Caractérisation d'aciers à très haute limite d'élasticité vis-à-vis de la fragilisation par l’hydrogène

De
Publié par

Sous la direction de Michel Jerome
Thèse soutenue le 22 janvier 2009: Ecole centrale Paris
Les aciers THLE ont la particularité de posséder à la fois une bonne ductilité et de hautes caractéristiques mécaniques. Ceci les rend particulièrement adaptés pour l'industrie automobile, dont les principales exigences sont l'allègement du véhicule et la sécurité des passagers. Toutefois, il est bien connu que l'augmentation des caractéristiques mécaniques accroît la susceptibilité à la fragilisation par l'hydrogène. Ce travail de thèse est consacré à l'étude de la susceptibilité vis-à-vis de la fragilisation par l'hydrogène de quatre aciers THLE : un DP, un TRIP, un CP et le BAS 100, un acier enrichi en vanadium et chrome. Un acier aux propriétés mécaniques plus modestes, dénommé HE (Haute Elasticité) a servi de référence. Les caractéristiques de transport de l'hydrogène dans ces aciers ont été étudiées, grâce à des essais de perméation électrochimique avec chargement en milieu acide, éventuellement additionné d'un promoteur d'hydrogénation (l'arsenic). Comme observé sur d'autres aciers, il faut souligner l'absence de conditions d'entrée stationnaires, dont il faut tenir compte dans l'évaluation des caractéristiques de diffusion. La diffusivité à température ambiante est apparue élevée pour tous les aciers, et une corrélation a été établie entre la microstructure et la diffusivité de l'hydrogène dans le matériau : plus la microstructure est fine et complexe, moins la diffusivité est élevée. De plus, l'évaluation des concentrations subsurfaciques sur les courbes en présence d'arsenic a révélé des valeurs relativement élevées pour les trois aciers aux caractéristiques mécaniques les plus élevées (TRIP 800, CP 800 et BAS 100). Ces valeurs sont conformes avec les teneurs en hydrogène diffusible mesurées par dosage juste après la perméation. Les dosages d'hydrogène résiduel, réalisés par désorption thermique sous vide après perméation, ont par ailleurs indiqué que le piégeage profond dans ces aciers était peu important, même après chargement sous polarisation et en présence d'arsenic. Ceci peut s'expliquer par des structures très bien élaborées, très fines et comportant peu de défauts. Des essais de traction ont montré qu'une hydrogénation sévère (en présence d'un promoteur) était nécessaire pour obtenir une fragilisation notable des aciers THLE. Hormis les cas extrêmes de dégradation spontanée par HIC (cloquage, fissuration), la fragilisation est imputable à l'hydrogène diffusible ou faiblement piégé car les teneurs en hydrogène piégé profondément restent négligeables. Dans les conditions industrielles, en décapage acide HCl en présence d'inhibiteurs, les résultats de perméation, de dosage et de traction s'accordent à montrer l'absence de fragilisation sur ce type d'acier. Les inhibiteurs testés semblent jouer un rôle de barrière physique, par adsorption sur le métal nu, limitant ainsi tant l'entrée d'hydrogène que la corrosion.
-fragilisation par l'hydrogène
-aciers THLE
-perméation électrochimique
-piégeage
-dosage
The distinctive feature of Very High Strength Steels (VHSS) is to present a good combination of ductility and high strength. This makes them particularly interesting for the automotive industry because of the increasing demand for the reduction of car weight and the improvement of passengers security. However, it is known that increasing mechanical characteristics enhances susceptibility to hydrogen embrittlement. The aim of this doctoral thesis work is to study the susceptibility to hydrogen embrittlement of four very high strength steels : a DP (Dual Phase), a TRIP (Transformation Induced Plasticity), a CP (Complex Phase) and BAS, a Cr-V enriched high strength steel. Low alloyed steel with lower mechanical properties, HE (high Elasticity) has been used as a reference. Hydrogen transport characteristics in these steels were investigated thanks to electrochemical permeation tests including charging in acid solution, possibly with the addition of a hydrogenation promoter (arsenic). As already observed on other steels, the absence of stationary entry conditions is to be underlined due to its necessity for the evaluation of diffusion characteristics. Diffusivity at room temperature has appeared to be very high in each of the five steels and a correlation between hydrogen diffusion coefficient and microstructure has been drawn : the finer and the more complex it is, the lower is the apparent diffusion coefficient. Moreover, sub-surface concentrations calculated on the permeation transient in the presence of arsenic have revealed relatively high values for the three steels with the higher mechanical properties (TRIP 800, CP 800 and BAS 100). These values comply with the diffusible hydrogen content measured by thermal desorption technique just after permeation. Otherwise, residual hydrogen dosage tests by thermal desorption under vacuum, have indicated that deep trapping is very low for these steels, even after charging under polarisation and in the presence of arsenic. These results can be explained by fine and homogeneous microstructures that are very well developed with few lattice defects. Ordinary tensile tests have shown the necessity of extreme charging conditions (in the presence of a promoter) for VHS steel embrittlement. With an exception in the case of extreme spontaneaous damages created by HIC (blistering, cracking), embrittlement is imputable to diffusible and weakly trapped hydrogen because deeply trapped hydrogen content is very low. In industrial conditions, during acid pickling while in the presence of inhibitors, permeation, dosage and tensile tests results suggest the absence of embrittlement for the steels. Tested inhibitors seem to act as a physical barrier, by adsorption on the bare steel surface, and limit that way hydrogen absorption and corrosion.
Source: http://www.theses.fr/2009ECAP0004/document
Publié le : vendredi 28 octobre 2011
Lecture(s) : 174
Tags :
Nombre de pages : 190
Voir plus Voir moins


ÉCOLE CENTRALE DES ARTS
ET MANUFACTURES
« ÉCOLE CENTRALE PARIS »




THÈSE

Présentée par

Céline LY

Pour l’obtention du

GRADE DE DOCTEUR



Spécialité : Matériaux - Corrosion

Laboratoire d’accueil : Laboratoire de Génie des Procédés et Matériaux

SUJET :

Caractérisation d’aciers à très haute li m i t e d ’élasticité
vis-à-vis de la fragilisation par l’hydrogène




Soutenue le 22 janvier 2009

devant le jury composé de :

Jacques CHÊNE CNRS Rapporteur
Xavier FEAUGAS Univ. La Rochelle Rapporteur
Jean-Bernard GUILLOT ECP
Michel JÉRÔME ECP
Olivier MARCHAIS Electropoli Invité
Denis MORICE Electropoli
Jaroslav SOJKA Univ. Technique d'Ostrava


2009ECAP0004
tel-00453616, version 1 - 5 Feb 2010et
en
é
Remerciemen
Annie,
ts
u

leur
Je
r
reme
Monsieur
rci
les
e
de
tout
t
d'ab

ord
MEB
Monsieur
erméation
Jérôme,
matériel
maître
TPs
de
ess
co
roli
n
c
férences
la
à
rédaction
l'École
Monsieur
Cen
mes
trale
à
P
précieu
aris,
et
p
aidé
our
n
son
fourni
encadremen
v
t
oert
exemplaire,
autres
sa
supp
disp
fous
oni
les
bilité,
et
sa
Jamila...
patience,
été
ses
our
conseils
ce
et
inspirée
critiques
t.
tec
thèse,
hn
Monsieur
iq
leurs
u
t
es
s'adressen
et
du
scien
p
tiq
réalisation
u
our
es
h
toujours
our
constructifs,
mon
et
mes
surtout
our
p
v
our
en
m'a
hnique
v
Madame
oir
our
inculqué
dans
toutes
Un
ses
collègues
connaissances
our
sur
v
l'h
mes
ydrogène.
t

Lucie,
Je
:
tiens
Xi,
à
autres
exprimer
Herv
ma
erci
sincère
Anais
reconnaissance
patien
en
de
v
que
ers
eu
Monsieur
mon
le
v
Professeur
au
Gu
do
illot,
rem
direc-
de
teur
si
du
rtelaere
Lab
p
oratoire
onibilité
de
lors
Génie
à
des
es
Pro
remerciemen
cédés
égalemen
et
mem
des
oratoire
Matériaux
à
à
son
l'École
dans
Cen
clic
trale
surtout
P
gen
aris,
b
p
me
o
Jean,
u
v
r
améliorer
la
de
quali
t

h
de
et
son
sympathie
accueil,
our
s
tou-
a
rapid
disp
tout
onibilité,
et
ses
t
conseils
b
ju
ert
dicieux
enger
et
v
l
ortunité
es
cadre
discussions
ME.
(métal-
merci
lurgiques
,
ou
bureau
au
ernando
tre
v
s
mon
)
in
toujours
n
enric
et
hiss
du
a
trois
n
Monik
tes
a,
que
v
nous
rédéric,
a
Moustafa,
v
acine,
ons
tous
p
bres
u
oratoire
a
Sandra,
v
Enn,
oir
mes
au
maman
cours
v
de
ts
ces
au
trois
trois
années
Sam
passées
présence
au
courage
LGPM.
qu'il

our
Je
uscrit
souh
b
a
our
i
motiv
te
accompagnée
exprimer
de
toute
e
ma
ca
gratitude
d
en
en
v
industriel
ers
cette
Monsieur
ain
Chêne,
que
Directeur
Dema
de
et
Rec
Delame
herc
our
hes
disp
au
et
CNRS,
conseils
et
de
Monsieur
séjours
le
Sain
Professeur
Jam
F
.
eaugas,
Mes
p
ts
our
t
a
t
v
tous
oir
bres
accepté
lab
de
et
juger
particulier
ce
Nathalie
tra
our
v
aide
ail
se
de
la
thèse
des
et
hés
d'en
mais
être
p
les
sa
rapp
tillesse
orteurs.
sa

onne
J'adresse
u
égalemen
u
t
;
de
p
vifs
m'a
remerciemen
oir
ts
à
à
mon
Monsieur
tage
Jarosla
p
v
e
So
préparer
jk
éc
a,
a
Vice
tillons
Do
p
y
sa
en
;
des
p
Études
m'a
à
oir
l'Un
jours
iv
très
ersité
em
T
t
ec
le
hnique
informatique
d'Ostra
tec
v
don
a
j'a
p
ais
our
esoin
ses
Dagb
critiques
et
p
W
ertinen
p
tes
m'a
et
oir
judicieuses,
l'opp
sa
d'enseigner
b
le
onne
des
h
d'A
umeur

et
grand
sa
aux
gen
thésards
tillesse
mes
et
de
p
Amélie
our
F
tous
p
les
a
conseils
oir
scien
orté
tiques
ba
qu'il
ardage
m'a
c
pro
a
digués
t,
tout
jérémiades
au
mes
long
rires
de
ran
ce
ces
tra
années,
v
anciens
ail
a,
de
Lenk
thèse.
Mourad,

nou
Cette
eaux
thèse
F
a
Ca
été
ne,
initiée
Jules,
et
Y
nancée
Carole
par
puis
la
les
so
mem
ciété
d
E
lab
lectro
Arnaud,
p
é,
oli.
Marie,
Je

rem
m
ercie
à
toutes
pro
les
hes,
p
et
ersonnes
d'a
de
oir
cette
présen
so
et
ciété
ts
qui
cours
on
ces
t
années
p
thèse,
ermis
p
la
sa

ainsi
ali
le
sation
et
de
patience
ce
a
tra
p
v
relire
ail
man
et
et
particulièremen
futur
t
éb
Monsieur
p
Marc
m'a
hais
oir
et
ée,
Mo
et
n
tout
sieur
long
Morice
la
qui
d
on
ce
t
cumen
assuré
l'en
1
tel-00453616, version 1 - 5 Feb 20102
tel-00453616, version 1 - 5 Feb 2010s'accorden
t,
8
RÉSUMÉ
des
Les
éation
aciers
dosages
THLE
p
on
teneurs
t
par
la
trois
particularité
ec
de
par
p
eut
osséder
ère
à
ssuration),
la
acide
fois
ci
une
d'h
b
relativ
onne
mécaniques
ductilité
son
et
par
de
sous
hautes
ces
caractéristiques
olarisation
mécaniques.
élab
Ceci
on
les
our
rend
dégradation
particulièremen
drogène
t
t
adaptés
de
p
fragilisation
our
t
l'
t
industrie
fragilisation
automobile,
élé
don
ées
t
ctéristi
les
ées
principales
100).
exigences
fo
son
h
t
la
l'allègemen
réalisés
t
erméa-
du
le
v
e
éhicule
hargemen
et
d'arseni
la
struc-
sécurité
et
des
Des
passagers.
qu'une
T
promoteur)
outefois,
fragilisation
il
les
est
par
b
imputable
ien
t
conn
piégé
u
conditions
qu
d'inhibiteurs,
e
dosage
l'augmen
trer
tation
yp
des
inhibiteurs
caractéristiques
de
mécaniques
métal
accroît
t
la
corrosion.
susceptibilité
aciers
à
piégeage,
l
v
a
t
fragilisation
our
par
aux
l'h
u
ydrogène.
plus
Ce
800,
tra
et
v
v
ail
c
de
a
thèse
teneurs
est
diusible
consacré
juste
à
erméation.
l'étude
ydrogène
de
désorption
la
après
susceptibilité
on
vis-à-vis
indiqué
de
profond
la
était
fragilisation
imp
par
après
l'h
sous
ydrogène
en
d
Ceci
e
par
quatre
très
aciers
très
THLE
ortan
:
de
un
de
DP
mon
,
ydrogénation
un
présence
TRIP
nécessaire
,
r
un
b
CP
THLE.
et
extrêmes
le
on
BAS
(clo
100,
fragilisation
un
l'h
acier
ou
enric
car
hi
h
e
t
n
Dans
v
en
anadium
en
et
résul-
c
erméation,
hrome.
de
Un
à
acier
d
aux
ce
propriétés
d'
mécaniques
r.
plus
sem
mo
un
destes,
ph
dénommé
sur
HE
u,
(Haute
ta
Elasticité)
'en
a
que
servi
clé
d
l'h
e
p
référence.
c
Les
dosage.
caractéristiques
des
de
aleurs
transp
emen
ort
élev
de
p
l'h
les
ydrogè
aciers
n
cara
e
q
dans
es
ces
les
aciers
élev
on
(TRIP
t
CP
été
00
étudiées,
BAS
grâce
Ces
à
aleurs
des
t
essais
on
de
rmes
p
v
erméation
les
électro
en
c
ydrogène
himique
mesurées
a
dosage
v
après
ec
p
c
Les
hargemen
d'h
t
résiduel,
en
par
milieu
thermique
acide,
vide
év
p
en
tion,
tuellemen
t
t
ailleurs
additionné
que
d'un
piégeage
promoteur
dans
d'h
aciers
ydrogénation
p
(l'arsenic).
u
Comme
ortan
observ
même
é
c
sur
t
d'autres
p
aciers,
et
il
présence
faut
c.
souligner
p
l'absence
s'expliquer
de
des
conditions
tures
d'en
bien
trée
orées,
stationnaires,
nes
don
comp
t
t
il
eu
faut
défauts.
tenir
essais
compte
traction
dans
t
l'év
tré
aluation
h
des
sév
caractéristiques
(en
de
d'un
diusion.
était
La
p
diusivité
obteni
à
une
temp
nota
érature
le
a
aciers
m
Hormis
bian
cas
te
de
est
sp
apparue
tanée
élev
HIC
ée
quage,
p
la
our
est
tous
à
les
y-
aciers,
diusible
et
faiblemen
une
piégé
corrélation
les
a
en
é
ydrogène

profondémen
éta
resten
b
négligeables.
lie
les
en
industrielles,
tre
décapage
la
HCl
microstructure
présence
et
les
la
tats
d
p
iusivité
de
de
et
l'h
traction
ydrogène
t
dans
mon
le
l'absence
matériau
e
:
sur
plus
t
la
e
microstructure
a
est
e
ne
Les
et
testés
complexe,
blen
moins
jouer
la
rôle
d
barrière
iusivité
ysique,
est
adsorption
élev
le
ée.
n
De
limitan
plus,
ainsi
l'év
n
alu
l
ation
trée
des
ydrogène
concen
la
trations
Mots
subsurfaciques
:
sur
par
les
ydrogène,
courb
THLE,
es
erm
en
électro
présence
himique,
d'arsenic
rév
a
3
tel-00453616, version 1 - 5 Feb 20104
tel-00453616, version 1 - 5 Feb 2010an
comply
ery
ABSTRA
der
CT
ermeation,
The
ic
distinctiv
a
e
lattice
feature
ydrogen
of
adsorption
V
trations
ery
the
High
rp
Stren
deep
g
y
th
harging
Steels
crac
(VHSS)
w.
is
T
to
and
presen
co
t
in
a
high
go
CP
o
ten
d
Otherwise,
com
v
bin
these
a-
arsenic.
tion
ery
of
sho
ductili
promoter)
t
on
y
dif-
and
co
high
kling
s
absence
tre
a
n
limit
gth.
y
This
ermeation,
mak
v
es
p
th
a
e
rev
m
the
particularly
prop
in
100).
teresting
diusible
for
y
the
just
automotiv
ydrogen
e
y
industry
e
b
ery
ecause
after
of
in
the
b
increasing
microstructures
demand
elop
for
tests
the
y
reduction
pre-
of
em
car
case
w
b
eigh
t
t
eakly
and
trapp
the
is
impro
,
v
presence
emen
tests
t
t
of
bitors
passengers
ysical
securit
bare
y
y
.
Keyw
Ho
em
w
electro
ev
n
er,
t.
it
sub-surface
is
on
kno
transien
wn
presence
that
e
increasing
v
mec
relativ
hani
alues
ca
steels
l
mec
c
(TRIP
haracteristics
and
enhances
v
susceptibilit
th
y
ydrogen
to
measured
h
d
ydrogen
tec
em
p
brittlemen
al
t.
o
The
tests
aim
desorption
of
ha
this
ted
do
is
ctoral
w
thesis
ev
w
harging
ork
olarisation
is
presence
to
results
study
explained
the
and
susceptibilit
are
y
ell
to
with
h
Ordinary
ydrogen
v
em
the
brittlemen
extreme
t
(in
o
of
f
VHS
four
t.
v
in
ery
extreme
high
damages
strength
HIC
steels
em
:
imputable
a
and
DP
ed
(Dual
ecause
Phase),
h
a
ten
TRIP
ery
(T
industrial
ran
acid
sform
in
ation
inhibitors,
Induced
and
Plasticit
suggest
y
em
),
the
a
inh
CP
to
(Complex
a
Phase)
b
and
n
BAS,
surface,
a
w
Cr-V
ydrogen
enric
rrosion
hed
:
high
rog
strength
t,
steel.
strength
Lo
hemical
w
diusivit
allo
.
y
ecien
ed
Moreo
s
er,
te
concen
el
calculated
with
the
lo
ermeation
w
t
er
the
mec
of
hanical
rs
prop
n
erties,
ha
HE
e
(high
ealed
Elasticit
ely
y)
v
h
for
a
three
s
with
b
higher
een
hanical
used
erties
as
800,
a
800
reference.
BAS
Hydrogen
These
transp
alues
ort
wi
c
the
haracteristics
h
in
con
these
t
steels
b
w
thermal
ere
eso
in
tion
v
hnique
estigated
after
thanks
ermeation.
to
residu
electro
h
c
d
hemical
s
p
ge
ermeation
b
tests
thermal
including
under
c
acuum,
harging
v
in
indica-
acid
that
solution,
trapping
p
v
ossibly
lo
with
for
the
steels,
addition
en
of
c
a
un
h
p
ydrogenation
and
promoter
the
(arsenic).
of
As
These
already
can
observ
e
ed
b
on
ne
other
homogeneous
steels,
that
the
v
absence
w
of
dev
stationary
ed
en
few
try
defects.
conditions
tensile
is
ha
to
e
b
wn
e
necessit
underlined
of
due
c
to
conditions
its
the
necessit
sence
y
a
for
for
the
steel
ev
brittlemen
aluation
With
of
exception
diusion
the
c
of
haracteristics.
sp
Diusivit
taneaous
y
created
at
y
ro
(blistering,
o
king),
m
brittlemen
temp
is
erature
to
has
fusible
app
w
eared
trapp
to
h
b
b
e
deeply
v
ed
ery
ydrogen
high
n
in
t
eac
v
h
lo
of
In
the
conditions
v
during
e
pic
steels
while
and
the
a
of
correlation
p
b
dosage
et
tensile
w
results
een
the
h
of
ydrogen
brittlemen
diusion
for
co
steels.
ecien
ested
t
i-
and
seem
microstructu
act
re
s
has
ph
b
barrier,
een
y
d
o
ra
the
wn
steel
:
and
the
that

a
n
h
er
absorption
and
co
the
.
more
ords
complex
h
it
d
is,
en
the
brittlemen
lo
v
w
high
er
steel,
is
c
the
p
apparen
trapping,
t
y
diusi
o
5
tel-00453616, version 1 - 5 Feb 20106
tel-00453616, version 1 - 5 Feb 2010Crac
.
39
able
.
des
du
matières
ts
INTR
.
ODUCTION
.
10
.
1
1.4.2
Syn
diéren
thè
critique
se
42
bibliographique
.
13
En
1.1
.
Les
.
aciers
.
à
.
très
.
haute
.
limite
.
d'élasticité
.
.
.
.
.
.
.
.
formes
.
.
.
mécanique
.
.
.
.
.
.
.
rupture
.
oiss
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
ersibles
.
.
.
.
.
.
13
.
1.1.1
41
Généralités
.
sur
.
les
.
aciers
.
m
Les
ultip
.
hasés
de
.
.
.
Eets
.
.
.
.
.
Hydrogen
.
.
.
.
.
.
.
.
.
train
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
14
du
1.1.2
.
Les
.
aciers
.
DP
rév
(Dual-Phase)
.
.
.
.
.
.
es
.
.
.
.
.
40
.
de
.
.
.
.
.
Concept
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
di
.
.
.
.
15
43
1.1.3
e
Les
.
aciers
.
CP
.
(Complex
d'élasticité
Phase)
.
.
1.5.3
.
Plasticit
.
.
.
43
.
.
.
.
.
.
.
Clo
.
.
.
.
.
.
.
.
.
SCC
.
:
.
44
.
.
.
.
.
.
.
1.5.8
.
.
.
.
.
.
.
.
.
45
17
.
1.1.4
.
Les
.
aciers
.
TRIP
1.4.1
(T
.
ransf
.
o
.
rmation
.
Induced
.
Plasticit
.
y)
.
.
.
.
ph
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Caractère
.
du
.
.
17
.
1.1.5
.
A
.
cier
.
BAS
1.4.4
.
t
.
pièges
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Les
.
yp
.
irrév
.
.
.
.
.
.
.
.
.
41
.
concen
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Dégaza
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Conclusion
.
.
.
.
.
.
22
.
1.1.6
.
A
.
ciers
.
THLE
.
et
42
susceptibilité
et
à
éren
la
la
fragilisation
.
par
.
l'h
.
ydrogène
.
.
P
.
et
.
.
.
.
.
.
.
.
23
.
1.2
.
La
43
galv
la
anisation
la
à
.
c
.
haud
.
et
:
les
Lo
risques
.
d'h
.
ydrogénation
.
.
.
.
HIC
.
Crac
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
43
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
23
.
1.2.1
.
Problèmes
.
industriel
44
s
Stress
liés
ou
à
sous
la
.
fragilisation
Fissuration
par
.
l'h
.
y
.
d
.
rog
.
èn
.
e
.
.
de
.
n
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
23
.
1.2.2
7
La
.
galv
.
anisation
.
à
.
c
.
haud
.
.
.
.
.
.
38
.
Dénition
.
piégeage
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
38
.
Étude
.
ysique
.
piégeage
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
25
.
1.2.3
.
Décapage
.
acide
.
et
.
h
.
ydrogénation
.
.
.
.
1.4.3
.
de
.
ersibilité
.
piégeage
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
39
.
Les
.
ts
.
yp
.
de
.
rév
.
.
.
.
26
.
1.2.4
.
Nature
.
et
.
mo
.
de
.
d'action
.
des
.
inhibiteurs
1.4.5
de
diéren
corrosion
t
.
es
.
pièges
.
ersibles
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
27
1.4.6
1.2.5
de
Étuv
tration
age
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
1.4.7
.
ge
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
1.4.8
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
29
.
1.3
.
Le
.
système
.
F
.
er-Hydrogène
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
1.5
.
conséquences
.
les
.

.
tes
.
de
.
FPH
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
1.5.1
.
erte
.
ductilité
.
d
.
ténacité
.
.
.
.
.
.
.
.
30
.
1.3.1
.
P
.
articularités
.
de
.
l'atome
.
d'h
.
ydrogène
.
.
1.5.2
.
sur
.
limite
.
et
.
résistance
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
43
.
HELP
.
Hydrogen
.
hanced
.
calized
.
y
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
30
.
1.3.2
.
Mécanismes
1.5.4
d'en
:
trée
Induced
de
king
l'h
.
ydrogène
.
dans
.
le
.
métal
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
1.5.5
.
quage
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
31
.
1.3.3
.
Les
.
principaux
.
mécanismes
.
de
.
fragilisation
.
par
.
l'h
.
ydrogène
.
.
.
.
.
.
1.5.6
.
:
.
Corrosion
.
king
.
CSC
.
Corrosion
32
con
1.3.4
tes
Principaux
.
paramètres
1.5.7
inuan
et
t
diérée
sur
.
la
.
FPH
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
45
.
Oeil
.
p
.
o
.
.
.
.
.
.
.
.
35
.
1.4
.
Piégeage
.
et
.
désorption
.
de
.
l
.
'h
.
ydrogène
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
T
tel-00453616, version 1 - 5 Feb 2010mécaniques
.
.
T
.
ABLE
p
DES
.
MA
.
TIÈRES
.
1.6
Comp
Étude
.
d
4.1.5
u
.
transp
cier
ort
.
et
.
de
.
la
.
diusion
Courb
de
l'h
H
et
d
.
a
.
n
A
s
.
l'acier
.
par
.
la
.
p
BAS
erméation
.
électro-
.
c
.
himique
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
ortemen
.
89
.
89
.
.
.
p
.
et
.
.
.
.
.
résiduel
.
.
.
.
.
cier
.
.
.
.
.
.
.
.
.
cier
.
.
.
.
.
.
.
.
.
métallogra
.
.
.
résiduelle
.
.
.
Propriétés
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
a
.
.
.
.
.
.
.
HCl
46
ydrogène
1.6.1
c
Généralités
milieu
sur
.
la
la
di
.

.
u
4.1.3
sion
.
de
des
l'h
.
ydrogène
.
.
.
.
4.1.6
.
.
.
.
.
.
.
102
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
46
.
1.6.2
.
Princip
.
e
.
de
.
la
.
p
72
erméation
.
électro
.
c
.
himique
.
.
3.1.6
.
.
.
.
.
.
.
T
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
3.3.1
.
.
.
.
.
.
.
ractographies
46
.
1.6.3
.
Asp
.
ects
.
pratiques
c
:
.
mise
.
en
.
o
olarisation
euvre
N
exp
.
érimen
3.4.2
tale
industrielles
.
.
.
THLE
.
4.1
.
THLE
.
.
.
exp
.
.
.
.
.
.
.
d
.
sivité
.
subsurfacique
.
.
.
.
4
.
7
.
1.6.4
D
Grandeurs
ts
caractéristiques
.
d'un
.
essai
D
de
.
p
.
erméation
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Dosage
.
.
.
.
.
HE
48
.
1.6.5
.
Les
.
diéren
.
ts
.
mo
.
dèles
.
appliqués
.
p
3.1.2
our
750
calculer
.
le
.
co
.
ecien
.
t
.
de
.
diusion
.
D
.
48
3.1.3
1.6.6
800
Diusivité,
.
solubil
.
ité
.
et
.
p
.
erméabilité
.
:
.
l
.
e
3.1.4
s
800
dicultés
.
d'in
.
terprétation
.
.
.
.
.
.
.
51
.
1.6.7
.
A
A
v
.
an
.
tages
.
et
.
in
.
co
.
n
.
v
.
énien
.
ts
de
de
hique
la
.
m
.
éth
.
o
.
de
.
de
78
p
en
erméation
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
79
.
.
.
.
.
.
52
.
1.6.8
.
Ordre
.
de
.
grandeur
.
du
.
cecien
des
t
.
de
.
diusion
.
.
.
.
.
.
.
.
3.3.2
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
84
.
t
.
en
.
de
.
.
52
.
2
.
Matériaux
.
et
85
métho
de
des
solution
exp
.
érimen
.
tales
.
53
.
2.1
.
A
es
ciers
en
étudiés
base
.
%
.
4
.
des
.
présence
.
dique
.
ransfert
.
dans
.
erméation
.
.
.
.
.
Proto
.
tal
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Métho
.
détermination
.

.
te
.
la
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
aluation
.
C
.
les
.
.
.
.
.
.
53
.
2.1.1
4.1.4
Choix
aleurs
des
C
aciers
terprétation
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
de
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
102
.
l'h
.
p
.
.
.
.
.
.
.
cier
.
450
.
.
.
.
.
.
53
.
2.1.2
.
Comp
.
osition
.
c
.
himique
.
des
.
aciers
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
67
.
A
.
DP
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
53
.
2.1.3
.
Réalisation
68
des
A
éc
CP
han
.
tillons
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
70
.
A
.
TRIP
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
54
.
2.1.4
.
Préparation
.
de
.
surface
.
des
.
éc
.
han
.
tillons
.
.
3.1.5
.
cier
.
100
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
76
54
Bilan
2.2
l'étude
T
p
ec
.
hniques
.
exp
.
érimen
.
tales
.
utilisées
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
3.2
.
eneur
.
austénite
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
3.3
.
mécaniques
55
.
2.2.1
.
T
.
ec
.
hniques
.
microscopiques/métallographie
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
80
.
Résultats
.
essais
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
55
.
2.2.2
.
Essais
.
mécaniques
.
:
.
traction
.
simple
.
.
80
.
F
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
3.4
.
ortemen
.
électro
57
himique
2.2.3
milieu
Chargemen
ci
t
.
ca
.
th
.
o
.
dique
.
des
.
éprouv
.
ettes
.
de
.
traction
.
.
3.4.1
.
es
.
p
.
en
.
H
.
SO
.
0,1
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
57
.
2.2.4
85
T
Courb
ec
de
hniques
olarisation
d'analyse
solutions
c
à
himique
de
.
18,5
.
.
.
86
.
Comp
.
t
.
aciers
.
en
.
d'h
.
catho
.
89
.
T
.
de
.
ydrogène
.
les
.
(p
.
électro
.
himique)
.
.
.
.
.
.
.
4.1.1
.
cole
.
érimen
.
en
58
H
2.2.5
SO
T
.
ec
.
hniques
.
électro
.
c
.
himiques
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
4.1.2
.
de
.
e
.
de
.
di
.
u
.
apparen
.
D
.
de
.
solubilité
.
C
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
59
.
2.2.6
.
Dosage
.
d'h
.
ydrogène
.
o
90
cclus
Ev
.
de
.
et
.
.
.
our
.
diéren
.
aciers
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
92
.
Récapitulatif
.
v
.
de
.
et
.
.
.
in
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
98
62
Piégeage
3
.
Caractérisation
.
des
.
aciers
.
étudiés
.
67
.
3.1
.
Microstructures
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
101
.
Problèmes
.
surface
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
4.2
.
de
.
ydrogène
.
après
.
erméation
.
.
.
.
.
.
.
.
6
.
7
M
3.1.1
8
2 4
2 4
0
0
0
tel-00453616, version 1 - 5 Feb 20106.4
Co
.
ABLE
.
DES
attaque
MA
érimen
TIÈRES
.
9
.
4.2.1
de
Dosage
.
après
.
désorption
6.1.2
de
électro
l'h
.
ydrogène
.
:
Essais
piégeage
.
irrév
P
ersib
.
le
.
.
Hydrogénation
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Proto
.
.
103
6.2.3
4.2.2
.
Dosage
.
immédiatemen
ts
t
.
après
.
c
153
hargemen
.
t
.
catho
.
d
.
ique
.
:
.
piégeage
.
rév
erméation
ersible
.
104
.
4.3
.
Év
.
aluation
.
de
.
la
énétration
résistance
6.2
à
.
la
.
F
.
PH
erméation/p
par
.
des
catho
essais
.
de
.
tra
Dosage
cti
.
o
.
n
.
simple
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
TRIP
.
.
104
.
4.3.1
.
T
.
raction
.
et
.
indice
.
de
.
fragilisation
134
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
acide
.
.
.
.
.
.
.
.
.
6.1.1
.
.
.
.
.
.
.
.
.
cours
.
.
.
.
.
.
.
ition
.
.
.
.
.
de
104
.
4.3.2
.
F
tal
ractographies
.
.
.
.
.
.
Courb
.
.
.
.
.
.
.
hibition
.
de
.
Dosage
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
d'h
.
galv
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
CONCLUSION
.
Métallographie
.
cédure
.
Le
1
.
10
.
4.3.3
A.2
Conclusion
des
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Conclusions
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
137
.
du
.
6.1
.
milieu
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
cole
113
.
4.4
.
Conclusion
.
sur
.
le
.
comp
.
ortemen
.
t
.
des
erméation
THLE
décapage
en
.
présen
.
c
.
e
.
d'h
.
ydrogè
140
n
t
e
la
.
ydrogène
.
.
.
.
.
.
.
courb
.
olarisation/p
.
himique
114
.
5
.
Comp
143
ortemen
exp
t
.
des
.
acie
.
rs
.
THLE
.
dans
.
des
.
conditions
143
extrêmes
de
d'h
.
y
.
dr
.
ogéna-
.
tion
.
115
.
5.1
aux
P
couran
erméation
en
en
p
présence
146
d'arseni
décapage
c
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
148
.
ydrogène
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
6.3.2
.
aux
.
de
.
.
.
.
.
149
.
taires
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
115
.
5.1.1
.
Proto
.
cole
.
exp
.
érimen
.
tal
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
1
.
ET
.
156
.
aci
.
A.1
.
érimen
.
u
.
era
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
ttaque
.
:
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
A.3
.
.
.
.
115
.
5.1.2
.
Courb
.
es
.
de
.
p
.
erméation
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
5.3
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
1
.
15
6
5.1.3
lors
Métho
décapage
de
139
d'év
P
aluation
en
de
HCl
D
.
et
.
C
.
158
.
à
.
partir
.
des
.
transitoires
.
croissan
.
ts
.
de
.
p
.
erméation
.
à
.
l'aide
.
du
139
mo
Proto
dèle
exp
de
tal
concen
.
tration
.
subsurfacique
.
c
.
on
.
sta
.
n
.
te
.
.
.
117
.
5.1.4
.
Comparaison
.
de
.
D
.
et
139
C
P
.
en
a
de
v
.
ec
.
et
.
sans
.
arsenic
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
6.1.3
.
ecien
.
d'inhib
.
de
.
p
.
d'h
.
.
.
.
.
.
122
.
5.1.5
.
Observ
.
ation
142
de
Couplage
la
es
face
p
d'en
erméation
trée
c
après
.
clo
.
quage
.
.
.
.
.
.
.
.
6.2.1
.
cole
.
érimen
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
124
.
5.1.6
.
Observ
.
ation
.
en
.
coup
6.2.2
e
es
des
p
pastill
olarisation
es
.
h
.
y
.
d
.
rog
.
én
.
ée
.
s
.
.
.
.
.
.
144
.
T
.
d'in
.
du
.
t
.
dique
.
fonction
.
la
.
olarisation
.
.
.
6.3
.
après
.
acide
125
.
5.1.7
.
T
.
eneur
.
en
.
h
.
yd
.
ro
.
gène
.
résiduel
.
après
.
p
.
erméation
.
.
.
.
.
.
6.3.1
.
d'h
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
130
.
5.2
.
T
.
raction
.
après
148
c
Dosage
hargemen
ydrogène
t
diéren
électrolytique
stades
sév
la
ère
anisation
en
.
présence
.
d'
.
a
.
rs
6.3.3
e
complémen
n
.
ic
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
131
.
5.2.1
.
T
.
eneur
.
en
.
h
149
yd
Conclusion
ro
.
gène
.
a
.
v
.
an
.
t
.
la
.
traction
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
50
.
GÉNÉRALE
.
PERSPECTIVES
.
ANNEXES
.
A
.
des
.
ers
.
157
131
Pro
5.2.2
exp
Courb
tale
es
l'attaq
de
e
traction
P
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
157
.
A
.
Le
.
era
.
distinction
.
phases
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
157
.
Autre
.
.
132
.
5.2.3
.
Surfaces
.
de
.
rupture
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
T
0
0
tel-00453616, version 1 - 5 Feb 2010

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi