Les acteurs locaux du tourisme de désert au Maroc [Elektronische Ressource] : cas de l'erg Chebbi et de Zagora-M'hamid / vorgelegt von Asmae Bouaouinate

Publié par

Les acteurs locaux du tourisme de désert au Maroc : Cas de l’erg Chebbi et de Zagora-M’hamid Dissertation vorgelegt von Asmae Bouaouinate, geb. am 22. 07. 1980 in Rabat an der Fakultät für Biologie, Chemie und Geowissenschaften der Universität Bayreuth Erstgutachter: Prof. Dr. Herbert Popp Zweitgutachter: Prof. Dr. Mohamed Aït Hamza, Universität Rabat Bayreuth, im Dezember 2008 Remerciements Cette thèse entamée en octobre 2005 et terminée au mois de septembre 2008 n’aurait jamais pu voir le jour sans le concours de plusieurs personnes que je tiens à remercier vivement : Je tiens à remercier tout particulièrement le directeur de cette thèse, le Professeur Herbert POPP pour la confiance qu’il m’a accordée en me proposant ce sujet de thèse, pour son soutien constant, ses précieux conseils et pour sa dis-ponibilité tout au long de cette re-cherche. Je remercie le Professeur Mohamed AÏT HAMZA pour m’avoir aidé et m’avoir transmis une part de ses connaissances concernant les méthodes d’enquête qualitative et de rédaction appropriées et qui me fera l’honneur de venir en Allemagne pour participer à la soutenance. Mes remerciements s’adressent également aux membres du Jury qui me feront l’honneur de se libérer le jour « J » « inchallah ».
Publié le : jeudi 1 janvier 2009
Lecture(s) : 85
Source : OPUS.UB.UNI-BAYREUTH.DE/VOLLTEXTE/2009/530/PDF/ASMAE.PDF
Nombre de pages : 612
Voir plus Voir moins







Les acteurs locaux du tourisme de désert au Maroc :

Cas de l’erg Chebbi et de Zagora-M’hamid



















Dissertation
vorgelegt von
Asmae Bouaouinate, geb. am 22. 07. 1980 in Rabat

an der

Fakultät für Biologie, Chemie und Geowissenschaften
der Universität Bayreuth

Erstgutachter: Prof. Dr. Herbert Popp
Zweitgutachter: Prof. Dr. Mohamed Aït Hamza, Universität Rabat

Bayreuth, im Dezember 2008

Remerciements

Cette thèse entamée en octobre 2005 et terminée au mois de septembre 2008 n’aurait jamais
pu voir le jour sans le concours de plusieurs personnes que je tiens à remercier vivement :
Je tiens à remercier tout particulièrement le directeur de cette thèse, le Professeur Herbert
POPP pour la confiance qu’il m’a accordée en me proposant ce sujet de thèse, pour son
soutien constant, ses précieux conseils et pour sa dis-ponibilité tout au long de cette re-
cherche.
Je remercie le Professeur Mohamed AÏT HAMZA pour m’avoir aidé et m’avoir transmis une
part de ses connaissances concernant les méthodes d’enquête qualitative et de rédaction
appropriées et qui me fera l’honneur de venir en Allemagne pour participer à la soutenance.
Mes remerciements s’adressent également aux membres du Jury qui me feront l’honneur de se
libérer le jour « J » « inchallah ».
Je ne peux pas ignorer que la réalisation de cette thèse n'aurait jamais été possible sans la
contribution des acteurs locaux aussi bien à l’erg Chebbi qu’à Zagora-M’hamid. Faire leur
liste serait beaucoup trop long et j'aurais peur d'en oublier. C'est pourquoi je me contenterai de
les remercier tous et toutes très chaleureusement : « chokran bezaf ».
Il m’est aussi un agréable devoir de remercier les responsables institutionnels du ministère du
tourisme avec ses deux délégations d’Errachidia et de Ouarzazate, du ministère de l’Intérieur
représenté par la province d’Errachidia et celle de Zagora, des délégations de l’Agriculture et
des Eaux et Forêts.
Le soutien financier du DFG pendant deux ans et deux mois m’a été également d’une énorme
aide pour pouvoir couvrir les frais de séjour, de transport et contribuer, un peu soit-il, aux
recettes des acteurs locaux.
Toutes les personnes m’ayant permis de mener à bien cette thèse sont assurées de ma
gratitude et là j’ai une pensée particulière à ma mère qui n’a pas hésité à m’accompagner dans
certains circuits et à découvrir pour la première fois une partie jusqu’ici inconnue de notre
cher pays : le Maroc.
Je remercie et tout particulièrement Mme Ute Meyer pour sa disponibilité et son aide continue
tout au long de mes séjours en Allemagne : „Vielen Dank Ute! “
A tout ce petit monde je réitère mes remerciements et j’espère qu’ils éprou-veront dans les
pages qui suivent un intense plaisir de lecture en vivant graduellement les péripéties de ces
trois années de recherche.
Bonne lecture.






Rabat, en décembre 2008 Asmae Bouaouinate

II TABLE DES MATIERES


Remerciements .................................................................................................................. II
Table des matières ............................................................................................................. III

Chapitre 1 : Le Désert : du mythe…au produit touristique ........................................ 1
1.1 De l’attrait du Sahara au tourisme de désert .............................................................. 1
1.1.1 La surévaluation du sable dans l’imaginaire collectif et touristique......................... 2
1.1.2 Le mythe du Sahara fortement alimenté par la littérature, les récits militaires,
le cinéma et le Rallye « Paris-Dakar ». ..................................................................... 3
1.2 Le désert incarne des espaces et des symboles ambivalents ........................................ 4
1.3 Le désert, espace naturel par excellence mais « redécouvert » culturellement............ 5
1.4 Le Sahara comme produit touristique .......................................................................... 5

Chapitre 2 : Le cadre conceptuel et les questionnements ........................................... 12
2.1 La notion d’acteur local................................................................................................ 12
2.1.1 Qu’est-ce qu’un acteur ? ......................................................................................... 12
2.1.2 Qu’entend-on par local ? ........................................................................................... 12
2.1.3 Qu’est-ce qu’un acteur local ?................................................................................... 13
2.1.4 L’acteur local au désert ............................................................................................. 13
2.2 Les notions d’écotourisme et d’ethnotourisme ............................................................ 14
2.2.1 La notion d’écotourisme............................................................................................ 14
2.2.1.1 Définitions de l’écotourisme .................................................................................. 14
2.2.1.2 L’écotourisme dans les zones désertiques.............................................................. !6
2.2.2 La notion de l’ethnotourisme .................................................................................... 17
2.2.2.1 Définitions de l’ethnotourisme............................................................................... 18
2.2.2.2 L’authenticité, composante clé de l’ethnotourisme................................................ 19
2.2.2.3 Les défenseurs de l’ethnotourisme......................................................................... 20
2.2.2.4 Les opposants de l’ethnotourisme .......................................................................... 21
2.2.2.5 L’ethnotourisme, une mise en scène touristique .................................................... 23
2.2.2.6 Les Ethnotouristes.................................................................................................. 24
2.2.2.7 L’ethnotourisme dans les zones désertiques .......................................................... 24
2.3. La problématique de la présente étude........................................................................ 29
2.3.1 L’Etat......................................................................................................................... 30
2.3.2 Les acteurs locaux ..................................................................................................... 30
III2.3.2.1 La stratégie de vente des acteurs locaux ................................................................ 30
2.3.2.2 La perception des acteurs locaux des touristes de désert ....................................... 31
2.3.2.3 Le rôle des acteurs locaux ...................................................................................... 31
2.3.3 Les touristes de désert ............................................................................................... 31
2.3.4 Les TO et les guides de voyage (livres) .................................................................... 31
2.4 Méthodologie de travail 31
2.5 La zone de l’étude ........................................................................................................ 32

Chapitre 3 : L’écho des deux zones d’étude (l’erg Chebbi et la région de Zagora-
M’hamid) dans les catalogues des tours-opérateurs et dans les guides de voyages ....................................................................................... 34
3.1 L’analyse des catalogues des tours-opérateurs (TO).................................................... 34
3.1.1 Qu’est-ce qu’un tour opérateur ?............................................................................... 34
3.1.2 La domination du Tour Opérateur généraliste .......................................................... 35
3.1.3 L’émergence des TO spécialistes.............................................................................. 36
3.1.4 Les catalogues ou les brochures touristiques ............................................................ 37
3.1.5 Dépouillement des catalogues touristiques de l’erg Chebbi ..................................... 38
3.1.5.1 Le sable : principal attrait mis en valeur ................................................................ 38
3.1.5.2 L’unicité du lever ou du coucher du soleil............................................................. 41
3.1.5.3 Assimilation de l’erg Chebbi tantôt à la mer, tantôt à la montagne, rappelant
ainsi les deux formes classiques du tourisme......................................................... 41
3.1.5.4 Le mythe des berbères............................................................................................ 42
3.1.5.5 Ethnotourisme ou la rencontre des nomades et des Gnaoua (Abid) ..................... 42
3.1.5.6 La simplicité ou le confort .................................................................................... 43
3.1.5.7 Le rôle de l’équipe locale des prestataires ou des « acteurs locaux » ................... 43
3.1.5.8 La reconstitution des caravanes commerciales d’antan ........................................ 44
3.1.5.9 Un monde alternatif à la civilisation ..................................................................... 45
3.1.5.10 Invitation à la découverte, à l’exploration........................................................... 46
3.1.5.11 L’erg Chebbi : une initiation au désert................................................................ 46
3.1.5.12 L’erg Chebbi : l’échantillon représentatif de tout le Sahara ............................... 46
3.1.5.13 Combien de TO dédient un circuit « spécial erg Chebbi » ? 47
3.1.5.14 Implication du lecteur (touriste potentiel) dans le descriptif du circuit .............. 48
3.1.6 Dépouillement des catalogues touristiques de la région de Zagora-M’hamid ......... 48
3.1.6.1 Diversité paysagère ................................................................................................ 48
3.1.6.2 Le djebel Bani à l’honneur..................................................................................... 50
3.1.6.3 « La famille Drâa » : Oued Drâa, la vallée du Drâa et la Hamada du Drâa.......... 50
IV 3.1.6.4 L’insistance sur le sable et la multiplicité des noms des ergs pour attester
de leur caractère pluriel ......................................................................................... 51
3.1.6.5 Le paramètre culturel fort présent ......................................................................... 53
3.1.6.6 Rencontre des nomades ou sur les pas des nomades............................................. 54
3.1.6.7 La présence soulignée des prestataires, proprement dits « acteurs locaux »......... 55
3.1.6.8 La mise en émoi du lecteur ................................................................................... 56
3.1.6.9 Zagora-M’hamid : échantillon représentatif de tout le monde saharien
ou désertique ........................................................................................................ 57
3.1.6.10 Revivre au temps des caravanes sur les traces du mythe de Tombouctou........... 58
3.1.6.11 Le souci du confort............................................................................................... 59
3.1.6.12 Le mythe des berbères .......................................................................................... 60
3.1.6.13 A l’abri du tourisme de masse.............................................................................. 60
3.1.6.14 Le triptyque de la région Zagora-M’hamid dans les catalogues des T.O ............ 60
3.1.6.15 Voyages en famille, vantés dans cette région ...................................................... 61
3.1.6.16 Recours à l’Algérie et à son grand désert............................................................. 62
3.1.6.17 Combien de TO dédient un circuit spécial « Zagora-M’hamid » ?...................... 62
3.2 L’analyse des guides de voyages ................................................................................ 67
3.2.1 Les guides de voyages décrivant l’erg Chebbi.......................................................... 70
3.2.1.1 Les dunes de l’erg Chebbi...................................................................................... 70
3.2.1.2 Les activités touristiques suggérées aux environs de l’erg Chebbi........................ 74
3.2.1.3 Evolution du tourisme à l’erg Chebbi .................................................................... 78
3.2.1.4 Les acteurs locaux .................................................................................................. 80
3.2.1.5 La population locale............................................................................................... 83
3.2.1.6 Le tableau noir de l’erg Chebbi.............................................................................. 83
3.2.2 Les guides de voyages décrivant la région de Zagora-M’hamid .............................. 83
3.2.2.1 Ksar Tissergate abrite le musée des Arts et Traditions de la vallée de Drâa ......... 83
3.2.2.2 La ville de Zagora décrite comme le point de départ vers les excursions au Sud.. 84
3.2.2.3 Amezrou, ancien poste de contrôle du commerce caravanier................................ 85
3.2.2.4 Tamegroute célèbre par sa poterie à l’émail vert, par son école coranique et sa
bibliothèque et par son ksar.................................................................................... 86
3.2.2.5 Les dunes de Tinfou ............................................................................................... 87
3.2.2.6 Aït Isfoul ................................................................................................................ 87
3.2.2.7 Tagounite 88
3.2.2.8 Les gravures rupestres du Jebel Ben Salmane ....................................................... 88
3.2.2.9 Les tumuli de Foum Larjam................................................................................... 88
3.2.2.10 Erg Lihoudi .......................................................................................................... 89
V3.2.2.11 Ouled Driss........................................................................................................... 90
3.2.2.12 La quête des dunes ............................................................................................... 90
3.2.2.13 M’hamid ............................................................................................................... 90
3.2.2.14 L’erg Chegaga...................................................................................................... 92
3.2.2.15 L’Oasis sacrée d’Oum Llâalag............................................................................. 92
3.2.2.16 Oued Drâa ............................................................................................................ 93
3.2.2.17 L’évocation des nomades ..................................................................................... 93
3.2.2.18 Les acteurs locaux ................................................................................................ 93
3.2.2.19 La tendance à la massification touristique de la région de M’hamid................... 95
3.2.2.20 La sensibilisation aux déchets .............................................................................. 96

Chapitre 4 : Evolution du tourisme à l’erg Chebbi et à Zagora-M’hamid................. 97
4.1 L’évolution du tourisme à l’erg Chebbi : développement anarchique et début de
massification................................................................................................................. 97
4.1.1 Le Tafilalet sous exploité et l’erg Chebbi surexploité .............................................. 97
4.1.2 L’erg Chebbi, la destination phare du tourisme saharien au Maroc.......................... 98
4.1.2.1 L’erg Chebbi avant le tourisme.............................................................................. 99
4.1.2.2 L’erg Chebbi : du tourisme itinérant au tourisme de séjour................................... 99
4.1.2.3 La route goudronnée ou le déclenchement du tourisme de masse à l’erg Chebbi . 103
4.1.2.4 Un développement touristique à l’intérieur d’un SIBE.......................................... 105
4.1.2.5 Le développement touristique interrompu par les inondations du mois de
mai 2006................................................................................................................. 106
4.1.2.6 L’erg Chebbi, situation post-inondation................................................................. 108
4.2 L’évolution du tourisme dans la région de Zagora-M’hamid : développement
tardif par rapport à l’erg Chebbi mais au rythme accéléré.......................................... 113
4.2.1 La région de Zagora-M’hamid au temps du nomadisme et de l’agriculture
oasienne..................................................................................................................... 114
4.2.2 L’évolution du tourisme dans la région de Zagora-M’hamid ................................... 115
4.2.2.1 L’axe Zagora-Tinfou.............................................................................................. 116
4.2.2.2 L’axe Tagounite-M’hamid ..................................................................................... 118

Chapitre 5 : Les acteurs locaux de l’erg Chebbi et de Zagora-M’hamid................... 125
5.1 Les acteurs locaux de l’erg Chebbi .............................................................................. 126
5.1.1 Les acteurs locaux de Ras el Erg............................................................................... 127
5.1.2 Les acteurs locaux des villages de l’erg Chebbi ....................................................... 136
5.1.2.1 Les faux-guides parasites ou agents incontournables ?.......................................... 136
VI 5.1.2.2 Etre chamelier, étape nécessaire pour apprendre à accompagner les touristes à
l’intérieur de l’erg................................................................................................. 143
5.1.2.3 Les aubergistes, en tête de la hiérarchie et métier de prestige ............................... 156
5.1.2.4 Les bazaristes et les vendeurs de souvenirs à Merzouga et Hassi Labied.............. 185
5.1.3 Les différentes ascensions professionnelles possibles à l’erg Chebbi ...................... 201
5.1.4 L’ethnotourisme : la visite des Gnaoua de Khemliya et des nomades de
Kemkmiya ................................................................................................................. 202
5.1.4.1 Les Gnaoua de Khemliya ....................................................................................... 202
5.1.4.2 Les nomades de Kemkmiya ................................................................................... 207
5.1.5 Les touristes de l’erg Chebbi et leur perception des acteurs locaux ......................... 210
5.1.5.1 Les aspects positifs ayant plu aux touristes interviewés ........................................ 211
5.1.5.2 Les aspects négatifs ayant déplu aux touristes interviewés.................................... 216
5.1.6 Le guide de montagnes et le cuisinier du groupe des TO : des acteurs exogènes
à l’erg Chebbi ........................................................................................................... 219
5.1.6.1 Le guide de montagne ............................................................................................ 219
5.1.6.2 Le cuisinier du groupe 223
5.1.7 Perception des acteurs locaux d’eux-mêmes............................................................. 226
5.2 Les acteurs locaux de la région de Zagora-M’hamid................................................... 227
5.2.1 L’axe Zagora-Tinfou ................................................................................................. 228
5.2.1.1 Le tourisme de désert à Zagora : un début lent mais une évolution récente rapide 228
5.2.1.2 Les acteurs locaux de Tamegroute, l’ultime agglomération de la province
de Zagora................................................................................................................ 283
5.2.1.3 Tinfou, l’avant-goût du désert et l’attrape-touriste ................................................ 290
5.2.1.4 Les impressions des touristes du premier axe (Zagora-Tinfou) et leur per-
ception des acteurs locaux...................................................................................... 295
5.2.2 L’axe Tagounite-M’hamid ....................................................................................... 297
5.2.2.1 Tagounite ou le point de passage des touristes vers les dunes ............................... 298
5.2.2.2 Erg Lihoudi ............................................................................................................ 304
5.2.2.3 L’axe Oulad Driss-Bounou .................................................................................... 307
5.2.2.5 M’hamid Centre, la Palmeraie de M’hamid el Ghizlane et « les portes du désert » 344
5.2.2.6 La monopolisation de quelques familles du tourisme de désert à M’hamid.......... 382
5.2.2.7 La touristification progressive des environs de M’hamid...................................... 382
5.2.2.8 Les touristes au désert de M’hamid........................................................................ 395
5.2.3 La perception des acteurs locaux de Zagora-M’hamid d’eux-mêmes ..................... 407
5.2.4 L’ethnotourisme à Zagora-M’hamid ou la rencontre des nomades arabes et
berbères ..................................................................................................................... 409
5.2.5 Les acteurs locaux de Zagora-M’hamid et le désintérêt culturel .............................. .410
5.2.6 Erg Chebbi et Zagora-M’hamid : concurrence ou complémentarité ?...................... 412
VII5.2.6.1 Que pensent les acteurs de l’erg Chebbi de la destination de Zagora-M’hamid ? . 412
5.2.6.2 Que pensent les acteurs de Zagora-M’hamid de la destination de l’erg Chebbi ? . 413
5.2.6.3 Similitude et divergence entre nos deux zones d’étude ......................................... 416
5.2.7 Concurrence à l’échelle des autres pays sahariens.................................................... 417

Chapitre 6 : L’Etat et le tourisme de désert à l’erg Chebbi et à la région de
Zagora-M’hamid......................................................................................... 420
6.1 L’Etat et le tourisme à l’erg Chebbi ............................................................................. 422
6.1.1 Les efforts de l’Etat à promouvoir le tourisme à l’erg Chebbi.................................. 422
6.1.2 Les limites des efforts de l’Etat à l’erg Chebbi......................................................... 428
6.2 L’Etat et le tourisme à Zagora-M’hamid...................................................................... 429
6.2.1 Les efforts de l’Etat à Zagora-M’hamid.................................................................... 429
6.2.3 Les limites des efforts de l’Etat à Zagora-M’hamid ................................................. 435
6.3 Les limites des efforts de l’Etat valables pour les deux zones d’étude ........................ 439

Chapitre 7 : Les impacts du tourisme saharien à l’erg Chebbi et à Zagora-
M’hamid...................................................................................................... 442
7.1 L’impact socio-économique......................................................................................... 442
7.2 L’impact socio-culturel ................................................................................................ 450
7.2.1 Le tourisme saharien comme un stimulant socio-culturel local................................ 450
7.2.2 Le tourisme saharien source de débauche, de dépravation et de bouleverse-
ment culturel.............................................................................................................. 451
7.2.2.1 L’alcoolisme une échappatoire de la situation locale ou un mime des touristes ?. 452
7.2.2.2 L’abandon scolaire : le raccourci vers la vie professionnelle en tourisme de
désert ...................................................................................................................... 454
7.2.2.3 Fausse identité pour plaire au touriste.................................................................... 455
7.2.2.4 Mariage mixte, projet mixte et/ou émigration à l’étranger : les rêves des
acteurs locaux pour assurer leur avenir.................................................................. 456
7.2.2.5 Dissociation de la famille....................................................................................... 458
7.2.2.6 Changement de mentalité et de comportement ...................................................... 459
7.2.2.7 Jargon touristique spécial 462
7.3 L’impact environnemental ........................................................................................... 462
7.3.1 Les déchets ................................................................................................................ 463
7.3.2 Les Quads, les 4X4 et les rallyes............................................................................... 464
7.3.3 Forte consommation de l’eau .................................................................................... 464
7.3.4 Autres formes de dégradation ................................................................................... 466
VIII 7.4 L’impact spatial............................................................................................................ 467
7.4.1 Conception différente d’un même espace ................................................................. 467
7.4.2 Espace agricole ou espace touristique ? .................................................................... 468
7.4.3 Urbanisation galopante.............................................................................................. 468
7.4.4 Fixation au territoire ou quête d’émigration ?........................................................... 469
7.4.5 Territoire peuplé ou déserté au gré de la saison touristique...................................... 469
7.4.6 D’un espace de marge à un espace de référence ....................................................... 470
7.4.7 Séparation des aires pour la famille et celles pour les touristes ................................ 470
7.4.8 Architecture ksourienne en renaissance .................................................................... 470
7.4.9 Espace des nomades ou espace des touristes ?.......................................................... 471
7.4.10 Tendance à la massification à l’erg Chebbi et à Zagora-M’hamid .......................... 471

Chapitre 8 : Les chances de développement du tourisme saharien à l’erg Chebbi
et à Zagora-M’hamid................................................................................. 473
8.1 Radioscopie du tourisme de désert à l’erg Chebbi et à Zagora-M’hamid..................... 473
8.2 Appel à suggestions...................................................................................................... 478
8.2.1 Le travail associatif, la dernière carte des acteurs locaux ......................................... 478
8.2.1.1 Le travail associatif à l’erg Chebbi ........................................................................ 478
8.2.1.2 Le travail associatif à Zagora-M’hamid ................................................................. 479
8.2.2 La sensibilisation des acteurs locaux et l’ensemble de la population locale à
l’importance du tourisme .......................................................................................... 480
8.2.3 L’affichage et la fixation des prix des objets de souvenirs ....................................... 480
8.2.4 La diversification de l’offre et le renforcement du tourisme culturel ....................... 481
8.2.5 La création d’une offre structurée d’écotourisme et d’ethnotourisme à l’erg
Chebbi et à Zagora-M’hamid .................................................................................... 482
8.2.6 L’encouragement du tourisme cinématographique à l’erg Chebbi et à
Zagora-M’hamid ....................................................................................................... 482
8.2.7 L’implication des TO et des agences de voyages dans le développement du tou-
risme de désert à l’erg Chebbi et à Zagora-M’hamid................................................ 482
8.2.8 La gestion des déchets............................................................................................... 483
8.2.9 La gestion de l’eau : une responsabilité partagée des touristes et des acteurs locaux 484
8.2.10 La valorisation agricole par le biais du tourisme .................................................... 485
8.2.11 L’internationalisation de l’aéroport d’Errachidia et celui de Zagora...................... 487
8.2.12 Une brigade touristique présente à l’erg Chebbi et à l’arrière-pays de Zagora
et de M’hamid ......................................................................................................... 488
8.2.13 La finalisation des documents d’aménagement ...................................................... 488
8.2.14 Un ministère du tourisme et un ONMT plus présents et plus actifs ....................... 488
IX8.2.15 L’implication des ministères concernés pour un développement global du
tourisme................................................................................................................... 490
8.2.16 La mise en place d’un numéro d’appel gratuit pour les réclamations des touristes 490
8.2.17 L’encouragement de secteurs alternatifs au tourisme ............................................. 490
Résumé : Les acteurs locaux du tourisme de désert au Maroc : Cas de l’erg Chebbi
et de Zagora-M’hamid......................................................................................................... 491
Abstract : Local actors in Morocco’s desert tourism. The example of erg Chebbi and
Zagora-M’hamid ................................................................................................ 503
Zusammenfassung: Lokale Akteure im marokkanischen Wüstentourismus am Beispiel
des Erg Chebbi und Zagora-M’hamid................................................................ 515

BIBLIOGRAPHIE............................................................................................................ 527

Annexe 1 : Guide de l’entretien .......................................................................................... 541
Annexe 2 : Charte éthique du voyageur.............................................................................. 542
Annexe 3 : Respect du désert, conseils aux voyageurs ....................................................... 550
Annexe 4 : Tableau récapitulatif de l’ensemble des unités d’hébergement (UH) dans la
zone d’étude de l’erg Chebbi ........................................................................... 558
Annexe 5 : Tableau récapitulatif de l’ensembent (UH) dans la
zone d’étude de la région de Zagora-M’hamid ................................................ 570
Annexe 6 : Exemple d’une convocation d’un faux-guide à comparaître devant le tribunal 579
Annexe 7 : Circulaire d’interdiction des Quads sur les dunes de l’erg Chebbi .................. 580
Annexe 8 : Les caravaniers de la région de Zagora-M’hamid ............................................ 582
Annexe 9 : Les boutiques de souvenirs et les bazars dans la région de Zagora-M’hamid.. 584
Annexe 10 : Entretien avec l’artiste peintre, propriétaire de l’atelier « le mystère du
désert », Tissergate, le 20 mai 2006................................................................ 587
Annexe 11 : Brochure de l’agence Bio-Sahara de Zagora .................................................. 589
Annexe 12 : Circulaire obligeant les hôteliers à envoyer mensuellement les statis-
tiques touristiques de leurs établissements à la délégation du tourisme
dont ils relèvent .............................................................................................. 597
Annexe 13 : Extrait d’une bande dessinée sur le tourisme de masse.................................. 598

Liste des Tableaux
Tableau 1 : Connotations relatives au désert....................................................................... 4
Tableau 2 : Quelques exemples de produits touristiques du Maroc.................................... 6
Tableau 3 : Principaux éléments d’un produit touristique dans le désert et types de pre-
stataires et fournisseurs .................................................................................... 10
Tableau 4 : Exemples de quelques TO évoquant les berbères dans leurs catalogues
touristiques, et presque exclusivement au Maroc............................................ 27
Tableau 5 : La programmation de l’erg Chebbi .................................................................. 47
X

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.