette affiche est représentative du film dont elle est censée de donner le résumé, et de lui faire la publicité la plus réussie; et quelles sont les autres informations possibles qu’elle puisse contenir. Du point de vue significatif,trois éléments sont constitutifs de l’affichela couleur, le verbal et la : scène. La couleur Deux couleurs nuancent l’affiche, le rouge est le noir, et on peut ajouter le blanc, si on le prend pour couleur. Deux couleurs qui renvoient directement au parti communiste. En d’autres termes, les couleurs ont ici une fonction identificatoire. Le film révèle ainsi son identité, et l’idéologie qu’il représente dès les couleurs constituant de son affiche. Pour le noir et le blanc ont une fonction de conjonction. Ils mettent en rapport l’image, ou la scène qui est dans la partiesupérieure de l’affiche, et le titre du film, qui est dans la partie inférieure, cela d’une part. D’autre part, et cette fois-ci du point de vue de sens, ils accordent le titre, en tant qu’élément significatif (Il est vivant), avec le personnage auquel se rapporte l’information rapportée par le titre, et qui est le personnage de la partie supérieure. Pourquoi la scène est en noir et blanc? D’une part pour créer cette harmonie avec le rouge de la partie inférieure afin d’indiquer l’identité idéologique dufilm; et d’autre part, le noir et le blanc sont souvent utilisés pour représenter un fait passé. Le film est aussi un procès qui doit enquêter dans un crime fait dans le passé, on expliquera davantage un peu plus tard. Le verbal
L’élément verbal le plus frappant dans l’affiche est la lettre Z, et qui est le titre principal du film. En grec, «Ζ» (zêta) peut se lire comme l'initiale de «ζει / zi», qui signifie « il vit » ou « il est vivant ». C'était la lettre que les opposants inscrivaient sur les murs pour protester contre l'assassinat du député, appelé aussi « l'enfant souriant» (το γελαστό παιδί / to ielastó pedhí), d'où le titre de l'une des chansons du film.Ainsi, la justification de son typographie en très grand format, ce n’est que pour insister sur la charge sémantique très riche que porte cette seule lettre.
Puis le sous-titre, « il est vivant » qui est comme une traduction du titre principal; et qui s’accorde, du point de vue de la couleur, avec le personnage d’en haut. Si le personnage estle symbole du communisme en général qui semble être mort, parce que le personnage est décidé soit dans la réalité ou dans le film, le sous-titre vient annoncer le contraire. C'est-à-dire le communisme ne mourra jamais.
3
Le troisième élément verbal est présenté sous forme d’une petite liste contenant d’abord les noms des acteurs principaux, puis celui du réalisateur, et enfin ceux d’autres collaborateurs qui ont participé à la fabrication du film. La scène L’image ou la scène choisie pour être mise dans l’affiche comme représentative du film tout entier est très significative, et très essentielle quant à la genèse diégétique du film. Il s’agit, pour reprendre le jargon dramatique, le « coup du théâtre» du film. C’est le moment où l’un des manifestants de l’extrême-droite se lance vers le député, et le frappe ; le coup qui le conduira à sa fin. Mais ce qui est plus important dans l’affiche, c’est qu’il n’a pas pris l’acte de frappe, mais celui qui le suit: quand ses partisans l’entourent et le protègent de leurs mains. Dit autrement, si le député représente le parti communiste, les gens qui le protègent, ils sont les soldats qui devraient protéger et défendre le parti communiste. En d’autres termes, le film annonce déjà son objectif qui est de défendre le communisme. Autre chose très importante dans cette scène qu’il faut signaler, c’est que cet acte de violence s’est passé pendant quele député traverse la rue qui sépare l’hôtel où il se loge et le petit appartement où il doit prononcer son discours. Ce passage est en effet très significatif, car le film lui-même pose la problématique du passage de la démocratie au fascisme. Autrementdit, l’auteur nous informe que le passage d’un monde de deux pôles, communiste et libéral, à un monde totalitariste ne s’est pas fait démocratiquement comme nous pouvonsl’imaginer, mais si grâce à la violence et la malhonnêteté de ceux qui se disent libéraux.C’est pourquoi on dit que «Z reste le symbole de la déstabilisation que l’on peut faire subir à un ordre établi mais contesté».
Conclusion En fin de compte, l’affiche a affirmé sa richesse significative, et le choix le bien réfléchi de ses éléments, ainsi que l’harmonie entre ces éléments. Sans avoir vu le film, elle vous donne tous les éléments indispensables pour identifier et la nature et l’objectif du film. Pour ceux qui ont déjà vu le film, l’affiche constitue une vraie clé pour la compréhension et l’interprétation du sens du film entier.A partir de cette affiche seulement, on peut conclure pourquoi ce film a bien mérité l’Oscar.Rédigé par : Tarik LABRAHMI
4
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.