Repères pour élaborer le projet pédagogique natation

De
Publié par

Niveau: Secondaire

  • cours - matière potentielle : la scolarité


élaborer Le projet pédagogique NATATION

  • prise en co mpte des co nditions

  • évolution des conduites motrices de l'enfant dans le milieu aquatique

  • séances de natation en gr ande

  • découverte du milieu

  • ce2 ?

  • natation


Publié le : vendredi 8 juin 2012
Lecture(s) : 93
Source : ia94.ac-creteil.fr
Nombre de pages : 39
Voir plus Voir moins
            
élaborer   Le projet pédagogique  NATATION
  
  « Repères pour l’élaboration du projet pédagogique natation »   Ce » pédagogique« cahiera pour objet d’aider à la mise en place du projet natation le respect des instructions officielles de 2002 , de dans la circulaire natation de 2004 et des objectifs départementaux.  Il précise qui est à faire »« ce atteindre les objectifs visés à l’échelon départemental tout en préservant pour pour chaque équipe pédagogique (MNS et Enseignants) son autonomie d’action :  -établissement (surface et profondeur des bassins, matériels à disposition etprise en compte des conditions matérielles de chaque possibilités d’aménagement),   choix des niveaux d’enseignement permettant de répondre au mieux à l’objectif de fin de scolarité primaire (test d’autonomie « vers le -savoir nager » ou test « savoir nager » si le premier est validé) en tenant compte du nombre et de la durée des séances proposées à chaque élève durant sa scolarité (voir propositions de répartition : état des lieux P 8),  -mise en place de situations respectant les étapes de transformation et les objectifs intermédiaires à atteindre , en assurant continuité et progressivité de l’enseignement.    
 Avril 2005 « Repères pour l’élaboration du Projet Natation »  Conseillers pédagogiques EPS du Val de Marne                                                      
1
  A. La natation dans le Val de Marne  1. L’état des lieux :évaluation départementale 2. Le document départemental natation :synthèse de la circulaire du 13.06.04  B. Démarche d’enseignement : quelques repères  1. L’enfant au centre du système éducatif 2. L’enfant qui apprend 3. L’évolution des conduites motrices de l’enfant dans le milieu aquatique 4. Le progrès en natation  C. L’enseignement de la natation  1. La Natation dans les nouveaux programmes 2. La circulaire natationdu 13.07.2004 (BO n° 32 du 9.09.04. et BO n°39 du 28.10.04) 3. Quelques définitions du savoir-nager :évolution des représentations   4. La construction du savoir-nager : Les caractéristiques du nageur débutant et du nageur confirmé :observables Les étapes de la transformation :situations de référence Les étapes de la progression Le respect des étapes :les situations incontournables qui permettent passer d’une étape à l’autre Les trames de variables :répéter pour stabiliser mais en proposant des situations différentes  5. L’évaluation :test national et tests départementaux  Bibliographie 
Avril 2005 « Repères pour l’élaboration du Projet Natation »  Conseillers pédagogiques EPS du Val de Marne                                                      
                     
P 3 P 3 P 9 P 14 P 14 P 15 P 21 P 22 P 24 P 24 P 25 P 25 P 27 P 27 P 28 P 30 P 31 P 35 P 36 P 38
 
2
 A. La natation dans le Val de Marne  1. L’état des lieux : évaluation départementale  En 2002/2003, l’enseignement de la natation dans le 94 se fait prioritairement en CP et CE1 (dans le tableau qui suit,le chiffre en ordonnée représente le total des séances proposées à chaque niveau de classe)mais, nous avons pu constater unegrande disparité dans les différentes écoles du départementconcernant  - d’une part le nombre de séances de natation offertes au cours de la scolarité minimum : 11 séances maximum : 132 séances (toutefois, nous pouvons constater que 59% des écoles bénéficient d’une durée d’enseignement égale ou supérieure à 2 ans sous forme d’un enseignement modulaire ou d’un suivi d’enseignement de la grande section de maternelle au CE1, voire au CE2) . -(en général 35 à 40 minutes)d’autre part la durée des séances  
LA NATATION dans le 94 929 855
1000 800 600 400 200184 81 108 026 MS GS CP CE1 CE2 CM1 CM2 autres
393
379
Avril 2005 « Repères pour l’élaboration du Projet Natation »  Conseillers pédagogiques EPS du Val de Marne                                                      
MS GS CP CE1 CE2 CM1 CM2 autres  
3
 Compte tenu de cette disparité, nous observons  des niveaux de compétence très variables en fin de cursus natation en fonction des conditions matérielles (nombre et durée des séances) et de la mise en œuvre de l’activité (approche pédagogique).  Les informations transmises par les CPC nous ont également permis de constater que dans le Val de Marne en 2004 :  ¾40,35% des Grandes sections ¾66,66% des CP ¾73,68% des CE1 ¾38,59% des CE2 ¾14,03% des CM1 ¾26,31% des CM2 (modules ou mini-stages)   bénéficiaient d’un enseignement natation. Ceci corrobore l’analyse précédente à savoir unenseignement centré essentiellement sur les niveaux CP et CE1(voir tableau).  CONSTATS :  D’une part les séances de natation en grande section de maternelle facilitent la construction du savoir-nager : la découverte du milieu aquatique associée aux « transformations prioritaires » nécessaires « au savoir-nager »permet aux enfants de prendre conscience qu’ils flottent naturellement (incontournable : réaliser l’étoile de mer): l’eau ne représente plus un danger, elle devient un espace nouveau et motivant propre à effectuer de nouvelles découvertes.  Cette première étape de « type exploratoire » devrait se prolonger et se structurer « vers le savoir nager ». Ceci n’est pas toujours le cas du fait de l’absence, jusqu’à présent,d’un objectif clairement précisé au niveau départemental et qui tient compte des nouvelles I.O. de 2002 et de la nouvelle circulaire du 13.07.2004 (BO n° 32 du 9.09.04. et BO n°39 du 28.10.04)  D’autre part, Il faut souvent noter une rupture entre l’enseignement à l’école primaire et l’enseignement dans le secondaire, les élèves cessant le plus souvent l’activité en CE1 . Pour palier ce problème, des mini-stages CM2 ont été mis en place dans certaines piscines du département.   
Avril 2005 « Repères pour l’élaboration du Projet Natation »  Conseillers pédagogiques EPS du Val de Marne                                                      
4
 ÉTAT DES LIEUX :  Il nous est apparu important de faire un « état des lieux » en mettant en place une évaluation départementale en fin de cursus natation :deux tests sont proposés :  Le test d’autonomie qui mesure le degré d’autonomie de l’enfant dans le milieu aquatique.Il est défini en référence à l’exemple de compétences visées en fin de cycle 2 (IO 2002)  (si l’élève réussit le test d’autonomie, il tentera le test « Savoir nager »)  Le test savoir nager » commun au «premier et second degré :  Le test « savoir nager » permettra de connaître le nombre de « nageurs » en fin de cursus primaire, mais n’est nullement l’objectif de l’école primaire. Ce test sera repris en fin de 6ème de mesurer la progression au cours de cette année d’enseignement afin(dossier envoyé dans tous les établissements secondaires à la rentrée 2004).   
Avril 2005 « Repères pour l’élaboration du Projet Natation »  Conseillers pédagogiques EPS du Val de Marne                                                      
5
 LES TESTS :  Le TEST « VERS LE SAVOIR-NAGER » : test d’autonomie. Il représente le « minimum vital » à acquérir en fin de cursus scolaire.   Il s’agit d’un enchaînement d’actions qui comprend :  ¾une entrée dans l’eau : sauter ou plonger et rejoindre le bord ¾une immersion : - aller chercher un objet à 1,8 / 2 m de profondeur en utilisant une perche ou l’échelle du bassin et en se laissant remonter sans l’aide de celle-ci OU - passer à travers 2 cerceaux éloignés de 1m si la profondeur du bassin est inférieure à 1,8 m (1ercerceau à 2m du bord)  ¾un déplacement sur 25 m : effectuer 12,5m ventral -passage dorsal- 12 ,5m dorsal   Le TEST « SAVOIR-NAGER » commun au premier et second degré   Il s’agit d’un enchaînement d’actions qui comprend :  ¾une entrée dans l’eau en plongeant ¾une immersion : - aller chercher un objet situé à 5m du bord et à 1,8 / 2 m de profondeur -plongeon canard- - le remonter à la surface et se maintenir 3 secondes en « position statique » - revenir au bord ¾un déplacement sur 50m : - 25m ventral avec respiration aquatique adaptée - 25m dorsal avec action des bras et des jambes   
Avril 2005 « Repères pour l’élaboration du Projet Natation »  Conseillers pédagogiques EPS du Val de Marne                                                      
6
Les premiers tests se déroulent durant l’année scolaire 2003/2004 .  L’analyse des résultats nous permet  de vérifier le niveau de compétence-quantitativement et qualitativement- atteint par les élèves en fin de leur cursus natation en tenant compte du nombre de séances effectives dont ils ont disposé durant leur scolarité,  de définir une démarche départementale NATATION » « visant le savoir « versaméliorer les résultats en référence au test à nager » et de ce fait au test « savoir nager » (cf. nouvelle circulaire),  de proposer après cahier des charges pédagogique concertation des différents partenaires un Repères pour l’élaboration du: « projet NATATION »qui, à partir des objectifs visés, définira les « étapes intermédiaires incontournables » à atteindre aux différents niveaux d’enseignement. Ce document laissera à l’équipe pédagogique (PE, MNS) laliberté de ses choix pédagogiques dans le respect des compétences visées par la circulaire du 13.07.2004.  Il conviendra, si nécessaire, d’adapter le projet pédagogique afin qu’il réponde au cahier des charges tout en tenant compte des données matérielles propres à chaque circonscription (bassins, encadrement, matériel à disposition) et en préservant la démarche pédagogique définie par l’équipe enseignante.  Premiers résultats :    min 11 10,20 0,33 max 132 78,11 60,21 moy. 48,03 8501 7255 53,97 26,71 Test 1 : al éNlèbv es nb %t8e s5étl,éè3sv4  :e s  seéfafNenbcc te.s  dNbé ltèovtes dtestés délèves %/t erTsét1ué ss s. %/ trToét1au ls s.dTeénsltèb v 2 e:s  %/t erTsét2ué sss .%/ troTét2au ls s.  Globalement : 2 élèves sur 3 réussissent le test « vers le Savoir nager » 1 élève sur 3 réussit le test « Savoir Nager »
Avril 2005 « Repères pour l’élaboration du Projet Natation »  Conseillers pédagogiques EPS du Val de Marne                                                      
7
 Analyse des résultats :  Niveau circonscription:faibles sont constatés notamment concernant la plus ou moins grande capacité à enchaîner les actions.Des points dans un certain  dunombre de cas, le résultat au test est négatiffait d’une action « non effectuée » (immersion, plongeon) il reste difficile d’analyser s’il s’agit d’un problème d’ordre pédagogique, d’un manque de séances ou d’un enseignement qui s’arrête trop tôt dans le temps.  Niveau départemental: pas toujours révélateur des résultats, en revanche, la continuité des apprentissages donne d’excellentsle nombre de séances n’est résultats surtout au test 1. résultats ne sont pas uniquement dûs à l’enseignement scolaire (différents partenaires participent àil faut toutefois noter que ces l’action « savoir nager » : MNS, Clubs, écoles de Sport…)  «Faire au mieux avec ce que l’on a » : Concrètement pour 2005/2006 , l’enseignement doit se faire de façon modulaire (voir IO 2002 et circulaire du 13.07.2004) et se recentrer en priorité autour des niveaux CE1 et CE2 . Ci-dessous une proposition de répartition en fonction du nombre de séances dont disposent les élèves à l’école primaire :   < 15 30 45 60 > 60 CM CE1/CE2 CE1/CE2/CM CP/CE1/CE2/CM Idem +GS ou ou ou CE2 GS/CP/CE1/CM Idem + CE2  CM : Dans le cas où il n’est pas possible de mettre en place un module d’apprentissage, Il serait important de réserver un minimum de 4 à 6 séances en suivi pour un mini-stage CM2 afin d’assurer une transition satisfaisante avec le secondaire.  Avril 2005 « Repères pour l’élaboration du Projet Natation » 8  Conseillers pédagogiques EPS du Val de Marne                                                      
2. Le document départemental natation (synthèse de la nouvelle circulaire pour l’école primaire)  Les activités aquatiques et la natation sont partie intégrante de l’enseignement de l’EPS à l’école, au collège et au lycée. Il convient de favoriser la continuité des apprentissages pour assurer à tous les élèves les compétences indispensables à la maîtrise de leur sécurité.   Rappel des objectifs, compétences attendues et des conditions de mise en œuvre  La natation est une des activités les plus pratiquées dans le premier et le second degré : cette importance est liée à son caractère utilitaire qui fait du« savoir nager » un élément essentiel de la sécurité des personnes.  Les objectifs et compétences attendus à l’école  ¾le choix de cette activité, comme des autres, relève de la responsabilité de l’équipe pédagogique de l’école.  ¾concerne les cycles 2 et 3 de l’école primaire, sans exclure, lorsquela natation trouve sa place dans un projet d’ensemble qui les conditions s’y prêtent, l’école maternelle et plus spécialement la grande section.  ¾les élèves devront être capables deles enseignements seront organisés en modules : en fin d’école primaire, parcourir environ 15m en eau profonde, sans brassière et sans appui. Toutefois, lorsque les conditions locales permettent d’aller au-delà, on visera pour les élèves ayant atteint ces compétences du cycle 3, le niveau d’autonomie caractérisant« le savoir-nager ».
 
A titre d’exemple, on peut citer l’enchaînement suivant : Un plongeon suivi d’un parcours de 50 m de nage, en grande profondeur, sans reprise d’appui, déplacements effectués alternativement en position dorsale et ventrale (10 mètres au moins devront être parcourus dans chaque position) suivi d’un maintien sur place de 10 secondes et de la recherche d’un objet immergé à 2m de profondeur environ.  Remarque :une évaluation départementale a été mise en place dans le Val de Marne depuis 2003. Elle consiste en deux testsréalisés en enchaînement d’actionset en grande profondeur. (voir chapitre « état des lieux » p 5). Ces tests définissent l’objectif que se fixe le département et doivent en conséquence faire partie intégrante du projet.
Avril 2005 « Repères pour l’élaboration du Projet Natation »  Conseillers pédagogiques EPS du Val de Marne                                                      
9
 La mise en œuvre de l’enseignement de la natation  24 à 30 séances en 2 ou 3 modules au C2 et C3 3 si les conditions le permettentmodule supplémentaire de 12 séances au cycle  représente un minimum semaineune séance par 30 à 35 minutes de pratique effective dans l’eaudurée de la séance :  L’encadrement et la qualification des personnels  Qualification de l’encadrement :  ¾ prenant en charge un groupe de travail. en: il participe effectivement à l’enseignement, notammentEnseignant  ¾Les professionnels : ils sont soumis à agrément - MNS - Titulaires du BEESAN - Educateurs et conseillers territoriaux  ¾ lorqu’ils participent aux  ,Les bénévolesactivités physiques et sportives en prenant la responsabilité d’un groupe d’élèves, interviennent également dans le cadre d’un agrément délivré par l’inspecteur d’académie suite à leur participation au stage d’information défini au niveau départemental.  ¾Cas particulier des ATSEM : ils peuvent être associés à l’organisation des séances de natation uniquement pour les activités d’accompagnement et après autorisation préalable du Maire.
 Taux d’encadrement  ¾ pour une classe. bénévolesen maternelle, l’enseignant et 2 adultes agréés, qualifiés ou ¾ pour une classe.en élémentaire, l’enseignant et 1 adulte agréé, qualifié ou bénévole  
Avril 2005 « Repères pour l’élaboration du Projet Natation »  Conseillers pédagogiques EPS du Val de Marne                                                      
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.