Mesure des corrélations gamma-hadrons et hadrons-hadrons dans les collisions pp à 7 TeV pour l'étude de la fragmentation des jets avec l'expérience ALICE du LHC, Gamma-hadrons and hadrons-hadrons correlation measurements in pp collisions at 7TeV to study jet fragmentation with ALICE at LHC

De
Publié par

Sous la direction de Christophe Furget, Yves Schutz
Thèse soutenue le 03 juin 2011: 216 - CENTRAL CHINA NORMAL UNIVERSITY, Grenoble
L'expérience ALICE, qui utilise les collisions d'ions lourds ultra-relativistes produites par le LHC au CERN, est dédiée à l'étude d'un nouvel état de la matière nucléaire, qui pourrait se présenter sous la forme d'un plasma de quarks et de gluons (QGP). Parmi les sondes portant des informations sur les propriétés de ce milieu, celles relatives à la production des jets de grande impulsion transverse sont particulièrement intéressantes. L'analyse présentée dans cette thèse s'intéresse aux évènements photon-jet, qui comportent un photon de grande impulsion transverse avec un jet émis dans la direction opposée. Ce dernier est issu de la fragmentation d'un parton, une fois qu'il a traversé le QGP. La thèse comprend une étude des observables pertinentes pour la mesure des corrélations photon-hadron ainsi qu'une analyse des premières données du LHC en collisions proton-proton. Des résultats préliminaires sur l'impulsion transverse des partons incidents et la fonction de corrélation ont ainsi été obtenus.
-Ions-lourds
-Quark-gluon plasma
-Fragmentation des jets
-Photons
-ALICE
-LHC
The ALICE experiment, which uses the ultra-relativistic heavy-ions collisions produced by the LHC at CERN, is dedicated to the study of a new state of nuclear matter, which could be composed of a Quark-Gluon Plasma (QGP). Among the probes sharing information on the medium properties, those relative to the production of high transverse momentum jets are very interesting. The analysis presented in this thesis is focused on photon-jet events, which contain one photon of high transverse momentum and one jet emitted in the opposite direction. The jet comes from the fragmentation of the initial parton, after passing through the medium. The thesis includes a simulation study of the relevant observables for the photon-hadron correlation measurement and an analysis of first data from LHC in proton-proton collisions. Preliminary results on the transverse momentum of incident partons and on the correlation function have been obtained.
-Heavy-ions
-Quark-gluon plasma
-Jet fragmentation
-Photons
-ALICE
-LHC
Source: http://www.theses.fr/2011GRENY023/document
Publié le : samedi 29 octobre 2011
Lecture(s) : 31
Tags :
LHC
Nombre de pages : 200
Voir plus Voir moins

`THESE
Pour obtenir le grade de
´DOCTEURDEL’UNIVERSITEDEGRENOBLE
Specialit´ e´ : Physique/Physiquesubatomique&Astroparticules
ˆ ´ ´Arrete ministerial :
Present´ ee´ par
YaxianMao
These` dirigee´ parPr. ChristopheFurget
et codirigee´ parPr. DaicuiZhou
´ ´preparee au sein du Laboratoire de Physique Subatomique et de
Cosmologie
´Mesuresdescorrelations γ-hadron
dans les collisions p-p avec
l’experience´ ALICEauLHC
These` soutenue publiquement le3juin2011,
devant le jury compose´ de :
.
Pr Yugang Ma, president´ du jury, SINAP Shanghai (China)
Pr. Nu Xu, rapporteur, LBNL Berkeley (USA)
Pr. Xu Cai, examinateur, CCNU Wuhan (China)
Pr. Daicui Zhou, co-directeur de these` , CCNU Wuhan (China)
Dr. Christelle Roy, rapporteur, IPHC Strasbourg (France)
Dr. Yves Schutz, examinateur, CERN Geneva (Suisse)
Dr. Serge Kox, e, LPSC Grenoble (France)
Pr. Christophe Furget, directeur de these` , LPSC Grenoble (France)
tel-00622562, version 1 - 12 Sep 2011






฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀ ฀฀ ฀฀ ฀

฀฀฀฀ ฀฀ ฀฀฀฀฀฀฀฀฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀
฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀ ฀ ฀


฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀ ฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ , Christophe Furget ฀฀ ฀฀ ฀
฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀ ฀
฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀ ฀ ฀

฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀
฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀฀ ฀
฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀฀ ฀
2011 ฀฀ 5 ฀฀
tel-00622562, version 1 - 12 Sep 2011Two Particle Correlations with Photon Triggers to Study
Hot QCD Medium in ALICE at LHC
A Dissertation Presented
BY
Yaxian Mao
to
The Doctoral School in partial fulfillment of the requirements
For the Degree of Doctor of Philosophy in Physics
of
Huazhong Normal University
and
Universite´ de Grenoble
Supervisors: Daicui Zhou, Christophe Furget, Yves Schutz
Academic Titles: Professor, Professor, Directeur de Recherches
May 2011
tel-00622562, version 1 - 12 Sep 2011tel-00622562, version 1 - 12 Sep 2011R´esum´e
Depuis le d´emarrage du LHC (the Large Hadron Collider), le complexe acc´el´erateurs du CERN
(OrganisationEurop´eennepourlaRechercheNucl´eaire)r´ealisedescollisionsentreprotonsetentre
ions lourds `a des´energies jamais atteintes auparavant. ALICE (A Large Ion Collider Experiment),
l’une des exp´eriences principales install´ees aupr`es du LHC, est d´edi´ee `a l’´etude de la mati`ere
nucl´eaire soumise `a des conditions extrˆemes de temp´erature et d’´energie. L’objectif de l’exp´erience
est de v´erifier l’existence d’un nouvel ´etat de la mati`ere, le QGP (Quark Gluon Plasma) et d’en
´etudier les propri´et´es. Cette ´etude permettra d’explorer les aspects fondamentaux de l’interaction
forte, l’une de 4 interactions fondamentales de l’univers responsable de la coh´esion de la mati`ere
ainsi que du vide qui lui est associ´e.
Pour mener `a bien cet ambitieux programme scientifique, il est essentiel de choisir des observ-
ables pertinentes porteuses d’informations utiles pour la compr´ehension de la nature de la mati`ere
cr´e´ee dans les collisions d’ions lourds aux ´energies ultra relativistes. Les informations extraites de
nombreuses observables permettront, `a partir de modelisations des principes fondamentaux mis
en jeu, de concevoir une interpr´etation coh´erente des ph´enom`enes observ´es. Apr`es une mise en
contexte de ce programme de recherche, les principaux aspects des collisions entre ions-lourds et
un bref ´etat des lieux des r´esultats obtenus `a ce jour dans ce domaine sont pr´esent´es dans une
premi`ere partie de ce document.
Parmi les observables, la production de jets de hadrons est particuli`erement int´eressante. Les
jetsr´esultentduprocessusdehadronisationdepartonsdegrandeimpulsiontransverseetapparais-
sent dans les d´etecteurs comme un faisceau collimat´e de hadrons. Les partons de grande impulsion
transverse quant `a eux sont cr´e´es dans les interactions dures entre partons (de type 2→2) consti-
tuantlesprojectilesencollision. Lamesuredelastructuredesjets,telleladistributiondeshadrons
en fonction de la fraction d’´energie du parton initial emport´e par chacun d’eux, est l’observable
de pr´edilection. En effet, dans les collisions entre ions lourds les partons de grande impulsion
transverse sont cr´e´es simultan´ement avec le milieu chaud et dense, objet de notre ´etude, et voient
leurs propri´et´es cin´ematiques modifi´ees lorsqu’ils traversent ce mˆeme milieu. Lors du processus
de hadronisation, les hadrons gardent la m´emoire des modifications subies par le parton de fa¸con
a` modifier la structure du jet. Ces modifications sont r´ev´el´ees en comparant la structure du jet
lorsque le parton de grande impulsion transverse est produit dans des collisions proton–proton (on
parle de structure du jet dans le vide) avec la structure du jet lorsque le parton est produit dans
i
tel-00622562, version 1 - 12 Sep 2011des collisions noyaux-noyaux (on parle de structure du jet dans le milieu). Reste un probl`eme
technique: alors que les jets sont ais´ement identifi´es et mesur´es dans les collisions proton–proton,
dans les collisions entre ions lourds, le fond sous jacent de hadrons dans l’´etat final rend la mesure
des jets particuli`erement ardue. De plus il est impossible de connaˆıtre quelle ´etait l’impulsion du
parton lors de sa cr´eation, seule l’impulsion finale apr`es interaction avec le milieu est mesurable,
ce qui complique l’interpr´etation de la mesure.
Pourpallier`acesprobl`emestechniques,j’aichoisid’´etudieruntypedeprocessusdurparticulier,
celui qui met un en jeu dans l’´etat final un photon (il s’agit des photons directs par opposition
aux photons de d´ecroissance des m´esons neutres). L’impulsion (p~ ) du photon, qui n’interagitγ
pas fortement avec le milieu, permet de calibrer l’impulsion du parton (p~ = −p~ ) tel qu’il a ´et´ep γ
cr´e´e dans le processus dur. Ainsi l’impulsion du photon nous donne l’impulsion du parton avant
interactionaveclemilieuetlamesuredel’impulsiondujetnousdonnel’impulsiondupartonapr`es
interaction avec le milieu. De plus la mesure du photon permet de s’affranchir de l’identification
des jets, puisqu’il suffira de mesurer la corr´elation azimutale entre le photon et l’ensemble des
hadrons g´en´er´es dans la collision. Cependant, les faibles section efficace du processus photon–jet
rend cette mesure relativement difficile. Les ´el´ements n´ecessaires `a l’´etude des corr´elations et les
´equipements exp´erimentaux sont d´ecrits dans la deuxi`eme partie de ce document.
La strat´egie d’un telle ´etude commence par la validation de la mesure, qui consiste `a ´etudier `a
l’aide de simulations Monte Carlo d’une part quelle est la sensisibilit´e de l’observable choisie pour
r´ev´eler le ph´enom`ene recherch´e et d’en quantifier les effets et d’autre part si le signal est mesurable
avec les syst`emes de d´etection de l’exp´erience. Cette ´etude est d´ecrite dans la troisi`eme partie
de ce document. Je d´ecris les performances attendues pour l’´etude des corr´elations azimutales
entre photons et hadrons charg´es mesur´es avec l’exp´erience ALICE. Deux quantit´e sont extraites
de cette ´etude `a partir des simulations de collisions proton–proton: la valeur moyenne du moment
transverse total au niveau partonique (< k >) et la distribution de la fraction (x ) d’´energie duT E
jet emport´ee par les hadrons produits en coincidence avec un photon (fonction de corr´elation). Les
mˆemesquantit´essontextraites`apartirdesimulationsdecollisionsd’ionslourdsetlesmodifications
subies par le mileu sont analys´ees: la distribution des valeurs de k est ´elargie d’une quantit´e quiT
peut ˆetre directement reli´ee au coefficient de transport du milieu et la fonction de corr´elation est
modifi´ee de fa¸con `a supprimer les hadrons de grande valeur de x (jet quenching) et `a augmenterE
le nombre de hadrons `a petites valeurs de x (production radiative de gluons). L’amplitude deE
cettederni`eremodificationestproportionnelleaucoefficientdetransportet`aladistanceparcourue
ii
tel-00622562, version 1 - 12 Sep 2011dans le milieu. Je termine cette partie consacr´ee aux simulations (et `a laquelle j’ai consacr´e la plus
grande partie de mon temps) par une ´etude d´etaill´ee qui devrait permettre, th´eoriquement, de
r´ealiser une ´etude tomographique du milieu form´e dans les collisions d’ions lourds. La proc´edure
repose sur une id´ee sugg´er´ee par X.N Wang et consiste `a localiser le processus dur dans le milieu
(grande valeur de x pour une production du photon et du jet en surface et petite valeur de xE E
pour une production profondeur) et ainsi sonder le milieu de la partie la plus dense jusqu’`a la
partie la moins dense en surface. Je conclus que la mesure rel`eve du d´efi exp´erimental !
La quatri`eme partie de ce document est consacr´ee `a l’analyse des donn´ees collect´ees en 2010

pour des collisions proton–proton `a une ´energie dans le centre de masse de s = 7 TeV. Pour
cette premi`ere longue campagne de mesure au LHC, l’exp´erience ALICE n’´etait pas encore dans
les conditions optimales pour la mesure des corr´elations photon–jet. En effet, les calorim`etres
´electromagn´etiques n’offraient qu’une acceptance r´eduite et l’exp´erience ne disposait pas encore
d’un d´eclenchement s´electif pour enrichir les donn´ees enregistr´ees en ´ev´enements photon – jet. Il
enar´esult´eunnombred’´ev´enementsinsuffisantpourune´etudeconcluante. Enparticulierlastatis-
tiquedisponiblealimit´el’´etudeaudomained’´energieinf´erieur`a10GeV,domainetr`esd´efavorable
pourl’identificationdesphotonsdirectsdufaitdeleurraret´edanslebruitdefondpr´edominantdes
photons de d´ecroissance. S’est ajout´e `a ce handicap, le peu de temps disponible pour compl´eter
une analyse tr`es d´elicate. Des r´esultats pr´eliminaires sont pr´esent´es pour les corr´elations entre
photons inclusifs et hadrons charg´es et photons isol´es et hadrons charg´es: les structures 2 jets et
mono jet sont bien identifi´ees, une valeur de hk i a ´et´e d´etermin´ee et les distributions en x ontT E
´et´e construites.
Cette premi`ere analyse est un premier pas vers une analyse compl`ete de l’observable photon
– jet `a partir des donn´ees plus riches (calorim`etre complet, et d´eclenchement s´electif) qui seront
collect´ees en 2011 pour les collisions proton–proton et Pb–Pb.
Dans la derni`ere partie de ce document, je d´ecris ma contribution au contrˆole qualit´e des
calorim`etres ´electromagn´etiques pendant la prise de donn´ees.
iii
tel-00622562, version 1 - 12 Sep 2011tel-00622562, version 1 - 12 Sep 2011j
+O
+|
ˆ

ˆ
Q

F



#{
X


È


8

'f
Gÿ
0
È


.D
.D


]

È
Ë
0
FJ

]
±
6<
§

A
{
H


W


'
.D



-
)
7

_
G
X
?
0
×
?
»
j

Ö

:
Y
Ò

3R
L
(™
B
CX
CX

Î
´
-
@
&
Ä

0


Q
ÿ
.D
F
j
*
-(
\
¾

$

5
>

Œ
È
+X
j
Ë
²


*6
6„

3+
#

7

ö
j
Q
¾
»
>|
È
9
w
Q
Ê
0;
(™
)
CX


Ë
*
Ö
\
Gÿ
5
$
´

_
Ï
+a

h
CX
{
È

¼
Î

Ö


FJ





93
3

Ô

ó

ö
-(
-(
Â
j
Œ
]
+X
(™
6<
-(


@
!W

.D
È
j


j
j

;
@
B
(™

CX
È
5
;
´


L$
0

?
×

$
s
K@
_
CX
h
.D
{
j
Ä
*
ç
Z

»
6
{
×
O
G
j
Gÿ
Gÿ
#{
+O
£
!”
È
]
 

-
W

)
Ã
Ø

¤

Ø

Î

p


6
j
G

;
Î
³



h
j
Gÿ
4
#{

8

L
FJ
Q
È
Gÿ
!”
±

*
È


x
ú
ç
P
l
FB
é
-(

Â

Œ
{
+X

Ë


F0
Â
¾
û


Ö
È
:
£
+|

x



X
Ä
 
3
ú
6
x

¼

à


Ä


Ã

7&
Î

Gÿ
]

L$
Gÿ

(™

¼

y
;


-(
)
X
4
Ba
Î
Ä

*
j
\
`
Œ
CX
+X
7-
Ë
Q
i
;
ž
}

h
93
]



W

)
=
Î

<
ó
B
Ba
6
L$
j
#{
+e


Î
-(
Gÿ
Â
_
Œ
7-
+X
Ä
È
¦
a
$Y
-(
@
Â
CX
Œ
CX
+X

¼


j
7-
-(

Â
B!
Œ

+X

Ä
`
!“
Ë
_

F

Ë
ö
*

\
'

CX

Ä

¼
X
-(
]
Â
]
Œ
Gÿ
+X

Ë

¼
´
ç
*


a
Ê
Î
Ï
a

$
F

+|

Ä
]
'f
[
6<
È
È
P
F

Z
ó
*6


6
¦

=
»
q

6
Î
¼
Gÿ
7
Z
È
W

!“
j

_
³
F
Í
È
'f


}
#
Z
@


+O

7-
Ë

*
7-
\



L
È

:
È
W
"

²Ö*\2€CXGÿ,´C§$À÷É,´-OÎ-O0ªÃú·É](™CXF"ý(™CXJ,´LNÈ


Î
j
Î


Ä

ê
È

Œ
ž
C
F}
8$

¾
j
$Y
È
7-
j
ö
-(

Â
1
Œ
&;j-(ÂŒ+X,´*\WCXú¦(™*6-O0ª,´.D0¦Ä
+X
¾
+a

Gÿ
Ø

Ä

&›
Ø
#
Ë
È

+X
E

È

J
#
Î
ê
J
@
-
`
 
@0

h
j
þ
Gÿ
L
Ø
ž
~
j
È
(™
A
]
ÿ


`
×
+a

-(
j
d

$Y
Gÿ
Ä
Ø

Z
È
Q
d
ÿ
$Y
F

Ä
X
Gÿ
Î




Ø
Ä
Ë
W

-



;

Ä

a
W

_

$@
Î
F
]
8
`
+a
F
W
X
CX
-
È

£
·
L¿
æ
-p

-(

Â
7-
Œ
>|
+X
CX

7-
Ø

Gÿ
CX
7
Ö
Ö


X


6
W

È
)
j

-(

Â
Î
Œ
G
+X



6V

8
È
h
Î
 
þ
8$

,
CX
È
h
Gÿ
(™


¾


M&
X
Ä
$Y
X
ö
$@
&
F


8
Ä
+a
¾

#b
1

;

È
ó
G

6
È


L$
»


-(
Î
Â
i
Œ

+X
CX
_
7-
Þ

 


]
Ä

7-
Gÿ
a




FJ
@0

È
È
X
7-
-(
Q
)
È

[

Î

Gÿ



=
Î
¯
;
X
È
Q
G
Ö
6



ö

W

(™
`
1
F
$

&

Ä
1
F
È
-(

j
@

h

{
Î
7&
,

+O
1y


4

0;
ƒ
Ð
6<
ü
4
F




J
Ò
Ä
6

Ë
-
(™
3
7-

;

8$
·

-

æ
W
Î


J
Ô
"
j
È

h
J
h
Y
ó
+X
Î
-(
Q
)
Ø

j

×



~
)

Î

j
#
&
L$
CX
£
(™

Ö
Ä
ö
M

Ò
+

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi