La mémoire de l'avortement en Roumanie communiste : une ethnographie des formes de la mémoire du pronatalisme roumain, The memory of abortion during Communist Romania : an ethnography of the memory forms of Romanian pronatalism

De
Publié par

Sous la direction de Bernard Traimond, Nicolae Constantinescu
Thèse soutenue le 04 juin 2010: Université de Bucarest, Bordeaux 2
L’objectif de cette thèse est d’établir une ethnographie des formes de la mémoire de l’interdiction de l’avortement dans le régime totalitaire de Ceausescu. Entre 1966 et 1989, le régime communiste roumain a imposé des politiques pronatalistes, au nom du : binele natiunii socialiste (« le bien de la nation socialiste »). Une construction de la maternité comme « tradition roumaine » a été ainsi développée, en parallèle d’une stricte interdiction de l’IVG, et de la mise à l’écart des moyens contraceptifs modernes. La remémoration sociale de ce passé difficile reste encore un tabou dans la société roumaine d’aujourd’hui. Il semblerait qu’en Roumanie actuelle cette remémoration-faible joue un rôle important dans la santé reproductive, et qu’elle est déterminée par des relations d’intersubjectivité entre les différentes formes de la mémoire du pronatalisme, c'est-à-dire la mémoire officielle, la mémoire culturelle (publique) et la mémoire sociale-partagée. L’analyse développée sur ces formes et leurs relations d’intersubjectivité a pour base un terrain anthropologique (2004-2009) sur la mémoire de l’avortement en Roumanie communiste, et fut réalisée dans le domaine interdisciplinaire des Études mémorielles.
-Mémoire
-Avortement
-Roumanie communiste
-Pronatalisme
-Santé reproductive
Taking the pronatalism of Ceausescu’s regime as a case study, this thesis is an an ethnography of the memory-formes of a recent delicat past, such as the banning of abortion in a totalitarist regime. From 1966 to 1989, the communist regime imposed extreme policies of controlled demography in Romania, as it was imputed, for ‘the good of the socialist nation’. A construction of maternity as ‘Romanian tradition’ was developed in parallel to the banning of abortion on request and the making of contraception almost inaccessible. The social remembering of such a difficult past is still a taboo in contemporary Romanian society. This law-remembering, which is maybe playing an important role in the current situation of Romania’s reproductive health, is influenced by the intersubjectivities devellopped between the different forms of pronatalist memory, i.e. its official memory, its cultural memory and its social memory. The analysis of those memory-formes and their intersubjectivities is based on an anthropological fieldwork (2004-2009) on the memory of abortion in Communist Romania, and is theoretically informed by the interdisciplinary field of Memory Studies.
-Memory
-Abortion
-Communist Romania
-Pronatalism
-Reproductive health
Source: http://www.theses.fr/2010BOR21716/document
Publié le : vendredi 28 octobre 2011
Lecture(s) : 75
Nombre de pages : 346
Voir plus Voir moins

UNIVERSITÉ « VICTOR SEGALEN » BORDEAUX II
ECOLE DOCTORALE « SCIENCES SOCIALES. SOCIÉTÉ, SANTÉ, DÉCISION »
DÉPARTEMENT D‘ANTHROPOLOGIE SOCIALE

UNIVERSITÉ DE BUCAREST
ECOLE DOCTORALE DE LA FACULTÉ DES LETTRES
DÉPARTEMENT D‘ETHNOLOGIE ET FOLKLORE



LA MÉMOIRE DE L‟AVORTEMENT EN ROUMANIE COMMUNISTE.
UNE ETHNOGRAPHIE DES FORMES DE LA MÉMOIRE DU PRONATALISME ROUMAIN


Thèse présentée en vue d‘obtenir le titre de docteur en ethnologie
Le 4 juin 2010

Par Elena Lorena ANTON



Membres du jury
Prof. Nicolae CONSTANTINESCU, Université de Bucarest, Co-directeur de thèse
Dr. Laurence KOTOBI, MCF, Université « Victor Segalen » Bordeaux II
Mme. Rose-Marie LAGRAVE, Directrice d‘études à EHESS, deuxième Rapporteur
Prof. Bernard TRAIMOND, Université « Victor Segalen » Bordeaux II, Directeur de thèse
Prof. Rodica ZANE, Université de Bucarest, President du jury
LA MÉMOIRE DE L‟AVORTEMENT EN ROUMANIE COMMUNISTE
UNE ETHNOGRAPHIE DES FORMES DE LA MÉMOIRE DU PRONATALISME ROUMAIN


SOMMAIRE

RÉSUMÉ EN FRANCAIS 5
RÉSUMÉ EN ANGLAIS 6
LABORATOIRES D’ACCUEIL ET AIDES INSTITUTIONELLES 7
DÉDICACE 8
REMERCIEMENTS 9
LISTE DES ABREVIATIONS 10
INDICATIONS POUR LA LECTURE 11
INTRODUCTION 12
1. Problématique de recherche. 14
2. Lectures critiques: le domaine des Études mémorielles et ses catégories d’analyse. 18
2.1. « L’explosion mémorielle » : entre la culture de la mémoire et son étude. 19
2.2. Délimitations terminologiques : « mémoire collective », « mémoire sociale », « mémoire culturelle ».
24
2.3. L’approche anthropologique dans les Études mémorielles : de qu’est-ce qu’on commémore à
comment on commémore. 32
3. Terrain et méthodologie : un anthropologue chez soi, ou comment investiguer la mémoire d’un tabou
communiste. 36
4. La structure de la thèse, en nucce. 42
PREMIÈRE PARTIE : UNE UTOPIE COMMUNISTE ET SES POLITIQUES MEMORIELLES, OU LE PRONATALISME
ROUMAIN 45
Intermezzo A: 46
PREMIER PRÉAMBULE: La mémoire historique et l’histoire du communisme roumain 47
CHAPITRE 1 : La vie d’un décret : 770/1966 52
1. Les politiques de la reproduction dans l’Europe de XXème siècle et la transformation socialiste de la
sexualité. 56
2. « Avant », ou la libéralisation de l’avortement pendant les premiers années du communisme. 64
3. La naissance d’un décret : 770/1966. 67
3. « Après », ou le « pronatalisme à la roumaine »: 1966-1989. 74
3.1. Les premières années: 1966 – 1972. 74
3.2. La politique de promotion des femmes: 1972 – 1985. 78
3.3. Les dernières années : 1985 – 1989. 80
2
LA MÉMOIRE DE L‟AVORTEMENT EN ROUMANIE COMMUNISTE
UNE ETHNOGRAPHIE DES FORMES DE LA MÉMOIRE DU PRONATALISME ROUMAIN

CHAPITRE 2 : Pronatalisme et politiques mémorielles : entre le présent et le passé 82
1. La remémoration du passé récent et les politiques mémorielles européennes - le cas du postcommunisme
roumain. 83
2. Le souvenir public du pronatalisme roumain – une remémoration faible. 90
3. Comment construire une politique mémorielle : la propagande pronataliste et la dissémination des mots.
98
CHAPITRE 3 : L’invention de la tradition : femeia- m am ă (la femme-mère) 116
1. La femme-responsable : le début de la tradition de la femme-mère. 118
1.1. La responsabilité envers la famille ou avoir une maison « avec plus d’enfants que le voisin ». 122
1.2. La responsabilité envers la nation ou les femmes et le destin historique commun. 129
1.3. La responsabilité envers les dirigeants ou la préoccupation du Parti envers la santé reproductive du
peuple roumain. 136
2. La femme-créatrice : entre la création d’une vie et la création d’une nation. 143
2.1. Femeia multilateral dezvoltată ou la promotion et l’égalité des femmes dans la Roumanie
pronataliste. 144
2.2. Le culte d’Elena Ceauşescu ou sur la première femme-créatrice du pays. 149
3. La femme-famille : de la maternité de l’Epoque d’Or. 154
3.1. La femme et la famille-socialiste ou la maternité en tant que devoir patriotique . 155
3.2. La femme-famille et la stigmatisation de l’avortement ou les dernières années de l’Époque d’Or. 159
DEUXIÈME PARTIE : SOUVENIRS ET RÉCITS, OU L’AVORTEMENT EN ROUMANIE COMMUNISTE 167
Intermezzo B: 168
DEUXIÈME PRÉAMBULE: La mémoire sociale-partagée : entre l’individuel et le collectif 169
CHAPITRE 4: L’arène des souvenirs: des acteurs de la mémoire aux voix de la remémoration 174
1. L’hétéroglossie de la mémoire ou la remémoration sociale comme dialogisme: le texte, les voix et les
contextes de la remémoration. 177
2. Les acteurs de la mémoire sociale-partagée: qui remémore, qu’est-ce qu’on remémore et pour qui
remémore-t-on ? 182
3. Les souvenirs des acteurs de la mémoire et le texte mémoriel : trois niveaux de la restitution du passé. 201
4. Les voix dans le miroir: générations et témoignages. 211
4.1. Mémoire de la génération zéro: les souvenirs des grand-mères. 215
4.2. La mémoire de la première génération: la mémoire des mères. 217
4.3. La mémoire de la deuxième génération: la mémoire des decreţei. 220
CHAPITRE 5 : Des portes sur le passé: sites et topoi mémoriaux 224
1. La mémoire des paroles : de l’expression tabou au folklore pronataliste. 228
2. Sensations, pratiques et remémoration: entre le corps politique pronataliste et la mémoire des pratiques
corporelles individuelles. 246
3.3. La mémoire « topographique » : des lieux, des chemins et des déplacements. 261
3
LA MÉMOIRE DE L‟AVORTEMENT EN ROUMANIE COMMUNISTE
UNE ETHNOGRAPHIE DES FORMES DE LA MÉMOIRE DU PRONATALISME ROUMAIN

CONCLUSIONS : Vers une anthropologie appliquée de la mémoire 278
SOURCES ET BIBLIOGRAPHIE 283
SOURCES : 283
A. ARCHIVES: 283
1. Archives Nationales de l’Etat 283
B. Archives d’histoire orale 286
II. SOURCES ORALES (ENTRETIENS) 286
III. SOURCES IMPRIMÉES 288
A. Ouvrages 288
B. Périodiques 289
IV. ACTES NORMATIFS 289
BIBLIOGRAPHIE 291
A. Communisme, socialisme, nationalisme 291
B. Avortement et politiques de la reproduction 292
C. La remémoration sociale. Etudes mémorielles 293
B. Ouvrages généraux, en anthropologie et en sciences sociales 297
ANNEXES 299
ANNEXE no. 1 : Les principaux actes legislatifs sur l’interdiction de l’avortement en Roumanie communiste300
ANNEXE no. 2: Dates statistiques sur les politiques démographiques roumaines 312
ANNEXE no. 3: Entretien avec I.A., professeur des écoles, née en 1959 317
ANNEXE no. 4 : Résumé en roumain 329
ANNEXE no. 5 : Liste des communications et des publications realisées pendant le doctorat 343











4
LA MÉMOIRE DE L‟AVORTEMENT EN ROUMANIE COMMUNISTE
UNE ETHNOGRAPHIE DES FORMES DE LA MÉMOIRE DU PRONATALISME ROUMAIN


1RÉSUMÉ EN FRANCAIS



L‘objectif de cette thèse est d‘établir une ethnographie des formes de la mémoire de
l‘interdiction de l‘avortement dans le régime totalitaire de Ceauşescu. Entre 1966 et 1989, le
régime communiste roumain a imposé des politiques pronatalistes, au nom du : binele naţiunii
socialiste (« le bien de la nation socialiste »). Une construction de la maternité comme « tradition
roumaine » a été ainsi développée, en parallèle d‘une stricte interdiction de l‘IVG, et de la mise à
l‘écart des moyens contraceptifs modernes. La remémoration sociale de ce passé difficile reste
encore un tabou dans la société roumaine d‘aujourd‘hui. Il semblerait qu‘en Roumanie actuelle
cette remémoration-faible joue un rôle important dans la santé reproductive, et qu‘elle est déterminée
par des relations d‘intersubjectivité entre les différentes formes de la mémoire du pronatalisme,
c'est-à-dire la mémoire officielle, la mémoire culturelle (publique) et la mémoire sociale-partagée.
L‘analyse développée sur ces formes et leurs relations d‘intersubjectivité a pour base un terrain
anthropologique (2004-2009) sur la mémoire de l‘avortement en Roumanie communiste, et fut réalisée
dans le domaine interdisciplinaire des Études mémorielles.





MOTS CLÉS: mémoire, avortement, Roumanie communiste, pronatalisme, santé reproductive




1 Cette thèse comprends aussi un long résumé en langue roumaine – voir dans ce sens l‘annexe no. 4.
5
LA MÉMOIRE DE L‟AVORTEMENT EN ROUMANIE COMMUNISTE
UNE ETHNOGRAPHIE DES FORMES DE LA MÉMOIRE DU PRONATALISME ROUMAIN


RÉSUMÉ EN ANGLAIS


The memory of abortion during Communist Romania.
An ethnography of the memory forms of Romanian pronatalism

Taking the pronatalism of Ceauşescu‘s regime as a case study, this thesis is an an
ethnography of the memory-formes of a recent delicat past, such as the banning of abortion in a
totalitarist regime. From 1966 to 1989, the communist regime imposed extreme policies of
controlled demography in Romania, as it was imputed, for ‗the good of the socialist nation‘. A
construction of maternity as ‗Romanian tradition‘ was developed in parallel to the banning of
abortion on request and the making of contraception almost inaccessible. The social
remembering of such a difficult past is still a taboo in contemporary Romanian society. This law-
remembering, which is maybe playing an important role in the current situation of Romania‘s
reproductive health, is influenced by the intersubjectivities devellopped between the different
forms of pronatalist memory, i.e. its official memory, its cultural memory and its social memory.
The analysis of those memory-formes and their intersubjectivities is based on an anthropological
fieldwork (2004-2009) on the memory of abortion in Communist Romania, and is theoretically
informed by the interdisciplinary field of Memory Studies.



KEY-WORDS: memory, abortion, communist Romania, pronatalism, reproductive health

6
LA MÉMOIRE DE L‟AVORTEMENT EN ROUMANIE COMMUNISTE
UNE ETHNOGRAPHIE DES FORMES DE LA MÉMOIRE DU PRONATALISME ROUMAIN


LABORATOIRES D‟ACCUEIL ET AIDES INSTITUTIONELLES




Cette thèse a été développée au sein de deux laboratoires d‘accueil :


CCEF (Centrul de Cercetări în Ethnologie şi Folclor), Centre de Recherche en Ethnologie et Folklore
Département d‘ethnologie et folklore
Faculté de Lettres, Université de Bucarest
Rue Edgar Quinet, no. 5-7
010017
Bucarest
ROUMANIE


ATOTEM, Anthropologie des Traditions Orales et du Temps
Département d‘anthropologie sociale
Faculté de Sciences de l‘Homme, Université Bordeaux 2
1, Place de la Victoire
33076
Bordeaux
FFRANCE




Le travail de recherche a bénéficié au fil du temps de l‘aide de:

Agence Universitaire de la Francophonie, Bucarest
ANCS – CNCSIS, Roumanie (Agence Nationale de la Recherche – le Conseil National pour la
Recherche dans l‘Enseignement Supérieur),
Le Ministère Roumain de l‘Education et de la Recherche (CNBSS, le Centre National pour des
Bourses d‘Etude à l‘Etranger),
Le Ministère Roumain de la Culture et du Patrimoine National (FM, le Fond pour la Mobilité).





7
LA MÉMOIRE DE L‟AVORTEMENT EN ROUMANIE COMMUNISTE
UNE ETHNOGRAPHIE DES FORMES DE LA MÉMOIRE DU PRONATALISME ROUMAIN

DÉDICACE


À ma mère, et à toutes les femmes de ma famille.
À toutes les femmes-mères de la Roumanie communiste.

















8
LA MÉMOIRE DE L‟AVORTEMENT EN ROUMANIE COMMUNISTE
UNE ETHNOGRAPHIE DES FORMES DE LA MÉMOIRE DU PRONATALISME ROUMAIN


REMERCIEMENTS


L‘élaboration de cette thèse n‘aurait été possible sans l‘aide précieuse de beaucoup de
personnes que j‘ai rencontré pendant toute ces années, et envers qui je tiens à exprimer ma
reconnaissance infinie. J‘adresse mes sincères remerciements à Bernard Traimond et Nicolae
Constantinescu, mes deux directeurs de thèse, de m‘avoir encadrés et soutenus depuis le début.
Dans différentes étapes de ma recherche, mes professeurs et collègues du Département
d‘Ethnologie et Folklore de l‘Université de Bucarest, ainsi que ceux du Département
d‘Anthropologie Sociale de l‘Université Bordeaux 2, m‘ont aidé à clarifier mon questionnement et
mes arguments. Leur aide, leurs conseils et leurs commentaires tout au long de mon travail m‘ont
permis de mener celui-ci à terme, malgré les obstacles que j‘ai rencontrés. Je voudrais les
remercier tous, en particulier Rodica Zane et Pierre Bidart.
Les multiples lectures critiques de la part de Sébastien Darbon, Mugur Petrescu, Damiana
Otoiu, Rodica Zane, Laurence Kotobi et Xavier Pérez ont eu un rôle extrêmement important
pour la mise en forme finale de ce travail. Je ne saurais les remercier suffisamment pour le temps
investi et pour leur volonté de m‘aider à éclairer de nombreuses questions ponctuelles.
Je remercie toutes les personnes rencontrées en Roumanie lors de mes séjours de terrain
qui m‘ont raconté leurs mémoires intimes et m‘ont permis d‘avancer dans l‘analyse. Je remercie
également tous mes amis - en Roumanie, en France et ailleurs - pour leur soutien enthousiaste
pendant cette aventure.
La liste ne pourrait pas être close sans rappeler le soutien de mes parents, toujours à mes
cotes, et de Haythem. Témoins constants de mes efforts, de mes inquiétudes et de mes joies, ils
m‘ont toujours encouragé et soutenu. Je tiens à les remercier pour tout, de tout mon cœur.



9
LA MÉMOIRE DE L‟AVORTEMENT EN ROUMANIE COMMUNISTE
UNE ETHNOGRAPHIE DES FORMES DE LA MÉMOIRE DU PRONATALISME ROUMAIN


LISTE DES ABREVIATIONS (ordre alphabétique)

• ANS : Archives Nationales de l‘État
• CC (du PCR) : Comité Central (du Parti Communiste Roumain)
• CND: Commission Nationale de Démographie
• CSS : Conseil Sanitaire Supérieur
• IEF : Institut d‘Ethnographie et Folklore
• PCR : Parti Communiste Roumain
• PSDR: Parti Socialiste-Démocrate Roumain
• RPR : République Populaire Roumaine
• RSR : République Socialiste de la Roumanie









10

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi