1. La fondation de la Nouvelle France

De
Publié par

  • cours - matière potentielle : son dernier
  • mémoire
  • exposé
A. Le retour des Anglais C'était surtout des pirates tels que Drake et Hawkins qui faisaient la chasse aux galions espagnols. Ils veulent trouver la vraie route du Nord-Ouest. I. Frobisher, Martin. Entre 1576-1578, il découvre la baie qui porte son nom II. Davis, John Entre 1584-87, il découvre le détroit qui porte son nom III. Gilbert, Sir Humphrey En 1583, il prend officiellement possession de Terre-Neuve IV.
  • côte ouest de la baie
  • monopole des activités économiques
  • établis en amérique du nord
  • établies en amérique du nord
  • baie
  • richelieu
  • colonies
  • colonie
  • compagnie
  • compagnies
  • anglaises
  • anglaise
  • anglais
  • commerce
  • commerces
Publié le : lundi 26 mars 2012
Lecture(s) : 36
Source : clr.dsfm.mb.ca
Nombre de pages : 5
Voir plus Voir moins
A. Leretour des Anglais C’était surtout des pirates tels queDrake et Hawkinsqui faisaient la chasse aux galions espagnols. Ils veulent trouver la vraie route du NordOuest. I.Entre 15761578, il découvre la baie qui porte sonFrobisher, Martin. nomII.Entre 158487, il découvre le détroit qui porte son nomDavis, JohnIII.En 1583, il prend officiellement possession deGilbert, Sir Humphrey TerreNeuveIV.Hudson, HenryEntre 16071611, il découvre la rivière, le détroit et labaie qui porte aujourd’hui son nom.V.En 1612, il explore la côte ouest de la baieButton, Thomas d’HudsonVI.Bylot et BaffinEntre 1612 et 1616, ils explorent l’ArctiqueAucun de ces explorateurs ne trouve le passage du NordOuest mais ils déroulent la carte. B. Latraite des fourrures Même s’il y a des troubles religieux, les pêcheurs font le commerce de la fourrure avec les Indiens.  Àpartir de 1580, le marché devient important  Ily a des fortunes à faire alors la France devra limiter le nombre d’aventuriers au travers du système de monopole. 1. La fondation de la Nouvelle France Les gouvernements : e  Au17siècle, c’était le roi, assisté de quelques fonctionnaires et ministres qui administrait le pays.  Lessouverains dirigeaient des opérations militaires et navales. Les nobles qui possédaient d’importantes fortunes recrutaient parfois leurs propres régiments qu’ils mettaient ensuite à la disposition du roi. Le commerce  Lecommerce était une entreprise strictement privée. Le roi et son conseil avaient quand même le droit d’interdire l’entrer de certains produits étrangers s’ils croyaient que ces échanges allaient à l’encontre des intérêts économiques du pays.
Les mêmes règlements s’appliquaient aux colonies: le roi pouvait revendiquer les terres colonisées, mais les colonies mêmes étaient administrées par des compagnies privées. roi accordait le permis à une compagnie en échange pour un Le pourcentage des revenus. Parfois le roi ou ses ministres offraient même de leur propre argent lors de l’établissement des compagnies afin d’y recevoir une autre portion des gains. er A. Les 1s établissements: Samuel de Champlain :  ancien soldat a fait son premier voyage en 1603 comme observateur et historiographe pour une compagnie privée formée par le gouverneur du port de Dieppe.  1604,il revient, cette fois sous le service de Pierre de Guast, sieur de Monts qui avait reçu un monopole de commerce avec charge de coloniser la région « La Cadie » IleSteCroix : premier hiver désastreux, le camp était exposé (16041605) au pire vents du nord. La moitié de colons périrent.  (16051607) Port Royal (aujourd’hui Annapolis Basin): L’autre côté de la baie était beaucoup mieux abrité. Deux hivers quand même très difficiles.  1607,De Monts perd son monopole, mais réussi à convaincre le roi de lui en offrir un autre : 3 navires1 vers l’Acadie et 2 vers le St Laurent. Champlain commandait l’un de ces deux navires.1608, Champlain s’installe avec 28 colons où se trouve aujourd’hui la basseville de Québec Problèmes :  En1609, Champlain, quelques Algiques et des Hurons ont décidé de s’aventurer vers l’ouest. Les Indiens ont incité le groupe à monter la rivière Richelieu jusqu’à un immense lac (lac Champlain). Confrontation: un groupe de colons et d’Hurons ont tombé sur un parti d’Iroquois. Dans le conflit qui a suivi, les Français ont abattu les chefs Iroquois à coup de feu. Conséquences : e a déclenché un conflit qui allait durer pendant presque tout le 17 Ceci siècle. 1610, Champlain s’est allié de nouveau avec les Algiques contre les Iroquois et encore une fois, la puissance des arquebuses a terminé le conflit.
Champlain gagna ainsi l’amitié des tribus du nord,ce qui a beaucoup aidé sa compagnie de commerce. Malheureusement il gagna aussi l’hostilité des Iroquois qui voulaient éliminer « les envahisseurs ». Le développement de la colonie du SaintLaurent  Premiersigne de progrès après des années difficiles : en 1615 arrivée des premiers missionnaires (des Récollets). En 1617, l’arrivée de la première famille de colons: Louis et Marie Hébert et leurs trois enfants.  En1618, Champlain joue le rôle de promoteur de la colonie : il envoie au roi un mémoire dans lequel il vante le potentiel économique de la colonie ainsi que l’expansion territoriale de la colonie qui à la fin des année 1610, s’étendait jusqu’au Grands Lacs.Économie de la colonie Malgré l’insistance de Champlain pour diversifier l’économie de laNouvelleFrance, la traite des fourrures demeure la raison d’être de la colonie Pourquoi ? : 1) l’économie s’appuie sur la main d’œuvre et les réseaux de traite amérindiens. Elle exige la présence de quelques Français pour prendre possession des fourrures et les envoyer en France 2) Les compagnies ne voient pas de raison de peupler les colonies. En conséquence, la population de la NF dépasse à peine une centaine de colons au cours de ses 20 premières années. Deux événements qui ont influencé l’avenirde la NF : 1)Les Jésuites avaient de plus en plus d’influence en France, ils étaient considérés le plus puissant soutien de l’Église catholique. Plusieurs Jésuites s’étaient rendus aux 4 coins du globe (Éthiopie, Russie, AS, etc.) Ils ont demandé et ont reçu la permission de se rendre en NF. En 1625, 3 pères.Les robes noires  (Enemond Massé, Charles Lalemant et Jean Brébeuf) arrivent à Québec.Découragement :aucun intérêt des amérindiens de se convertir. Ils ont par la suite fondé une école pour garçons très respectée qui offrait un niveau d’éducation très élevé. (le collège des Jésuites) 2)L’accession au pouvoir du cardinal Richelieu. Entre 1624 et 1642, c’était lui le vrai pouvoir en NF. i)Nouveau ministre du roi, il remplace le régime de l‘ancienne compagnie par la compagnie des CentAssociés (Compagnie
de la NF).Mandat :La nouvelle compagnie s’engageait à transporter 4000 colons en NF en 15 ans. ii)Promotion :elle promettait de payer les coûts d’établissement pour les 3 premières années. iii) Enretour, Richelieu garantit un monopole des activités économiques françaises à la compagnie. er  1 expédition: 4 navires de guerre, 20 bateaux de provisions, 400 colons ils sont attaqués par les Anglais et les Écossais.  Pourquoi? : Compétitiond’autres colonies européennes établies en Amérique du Nord. er  Virginie: i)1colonie anglaise en Amérique du nord, organisée à peu près comme la NouvelleFrance. ii) Beaucoup plus prospère : climat plus favorable, un meilleur sol et un marché favorable en Angleterre pour les récoltes de tabacs. iii) En 1625, population de 2000 colons. de la Virginie : a) élevage du bétail; b) culture du blé; c) Habitants industrie de la pêche : Plymouth, Salem, Virginie et Massachusetts étaient YankeeAméricains des colonies censées être gouvernées par l’Angleterre, mais en réalité, elles étaient plutôt indépendantes. De plus, les Anglais avaient aussi TN, qui à elle seule avait une population plus élevée que la NouvelleFrance. Les Hollandais :  Plusieurs hollandais travaillant pour une société de commerce néerlandaise ont établi sur les rives de la rivière Hudson, un comptoir nommé Fort Orange. En 1626, un Wallon de langue française, Pierre Minuit a acheté l’île de Manhattan des Iroquois et fonda la NouvelleAmsterdam. (en 1617, les  Iroquois avaient signé un traité de commerce avec les néerlandais) colonie anglaise qui était le plus mêlée au sort de la NouvelleFrance La était la NouvelleÉcosse. En 1613, Samuel Argall, commandant d’un navire Anglais de la Virginie, a mis feu aux bâtiments de la petite colonie française en Acadie. Suite à cette victoire, Jacques I (roi d’Angleterre) établit un poste anglais dans la région, qu’il nomma Nova Scotia.1628, le premier convoi de la Compagnie des CentsAssociés se fait En attaqué par l’Amiral Kirk, de la part de la Compagnie des Marchands Aventurier de Londres.Leur mission : la prise de la NouvelleFrance.Québec :En 1629, Champlain et ses quelques colons ont perdu Québec, qui pour la première fois tombe entre les mains des Anglais. Cette « occupation » est de très courte durée puisqu’une trêve entre la France et l’Angleterre avait été signée même avant la conquête.
er  Le roi de France était endetté envers Charles 1d’Angleterre pour le mariage de sa sœur au monarque britannique. En échange pour le paiement, il propose de redonner la colonie du Québec à la France.  1632 Traité de SaintGermain en Laye finalise l’arrangement: la Compagnie des Marchands Aventurier de Londres perdit tout son enjeu. Les prochaines années ont été très difficiles pour la colonie : en Europe, la guerre de 30 ans force la France à presque ignorer la colonie. Le seul avancement a été l’établissement d’un petit poste à Montréal.Les derniers jours de Champlain : Réinstauré comme gouverneur à l’âge de 66 ans, Champlain reprit le contrôle de la NouvelleFrance. Au cours de son dernier mandat, il a construit en 1634 un fort à TroisRivières qui allait servir comme avant poste contre les incursions des Iroquois et comme symbole de sécurité pour les indiens avec qui les Français désiraient traiter.  Frappéde paralysie, Champlain meurt le jour de Noël 1635 à Québec.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.