Annales Corrigées Oral HEC

2 905 lecture(s)
(2)

Annales Corrigées Oral HEC

Télécharger la publication

Commenter Intégrer Stats et infos du document Retour en haut de page
porthos
publié par

suivre

Vous aimerez aussi

Les industries AAL :
La transformation de produits agricoles / ? / Nicolas Appert, au XVIIIe siècle/ mettre à l'abri les aliments de l'air
pour pouvoir les consommer en toute sécurité/ le mettre au frais ou le chauffer à ébullition ( ?) /
Danone, Nestlé / Nestlé a été fondée en 1866 par le chimiste suisse Henri Nestlé qui a inventé au départ le lait en
poudre destiné à nourrir les nouveaux-nés que les mères ne peuvent allaiter, en Suisse./ Unilever/ Mars Inc,
Procter et Gamble, Heinz, Pizza hut
L'industrie agroalimentaire est régulièrement montrée du doigt par des organismes de surveillance tels que
l'
AFSSA
en
France
, qui l'accusent de ne pas favoriser l'équilibre nutritionnel en produisant des aliments trop
gras, trop riches en
sucres
simples ou encore en
sel
. L'influence du lobby est également critiquée, pour avoir fait
pression lors de votes de lois qui le contraignaient ( ?)
Les coopératives, les producteurs ( ?) / ???
???
En
France
, une
société coopérative agricole
(SCA) est une
entreprise
coopérative relevant de la loi du 10
septembre 1947. Il existe des coopératives agricoles pour tout type de production : lait, céréales, vin, viande,
fruits, légumes, sucre, coton, arachides...Il existe également des coopératives forestières. Ex :
coopérative
d'utilisation de matériel agricole
(
CUM A
). Il existe en France 13 300 CUMA regroupant 240 000 adhérents.
Le 12 octobre 1945, la loi sur les coopératives d’utilisation de matériels agricoles est promulguée. Le mois
suivant, la fédération nationale des Cuma est créée.
L’acier au XXe siècle :
Le fer / Le
coke
est un dérivé du charbon Le lignite est un
charbon
composé de 50 à 60 % de
carbone
. Le lignite
est utilisé dans certains pays de l'Est pour produire de l'
électricité
. Possèdant un fort pourcentage de
sulfure
, il
cause de fortes pollutions et provoque des
pluies acides
./ charbon :
( classement 04 : Haute Silésie (pol), Donbass (ukr), Ruhr&Rhénanie, N de l’esp, Pologne, Grèce
(pélopponèse) , Middlands)
Fer : Krivoï Rog (ukr), Nord des pays baltique (Kiruna), N de l’Espagne.
En France : charbon : Lorraine, Pas de Calais, Loire et Auvergne.
Fer : Lorraine Normandie Bretagne Pyrénées.
1956/1957 ( chiffres de production maximum). /
oui : reconstruction. /a construire des véhicules. / le char ( ?) /
vie quotidienne, industrie mécanique, agroalimentaire, chimie, transports, médecine et chirurgie/ réaliser des fils,
des câbles.
( ?)/ Un laminoir est une installation industrielle ayant pour but la réduction d'épaisseur d'un matériau
(généralement du
métal
). Il permet également la production de barres profilés (produits longs)/ ?
US steel, Arcelor, Thyssen Krupp, Seversthal
La sidérurgie mondiale
:
- Importance du Japon : 2
ème
producteur mondial mais surtout parmi les producteurs les plus compétitifs, les plus
modernes et les plus qualifiés. Le développement de la sidérurgie japonaise est récent : après la 2
ème
guerre
mondiale. La production a été multipliée par 12 de 1955 à 1973. Le Japon n'a ni charbon ni minerai de fer. Cette
situation est caractéristique de la modification de l'implantation géographique de la sidérurgie. En France, déclin
de la Lorraine au profit du littoral : Dunkerque en 1962, Fos en 1975. La sidérurgie de la Corée du Sud a suivi la
même voie que celle du Japon. En 2005, les exportations du Japon sont de 34,8 millions de t, les importations de
4,5 millions de t.
- La sidérurgie américaine est moins performante que la sidérurgie européenne : les produits japonais mais aussi
européens sont compétitifs sur le marché américain. Les États-Unis importent, en 2005, 33 millions de t dont 4,3
millions de t en provenance de l'Union Européenne. Ils exportent 7,35 millions de t.
- Le commerce de l'acier est important : 45 % de l'acier mondial est exporté. Bien que les pays en voie de
développement construisent des sidérurgies nationales (c'est un critère de développement) ils restent globalement
importateurs. En 2005, la Chine a importé 33,2 millions de t d'acier et exporté 20,1 millions de t. La Russie a
exporté, en 2005, 30,4 millions de t, l'Ukraine, 28,2 millions de t.
-
Union européenne
: en 2005, les exportations de l'Union Européenne à (15) ont porté sur 38 millions de t et les
importations sur 30,1 millions de t. Les principales sociétés sidérurgiques européennes sont regroupées dans
Eurofer
. Evolution de la sidérurgie européenne entre 1978 et 1998 : nombre de hauts fourneaux : de 281 à 89,
nombre de convertisseurs à oxygène : de 193 à 95, nombre de fours électriques : 539 à 195. Nombre d'employés
dans l'Union européenne à 15, en 2005 : 254 000.
Évolution de la répartition de la production mondiale
:
Europe de l'Ouest
Amérique du Nord
ex URSS
Japon
Chine
Autres pays
1930
44,9 %
43,8 %
6,1 %
2,4 %
2,8 %
1950
31,2 %
46,7 %
14,0 %
2,5 %
5,6 %
1970
33,9 %
21,9 %
19,5 %
15,7 %
9,0 %
1980
31,1 %
16,4 %
20,6 %
15,5 %
20,2 %
1990
21,8 %
13,1 %
20,0 %
14,3 %
9 %
21,8 %
1995
22,8 %
14,4 %
10,5 %
13,6 %
12,7 %
26 %
2005
21,4 %
12,5 %
10,7 %
10,7 %
25,8
19 %
Producteurs
:
Productions de 2005 en millions de tonnes d'acier.
Mittalsteel
63,0
Nucor
(Etats-Unis)
18,4
Arcelor
46,7
Corus
(Pays-Bas/R-U)
18,2
Nippon Steel
(Japon)
32,0
Riva
(Italie)
17,5
Posco
(Corée du
Sud)
30,5
Thyssen Krupp
(Allemagne)
16,5
JFE
(Japon)
29,9
Tangshan (Chine)
16,1
Baosteel
(Chine)
22,7
Evraz
(Russie)
13,9
US Steel
(Etats-
Unis)
19,3
Gerdau
(Brésil)
13,7
- En 2005, le n°1 mondial est
Mittal Steel
après l'acquisition de ISG (International Steel Group). Mittal avait
dans un premier temps regroupé les activités des sociétés néerlandaises Ispat International et LNM Holding. Le
groupe emploie 165 000 personnes dans 14 pays. En France, il exploite une aciérie à Gandrange (57) avec 1 four
électrique (1,5 million de t/an) qui produit des produits longs. En 2006, acquisition d'Arcelor par Mittal Steel.
La combinaison du déclenchement de la crise économique en Asie en 1997 et le poids du dollar dans l’économie
mondiale a terrassé une industrie déjà malade. À mesure que les nations de la planète tentent en exportant de
s’arracher à une crise causée à la racine par la baisse du taux de profit, les producteurs d’acier des USA
s’écroulent parce que leurs coûts d’opération sont trop élevés. Cela laisse aux compagnies et aux syndicats la
tâche de réduire la capacité de production en fermant des usines et en coupant les salaires et les bénéfices.
Depuis 1998, environ 25 compagnies d’acier ont fermé boutique aux États-Unis./ aides européennes ( ?) CECA /
1969/ ( ??)
????????????
non / L'acier, concurrencé par l'aluminium et les composites, innove dans le domaine de l'industrie automobile :
un des axes technologiques est la mise au point de matériaux associant les aciers et les polymères pour bénéficier
des avantages de chacun des matériaux ; plus généralement, l'innovation porte sur le développement de nouvelles
structures et techniques d'assemblages (nids d'abeilles, stratifiés, sandwich ...). Un autre axe est le
développement d'aciers au manganèse, présentant simultanément une résistance et une ductilité élevées. Une
conséquence est l'utilisation d'une plus large gamme de nuances d'aciers spécifiques, adaptés à chaque fonction.
Les Grandes ZI ds le monde en 1950 et en 2000
La lorraine/
A
u cours du XIXème siècle, la Lorraine connait la prospérité et un fort développement industriel
(forges de Wendel, verrerie de Baccarat, cristallerie de Saint-Louis, salines) accompagné de
l’implantation d’Universités et écoles d’ingénieurs. / Ecosse, Pays de Galle, Middlands.
Krivoï-Rog : En 1900, elle produisait près de 500.000 tonnes de minerai de fer à 60%, 145.000 tonnes de houille
et 50.000 tonnes de fonte. Auj : 25ème places dans le classement mondial, un volume de production - 6,9
millions des tonnes)
/ Chine littorale, Asie du sud est… / Tianjin / 70’s/ oui / encore aussi ( ex : ped de longwy)
Non. /La lorraine ( la france importe tout son fer)
L’ Etat finance… implantation de nouvelles usines, Toyota à Valenciennes / En Bretagne. Pê ds le Sud (fos sur
mer ) …
L’expérience soviétique ne fut elle qu’une parenthèse historique ?
La 2
e
GM. Annexion des pays baltes.
Disparition de catégories( bourgeoisie, entrepreneurs, commercants), augmentation des ouvriers/ Nomenklatura /
La
Nomenklatura
est un terme russe pour désigner l'
élite
du
parti communiste
de l'
Union soviétique
.Le terme
désignait péjorativement l'ensemble des privilégiés (principalement les notables du
PCUS
et leurs familles) qui
détournaient et accaparaient à leur profit les avantages de la société soviétique./ très hierarchisé (1945
5760000
membres 1964
10 000 000 ; 1981
17 500 000) dc pas non plus un parti de masse.
Oui.
Les démocraties populaires de 1945 à 1990
I/ LA SOVIETISATION DE L’EUROPE DE L’EST (1945/1953)
A. L'union autour des communistes en 1945
L'influence des partis communistes s'accroît dans tous les pays de l'est de l'Europe.
L'Armée rouge a libéré une grande partie de l’Europe de l’est
, sauf en Yougoslavie et en Albanie. Les
Soviétiques y soutiennent les «partis frères».
Des gouvernements de coalition se constituent : ces
« Fronts nationaux »
associent libéraux, sociaux-
démocrates et communistes.
Ces gouvernements procèdent au partage des terres, à la nationalisation des grandes usines, banques et
commerces privés.
B. L'alignement forcé sur l'Union soviétique
Fin juillet 1947, l’URSS contraint la Tchécoslovaquie et la Pologne a refuser l'aide. Marshall.
Le Kominform
somme les partis communistes de resserrer
les rangs autour de l’URSS et de rompre leur alliance avec les
socialistes et les libéraux.
Dans toutes les démocraties populaires, les partis libéraux et socialistes sont alors écartés du pouvoir puis dissous
ou absorbés par le parti communiste (tactique du salami).Ce processus culmine en Tchécoslovaquie avec le
«
coup de Prague » en février 1948
.
L’alignement sur le modèle du parti unique se renforce avec un contrôle soviétique sur la vie économique :
création du CAEM (Conseil d'aide économique mutuelle) en 1949
.
Le 28 juin
1948, le Kominform condamne le nationalisme yougoslave
. Tito refusant de faire son autocritique,
la Yougoslavie est expulsée de l'organisation. On assiste à la
stanilisation des autres pays d'Europe de l'est
.
Une vague de procès et de purges frappe les dirigeants communistes les plus indépendants, accusés de « titisme
».
II/ LE M ODELE DE LA DEMOCRATIE POPULAIRE
A. Des régimes autoritaires
Les constitutions de la fin des années 1940 insistent sur le
rôle dirigeant
du peuple et tout particulièrement
du
prolétariat
.
En réalité, le pouvoir est contre les mains des dirigeants communistes. À partir de 1948, les partis sont épurés de
leurs membres les plus critiques. Des apparatchiks formés dans les écoles du parti, souvent à Moscou, appliquent
la ligne politique.
Le pluripartisme et la démocratie ont disparu
. Toute organisation autonome politique ou sociale y est
sévèrement réprimée au moyen d'une police politique.
La
propagande est omniprésente
.
B. Une économie dirigée
Les dirigeants communistes privilégient d'abord
l'industrie lourde
au sein de grands complexes étatisés et dans
le cadre d'urne
planification
rigide et très centralisée
À la campagne, de vastes mouvements de
collectivisation
des terres ont lieu dans les années 1950. Partout, ils se
heurtent à de violentes résistances. Les paysans délaissent le travail sur les fermes collectives au profit de leurs
lopins individuels.
C. Une société encadrée
1. Les avancées sociales
Le développement rapide de l'industrialisation favorise la promotion sociale.
La généralisation de
l'enseignement
permet la formation d'une
nouvelle intelligentsia
.
Meilleur encadrement sanitaire et une
protection sociale
étendue.
2. Les formes de contrôle
Fonctions dirigeantes : il faut être membre du parti communiste.
Les organisations de masse - jeunesses communistes, organisations culturelles et de loisir - permettent aux
autorités d'
encadrer la population.
III/ LA TUTELLE SOVIETIQUE DANS LES ANNEES 1950/1960
A. Les espoirs de ta déstalinisation
La mort de Staline en mars 1953 et la déstalinisation qui suit semblent entraîner un relâchement des tensions
dans le bloc soviétique : en mai 1955, Khrouchtchev renoue les relations avec la Yougoslavie. En 1956, il admet
que « les formes de passage au socialisme seront de plus en plus variées ». En avril
1956, le Kominform est
dissous
.
Pourtant, la signature du pacte de Varsovie en mai 1955 constitue une réplique à d'éventuelles contestations dans
le camp socialiste.
B. Des tentatives d’émancipation réprimées
1. Les révoltes des années 1950
En juin
1953
, l'annonce d'un relèvement des normes de production de travail entraîne grèves et
manifestations à
Berlin et dans les grandes villes de RDA
.
Le mouvement
hongrois de septembre 1956
: le communiste réformateur
Imre Nagy
, annonce l'établissement
d'une démocratie parlementaire puis la sortie du pacte de Varsovie. En Hongrie
les troupes soviétiques écrasent
l'insurrection
.
En Pologne, le communiste «national », Gomulka revient au pouvoir et réussit à éviter l'intervention soviétique
car il ne remet pas en cause le pacte de Varsovie.
2. L'écrasement du « printemps de Prague » en 1968
En avril 1968, sous la direction d'
Alexander Dubcek
, le parti communiste définit une voie tchécoslovaque au
socialisme. Mais les troupes du pacte de Varsovie envahissent le pays en août 1968 et forcent les dirigeants à la
«normalisation ».
La répression est violente
.
C. Les pays qui affirment leur spécificité
1. Les ruptures yougoslave et albanaise
Les Yougoslaves, hostiles à la stalinisation de leur pays, restent en dehors du CAEM et refusent de rejoindre le
pacte de Varsovie en 1955.
En 1961, l'Albanie rompt ses relations diplomatiques avec l'URSS et quitte le CAEM puis le pacte de Varsovie
en 1968.
2. La « singularité » roumaine
Nicolae Ceausescu, à partir de l965, s'oppose à la création d'un organisme de planification unique pour tous les
pays du CAEM. La popularité qu'il acquiert ainsi lui permet d'installer une dictature à partir des années 1970.
IV/ DE LA CRISE A L’IM PLOSION (1970/1990)
A. Les facteurs
1. La crise économique des années 1970
Le mécontentement suscité par les pénuries persistantes, la médiocrité des conditions de travail et d'existence
provoque la démobilisation croissante des ouvriers (retards, absences, vols de matériel) et suscite des grèves
violentes.
2. Le développement des mouvements de contestation
La dissidence se développe dans les années 1970.
En Tchécoslovaquie, des intellectuels, en RDA, des courants pacifistes et écologistes.
En Pologne : un vaste mouvement social qui aboutit à la crise de 1980 et à la
reconnaissance de "Solidarité"
,
premier syndicat indépendant, dirigé par Lech Walesa.
3. Le rôle décisif des réformes de Gorbatchev
Les réformes de Gorbatchev encouragent les dirigeants les plus libéraux, en Pologne et en Hongrie, à entamer
des réformes.
En mars 1988 le dirigeant soviétique affirme le droit à l'indépendance des différents États et se déclare favorable
aux voies nationales vers le socialisme
B. La diversité des voies de sortie du communisme
1. La voie politique en Pologne et en Hongrie
Des négociations sont entreprises avec les partis d'opposition. Les tables rondes conduisent à la tenue d'élections
libres.
En Pologne, le dialogue avec les partis autonomes et les associations catholiques à partir de 1983 aboutit à la
tenue d'élections quasi libres en juin 1989 ; les communistes doivent abandonner la direction du gouvernement.
En Hongrie : rédaction d'une nouvelle Constitution en février 1989, qui prévoit des élections libres. Le 23
octobre, les députés proclament la IVème République hongroise.
2. La pression populaire en RDA et en Tchécoslovaquie
Dans ces pays, les manifestations de rue jouent un rôle décisif.
RDA : grandes manifestations d'octobre 1989 qui conduisent à l'ouverture du mur
(novembre 1989) et qui
ouvrent la voie à l'unification et à la disparition du régime.
En Tchécoslovaquie, 1a «révolution de velours » débute le 17 novembre : sous la pression des manifestations, le
président Husak démissionne, une démocratie parlementaire est mise en place. En décembre 1989, Alexandre
Dubcek est élu à la présidence du Parlement, et Vaclav Havel devient président de la République.
3. Des révolutions brutales dans les Balkans
En Roumanie et en Bulgarie, les chefs tyranniques tombent victimes de complots.
Jikov, qui dirige le PC bulgare d'une main de fer depuis 1954, est destitué le 10 novembre 1989.
Ceausescu, qui exerce depuis 1965 le pouvoir en Roumanie, est jugé et exécuté avec sa femme en décembre
1989.
En Yougoslavie, après la mort de Tito en 1980, les tendances autonomistes se sont affirmées. Elles conduisent à
l'implosion du pays et du régime en 1990.
Ripoliné = ???
Oui, mais assez dirigiste. Importance des oligopoles. / oui / de la Nomenklatura
Le coût de l’énergie. / par les banques ( ?) ./ ?? / ??????
Oui : ds le domaine énergétique, la collaboration spatiale : ESA lance des fusées depuis Baïkonour.
Mines et mineurs ds l’éco 1900 1999 : comparez
Cf précédent/ Avril 2004, en veine Albert 7-1, à 900 mètres de profondeur, les dernières tonnes de charbon sont
arrachées au sous-sol français. Huit siècles d’histoire minière s’achèvent avec la fermeture du puits de la Houve
à Creutzwald en Moselle/années 60 / ?? Comprend pas la question !
/la ruhr ( ?)/
oui en Pologne ( Haute
Silésie) / Kouzbass ( Magnitogorsk ( fer) )
En 1999 la production mondiale de charbon s’est élevée à 4345 Mt (2146 Mtep), dont 879 Mt de lignite, 520 Mt
de charbon industriel et 2946 Mt de charbon vapeur. Les principaux producteurs sont :
- La Chine
1029 Mt
ou
517 M.Tep soit
23%
- Les USA
914
584
27%
- l’Ex URSS
350
186
9%
- L’Inde
290
145
7%
EU : appalaches, Rocheuses ; canada : Les
abondantes ressources en charbon du Canada se trouvent
principalement dans les trois provinces de l'Ouest et au Nord, vers le cercle polaire arctique. Dans l'Ouest, les
gisements de charbon sont situés dans les plaines, les contreforts des Rocheuses et les Rocheuses elles-mêmes.
Des gisements sous-marins existent dans l'Est, dans l'Île du Cap-Breton. / non l’inde
La maladie du charbon : bacille toxique présent ds le charbon. ./ Institué par le décret du 14 juin 1946, le Statut
du mineur organise la profession minière sur des bases fondamentalement nouvelles. Le texte, véritable
déclaration des droits et des devoirs du mineur, sera modifié et actualisé au fil du temps. Mais l’intention
demeure : « compenser autant que possible la pénibilité, et la dangerosité, du métier par un certain nombre de
contreparties sociales et matérielles »./ ????
Le coût, le rendement/ littoralisation
Uranium / La Nouvelle-Calédonie détient 30 % des ressources en minerai de nickel
??? / ds le sud de la France ( bauxite = minerai d’alu, coke = minerai de charbon, lignite= idem ; houille = idem )
Risque climatique et ss dvpt
Aucun/ non / non/ d’accord.
/ ds les deserts… / cancer /Asie des moussons / c là / égouts / dévellope / Lagos , Rio de Janeiro , sgpr, Nairobi
… / 9 millions / afrq des hauts plateaux / d’accord
extension de la secheresse / culture, vent / agriculture / cendre = terre riche /
asie / oui et non / révolution verte, En
2005
, l'agriculture représentait 22 % du PIB Répartition des emplois
(2004) : agriculture 50% .
El Niño
(littéralement
courant de l’Enfant
Jésus
, ainsi nommé parce qu’il apparaît peu après
Noël
) est un
phénomène
climatique
particulier qui diffère du climat usuel, qui se caractérise par une élévation anormale de la
température de l’
océan
.
El Niño
provoque de nombreux bouleversements
climatiques
. Plus récemment, en
juin
2002
, un certain effet de
El Niño
de
2002
se faisait déjà sentir dans les régions tropicales d’
Amérique du Sud
. De
violentes pluies d’
orages
, les pires des huit dernières
décennies
, ont détrempé le
Chili
. Vers la fin du mois de
décembre
, l’
Australie
subissait la pire des sècheresses d’un siècle surnommé la « super-sèche ». Des tempêtes
meurtrières se sont également déchaînées sur la côte ouest des États-Unis. Cinq journées entières de grosses
pluies et de grands vents.
L’argile , . Les particules d'argile ne sont nullement responsables de la couleur du sol. La couleur rouge, orange,
jaune, vert, bleu d'un sol (argileux ou non) est dû à l'état du
fer
dans le sol (oxydé dans les 3 premiers cas et
réduit dans les deux derniers). Lorsque le sol est de couleur tendant vers le blanc, c'est que cet élément a été
dissous et évacué hors du profil.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

 
Lisez à volonté, où que vous soyez
1 mois offert, Plus d'infos