Desulfovibrio spp. dans la maladie parodontale : Interactions avec les cellules épithéliales KB et activité de l'amoxicilline libre ou complexée sur ces formes extracellulaires et intracellulaires, Desulfovibrio spp. in peridontal disease : interactions with KB epithelial cells and activity of free and complexed amoxillin on its extracellular forms

De
Publié par

Sous la direction de Alain Lozniewski, Francine Kedzierevicz
Thèse soutenue le 05 novembre 2009: Nancy 1
Il a été suggéré que les Desulfovibrio, qui sont des bactéries anaérobies sulfato-réductrices, pourraient être impliqués dans les parodontites. Nous avons évalué le pouvoir invasif de Desulfovibrio vis-à-vis de cellules épithéliales et leur capacité à induire la production de cytokines par ces cellules. Nous avons montré que Desulfovibrio desulfuricans et Desulfovibrio fairfieldensis sont capables d'envahir et de se multiplier dans les cellules épithéliales buccales (cellules KB). La localisation intracytoplasmique de ces deux bactéries a été confirmée par microscopie confocale et électronique à transmission. L'internalisation de ces souches était dépendante de la polymérisation des microtubules mais pas de celle de l'actine. L'infection avec Desulfovibrio était responsable d'une augmentation de la production d'IL-6 et d'IL-8 par les cellules KB. La capacité de D. desulfuricans et de D. fairfieldensis à survivre dans les cellules épithéliales et à moduler leur réponse immunitaire pourrait contribuer au développement des maladies parodontales. Desulfovibrio ainsi que d'autres parodontopathogènes peuvent produire des ß-lactamases et sont capables d'envahir les cellules épithéliales. Il a été suggéré que l'hydrolyse de l'amoxicilline pourrait être évitée grâce à l'utilisation d'un complexe amoxicilline-ß-cyclodextrine (ßCD) et que la diffusion intracellulaire d'agents antimicrobiens pourrait être améliorée après complexation avec des ßCD. Un complexe stable amoxicilline-ßCD, caractérisé après analyse spectrale et thermique, n'a ni amélioré l'activité de l'amoxicilline vis-à-vis de souches produisant des ß-lactamases ni augmenté la diffusion intracellulaire de ce composé.
-Desulfovibrio
-cytokine
-amoxicilline
-cyclodextrine
-cellules KB
It has been suggested that Desulfovibrio, which are sulfate-reducing anaerobic bacteria, may be involved in periodontitis. We investigated the capacity of Desulfovibrio to invade epithelial cells and induce cytokine secretion from these cells. We showed that Desulfovibrio desulfuricans and Desulfovibrio fairfieldensis were able to invade and to multiply within oral epithelial cells (KB cells). Intracytoplasmic location of both bacteria was confirmed by confocal laser scanning and transmission microscopy. Invasion of these strains involved microtubule but not microfilament polymerization. Infection by Desulfovibrio resulted in an increase of the production of IL-6 and IL-8 by KB cells. The ability of D. desulfuricans and D. fairfieldensis to survive within oral epithelial cells and to modulate the epithelial immune response may contribute to the initiation and progression of periodontal diseases. Desulfovibrio as well as other periodontopathogens may produce ß-lactamases and have the capacity to invade epithelial cells. It has been suggested that the hydrolysis of amoxicillin might be prevented by using an amoxicillin-ß-cyclodextrin (ßCD) complex and that intracellular diffusion of antimicrobial agents might be enhanced after complexation with ßCDs. A stable [1:1] amoxicillin-ßCD complex, characterized by spectroscopic and thermal analysis, did neither improve the activity of amoxicillin against ß-lactamase producing strains nor enhance the intracellular diffusion of this compound.
Source: http://www.theses.fr/2009NAN10113/document
Publié le : jeudi 27 octobre 2011
Lecture(s) : 72
Nombre de pages : 187
Voir plus Voir moins
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi