Une école violente mais pacifiée : une étude paradoxale du climat et de la victimation scolaire entre la France et le Mali, A violent but pacific school : a paradoxical survey of the school climate and victimation between France and Mali

De
Publié par

Sous la direction de Eric Debarbieux
Thèse soutenue le 09 décembre 2010: Bordeaux 2
Cette thèse étudie l’état des victimations et du climat dans les collèges maliens et l’articulation de ces victimations au climat scolaire, cela dans la perspective d’une comparaison internationale avec des collèges français de zones d’éducation prioritaires. La comparaison internationale est ici convoquée pour un approfondissement de la mise en critique des collèges maliens au prisme des collèges français. Par une association des approches quantitative et qualitative cette recherche procède à l’étude des victimations et du climat scolaires en mesurant à la fois les expériences victimaires des acteurs de l’école, leur regard de l’institution scolaire et de leurs interactions sociales à l’école. La réalité sociale des victimations et du climat scolaires est ainsi décryptée à travers une affirmation du rôle déterminant des sens et significations produits par les acteurs de l’école. Notre recherche montre une articulation particulière des victimations au climat scolaire dans les écoles maliennes, une réalité qui s’oppose à celle des collèges français étudiés et qui contredit la constance révélée par les études européennes, à savoir la dégradation du climat scolaire proportionnellement à l’importance de la prévalence de violences scolaires. L’articulation paradoxale du climat et des victimations caractérisant les collèges maliens montre à la fois le poids du contexte dans l’étude des dynamiques sociales à l’école et la relativité du phénomène de la violence en milieu scolaire.
-Climat
-Victimations
-Violence scolaire
-Collèges
-Comparaison France/Mali
-Châtiment corporel
-Violence sexuelle
-Corruption
-Politique éducative
This thesis studies the state of victimations and climate in Malian colleges and the articulation of these victimations to the school climate with regard to international comparison with French colleges of priority education areas.The international comparison is hereby invoked in order to further the criticism of Malian colleges in light of French colleges.Through an association of quantitative and qualitative approaches, this research procedes with the study of school victimations and climate by measuring both the victimation experience of school actors, their opinion of the school institution and their social interactions at school. The social reality of the school victimations and climate is thus decripted through an affirmation of the key role of senses and significations produced by the school actors.Our research shows a particular articulation of victimations to school climate in Malian schools , a fact that is contrary to the surveyed French schools and which contradicts the constancy revealed by European studies, that is to say the deterioration of the school climate with respect to the importance of the prevalence of school violences.The paradoxical articulation of the climate and victimations which characterizes Malian colleges shows both the burden of the contexte in the study of social dynamics at school and the relativity of the phenomenon of violence in school environment.
-Climate
-Victimations
-School violence
-Colleges
-France/Mali comparison
-Physical punishment
-Sexual violence
-Corruption
-Education policy
Source: http://www.theses.fr/2010BOR21800/document
Publié le : vendredi 28 octobre 2011
Lecture(s) : 148
Nombre de pages : 308
Voir plus Voir moins

Université Victor Segalen Bordeaux 2


Année 2010 Thèse n° :



THESE
Pour le
Doctorat en Sciences Humaines et Sociales
Mention Sciences de l’Education
Présentée et soutenue publiquement




Le : 09 décembre 2010
Par : Labass Lamine DIALLO
Né le 28 avril 1975 à Ouagadougou (Burkina Faso)



Une école violente mais pacifiée.
Une étude paradoxale du climat et de la victimation
scolaire entre la France et le Mali



Membres du jury :

M. Jean-Claude Sallaberry, Professeur en Sciences de l‟éducation à l‟IUFM d‟Aquitaine.
Président.
Mme. Nathalie Auger, Professeur en sciences du langage à l‟IUFM Université Montpellier 3.
Rapporteur.
M. Dominique Groux, Professeur de Sciences de l‟éducation à l‟Université des Antilles-
Guyane. Rapporteur.
M. Franck Vialle, Maître de Conférences, HDR, en sciences de l‟éducation, Université de
Pau et des Pays de l‟Adour.
Mme. Catherine Agulhon, Maîtresse de Conférences, HDR, en sciences de l‟éducation à
l‟université Paris V
M. Eric Debarbieux, Professeur en sciences de l‟éducation, Université Bordeaux 2. Directeur
de thèse
1

































2
Université Victor Segalen Bordeaux 2


Année 2010 Thèse n° :



THESE
Pour le
Doctorat en Sciences Humaines et Sociales
Mention Sciences de l’Education
Présentée et soutenue publiquement




Le : 09 décembre 2010
Par : Labass Lamine DIALLO
Né le 28 avril 1975 à Ouagadougou (Burkina Faso)



Une école violente mais pacifiée.
Une étude paradoxale du climat et de la victimation
scolaire entre la France et le Mali



Membres du jury :

M. Jean-Claude Sallaberry, Professeur en Sciences de l‟éducation à l‟IUFM d‟Aquitaine.
Président.
Mme. Nathalie Auger, Professeur en sciences du langage à l‟IUFM Université Montpellier 3.
Rapporteur.
M. Dominique Groux, Professeur de Sciences de l‟éducation à l‟Université des Antilles-
Guyane. Rapporteur.
M. Franck Vialle, Maître de Conférences, HDR, en sciences de l‟éducation, Université de
Pau et des Pays de l‟Adour.
Mme. Catherine Agulhon, Maîtresse de Conférences, HDR, en sciences de l‟éducation à
l‟université Paris V
M. Eric Debarbieux, Professeur en sciences de l‟éducation, Université Bordeaux 2. Directeur
de thèse
3


































4





Je dédie ce modeste travail :

A mon épouse Djénéba Sow pour son amour, sa compréhension et son soutien inestimable ;

A mon père et à ma mère pour tous les sacrifices qu‟ils ont consentis pour mon éducation ;

A la mémoire de Feu Pr Mamadou Lamine TRAORE pour m‟avoir fait partager son amour de
l‟école malienne et de l‟enseignement, pour notre amitié et la confiance réciproque sans
faille. Tout au long de l‟écriture de cette thèse j‟ai eu une pensée pour l‟ami, et le père qu‟il
fut.















5
Remerciements

Il est certain que ce travail n‟aurait jamais abouti sans le soutien et la confiance du Pr Eric
Debarbieux qui aura été bien plus qu‟un directeur de thèse tout au long de ces années.
Ce travail est indissociable d‟une carrière professionnelle de près de 10 années dans le
domaine de l‟éducation. La liste des personnes à remercier est donc longue et il m‟est
impossible de toutes les citer ici.
J‟ai une pensée particulière pour ceux avec qui j‟ai travaillé. Je remercie Marie-France Lange
qui m‟a permis ma première d‟initiation à la recherche en éducation au sein de l‟IRD Ŕ
Bamako. .
Aussi, je remercie mes collègues du Lycée Kankou Moussa de Bamako, du ministère de
l‟éducation nationale et du département de sciences sociales de l‟université de Bamako. J‟ai
beaucoup appris avec eux et cette thèse leur est redevable.
J‟ai eu la chance de rencontrer Benjamin Moignard à mon arrivée en France en 2005 : il
accompagna mes premières années universitaires françaises de ses conseils et de son amitié.
Je lui en suis profondément reconnaissant. Mon arrivée à l‟Observatoire Européen de la
Violence Scolaire fut pour moi l‟opportunité de participer à des enquêtes au cœur de ma
problématique de thèse. E. Debarbieux et Catherine Blaya Debarbieux ont joué un rôle
déterminant dans cette étape. Outre la confiance et le soutien qu‟ils m‟ont accordé, je leur doit
d‟avoir vécu des expériences scientifiques intéressantes.

Aussi, j‟exprime ma reconnaissance à tous les élèves, enseignants et administrateurs scolaires
qui ont bien voulu participer à la réalisation de cette étude.

Naturellement, je ne peux ici omettre de remercier mes amis et proches qui m‟ont
accompagné ces dernières années : Idrissa S Traoré, Fad Seydou, Elie Bankineza, Edouard,
Mamadou Sissoko, Haby, Yamadou Keita, Pr Diama Sissouma, Bourama Diabaté, Fassémé
Keita, Sékou Oumar Diarra, Tandina, Joseph Lompo, Bibi Kanté, Ouatt, Bougader, Beydi Ag
Idias, Christine Faverger, Sarah Ebbo, Marc Lallane, Alassane Souleymane, Aida Mady,
Muriel Armijo, Bouba, Alfousseyni Sidibé, Lassi, Alizeini, Ali Traoré, Bafo, Amadou Cissé,
Sira, Kola Maiga, Lamine Coulibaly, Batoma, Guy Saha, Chi, El Meydi Ag Muphta, Vié
Samou Diarra, Gassama, Kalilou Sidibé, Sol Togora, Dramé, Banks, Bah-respon, Bakabigné,
et les membres de mon grin « Kalkuta », mes amis de l‟association ECEF-CIEF, du CSB et
de SOS Civisme Mali…
6

Je remercie aussi mes oncles et leurs familles: Jean Bosco, Lehiba, Souleymane-Bichard,
Ousmane, Salam, Tidiane, Aliou, Mamadou Kassa, Wagué et Boubacar Traoré.
Du fond du cœur, je remercie mes frères et sœurs : Abba et Gogo, Kina et Youssouf, Amadou
et Djénéba, Ramata et Bakir pour leur aide et soutien moral sans faille.

Enfin, je tiens à exprimer toute ma gratitude à Mme. Nathalie Auger et M. Dominique Groux
pour avoir accepté d‟être rapporteurs de cette thèse ainsi qu‟à M. Jean-Claude Sallaberry,
Mme. Catherine Agulhon, M. Franck Vialle qui ont bien voulu accepter d‟être membres de
mon jury.
























7
TABLE DES MATIERES

I/ INTRODUCTION GENERALE -17-
1. Le collège malien est-il en proie à des victimations qui affectent le climat scolaire ? -17-
2. L‟école malienne au prisme des écoles françaises : la comparaison
internationale comme approche d‟analyse de la violence scolaire -20-
3. Présentation générale de l‟étude -21-

II/ VICTIMATIONS, VIOLENCES ET CLIMAT SCOLAIRES : CONCEPTS
ET APPROCHE THEORIQUE -23-
1. Analyse conceptuelle -23-
1.1. Victimation, violence : des concepts relatifs -23-
1.2. Des théories explicatives de la violence -27-

2. Qu‟est ce que la violence scolaire ? -30-
2.1. Pour une conception large de la violence scolaire -30-
2.2. Microviolences et incivilités -34-
2.3. La violence scolaire au prisme des théories de la domination -36-
2.3. 1. Violence scolaire et le rapport du dominé à la domination -36-
2.3.2. La domination masculine et violence scolaire -41-
2.3.3. Capital social et violence institutionnelle à l‟école -43-
2.4. Violences scolaires, des réalités à la construction d‟un regard
mondialisé du phénomène -45-
2.4.1. Dynamique évolutive de la violence dans l‟éducation au Mali -47-
2.4.2. Le face à face du local et du global : la violence scolaire construit
de l‟affrontement des repères, normes et sens ? -53-
3. Qu‟est ce que le climat scolaire ? -56-
3. 1. De la construction du climat scolaire : la victimation et
la perception des acteurs en interaction -56-

4. Approche théorique -59-
4.1. L‟interactionnisme symbolique pour réhabiliter l‟acteur social -59-
4.2. Comprendre la violence scolaire par l‟interactionnisme symbolique -61-

Conclusion intermédiaire -65-


8
III CONSTRUCTION METHODOLOGIQUE : ENQUETE EN TERRAIN
SENSIBLE ET PERSPECTIVE INTERNATIONALE -66-
1. Un Objet de recherche sensible et une entrée de terrain négociée -66-
2. Le comparatisme, une exigence méthodologique pour un objet
de recherche mondialisé -69-
3. Priorité au discours des acteurs -75-
4. L‟analyse par l‟approche par facteur de risque et de protection -77-
5. L‟analyse par l‟approche contextuelle -80-

Conclusion intermédiaire -81-

IV. LE CONTEXTE SCOLAIRE MALIEN -82-
1. La prégnance socioéconomique et l‟impact de la domination à l‟école -82-
2. L‟enseignement fondamental au Mali -87-
2.1. L‟école publique classique -87-
2.2. L‟école privée -89-
2.2.1. L‟école privée laïque -89-
2.2.2. « l‟école de base » -89-
2.2.3. L‟école privée catholique -89-
2.2.4. La medersa ou « franco-arabe » -90-
2.2.5. L‟école coranique -90-
2.3. L‟école communautaire -91-

3. violence scolaire et politiques éducatives au Mali -92-
3.1. Les crises scolaires -92-
3.2. L‟école sous ajustement structurel -95-
3.3. La condition enseignante vectrice de violences ? -98-

Conclusion intermédiaire -100-

V. L‟ENQUETE -101-
1. Organisation de l‟enquête -101-

2. Etat général du climat scolaire et de la victimation au Mali -105-
2.1. Les victimations scolaires dans le second cycle de l‟enseignement fondamental -105-
2.2. Le climat scolaire en général dans le second cycle de l‟enseignement fondamental -122-

9
3. Climat et victimations analysées par type d‟offre scolaire -128-
3.1. Climat scolaire et victimations à l‟école publique -128-
3.1.1. Les victimations scolaires à l‟école publique -128-
3.1.2. Le climat scolaire à l‟école publique -129-
3.2. Climat scolaire et victimation à l‟école communautaire -132-
3.2.1. Les victimations scolaires à l‟école communautaire -132-
3.2.2. Le climat scolaire à l‟école communautaire -134-
3.3. Climat scolaire et victimation à l‟école privée -138-
3.3.1. Les victimations scolaires à l‟école privée -138-
3.3.2. Le climat scolaire à l‟école privée -140-

4. Climat scolaire et victimations selon la zone -143-
4.1. Zone urbaine -143-
4.2. Zone périurbaine -147-
4.3. Zone rurale -152-

5. Des violences scolaires particulières au collège malien -158-
5.1. Les violences sexuelles à l‟école ou les « Moyennes sexuellement transmissibles » -158-
5.2. Métier et travail domestique des scolaires : exploitation
ou stratégies éducatives des familles ? -168-
5.3. Les pédagogies du redressement -173-
5.4. Les insultes : violence verbale ou culture langagière de génération ? -178-
5.5. Les violences de la corruption scolaire -181-
5.6. Les violences de la tenue scolaire -185-

6. Les paradoxes du climat scolaire au Mali ou l‟incorporation de la domination -187-

7. Facteurs de risque et de protection de la violence scolaire au Mali -190-
7.1. Les facteurs de risques de violence scolaire -190-
7.1.1. La précarité des conditions matérielles des établissements -190-
7.1.2. La méconnaissance ou le non respect du règlement intérieur et de la loi -191-
7.1.3. Les difficultés de la condition du personnel enseignant -193-

7.2. Les facteurs de protection contre la violence scolaire au Mali -194-
7.2.1. La parenté à plaisanterie ou le « Sanankuya » comme un
facteur socioculturel de protection face à la violence scolaire ? -194-
7.2.2. La bonne gouvernance de l‟école -195-
10

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi