Rôle des protéines de choc thermique HSP90 et HSP70 dans la différenciation macrophagique, Role of heat shock protein HSP90 and HSP70 in macrophagic differentiation

De
Publié par

Sous la direction de Carmen Garrido
Thèse soutenue le 21 mai 2010: Dijon
La synthèse des protéines de choc thermique (HSPs) est un moyen de défense développé par la cellule pour faire face aux diverses agressions auxquelles elle peut être soumise. En tant que chaperons, les HSPs participent aux mouvements intracellulaires des protéines, préviennent l'agrégation des protéines altérées, éliminent les protéines anormales et contribuent à la conformation correcte des peptides nouvellement synthétisées. Mon équipe d’accueil s’intéresse aux rôles des HSPs dans des processus cellulaires tels que l’apoptose et la différenciation cellulaire. Le but de mon travail de thèse consiste à étudier le rôle des protéines de choc thermique HSP90 et HSP70 au cours de la différenciation des monocytes en macrophages. J’ai dans un premier temps étudié l’implication de HSP90 dans la différenciation macrophagique. c-IAP1 est un membre de la famille des protéines inhibitrices de l’apoptose impliqué dans la régulation de l’apoptose, dans le cycle cellulaire et dans la signalisation cellulaire. Nous avons précédemment montré que c-IAP1 migre du noyau vers le cytoplasme au cours de la différenciation cellulaire. Nous démontrons dans ce travail que c-IAP1 est une protéine cliente de la protéine de choc thermique HSP90β. Dans trois différents modèles de différenciation, ces protéines interagissent et migrent ensemble du noyau vers le cytoplasme au cours de la différenciation cellulaire. L’inhibition de HSP90 ou la déplétion spécifique de l’isoforme β par des siRNA conduisent à sa dégradation par le protéasome. La fonction de chaperon moléculaire de HSP90 envers c-IAP1 est spécifique de l’isoforme β car la déplétion de l’isoforme α n’a pas d’effets sur c-IAP1. De plus l’inhibition de HSP90 ou la déplétion de HSP90β bloquent la différenciation cellulaire tout comme la déplétion de c-IAP1 par siRNA. La deuxième partie de montre travail a consisté à étudier le rôle de HSP70 dans la différenciation macrophagique. Nous montrons que cette protéine est fortement induite après stimulation des cellules par le facteur de croissance M-CSF et que son inhibition bloque la différenciation des monocytes en macrophage. HSP70 interagit avec la protéine Spi-1/Pu.1, facteur de transcription clé de la différenciation macrophagique. L’expression de Spi-1/Pu.1 augmente également au cours de la différenciation macrophagique et ce de manière similaire à celle de HSP70. Ceci suggère l’implication des facteurs de transcription responsables de l’induction des HSPs, les Heat Shock Factor (HSF). L’étude du promoteur de Spi-1/Pu.1 a révélé la présence d’une séquence ressemblant fortement aux éléments de réponse classiques sur lesquels se fixe HSF1. HSF1 est capable de se fixer sur le promoteur de Spi-1/Pu.1 et l’inhibition de HSF1 bloque l’expression de Spi-1/Pu.1. HSF1 participe donc au contrôle de l’expression de Spi-1/Pu.1 lors de la différenciation macrophagique. HSP90 et HSP70 sont donc essentielles à la différenciation macrophagique. Comprendre les mécanismes cellulaires impliqués dans les voies de différenciation se révèle extrêmement important puisque des altérations des mécanismes de l’hématopoïèse sont retrouvées dans plusieurs types de leucémies (leucémies aiguës myéloblastiques et leucémies myélo-monocytaires chroniques). Connaître le rôle des HSPs dans la différenciation cellulaire permettrait donc de développer de nouvelles stratégies thérapeutiques pour le traitement de ces pathologies.
-Différenciation
-Macrophage
-Monocyte
-Hsps
-C-iap1
Heat shock proteins (HSPs) are molecular chaperones whose expression is increased after many different stresses. They have a protective function helping the cell to cope with lethal conditions. These proteins play an essential role as molecular chaperones by assisting the correct folding of nascent and stress-accumulated misfolded proteins and by preventing their aggregation. My team is interested in understanding the roles of HSPs in two physiological related processes: apoptosis and cell differentiation. The aim of my work is to study the functions of HSP90 and HSP70 in macrophagic differentiation. I first studied the role of HSP90 in macrophagic differentiation. We previously reported that cellular inhibitor of apoptosis protein-1 (c-IAP1), migrated from the nucleus to the surface of the Golgi apparatus in cells undergoing differentiation. c-IAP1 is a member of the inhibitor of apoptosis protein (IAP) family which has demonstrated functions in cell death, cell signaling and mitosis. Here, we show that c-IAP1 is a client protein of the stress protein HSP90β. In three distinct cellular models, the two proteins interact and migrate from the nucleus to the cytoplasm during the differentiation process through a leptomycin B-sensitive pathway. Inhibition of HSP90 proteins by small chemical molecules and specific depletion of HSP90isoform by siRNA both leads to c-IAP1 degradation by the proteasomal machinery. This chaperone function of HSP90 towards c-IAP1 is specific of its β isoform as specific depletion of HSP90α isoform does not affect c-IAP1 content. Chemical inhibition of HSP90 or siRNA-mediated depletion of HSP90both inhibit cell differentiation, which can be reproduced by siRNA-mediated depletion of c-IAP1. Altogether, these results suggest that HSP90prevents auto-ubiquitination and degradation of its client protein c-IAP1, whose depletion would be sufficient to inhibit cell differentiation. The second part of my work consisted in the study of the role of HSP70 in macrophagic differentiation. We used two models of differentiation: human peripheral monocytes exposed to M-CSF and THP1 cells induced to differentiate by TPA. We found that in both models, HSP70 expression was induced during differentiation. Interestingly, the expression of Spi-1/Pu.1, a transcription factor essential for monocytes to differentiate, was similarly induced. Upon differentiation, both proteins co-localized in the nucleus and associated. Inhibition or down regulation of HSP70 induced Spi-1/Pu.1 degradation and blocks the differentiation process, indicating that the necessity of Spi-1/Pu.1 to be chaperoned by HSP70 during differentiation. Since Spi-1/Pu.1 promoter has a HSE-like, we studied whether transcription factors responsible for HSPs induction, HSF, could be involved. We show that although HSF2 do not seem involved, HSF1 binds to Spi-1/Pu.1 promoter and its inhibition blocks Spi-1/Pu.1 expression and monocytes differentiation. So HSP90 and HSP70 are essentials for macrophagic differentiation. Understanding monocyte differentiation regulation is important since defects of the differentiation process can lead to the development of leukemias (acute myeloid leukemia, chronic myelomonocytic leukemia). A better understanding of the roles of HSPs may provide new therapeutic strategies for the treatment of these pathologies.
Source: http://www.theses.fr/2010DIJOS007/document
Publié le : vendredi 28 octobre 2011
Lecture(s) : 45
Nombre de pages : 191
Voir plus Voir moins




UNIVERSITE DE BOURGOGNE

U.F.R de Médecine



THÈSE


Pour obtenir le grade de
Docteur de l’Université de Bourgogne


Discipline : Biochimie Cellulaire et Moléculaire



Par David LANNEAU


Le 21 mai 2010


Rôle des Protéines de Choc Thermique HSP90 et HSP70 dans
la différenciation macrophagique



Directeur de thèse : Dr. Carmen Garrido



Membres du Jury :

Dr. Valérie LALLEMAND-MEZGER Rapporteur
Dr. Geneviève COURTOIS Rapporteur
Dr. François MORLE Examinateur
Pr. Eric SOLARY Examinateur
Dr. Carmen GARRIDO Directeur de Thèse






UNIVERSITE DE BOURGOGNE

U.F.R de Médecine



THÈSE


Pour obtenir le grade de
Docteur de l’Université de Bourgogne


Discipline : Biochimie Cellulaire et Moléculaire



Par David LANNEAU


Le 21 mai 2010


Rôle des Protéines de Choc Thermique HSP90 et HSP70 dans
la différenciation macrophagique



Directeur de thèse : Dr. Carmen Garrido



Membres du Jury :

Dr. Valérie LALLEMAND-MEZGER Rapporteur
Dr. Geneviève COURTOIS Rapporteur
Dr. François MORLE Examinateur
Pr. Eric SOLARY Examinateur
Dr. Carmen GARRIDO Directeur de Thèse

1






2




Résumé

La synthèse des protéines de choc thermique (HSPs) est un moyen de défense
développé par la cellule pour faire face aux diverses agressions auxquelles elle peut être
soumise. En tant que chaperons, les HSPs participent aux mouvements intracellulaires des
protéines, préviennent l'agrégation des protéines altérées, éliminent les protéines
anormales et contribuent à la conformation correcte des peptides nouvellement
synthétisées. Mon équipe d’accueil s’intéresse aux rôles des HSPs dans des processus
cellulaires tels que l’apoptose et la différenciation cellulaire. Le but de mon travail de thèse
consiste à étudier le rôle des protéines de choc thermique HSP90 et HSP70 au cours de la
différenciation des monocytes en macrophages.
J’ai dans un premier temps étudié l’implication de HSP90 dans la différenciation
macrophagique. c-IAP1 est un membre de la famille des protéines inhibitrices de l’apoptose
impliqué dans la régulation de l’apoptose, dans le cycle cellulaire et dans la signalisation
cellulaire. Nous avons précédemment montré que c-IAP1 migre du noyau vers le cytoplasme
au cours de la différenciation cellulaire. Nous démontrons dans ce travail que c-IAP1 est une
protéine cliente de la protéine de choc thermique HSP90β. Dans trois différents modèles de
différenciation, ces protéines interagissent et migrent ensemble du noyau vers le
cytoplasme au cours de la différenciation cellulaire. L’inhibition de HSP90 ou la déplétion
spécifique de l’isoforme β par des siRNA conduisent à sa dégradation par le protéasome. La
fonction de chaperon moléculaire de HSP90 envers c-IAP1 est spécifique de l’isoforme β car
la déplétion de l’isoforme α n’a pas d’effets sur c-IAP1. De plus l’inhibition de HSP90 ou la
déplétion de HSP90β bloquent la différenciation cellulaire tout comme la déplétion de c-
IAP1 par siRNA.
La deuxième partie de montre travail a consisté à étudier le rôle de HSP70 dans la
différenciation macrophagique. Nous montrons que cette protéine est fortement induite
après stimulation des cellules par le facteur de croissance M-CSF et que son inhibition
bloque la différenciation des monocytes en macrophage. HSP70 interagit avec la protéine
Spi-1/Pu.1, facteur de transcription clé de la différenciation macrophagique. L’expression de
Spi-1/Pu.1 augmente également au cours de la différenciation macrophagique et ce de
manière similaire à celle de HSP70. Ceci suggère l’implication des facteurs de transcription
responsables de l’induction des HSPs, les Heat Shock Factor (HSF). L’étude du promoteur de
Spi-1/Pu.1 a révélé la présence d’une séquence ressemblant fortement aux éléments de
réponse classiques sur lesquels se fixe HSF1. HSF1 est capable de se fixer sur le promoteur
de Spi-1/Pu.1 et l’inhibition de HSF1 bloque l’expression de Spi-1/Pu.1. HSF1 participe donc
au contrôle de l’expression de Spi-1/Pu.1 lors de la différenciation macrophagique.
HSP90 et HSP70 sont donc essentielles à la différenciation macrophagique.
Comprendre les mécanismes cellulaires impliqués dans les voies de différenciation se révèle
extrêmement important puisque des altérations des mécanismes de l’hématopoïèse sont
retrouvées dans plusieurs types de leucémies (leucémies aiguës myéloblastiques et
leucémies myélo-monocytaires chroniques). Connaître le rôle des HSPs dans la
différenciation cellulaire permettrait donc de développer de nouvelles stratégies
thérapeutiques pour le traitement de ces pathologies.
3




Abstract
Heat shock proteins (HSPs) are molecular chaperones whose expression is increased
after many different stresses. They have a protective function helping the cell to cope with
lethal conditions. These proteins play an essential role as molecular chaperones by assisting
the correct folding of nascent and stress-accumulated misfolded proteins and by preventing
their aggregation. My team is interested in understanding the roles of HSPs in two
physiological related processes: apoptosis and cell differentiation. The aim of my work is to
study the functions of HSP90 and HSP70 in macrophagic differentiation.
I first studied the role of HSP90 in macrophagic differentiation. We previously
reported that cellular inhibitor of apoptosis protein-1 (c-IAP1), migrated from the nucleus to
the surface of the Golgi apparatus in cells undergoing differentiation. c-IAP1 is a member of
the inhibitor of apoptosis protein (IAP) family which has demonstrated functions in cell
death, cell signaling and mitosis. Here, we show that c-IAP1 is a client protein of the stress
protein HSP90β. In three distinct cellular models, the two proteins interact and migrate from
the nucleus to the cytoplasm during the differentiation process through a leptomycin B-
sensitive pathway. Inhibition of HSP90 proteins by small chemical molecules and specific
depletion of HSP90  isoform by siRNA both leads to c-IAP1 degradation by the proteasomal
machinery. This chaperone function of HSP90 towards c-IAP1 is specific of its β isoform as
specific depletion of HSP90α isoform does not affect c-IAP1 content. Chemical inhibition of
HSP90 or siRNA-mediated depletion of HSP90  both inhibit cell differentiation, which can be
reproduced by siRNA-mediated depletion of c-IAP1. Altogether, these results suggest that
HSP90  prevents auto-ubiquitination and degradation of its client protein c-IAP1, whose
depletion would be sufficient to inhibit cell differentiation.
The second part of my work consisted in the study of the role of HSP70 in
macrophagic differentiation. We used two models of differentiation: human peripheral
monocytes exposed to M-CSF and THP1 cells induced to differentiate by TPA. We found that
in both models, HSP70 expression was induced during differentiation. Interestingly, the
expression of Spi-1/Pu.1, a transcription factor essential for monocytes to differentiate, was
similarly induced. Upon differentiation, both proteins co-localized in the nucleus and
associated. Inhibition or down regulation of HSP70 induced Spi-1/Pu.1 degradation and
blocks the differentiation process, indicating that the necessity of Spi-1/Pu.1 to be
chaperoned by HSP70 during differentiation. Since Spi-1/Pu.1 promoter has a HSE-like, we
studied whether transcription factors responsible for HSPs induction, HSF, could be involved.
We show that although HSF2 do not seem involved, HSF1 binds to Spi-1/Pu.1 promoter and
its inhibition blocks Spi-1/Pu.1 expression and monocytes differentiation.
So HSP90 and HSP70 are essentials for macrophagic differentiation. Understanding
monocyte differentiation regulation is important since defects of the differentiation process
can lead to the development of leukemias (acute myeloid leukemia, chronic myelomonocytic
leukemia). A better understanding of the roles of HSPs may provide new therapeutic
strategies for the treatment of these pathologies.

4
























En science, la phrase la plus excitante que l’on peut entendre, celle qui annonce de nouvelles
découvertes, n’est pas « Eurêka » mais « c’est drôle ».

Isaac Asimov

5













Remerciements






















6




Je tiens tout d’abord à exprimer toute ma gratitude aux membres du jury qui m’ont
fait l’honneur de juger ce travail :

Je remercie le Dr. Valérie Lallemand Mezger et le Dr. Geneviève Courtois pour avoir
accepté d’analyser mon travail en tant que rapporteurs et le Dr. François Morlé en tant
qu’examinateur.

Je souhaite remercier le Pr. Eric Solary pour m’avoir offert la possibilité de réaliser
ma thèse au sein de l’unité Inserm U517 devenue par la suite une composante du Centre de
Recherche Inserm 866. Je vous remercie pour l’excellent environnement de travail que vous
avez apporté dans l’unité et pour tous vos bons conseils.

Je tiens également à remercier mon directeur de thèse le Dr. Carmen Garrido pour
m’avoir accepté dans son équipe pendant ces 5 années (DEA + thèse ensemble quand
même). Je tiens notamment à te remercier pour m’avoir offert la possibilité de participer à la
réalisation d’articles et de review scientifique et pour le congrès à Boston. Je retiendrai
toujours ton enthousiasme et ton dynamisme très communicatifs.

Je remercie également le Dr. Michaëla Fontenay et le Dr. Stéphane Savary pour avoir
accepté de faire partie de mon comité de suivi de thèse.

Je souhaite remercier chaleureusement toutes les personnes du département « Mort
cellulaire et cancer » du Centre de Recherche Inserm U866. Ce fut un véritable plaisir de
travailler avec vous tous.

Merci beaucoup Alexandrine pour ton aide précieuse et indispensable dans la
gestion de notre quotidien. Je ne sais vraiment pas comment tu fais pour t’occuper de ce
travail monumental et garder tout le temps ton sourire et ta gentillesse (même lorsque l’on
vient t’embêter pour passer une commande urgente de produits western...). Merci encore
pour ta disponibilité et pour ton aide, notamment pour les aspects « pratiques » de ma
soutenance de thèse. Je pense également à Marie- France pour ton aide pendant la période
U517.


Je remercie plus particulièrement les membres de l’équipe n°2 « Protéines de stress
et cancer ». Merci à Anne Laure R. Ma nanala, qu’aurais-je fait sans toi ? Merci d’avoir été là
pendant ces années, notamment quand ça n’allait pas très bien (période NN …). Tu es la
meilleure des collègues et des amis et tu vas beaucoup me manquer (en fait c’est déjà le
cas). Je te souhaite plein de bonheur pour la suite et j’espère qu’on se reverra de temps en
temps. Et merci à ton Dom et son don pour la cuisine. Merci à Guillaume. On se connaît
depuis la licence et te voir dans notre équipe a été une super bonne surprise. Merci pour
tout, difficile de citer un truc en particulier, on a fait pas mal de choses de vraiment sympa
ensemble. Tu es un vrai pote. Je te souhaite plein de bonheur avec Lucie et si jamais un jour
tu atteins un bon poste dans une entreprise (ce que je n’en doute pas) et que tu dois
embaucher quelqu’un …. pense à moi ! Anne Laure J dite « Jojolle » pour les intimes (ou pas
7




…ben oui c’est sùuuuuur hein ??). Merci pour tout, pour les discussions débiles à midi au RU
(post-it ou parafilm sur une île déserte ?), pour ta façon vraiment bizarre de manger (manger
un pain au chocolat de manière sélective faut le faire) et pour ta «passion» des pots (de
thèse, de départ …). Merci à Sébastien (dit Sébastian ou Sébounet ou Radio Déjante Man),
autre compagnon du RU, pour ton attitude et tes paroles complètement décalées parfois.
Merci à Arlette (Arloutte) pour nos discussions, ta bonne humeur, ta disponibilité (pour des
CD11b imprévus à faire …) et ton dévouement dans l’organisation des soirées. Merci à
Aurélie DT, même si ce n’était pas facile de travailler avec toi (comment fais-tu pour mener
10 projets en même temps ???), je te remercie pour toutes nos discussions scientifiques très
constructives et pour le fait que tu es toujours prête à rendre service. Merci à Gaétan pour
m’avoir aidé pendant cette fin de thèse. Je te souhaite plein de bonheur à toi et à ta famille
à Dijon. Je remercie aussi Philippe (je rêve d’avoir un chef comme toi), Pierre (bonne chance
pour la suite), Adonis, Eric F, Elise et Dominique. Je remercie également Céline pour m’avoir
encadré les premiers temps puis pour avoir été là quand j’en avais besoin. Ça n’a pas été
facile au début mais quand on commence à te connaître on se rend compte que tu es une
personne formidable. Merci pour tout et plein de bonheur pour toi et ta famille.

Je remercie également Olivier Micheau, mon tout premier « chef ». Merci de m’avoir
fait découvrir le monde de la recherche, pour nos discussions (tu m’as presque convaincu
d’acheter un mac !). Merci à Delphine pour m’avoir appris à maniper (eh oui !) et pour tous
ces bons moments passés ensemble. Je pense également à Nij (de Dij euh non d’Australia !!),
mon Odile Deray à moi (^^). Merci pour tous ces fous rires, tes blagues à 2 $ australiens, tes
chansons pourries (obsesion avec le fameux interlude musical…). Bonne chance pour la
suite et surtout n’oublie pas : on ne peut pas tromper une fois une personne … euh non c’est
pas ça… Merci à Alex pour ton aide, pour nos discussions limite philosophiques (on a
presque faillit arrêter après le DEA quand même !). Je pense également à Virginie
(Coquillette) : merci pour ces supers soirées passées chez toi, pour ton accent que j’adore,
pour ton Gurou Jooooosh (y a que toi qui connait ce type !!!), pour ta bonne humeur ...
Merci aussi à Guigui, pareil pour tous ces bons moments (merci pour l’aide pour ma guitare)
et à Aurélie B devenue … B.

Je souhaite également remercier la team epche, plus particulièrement Marion pour
nos discussions, pour toutes ces super soirées, pour m’avoir « forcé » à courir et à me
bousiller un genou. Je te souhaite plein de bonnes choses pour la suite. Nath (Nathalo … non
je ne l'écrirais pas t’inquiètes), une ex de la Garrido Team, pour tous ces bons moments (on a
failli se marier quand même …), pour le Vaudioux, pour tes conseils … merci. Ma Cat, je
pense notamment à notre super voyage à Boston et au « trou du bois » (Woods Hole). Plein
de bonheur à toi, à Thomas et à la p’tite puce (qui restera XY pour moi). Amandine pour nos
soirées poker, pour les souvenirs de la crémaillère de Jérôme P … bises à Benj et à ton lapin
mouton géant. Kumar, my Indian friend, the “Indian Gentleman”, my « French Poulet ». You
can have my bench now if you want. Je pense également à Cindy (merci pour ton sourire et
ta bonne humeur), à Ali (merci pour les gâteaux tunisiens), Jérôme L, Marine, Cédric,
Myriam, Rahamata, Lisbeth et aussi à Lolo Prévotat (pour l’asso Edifice).

8




Merci aux membres de la DCHNP-R GHB (ou RGHL je sais plus). Merci Romain pour
ces excellentes soirées. Quand est ce qu’on se fait une soirée p’tit Greg ? et un pot au feu à
Saint Christophe en Bourgogne du Suuud ? Pigeon, oiseau à la grise robe …
Merci à Jerôme (s)Paggetti pour nous avoir bien fait marrer, à Brice (ton genou c’en est
où ?? roller ou course à pied ?), à Anne, la seule et unique fan de Grégoire (si le vent pousse
les nuages, on apercevra le soleil ... magnifique). Je m’en fous, JJG, il est plus fort ! Merci à
Laurent pour nos discussions et pour tes blagues que j’adore. On dirait les miennes... mais
en plus subtiles ! Je pense aussi à Anne Laure et à Jean Noel.

Merci aux BB Brunes (les brunes de Bernard Bonnotte). Jennifer Fraszczak (c’est bien
écrit ?), notre Chiquette à nous, pour ta bonne humeur, ta gentillesse, pour tous ces bons
moments, et pour ton intérêt dans le monde merveilleux et magique des policiers de
l’organisme (Fraszczak, et al.,J Immunol. 2010 Feb 15;184(4):1876-84). On a fait le grand saut
ensemble (heureusement on avait un parachute). Une personne exceptionnelle !!! Malika,
alias Malikouette, ma reine préférée. Tu m’as plusieurs fois rejeté au profit d’autres (le prof
Alain P …), tu as jeté toutes les bagues que j’avais faites pour toi …, tu m’as insulté … mais
saches que je ne t’en veux pas. Merci pour ton super sourire, pour ces moments de bonheur
sur le télésiège (et de rire aussi). Je pense aussi à Nicolas L, la toute première personne qui
m’a parlé ici, à Dom, Alexandra, Daniela, Annie et Bernard (dont le bureau était juste à côté
du nôtre … désolé pour tous les cris qui survenaient de temps en temps …) ainsi qu’à PEP
(président !!!) et Fanny.

Merci à Leslie alias « Lezlie » pour les anglais (ou que pour Anne Magnet en fait …)
pour ton sourire, tes monocytes (…), pour Scrubs. Merci également à Arnaud, je te souhaite
plein de bonheur et du soleil (fallait pas venir à Dijon pour ça !!) à Jessy (je n’oublierai pas
que j’ai eu la bourse ministérielle grâce à toi qui a explosé le classement du DEA). Je me
souviendrai toujours de toi dans une grotte, toute sale et épuisée qui gémissait : « où est la
sortie ? Je veux sortir ! j’en ai marre » ainsi que de ta passion pour les gnocchis. Merci à
Alban, à Arthur et ses petites protéines (elles sont où les protéines Minimoys ?). Je remercie
également Ben alias Jacqueline, Sandrine, Séverine, Nathalie Droin (« mais vous êtes
fous ! »), Eric notre québécois (merci pour tes superbes expressions : « pas d’chicane dans
ma cabane et pas d’cochon dans mon salon »), Naïma, Marion C, Laurence, Emmanuelle
Logette, Stéphanie Solier et Nelly Buron.

Je remercie également André alias Dédé pour ces moments en salle microscopie à
essayer de voir du Pu.1 sur des THP1 … que de belles manips de l’extrême !!, notre voisine
Annabelle que j’apprécie beaucoup, Jean Claude, Mac Gyver dans l’âme (en moins calme
quand même … pauvres étagères !), Jean François, notre Richard Virenque, champion des
boites de pointes, Lydie et Franck (on se voit samedi midi dans le bus ! ou à Carrefour
sinon !).

Je remercie avec beaucoup d’amour toute ma famille pour être là pour moi tout
simplement.


9

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi