Modélisation numérique du comportement rhéologique du bois soumis à une large gamme de vitesses de déformation : application au liège et au balsa

De
Publié par

Sous la direction de Christophe Bacon, Philippe Viot
Thèse soutenue le 22 janvier 2010: Bordeaux 1
Le bois est utilisé comme matériau absorbeur de chocs dans les conteneurs de transport du CEA. La simulation numérique des crashs tests de ces structures fait partie intégrante de leur développement et de leur validation. Il est donc impératif d’étudier expérimentalement les différentes essences de ces matériaux afin de mettre en évidence leurs caractéristiques et de déterminer leurs lois de comportement. En effet, ces données sont absolument nécessaires afin d’alimenter les modèles numériques retenus pour les simulations. A partir des modèles existants dans les codes de calcul ou par la programmation de lois de comportement spécifiques prenant en compte le paramètre vitesse de déformation, le comportement de ce matériau cellulaire a été simulé afin de participer à ce programme de validation produit.
-Bois
-Loi de comportement
-Simulation numérique
-Vitesse de déformation
-Umat
-Vumat
Wood is usually used as material absorber of shocks in CEA’s containers. Numerical simulation of crash-test of these structures is an integral part of their development and their validation. It is thus imperative to experimentally study various type of wood to highlight their characteristics and determine their behavior. Indeed, these data are absolutely necessary to feed the numerical models chosen for the simulations. From the existing models in simulation tools or by programming specific laws, both taking into account the parameter strain rate, the behavior of this cellular material was modeled to participate in this product program.
-Wood
-Numerical simulation
-Strain rate
-Umat
-Vumat
Source: http://www.theses.fr/2010BOR13990/document
Publié le : jeudi 27 octobre 2011
Lecture(s) : 136
Nombre de pages : 153
Voir plus Voir moins
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi