Le stationnement résidentiel sur l'espace public. État des lieux, problèmes et perspectives : une application à l'agglomération lilloise, Residential parking on public space. Inventory, problems and prospect

De
Publié par

Sous la direction de Jean-Pierre Orfeuil
Thèse soutenue le 17 septembre 2008: Paris Est
La thèse propose d’éclairer les approches et les choix effectués dans le cadre des politiques publiques, lorsque la question du stationnement résidentiel constitue un paramètre à intégrer. Les responsables des collectivités locales ou leurs conseils sont régulièrement confrontés à la question du stationnement des voitures sur l’espace public, dès lors qu’il s’agit de requalifier, de faire évoluer le statut et les fonctions de l’espace urbain. Une étude d’aménagement d’un quartier, un projet de « résidentialisation » d’un patrimoine HLM, un projet de rééquilibrage modal de la voirie (projet de tramway ou de bandes cyclables par exemple) ou encore un diagnostic de renouvellement urbain sont autant de temps forts où la question de la place de la voiture se pose. Elle est d’autant plus délicate à aborder que les habitants y sont très sensibles tant ils conçoivent le stationnement sur voirie comme une extension de leur propre logement. L’aire de stationnement constitue un espace urbain (privé ou public) qu’il s’agit de définir, de caractériser avant d’en comprendre le fonctionnement et de préconiser des solutions. Cette question fait déjà l’objet d’études et de connaissances dans les quartiers de centre-ville, la thèse porte sur le stationnement des voitures dans les quartiers mono-fonctionnels, à vocation essentiellement d’habitation. Sont étudiées en particulier, diverses formes urbaines (lotissements récents, tissu ancien dense et grands ensembles HLM) et diverses localisations de quartiers (en ville-centre, en communes de banlieue ou en périphérie d’agglomération). La finalité de la recherche est de proposer, aux acteurs locaux, une démarche globale d’analyse du stationnement résidentiel, adaptée à une problématique spécifique de quartiers d’habitation, permettant d’intégrer à la fois les interfaces (urbanisme, logement, déplacement) et les paramètres qui entrent dans les choix et pratiques des habitants. Une méthode d’approche globale et pluridisplinaire est proposée, qui pourra être utilisée en tout ou partie par les services techniques de collectivités locales ou par les agences d’urbanisme. Des pistes de réflexions pour une politique de stationnement résidentiel et d’espace public sont suggérées. La thèse se décompose en cinq parties. La première partie pose la problématique générale en interrogeant les fondements de la légitimité du stationnement résidentiel dans la rue. La deuxième partie a une vocation méthodologique pour situer les approches qui seront utilisées ensuite pour établir l’état des lieux, approches à la fois multi-dimensionnelles et pluri-disciplinaires (statistique, sociologie et urbanisme). Les troisième et quatrième parties sont consacrées à l’état des lieux de l’offre privée et de la demande de stationnement résidentiel à l’échelle d’une agglomération. En particulier, les marges foncières et la description des comportements des ménages sont étudiés. La dernière partie est prospective, elle vise à proposer des pistes pour l’action publique, ses effets de leviers autant que ses limites d’intervention.
-Stationnement résidentiel
-Espace public
-Voiture et habitat
-Offre privée de strationnement
-Stationnement et politique de déplacements
-Place de la voiture dans la rue
This thesis proposes to enlighten approaches and choices made in the context of public policies, when the issue of residential parking is a parameter to integrate. Community leaders or local councils are regularly confronted with the issue of car parking on public space when it comes to requalify, to change the status and functions of urban space. A study for actions on the borough's urban forms, a project of résidentialisation for social housing’s legacy, a road modal shift’s draft (tram project, or bicycle lanes for example) or a urban renewal’s diagnosis highlight of where the issue of car’s place arises. This question is even more difficult to raise because of people’s tendancies to considerate parking on the street as an extension of their own homes. The parking lot is an urban space (private or public) which should be defined and characterized prior to try to understand its modus operandi and to recommend solutions. This issue is already being studied in central urban areas; the thesis focuses on car parking in mono-functional neighbourhoods, with a mainly residential vocation. Are studied, in particular, various urban forms (recent developments, dense ancient areas, and large buildings of social housing) and various district’s locations (town centres, common or suburban outskirts of town). The purpose of the research is to offer to local actors a comprehensive analysis of residential parking tailored to a specific problem of residential areas, in order to integrate both the interfaces (urban planning, housing, transport) and the arguments fall into the choices and practices of the inhabitants. A global and multidisciplinary approach is proposed, which could be used in whole or part by the technical services of local authorities or by planning agencies. Lines of thought for a residential parking and public space policy are also suggested. The thesis is divided into five parts. The first part raises the broader issue by questioning the foundations of the residential parking in the street’s legitimacy. The second part is designed to frame methodological approaches that will be used later in order to establish the global situation, these approaches will be both multi-dimensional and multi-disciplinary (statistics, sociology and urbanism). The third and fourth sections are devoted to the inventory of residential parking’s private supply and demand, across a metropolitan area. In particular, land margins and description of households’ behavior are studied. The last part is prospective, it aims to suggest lines of thought for public action, its effects levers as its limits of intervention.
Source: http://www.theses.fr/2008PEST3012/document
Publié le : vendredi 28 octobre 2011
Lecture(s) : 83
Tags :
Nombre de pages : 464
Voir plus Voir moins

Université Paris-Créteil
Institut d’Urbanisme de Paris XII

Thèse en Urbanisme

Présentée et soutenue le 17 septembre 2008





Le stationnement résidentiel sur l’espace public
État des lieux, problèmes et perspectives.

Une application à l’agglomération lilloise.

Sylvie MATHON



Directeur de Thèse : Jean-Pierre ORFEUIL, Professeur à l’Institut d’Urbanisme de Paris XII.

JURY
Gabriel DUPUY, Professeur à l'Université de Paris 1 Panthéon Sorbonne.

Marie-Hélène MASSOT, Directrice de recherche à l’INRETS, LVMT - Université Paris EST

Philippe MENERAULT, Professeur à l'UFR de Géographie-Aménagement de l'Université de
Lille 1, Directeur de l'Institut d'Aménagement et d'Urbanisme de Lille

Hubert PEIGNE, Ingénieur Général des Ponts et Chaussées

Jean - Louis SEHIER, Directeur du Service Cadre de Vie, Lille Métropole Communauté
Urbaine

Remerciements

Cette recherche a été menée dans le cadre d’une formation qualifiante prise en charge par le
ministère de l’Écologie, de l’Énergie et du Développement Durable et de l’Aménagement du
Territoire. Mon positionnement au sein de l’équipe d’études du CETE Nord Picardie a
grandement facilité l’accès aux bases de données utilisées dans le cadre de la Thèse.
L’opportunité et la richesse des relations de travail avec les services de Lille Métropole
Communauté Urbaine m’ont permis de défricher la problématique avec un fort ancrage
territorial.

Je tiens à remercier Jacques SOUBEIRAN et Jean-Daniel VAZELLE qui en leur qualité de
Directeur du CETE Nord Picardie, m’ont permis de réaliser ce travail de recherche dans le
cadre professionnel.

Je remercie sincèrement Jean-Pierre ORFEUIL pour m’avoir accordée immédiatement sa
confiance et accompagnée tout au long de ces années de ses conseils et de ses
encouragements.

J’exprime toute ma gratitude aux membres du Jury pour m’avoir fait l’honneur de porter
intérêt à mes travaux.

J’ai une reconnaissance particulière pour Catherine GANTER, pour la qualité de notre
collaboration. De nombreuses idées de la Thèse ont pris forme à la suite de nos discussions.
Pour Christine GIRAUDON qui m’a toujours soutenue dans cette démarche personnelle.

Mon amitié au cercle de mes relecteurs : Bernard QUETELARD pour son avis pertinent et
professionnel. Patrick, Claire, Pauline, Dominique et Didier pour leur lecture avisée.

Un grand merci à mes collègues, Géraldine, Marc, Christophe et tous les autres pour leur aide
et leurs contributions.

A mes filles, Johanne et Anaëlle.







SOMMAIRE

Introduction ......................................................................................................... 11
ère1 Partie - Pourquoi stationner dans la rue pose problème ? L’évolution des
politiques publiques face à la pression automobile. ............................................ 21
1 L’évolution des politiques publiques face à la pression automobile ............. 23
1.1 Le stationnement, un terme simple pour un sujet complexe ................................................................. 23
1.1.1 Un sujet sensible intimement lié à la liberté automobile : histoire d’un consensus collectif qui a
conduit à la bienveillance du stationnement résidentiel dans la rue .............................................................. 30
1.1.2 La mise en évidence d’un fonctionnement en réseau .................................................................... 41
1.1.3 L’espace de stationnement en interface entre transport et habitat : une extension de l’espace privé
sur l’espace public ......................................................................................................................................... 47
1.2 Le stationnement résidentiel sur voirie, une bienveillance devenue progressivement un droit acquis .. 57
1.2.1 L’auto-génération d’espace de stationnement : un processus sans fin .......................................... 63
1.2.2 Les atouts de la réponse voirie face aux besoins croissants de stationnement résidentiel ............. 65
1.2.3 L’évolution de la prise en compte du stationnement résidentiel par l’urbanisme : réalités et limites
d’action 68
1.3 Et si les besoins de stationner disparaissaient avec la voiture ? ............................................................ 73
1.3.1 La baisse des besoins de stationnement résidentiel n’est pas d’actualité dans les quartiers
d’habitat, hors de centres-villes ..................................................................................................................... 74
1.3.2 Une stabilisation des besoins de stationnement : l’atteinte d’un seuil de maturité du parc
automobile ..................................................................................................................................................... 76
1.3.3 Une voiture autrement : l’évolution technologique et l’optimisation de son usage…mais pas de
son stationnement à domicile ........................................................................................................................ 80
1.4 L’absence de visibilité d’ensemble de l’offre conduit à une gestion dispendieuse d’espace urbain :
logiques d’acteurs et modes de gestion différenciés ......................................................................................... 87
1.4.1 Le stationnement résidentiel revêt des réalités financières différentes : gratuit ou payant,
investissement/loyer ou abonnement ? .......................................................................................................... 89
1.4.2 Un jeu d’acteurs compliqué : des gagnants et des perdants ........................................................... 96
1.5 Le stationnement dans la rue, un inhibiteur de projets urbains ............................................................. 99
1.5.1 Les coûts de gestion publique du stationnement dans la rue ....................................................... 101
1.5.2 La place nécessaire à la voiture se fait au détriment d’espaces de vie, de la rue ou du logement :
un choix à faire. ........................................................................................................................................... 102
1.5.3 L’effet de coupure du stationnement : obstacle et masque de visibilité en milieu urbain ........... 105
1.5.4 La perte de valeur d’usage de l’espace public : un impact difficile à appréhender ..................... 109
Le stationnement résidentiel sur l’espace public.
Etat des lieux, problèmes et perspectives. Sommaire : p.5 / 464 1.5.5 La dégradation de l’accessibilité globale : la mise en oeuvre entravée des politiques publiques de
déplacements ............................................................................................................................................... 113
1.6 Réduire la place de stationnement résidentiel dans la rue : les vraies et fausses questions ................. 119
1.6.1 Passer d’une priorité automobile à un espace public pour tous : une phase de transition et des
aspirations contradictoires ........................................................................................................................... 121
1.6.2 L’impact sur l’attractivité d’un quartier ...................................................................................... 124
1.6.3 Favoriser le stationnement résidentiel permettrait de réduire l’usage automobile ...................... 126
1.6.4 Supprimer des places dans une rue : effets de bord sur les rues voisines ou de report autour
d’arrêts de transports ................................................................................................................................... 130
1.6.5 Réduire la possibilité d’une offre gratuite : le risque de pénalisation des petits ménages et des
ménages à faibles ressources ....................................................................................................................... 132
1.7 Mauvaise allocation d’espace, l’illustration des quartiers de « grands ensembles » ........................... 134
1.7.1 Une forme urbaine spécifique, contemporaine de l’automobile .................................................. 135
1.7.2 La voiture dans les grands ensembles. ........................................................................................ 138
1.7.3 La perte de valeur du patrimoine ou les dessous d’un mauvais calcul ........................................ 141
ème2 Partie - Un besoin de méthode pour comprendre. Un exercice appliqué sur
l’agglomération lilloise...................................................................................... 151
2 Un besoin de méthode pour comprendre : un exercice appliqué sur
l’agglomération lilloise...................................................................................... 153
2.1 Un terrain d’application, l’agglomération lilloise ............................................................................... 155
2.2 L’état de l’offre privée de stationnement : la revue des sources statistiques disponibles .................... 159
2.3 Estimer les réserves de capacités de stationnement : une approche en terme d’agencement urbain ... 163
2.3.1 Une approche fine et localisée ..................................................................................................... 163
2.3.2 Une étude par typologie de quartiers ........................................................................................... 165
2.4 Qualifier les quartiers en fonction de leur sensibilité au stationnement .............................................. 167
2.4.1 Indicateurs de besoin d’aires privées de stationnement à l’échelle communale .......................... 168
2.4.2 Indicateur de sensibilité au stationnement à l’échelle d’un quartier ............................................ 169
2.5 Connaître les usages des ménages pour comprendre les choix de stationnement ............................... 170
2.5.1 les enquêtes d’occupation du stationnement sur voirie ............................................................... 171
2.5.2 les enquêtes qualitatives .............................................................................................................. 174
ème3 Partie - Des outils pour établir l’état de l’existant ..................................... 183
3 Des outils pour établir l’état de l’existant.................................................... 185
3.1 L’impact du déficit de l’offre privée sur la contribution croissante de la rue pour le stationnement
résidentiel : réalité et mesure. .......................................................................................................................... 187
3.1.1 Des communes plus confrontées au déficit de l’offre que d’autres ............................................. 191
3.1.2 Le patrimoine de stationnement résidentiel est plus récent que le patrimoine des logements. .... 194
3.1.3 La densité urbaine, facteur d’acuité du déficit d’équipement des logements en stationnement .. 195
3.2 L’exploration des réserves de disponibilité d’un quartier : une approche urbanistique ...................... 203
Le stationnement résidentiel sur l’espace public.
Etat des lieux, problèmes et perspectives. Sommaire : p.6 / 464 3.2.1 Le déficit de l’offre publique de rue : le cas des quartiers anciens .............................................. 204
3.2.2 La révélation du potentiel privé : une approche par la densité des espaces bâtis et non bâtis. .... 208
3.2.3 Hiérarchiser les quartiers en fonction d’un indicateur de sensibilité au stationnement ............... 215
3.2.4 Des fiches techniques par quartier ............................................................................................... 229
ème4 Partie - La rue, Un espace stratégique à haute valeur d’usage .................. 245
4 La rue : un espace stratégique à haute valeur d’usage ................................ 247
4.1 Le choix, un jeu d’ajustement entre plusieurs critères ........................................................................ 248
4.1.1 La préférence pour la proximité : en distance, en temps, en sécurité .......................................... 249
4.1.1.1 La proximité en distance ......................................................................................................... 249
4.1.1.2 La proximité en temps d’accès ................................................................................................ 253
4.1.1.3 La proximité en sécurité .......................................................................................................... 260
4.1.2 Stratégies individuelles et organisation informelle du quartier ................................................... 268
4.2 Liberté de stationner ou liberté de circuler : un arbitrage difficile ...................................................... 277
4.2.1 Un espace stratégique du quartier qui bénéficie d’une priorité pour le stationnement résidentiel
279
4.2.2 L’espace de stationnement entame les conditions de déplacements ............................................ 283
4.2.3 Mais qu’on ne souhaite pas réellement remettre en cause : la rue comme une aubaine .............. 289
4.2.4 Jusqu’à la crise : Les facteurs accélérateurs de tendance ............................................................ 290
4.2.4.1 La division de grands logements en plusieurs appartements ................................................... 292
4.2.4.2 L’effet de report de la politique de stationnement lilloise sur les quartiers de banlieue proches
295
4.2.4.3 Le renouvellement des ménages .............................................................................................. 300
4.2.4.4 Le détournement d’usage des garages ..................................................................................... 303
4.3 Payer l’espace de stationnement résidentiel ne vas pas de soi ............................................................ 309
4.3.1 Le profil des ménages équipés en aires privées de stationnement ............................................... 316
4.3.2 Niveau de service et acceptation à payer ..................................................................................... 324
4.3.3 La capacité à payer : une problématique sociale du stationnement ............................................. 338
ème5 Partie - La légitimité d’une intervention publique dans les quartiers
résidentiels ......................................................................................................... 355
5 La légitimité d’une intervention publique dans les quartiers résidentiels ... 357
5.1 Les priorités du stationnement de courte durée sur le stationnement résidentiel sur voirie ................ 361
5.2 Une culture locale du stationnement résidentiel .................................................................................. 365
5.2.1 Un pré-requis nécessaire pour aborder le sujet avec les riverains ............................................... 366
5.2.2 Anticiper les situations de saturation de l’espace public ............................................................. 368
5.3 La valeur d’usage de l’espace public : entre fonctionnalités collectives et appropriations privatives. 371
5.3.1 Les plans de mise en accessibilité de la voirie : une opportunité pour réfléchir au stationnement
résidentiel dans la rue .................................................................................................................................. 373
Le stationnement résidentiel sur l’espace public.
Etat des lieux, problèmes et perspectives. Sommaire : p.7 / 464 5.3.2 L’incitation publique auprès des milieux professionnels : faire émerger des nouveaux modes de
conception des aires de stationnement résidentiel dans une logique de développement durable ................ 375
5.3.3 La conception d’aires de stationnement résidentiel en lien avec les besoins de gestion des eaux
pluviales et/ou des déchets ménagers : la création d’aires logistiques urbaines .......................................... 378
5.3.4 La valeur d’usage des espaces publics : une estimation à partir de la valeur foncière d’un quartier
386
5.4 Optimiser le recours à l’urbanisme réglementaire : l’équipement des logements neufs et la création
d’un réseau de parkings de voisinage .............................................................................................................. 388
5.4.1 La prise en compte du stationnement résidentiel dans le Projet d’Aménagement et de
Développement Durable .............................................................................................................................. 389
5.4.2 L’exercice normatif du PLU pour assurer l’équipement des nouveaux logements ..................... 390
5.4.3 L’utilisation de la procédure des emplacements réservés pour la création du réseau de parkings de
voisinage 394
5.4.4 La participation en cas de non-réalisation de stationnement : une source de financement du réseau
de « parkings de voisinage » ....................................................................................................................... 397
5.5 Faire émerger les partenariats et les projets innovants : une gestion économe du stationnement ....... 399
5.5.1 Le statut et les modes de gestion des « parkings de voisinage » ................................................. 399
5.5.2 La mise en commun de l’offre de stationnement : service de stationnement en ligne ou gestion
mutualisée ................................................................................................................................................... 401
5.6 Veiller à l’équité d’accès à la voiture : une politique sociale du stationnement .................................. 404
5.6.1 Compenser l’impact budgétaire d’un loyer/achat d’un emplacement privé de stationnement : une
APL stationnement ...................................................................................................................................... 406
5.6.2 Les bailleurs sociaux, des partenaires locaux à mobiliser ........................................................... 409
5.7 Maîtriser les interactions entre les actions menées dans les périmètres denses et bien desservis par les
transports en commun et les autres quartiers : les enjeux de cohérence à l’échelle d’une agglomération ...... 416
5.7.1 Un périmètre d’analyse à l’échelle de l’agglomération: un observatoire du stationnement
résidentiel .................................................................................................................................................... 417
5.7.2 Des perspectives pour une offre de stationnement « éloignée » du logement ............................. 420
5.7.3 Le contrôle du stationnement résidentiel : les atouts d’une police communautaire du
stationnement. ............................................................................................................................................. 421
Conclusion générale de la thèse ........................................................................ 427
6 Conclusion générale de la thèse : le stationnement résidentiel, la pertinence
d’une approche à grande échelle ....................................................................... 429
Table illustrations .............................................................................................. 437
Bibliographie ..................................................................................................... 445
Le stationnement résidentiel sur l’espace public.
Etat des lieux, problèmes et perspectives. Sommaire : p.8 / 464
Le stationnement résidentiel sur l’espace public.
Etat des lieux, problèmes et perspectives. Introduction – p.9 / 464 Le stationnement résidentiel sur l’espace public.
Etat des lieux, problèmes et perspectives. Introduction : p.10 / 464

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi