La Diaspora africaine aux États-Unis de 1960 à nos jours : intégration et/ou assimilation ?, The African Diaspora in the US from 1960 to nowadays : integration and / or assimilation ?

De
Publié par

Sous la direction de Georges-Claude Guilbert
Thèse soutenue le 21 octobre 2008: Tours
Les migrants africains aux États-Unis sont-ils intégrés ? Sont-ils assimilés ? Les deux ? Quelle est leur place dans la société américaine, notamment par rapport aux WASPs ? Pour répondre à ces questions ce travail tente de définir les notions d’intégration et d’assimilation et se penche pour commencer sur la genèse et le contexte sociohistorique de l’immigration africaine aux États-Unis. A l’aide de la bibliographie disponible, de statistiques officielles, d’un questionnaire inédit et d’entretiens il observe les causes de l’immigration et les différentes catégories de migrants, selon leurs origines géographiques, sociales, religieuses, etc. puis selon leurs activités aux États-Unis (prenant en compte la fuite des cerveaux, le business ethnique, etc.). Les degrés et stratégies d’intégration économique, sociale, politique, culturelle sont étudiés ainsi que les degrés et stratégies d’assimilation. Pour finir les perspectives d’avenir des migrants étudiés sont examinées.
-Migrants
-Etats-Unis
-Integration
-Diaspora
-Assimilation
-Multiculturalisme
Are African migrants to the United States integrated? Are they assimilated? Both? What is their place exactly in American society, notably in regards to WASPs? To answer those questions this research work attempts to define the notions of integration and assimilation and looks at the birth and the sociohistorical context of African immigration to the U.S. With the help of the available bibliography, official statistics, an original poll and personal interviews it observes the causes of immigration and the different categories of African migrants, according to geographical, social, religious, etc. origins, then according to their activities in the U.S. (notably taking into account the “brain drain,” ethnic business…). The extent and strategies of economic, social, political then cultural integration are studied, as well as the extent and strategies of linguistic and cultural assimilation. To conclude, the perspectives of African migrants in the U.S. are examined.
Source: http://www.theses.fr/2008TOUR2003/document
Publié le : mercredi 26 octobre 2011
Lecture(s) : 63
Nombre de pages : 629
Voir plus Voir moins

UNIVERSITÉ FRANÇOIS-RABELAIS - TOURS

ÉCOLE DOCTORALE SCIENCES DE L’HOMME ET DE LA SOCIETE
GROUPE DE RECHERCHE ANGLO-AMERICAINE DE TOURS (GRAAT)


THÈSE présentée par :
Elie MAMBOU
soutenue le 21 octobre 2008

pour obtenir le grade de : Docteur de l’Université François-Rabelais
Discipline/ Spécialité : Anglais/ Civilisation


LA DIASPORA AFRICAINE AUX ÉTATS -UNIS DE 1960 À NOS
JOURS : INTÉGRATION ET/ OU ASSIMILATION ?


THÈSE dirigée par :
M. GUILBERT, Georges-Claude Professeur des Universités, Université François-Rabelais
- Tours

RAPPORTEURS :
Mme CHRISTOL, Hélène Professeur des Universités, Université de Provence
Mme DESSENS, Nathalie Profes Un Université de Toulouse II –
Le Mirail


JURY :
M. MENÉNDEZ, Mario Professeur des Universités, Institut d’Études Politiques
de Rennes (Président)
Mme COQUET-MOKOKO, Cécile Maître de Conférences, Université François-Rabelais -
Tours
M. GUILBERT, Georges-Claude Professeur des Universités, Université François-Rabelais
Mme CHRISTOL, Hélène Profes Un Université de Provence
Mme DESSENS, Nathalie Professeur des Universités, Université de Toulouse II –
Le Mirail
1Remerciements

Cette recherche n’aurait pas pu être menée à son terme sans l’aide et le
soutien d’un grand nombre de personnes. Nous leur exprimons ici notre
profonde gratitude.
Nous témoignons une reconnaissance toute particulière à Monsieur
Georges-Claude Guilbert dont la disponibilité et le soutien ont été déterminants
pour la réalisation de ce travail. Nous lui rendons un vibrant hommage pour la
patience et la perspicacité dont il a fait preuve durant nos moments d’angoisse.
Notre gratitude va aussi à Corinne Planchon qui nous a aidé pour la
réalisation matérielle de ce travail, aux documentalistes de la bibliothèque
eaméricaine de Paris (7 ) qui nous ont aidé dans nos recherches, ainsi qu’à ceux
de la Countee Cullen Public Library (136th St. Harlem) et la Mid-Manhattan
Library (455 5th Avenue) à New York qui nous ont beaucoup aidé dans nos
recherches de documents lors de notre récent séjour aux États-Unis.
Nous remercions également Agyemang Konadu, enseignant à
l’Université d’Akron (OHIO) et à Yanyi Djamba, Associate Professor à
l’Université de Louisiane, pour les documents qu’ils nous ont faits parvenir. Ils
nous ont à la fois fourni de précieuses informations et grandement facilité le
contact avec les familles africaines résidant aux États-Unis. La richesse de leur
contribution et la pertinence de leurs informations nous ont donné le désir de
poursuivre dans la voie d’une meilleure compréhension de cette population
migrante. Nous tenons à remercier toutes les familles de migrants africains qui
ont bien voulu se prêter au jeu des entretiens et accepter de répondre à notre
questionnaire, et sans qui ce travail n’aurait pas été possible.
Enfin, bien sûr, nous remercions les membres du jury qui ont bien voulu
accepter de lire ce travail.







2Résumé



La Diaspora africaine aux États-Unis de 1960 à nos jours : intégration et/ ou assimilation ?

Les migrants africains aux États-Unis sont-ils intégrés ? Sont-ils assimilés ? Les
deux ? Quelle est leur place dans la société américaine, notamment par rapport aux
WASPs ? Pour répondre à ces questions ce travail tente de définir les notions d’intégration
et d’assimilation et se penche pour commencer sur la genèse et le contexte sociohistorique
de l’immigration africaine aux États-Unis. A l’aide de la bibliographie disponible, de
statistiques officielles, d’un questionnaire inédit et d’entretiens il observe les causes de
l’immigration et les différentes catégories de migrants, selon leurs origines géographiques,
sociales, religieuses, etc. puis selon leurs activités aux États-Unis (prenant en compte la
fuite des cerveaux, le business ethnique, etc.). Les degrés et stratégies d’intégration
économique, sociale, politique, culturelle sont étudiés ainsi que les degrés et stratégies
d’assimilation. Pour finir les perspectives d’avenir des migrants étudiés sont examinées.


Mots clés.
Intégration, assimilation, Diaspora, migrants, religion, identité, multiculturalisme,
perspectives, États-Unis, WASPs.




Abstract

The African Diaspora in the US from 1960 to nowadays: integration and / or assimilation ?

Are African migrants to the United States integrated? Are they assimilated?
Both? What is their place exactly in American society, notably in regards to WASPs? To
answer those questions this research work attempts to define the notions of integration and
assimilation and looks at the birth and the sociohistorical context of African immigration to
the U.S. With the help of the available bibliography, official statistics, an original poll and
personal interviews it observes the causes of immigration and the different categories of
African migrants, according to geographical, social, religious, etc. origins, then according
to their activities in the U.S. (notably taking into account the “brain drain,” ethnic
business…). The extent and strategies of economic, social, political then cultural
integration are studied, as well as the extent and strategies of linguistic and cultural
assimilation. To conclude, the perspectives of African migrants in the U.S. are examined.

Key words.
Integration, assimilation, Diaspora, migrants, religion, identity, multiculturalism,
perspectives, United States, WASPs.



3Table des matières

Remerciements …………………………………………………………….. … p. 2
Résumé…………………………………………………… p. 3
Résumé en anglais…………………………………………………… p. 3
Table des matières……………………………. p. 4
Introduction……………………………………………………………p. 9

Première partie : Genèse et contexte sociohistorique de l’immigration africaine aux
États-Unis.
Chapitre I
1. Le contexte économique et sociopolitique de l’émigration des Africains vers les
États-Unis d’Amérique dans les années 1960………………………… …………p.40

1.1. Les facteurs géopolitiques…….………………………….. p.42
1.2. Les facteurs religieux et politiques……………………….. p.59
1.3. Les facteurs socioéconomiques…………………………... p.63
1.4. Stratégies migratoires………………………….................. p.80

Chapitre II
2. Les rapports sociaux dans l’Amérique des années 1960……………...p.83
2.1. De l’espoir au désarroi ou la désillusion d’un groupe
social………………………………..…………………………...…….. p.83


Chapitre III
3. La loi des « Frères et sœurs » et son impact sur les flux migratoires en
provenance des pays d’Afrique subsaharienne………………………………..…p.94
3.1. La loi de 1990 : l’immigration des travailleurs qualifiés et le regroupement
familial favorisés…………………………………………………………………p.97
3.1.2. Les cadres et intellectuels africains aux États-Unis………………p.98
3.1.3. La fuite des cerveaux……………………………………………...p.98
3.2. Le système d’attribution des visas…………………………………...p.114

4Chapitre IV
4. Les catégories de migrants africains aux États-Unis…………….…p.116
4.1. Leur profil socioculturel…………………………………p.116
4.2. Les migrants de l’Afrique de l’Ouest établis aux États-Unis
………………………………………………………………………...p.123
Conclusion ……………………………………………………………………..p.125

Deuxième partie : L’intégration économique, sociale, politique et culturelle des
migrants africains au États-Unis.
Chapitre I
1. L’intégration économique……………………………………………..p.134
1. 1. Migrants africains face au marché du travail……………………..p.134
1.1.2. Le business ethnique……………………………………p.142
1.1.3. Les entrepreneurs africains de Washington, DC. : une intégration
économique réussie…………………………………………………….p.145
1.1.4. Les Cap-Verdiens du Massachusetts : une affirmation économique
et culturelle……………………………………………...........................p.152
1.1.5. Les migrants ouest-africains à New York : une Diaspora de
commerçants……………………………………………………………p.158
1.1.5.1. Échec de l’intégration des camelots ouest-africains à
New York………………………………………………………p.159
1.1.5.2. Les relations conflictuelles entre les commerçants
africains et l’association des marchands de la Cinquième
Avenue….....................................................................................p.162
1.1.5.3. Leurs conditions de travail……………………p.164
1.1.5.4. Leurs conditions de vie…………….p.166
1.1.5.5. L’organisation du commerce : revenus, épargne et
transferts d’économies des migrants ouest-africains à New
York……………………………………………………..………p.171

1.2. L’intégration économique des femmes de la Diaspora africaine et leur rôle
dans la vie associative………………………………………………………………p.179
1.2.1. La mobilité géographique et professionnelle des femmes commerçantes
originaires d’Afrique subsaharienne………………………………………………p.182
51.2.2. Des femmes d’affaires extrêmement dynamiques et mobiles......p.184

Chapitre II
2. L’intégration sociale………………………………………...p.187
2.1. Sociabilité et pratiques sociales. …………………p.187
2.2. Logement et intégration…………………………..p.195
2.3. La couverture médicale. ………………………p.202
2.4. Les relations inter et intra-ethniques……………...p.204
2.4.1. L’identité africaine et les relations sociales avec les
autres groupes du pays………………………………....p.204
2.4.2. Les relations intra-ethniques……………p.219
2.4.3. Le réseau associatif des migrants africains aux
États-Unis. ……………………………………………..p.229

Chapitre III
3. L’intégration culturelle……………………………………..p.235
3.1. Pratiques culturelles : l’intégration dans le domaine de
l’art……………………………………………………..p.235
3.2. L’identité culturelle africaine…………..p.239
3.2.1. La spécificité culturelle africaine……….p.239
3.3. Dans le domaine de la musique……………………p.246
3.4. Le cinéma………………………………………….p.252
4. Religion et intégration…………………………………...…..p.255
4.1. L’apport des migrants ghanéens à l’église catholique
américaine………………………………………………..p.257
4.2. La pratique de l’islam chez les migrants africains aux États-
Unis……………………………………………...…………p.259
4.3. L’église mormone et les migrants africains de l’Utah...
………………………………………………………......p.267
5. Sport et intégration……………………………………………p.275

Chapitre IV
6. Les migrants africains et la politique………………….……p.280

6Chapitre V
7. Pauvreté et exclusion : le cas des illégaux africains (travailleurs qualifiés
et non qualifiés)………………………………………………………….p.286
7.1. Leur situation économique et sociale………………….…p.291
7.2. La restructuration de l’économie américaine et son impact sur le
travail des migrants africains non qualifiés……………………………….……..p.297
7.2.1. Leur intégration économique et sociale……......p.302
Conclusion …………………………………………………………………..…..p.303



Troisième partie : Assimilation linguistique et culturelle.
Chapitre I
1. Le concept d’assimilation aux États-Unis…..………………………..p.314
1.1. L’assimilation : un concept progressif………………………p.325
1.2. Les migrants africains aux États-Unis entre tradition et
assimilation………………………………………………………p.335
1.2.1. Assimilation : quelques changements culturels.………..p.335


Chapitre II
2. L’assimilation linguistique………………………………….p.348
2.1. Sociabilité et pratiques linguistiques……………..p.348
2.1.1. Maîtrise de l’anglais…………………………….p.348
2.1.2. Pratique linguistique et assimilationP.353

Chapitre III
3. L’assimilation culturelle……………………………………………p.356
3.1. Éducation scolaire et assimilation……………………..…p.356
3.2. L’assimilation de la seconde génération………………….p.360

Chapitre IV
4. Citoyenneté et assimilation………………………………………...p.377
4.1. Les migrants africains et le modus vivendi américain……p.428
74.2. La discrimination raciale aux États-Unis vue par les migrants
africains………………………………………………………………...p.442
4.2.1. La discrimination raciale dans le domaine économique..p.452
4.2.2. Les pratiques discriminatoires dans le domaine du
logement………………...………………………………………….p.455

Chapitre V
5. La crise identitaire de la seconde génération………………………...p.463
Conclusion ………………………………………………………………………p.477


Quatrième partie : Les perspectives d’avenir des migrants africains.
Chapitre I
1. Les migrants africains : gens d’ici et d’ailleurs. …………………….p.485
1.1. Les relations avec le pays d’origine…………………...…p.485


Chapitre II
2. Le projet de retour au pays natal…………………………………..…p.497
3. Quelles perspectives pour la deuxième génération ?............................p.512

Chapitre III
4. Les nouvelles lois sur l’immigration et les expulsions aux États-Unis
…………………………………………………………………………..p.524
4.1. La lutte contre l’immigration clandestine……………...…p.524
4.2. Les expulsions……………………………………………p.537
4.3. La pratique de la double peine…………………p.540

Conclusion ………………………………………………………………………p.545
Conclusion …………………………….p.550
Bibliographie …………………………………………………………………….p.569
Annexes ………………………………………….p.595
Index ………………………………………………………………………….....p.624

8Introduction

Notre intention initiale en choisissant de traiter ce sujet était de mettre en
lumière les migrants africains, au-delà des clichés. Nous avons voulu approfondir
nos connaissances dans un domaine de recherche particulier, celui de l’immigration
africaine outre-Atlantique. Il est difficile de dissocier la question de l’immigration
de celles de l’intégration et de l’assimilation. Nous avons cherché à comprendre le
phénomène migratoire africain vers les États-Unis, qui sont loin d’être la
destination traditionnelle des migrants africains. En effet, peu de recherches ont été
effectuées dans ce domaine. Elles émanent principalement de journalistes et de
quelques universitaires.
A notre connaissance, s’il est un groupe social qui pose la question de
l’intégration ainsi que de l’assimilation, aussi bien en Europe occidentale qu’en
Amérique du Nord, c’est bien les migrants venus d’Afrique.

Par ailleurs, le phénomène migratoire africain aux États-Unis a longtemps
souffert d’une absence de reconnaissance comme domaine de recherche à part
entière de la civilisation américaine, souvent occulté par la situation des Africains-
Américains (études africaines-américaines). Sur l’ensemble des travaux de
1recherche publiés entre 1990 et 2000 sur le thème de l’immigration aux États-Unis,
très peu (1%) ont porté sur les migrants africains, dont le nombre ne cesse pourtant
2de croître et dont la présence est de plus en plus visible dans le pays. A titre

1 L’immigration est un mouvement de population considéré du point de vue du lieu d’arrivée tandis
que l’émigration est un mouvement de population considéré depuis le lieu de départ.
Chedemail, 1998, 65.
2 Comme le souligne Jill Wilson : « Although the African population is small relative to most other
Immigrant groups, their numbers are growing, and Africans have become a noticeable presence in
many U.S. cities. »
Cf. Wilson, 2003, 2.
Leigh Swigart confirme ce point de vue lorsqu’elle écrit : « In the last two decades, there has been a
surge in immigration to the United States from Sub-saharan Africa, the part of the continent
9d’exemple, en 2000, sur une centaine d’articles écrits, par des chercheurs, sur les
minorités noires, seuls une dizaine d’entre eux ont porté sur les nouveaux arrivants
1d’Afrique subsaharienne.
De même, entre 1990 et 2002, près d’une vingtaine d’articles ont été écrits
sur les migrants africains dans des quotidiens américains tels que The New York
2Times, The New York Daily News, USA Today ou The Washington Post. Des
chercheurs africains comme Charles Amissah, Yanyi Djamba, Kofi Agawu, Aliko
Songolo, Oty Laoye, Anthony Agbali ou Francis Dodoo ont exprimé leur désaccord
3sur la façon dont la presse écrite américaine a représenté ce continent. Deux

sometimes called « Black Africa ». These new immigrants represent a wide variety of nations,
cultures, languages, and religions. »
Swigart, 2001, 6.
Dans The Los Angeles Times du 18 février 2008, on peut également lire : « The population of
African immigrants in the United States is rapidly growing. Since 1990, about 50 000 Africans have
come to the United States annually, more than in any of the peak years of the international slave
trade, which was abolished in 1865. They add to the steady influx of black immigrants from other
continents and the Caribbean, and those who have been in the United States for generations but who
don’t racially and culturally define themselves as African-American. »
The Los Angeles Times
<Disponible sur http://www.latimes.com/news/opinion/la-op-chude-sokei18feb>. (consulté le 17
mai 2008)
Voir aussi Dodoo, 1999, 386 et Tiyambe, 2002, 9.
1
Irinkerindo : A Journal of African Migration
Issue 3, Sept. 2004.
<http://www.africamigration.com>. (consulté le 14 avril 2006)

2 Cf. Voir plus particulièrement les articles sur les migrants africains parus dans The New York
Times, Oct. 21, 1994, A21 ; The New York Times, Feb. 11, 1995, A21 ; The New York Times, Aug.
23, 1995, A1 ; USA Today, Aug. 22, 1995 ; The New York Daily News, Dec. 11, 1995 ; The New
York Daily News, Jul. 5, 1995, The New York Times, Apr. 15, 1996, A1 ; The New York Times, Apr.
25, 1996, A1 ; The New York Times, Apr. 1, 1997, A10, etc.

3
Cf. Irinkerindo : A Journal of African Migration
Issue 1, sept. 2002
10

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi