Menin : un nouvel acteur dans le cycle cellulaire ?, Menin : a new actor in cell cycle ?

De
Publié par

Sous la direction de Patrick Gaudray
Thèse soutenue le 31 janvier 2011: Tours
La NEM1 est un syndrome cancéreux affectant de nombreuses glandes endocrines, qui résulte d’une prédisposition génétique liée à des mutations du gène MEN1. La Menin, protéine codée par MEN1 possède de nombreux partenaires qui interviennent dans la dynamique de la chromatine, la régulation de la transcription et de la stabilité du génome. Le besoin de mieux connaître les fonctions biochimiques de la Menin m’a conduit à tenter de produire la protéine purifiée en grande quantité. Ce faisant, j’ai pu apporter des informations sur la structure de la Menin. Sur un plan fonctionnel, j’ai étudié l’interaction entre Menin et l’oncosuppresseur p53, et montré que certaines modifications post-traductionnelles de p53 déterminantes pour son activité et sa stabilité en réponse à un stress génotoxique, n’affectent pas l’interaction, rendant possible que ce soient des modifications de la Menin qui y jouent un rôle déterminant. J’ai ainsi montré que la Menin pouvait être mono-ubiquitinée. La Menin interfère également avec un autre régulateur du cycle cellulaire, la protéine RB dont elle semble réguler le niveau de phosphorylation et peut-être même la quantité totale dans la cellule.
-Gene MEN1
-Menin (protéine)
MEN1 is a cancer syndrome affecting many endocrine glands, which results from a genetic predisposition related to mutations of the MEN1 gene. Menin, the protein encoded by MEN1 has many partners that play a role in the dynamics of chromatin and in the regulation of the transcription and of genome stability. The need for knowing better the biochemical functions of Menin led me to try to produce the purified protein in great quantity. By doing this, I could bring information on the structure of Menin. On a functional level, I studied the interaction between Menin and the oncosuppressor p53, and showed that certain post-translational modifications of p53 crucial for its activity and its stability in response to a genotoxic stress, do not affect the interaction, making possible that modifications of Menin play a determining role there. I thus showed that Menin could be monoubiquitinylated. Menin also interferes with another regulator of the cell cycle, the protein RB of which it seems to control the level of phosphorylation and perhaps even the total amount in the cell.
Source: http://www.theses.fr/2011TOUR4002/document
Publié le : samedi 29 octobre 2011
Lecture(s) : 23
Nombre de pages : 133
Voir plus Voir moins
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi