8254_SQ du 3-1-12_Mise en page 1.qxd

De
Publié par

  • redaction
  • leçon - matière potentielle : démocratie
  • cours - matière potentielle : route
  • cours - matière potentielle : des manifes - tations
  • redaction - matière potentielle : et des centres régionaux
150 FCFA MARDI 3 janvier 2012 lSciences et technologie Nuit blanche : comment gérer la dette de sommeil NUMERO 8254 SONITEL, Leader de l'Internet haut débit au Niger Le Chef de l'Etat reçoit une délégation du comité ad hoc chargé de la mise en œuvre des décisions relatives aux logements administratifs L e Président de la République, Chef de l'Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, a reçu en audience, hier matin, une délégation du comité ad hoc chargé de la mise en œuvre de la décision du Conseil des ministres relative aux logements administratifs.
  • quant au président du cesoc
  • collectif des organisations de défense des droits de l'homme et de promotion de la démocratie
  • délégation du comité ad
  • mena
  • président de république
  • président de la république
  • equipe nationale
  • équipe nationale
  • population
  • populations
  • visite
  • visites
  • bureaux
  • bureau
  • pays
Publié le : lundi 26 mars 2012
Lecture(s) : 223
Source : nigerdiaspora.info
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins
A la Présidence de la République l
Le Chef de l’Etat reçoit une délégation
du comité ad hoc chargé de la mise en œuvre
des décisions relatives aux logements administratifs
MARDI 3 janvier2012 150FCFA
Nuit blanche : comment gérer la dette de sommeilP. 11
e Président de la République, Chef de l’Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, a reçu en audience, hier matin, une délégation du comité miLnistres relative aux logements administratifs. Au terme de cette audience, ad hoc chargé de la mise en œuvre de la décision du Conseil des le porte-parole du comité, le Directeur général du patrimoine de l’Etat, M. Hamidou Harouna, a rappelé qu’à l’occasion du Conseil des ministres du mercredi 9 novembre 2011, le ministre des Finances a fait une communica-tion sur la gestion des bâtiments administratifs. « Suite à cette communica-tion, d’importantes décisions ont été prises par le Conseil des ministres en vue d’une gestion plus orthodoxe des logements administratifs qui est une Le Chef de l’Etat lors de sa rencontre avec les membres du comité ad hoc partie du patrimoine de l’Etat », a-t-il souligné. Il a poursuivi en précisant charge précis : il s’agit d’apporter une solution à l’occupation anarchique, qu’au niveau du Ministère des Finances, il est apparu bon, dans le cadre anormale et irrégulière de certaines catégories de bâtiments administratifs. de la mise en œuvre de ces décisions, de créer un comité ad hoc qui a eu «Vous avez par exemple des cas de personnes qui n’ont pas la qualité aujourd’hui l’honneur d’être reçu par le Président de la République.«C’est requise mais qui occupent des maisons ; vous avez des anciens ministres un comité multidisciplinaire qui regroupe en son sein toutes les qui ne sont plus ministres et qui occupent des maisons. Il y a aussi des structures concernées par la question », a-t-il assuré. personnes qui ne sont pas agents de l’Etat dont on n’arrive même pas à M. Hamidou Harouna s’est en outre réjoui du fait que le Président de la suivre les loyers. C’est une série de problèmes pour lesquels il faut mettre République ait accordé son soutien ferme au comité dans l’accomplisse-de l’ordre », a conclu le directeur général du patrimoine de l’Etat. ment. Comme l’a précisé M. Hamidou Harouna, le comité a un cahier de lZeïnabou Gaoh
lPrésentation du trophée de Meilleur entraîneur africain obtenu par le sélectionneur du Mena
Le ministre en charge des Sports décerne un
témoignage officiel de satisfaction à Harouna Doula P. 3
lPoursuite de la campagne de mobilisation des leaders d’opinion en faveur du Mena Plusieurs personnalités religieuses, coutumières et politiques soutiennent le onze national P. 12
lPoint de presse de l’ambassadeur de la République Populaire de Chine relatif à la visite du ministre chinois des Affaires Etrangères au Niger Pour le renforcement de la coopération sino-nigérienne P. 3
lde presse du Bureau Exécutif de l’Association des Déclaration Etudiants en situation de Handicap de l’Université de Niamey L’AEHUN demande un regard bienveillant P. 5 sur la situation de ses membres
2
lLe paludisme au Niger
SOCIETE
Le paludisme est une maladie devenue aujourd’hui endémique au Niger. Il n’y a pas une seule région ou localité du pays qui soit épargnée par le mal. L’endémicité est telle que, même lorsqu’ il fait frais, on remarque combien la horde des moustiques qui attaque chaque soir, est importante et virulente. La situation semble être pire qu’en saison hivernale.
haque année, selon les statis-tiques du Ministère de la Santé C Publique, le paludisme fait des milliers de victimes, enfants comme adultes ; mais assurément beaucoup plus chez les tout petits, surtout en sai-son de pluies et après la saison. Un pro-gramme national de lutte contre le paludisme existe et des stratégies con-séquentes de lutte contre ce fléau sont régulièrement mises en œuvre tant en ce qui concerne la prévention que la prise en charge des cas de malades, selon les standards arrêtés. Mais n’empêche, les moustiques de cette terrible maladie semblent avoir la vie dure, à se deman-der parfois s’ils ne résistent pas aux traitements et qu’ils ont l’art de se méta-morphoser pour biaiser les diagnos-tiques. Pourtant, que ce soit dans les villes ou dans les villages, des cam-pagnes d’information, de sensibilisation et d’éducation, sont régulièrement con-duites : agents de santé, d’hygiène et d’assainissement, relais communau-taires, autorités administratives et coutu-mières, les masses médias, ONG et Associations de développement etc., sont mis à contribution pour essayer de juguler l’ampleur du mal ; l’éradication étant l’objectif tant souhaité.
Le paludisme est une maladie parasitaire due selon les spécialistes «au développement et à la multiplication, chez l’homme, d’une des quatre espèces de parasites ou hématozoaires, proto-zoaires du genre plasmodium. Ces parasites sont transmis à l’homme par la piqûre d’un moustique du genre anophèle. » Chez l’être humain, on ren-contre quatre espèces de plasmodium : le plasmodium falciparum, le plasmodium vivax, le plasmodium ovale et le plas-modium malaria. Selon les spécialistes de la maladie, « le plasmodium falci-parum est l’agent d’une fièvre tierce ma-ligne responsable de la majorité des cas de paludisme mortel. On le trouve dans toutes les régions tropicales et équatori-ales. Le plasmodium vivax est lui respon-sable d’une fièvre bénigne qui sévit du 37° degré de latitude nord au 25° degré de latitude sud. Le plasmodium ovale est agent d’une fièvre tierce bénigne sévis-sant principalement en Afrique tropicale et en Amérique du Sud. Quant au plas-modium malariae, c’est un agent de la fièvre quarte observée surtout en Afrique et en Asie. » Selon l’Organisation mondi-ale de la santé (OMS), le paludisme à plasmodium falciparum, qui se carac-térise par la fièvre tierce maligne, est
partout présent. En Afrique du Nord on rencontre les espèces plasmodium vivax, plasmodium malariae et plasmodium fal-ciparum. En Europe le paludisme a été théoriquement éradiqué ; mais, le palud-isme d’importation est une réalité et ceci du fait de l’importance des déplacements vers les pays tropicaux et d’une trop fréquente négligence, semble-t-il, dans la prévention médicamenteuse. Par contre relèvent les experts, sur le continent asi-atique et le continent africain, le palud-isme sévit intensément. Mais,les spécialistes disent que l’Amérique du Nord est indemne, que c’est celle du Sud qui est encore toujours en but au paludisme. L’Océanie aussi est con-cernée. Quels sont les symptômes du paludisme? On distingue trois (3) phases chez une personne qui développe un palu : « une phase d’incubation allant de 7 jours à plusieurs mois selon l’espèce. Une phase dite de primo-invasion présentant des manifestations souvent peu marquées, ou absentes, quelquefois trompeuses faisant penser à une grippe. Dans ce cas, la fièvre est continue et s’accompagne de courbatures, de douleurs musculaires, de maux de tête, de vomissements, de constipation ou de
diarrhée, parfois d’une éruption sur les lèvres. » La troisième phase est dite phase d’accès palustre : « les accès cor-respondent à la libération des parasites dans le sang, et se répètent tous les 2 ou 3 jours. Ils se manifestent par une fièvre accompagnée de frissons et de sueurs, quelquefois de vomissements et de douleurs abdominales violentes. Entre les accès, le malade se sent fatigué mais soulagé. Quand plusieurs cycles évolutifs du parasite se superposent, les accès s’intriquent, la période de rémission n’existe pas, la fièvre est continue. » Les praticiens précisent que, correctement traité, l’accès palustre guérit sans prob-lème. Seules les infestations à plasmod-ium falciparum peuvent être mortelles. Comment diagnostique-t-on le paludisme? Lediagnostic repose sur la mise enévidence du parasite du palu dans le sang. Certains experts disent que c’est un examen délicat car l’identification d’une ou des espèces en cause n’est pas toujours facile. Le diagnostic peut égale-ment chercher la présence d’une anémie et qu’il faut traiter si elle est importante. Pour ce qui est du traitement du palu, il existe divers schémas que les Etats adoptent suivant leurs réalités propres et ou sur recommandations de l’Organisa-
tion Mondiale de la Santé. Selon les experts les antipaludéens (les médica-ments contre le paludisme) sont nom-breux et leur mode d’administration varie selon la forme du paludisme en cause. Pour l’essentiel, le traitement utilise le plus souvent la quinine. C’estle seul an-tipaludique naturel et le médicament de choix de l’accès grave du palu, comme le soulignent certains spécialistes. Il y aussi les antipaludiques de synthèse. Ils ont dit-on une action rapide et sont générale-ment bien tolérés. Leur coût est peu élevé. Certaines recherches disent que l’accès non compliqué doit être traité par une cure d’attaque de 5 jours en moyenne, puis par une cure d’entretien à doses faibles. L’accès pernicieux lui, im-pose une prise en charge, un traitement d’urgence et surtout, si possible, en milieu hospitalier. Dans le cadre de la prévention du paludisme, au niveau individuel, il est particulièrement recommandé l’utilisation de la moustiquaire imprégnée à l’insecti-cide. Au niveau communautaire et déci-sionnel, il y a des mesures à observer comme l’hygiène et l’assainissement du milieu, deux actes qui peuvent perturber voire empêcher le cycle de développe-ment des gîtes larvaires, des moustiques vecteurs du paludisme. C’est dire com-bien l’hygiène et la propreté peuvent préserver l’individu, la communauté toute entière, d’une multitude de maladies.
lRassemblés par Issaka Saïdou
lAssemblée générale élective du Collectif des Organisations de Défense des Droits de l’Homme et de promotion de la Démocratie (CODDHD) M. Kany Abdoulaye succède à M. Moustapha Kadi
Le Collectif des Organisations de Défense des Droits de l’Homme et de la promotion de la Démocratie, a tenu son Assemblée générale élective, ven-dredi dernier au siège du SNAD, sous le thème de « la protection des défenseurs des droits de l’Homme ». A cette occasion, des témoignages de satisfaction ont été remis à la présidente du Conseil Constitutionnel, Mme Salifou Fatimata Bazeye ; à M. Mahamadou Danda, Ancien Premier ministre du Niger ; au Pr Djibo Hamani, Historien, Chercheur à l'Université Abdou Moumouni de Niamey, et Conseiller Spécial à la Présidence de la République ; à Mme Monique Alexis, Coordonnatrice Régionale de l’Institut Danois des Droits de l’Homme, basée à Bamako ; et au Pr Kalid Ikhiri, Enseignant Chercheur à l’Université Abdou Moumouni de Niamey, président de l'ANDDH et Président du Comité des sages du CODDHD. Cette Assemblée générale a été marquée par l’élection au poste de Coordonnateur du Bureau National, de M. Kany Abdoulaye.
es élections ont aussi consacré au poste de vice coordonnateur, posCte de Secrétaire général, M.Hamada M. Hamani Assoumane, et au Oumarou. Lenouveau BureauNational du CODDHD compteainsi 11 membres, contre 7 dans le Bureau sortant. L’Assemblée générale a enregistré 14 nouvelles adhésions au CODDHD, ce qui amène le nombred’organisations mem-bres de 28 à 42. En ouvrant les travaux de cette Assemblée générale élective, le Directeur de cabinet du ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Porte Parole du gouvernement, M. Chaibou Mamane, a souligné qu’après dix ans d'activité, le CODDHD forme l'un des plus grands et des plus actifs réseaux de défense des droits de l'Homme et de la démocratie dans notre pays. Il a ajouté que c'est une satisfaction pour tous ceux qui sont at-tachés au respect des droits de l’homme. « Vous avez réalisé des activités variées que vous avez su mettre en place pour répondre aux besoins de nos popula-tions. Je constate avec satisfaction que vos objectifs rejoignent les préoccupa-tions essentielles du gouvernement. Aussi, avez-vous souligné que la défense des droits de l’homme et la promotion de la démocratie ne peuvent s'exercer que dans le respect de la norme juridique. Je suis convaincu que
nos perspectives d'actions peuvent tout à fait converger. A ce titre, il nous appar-tient de renforcer le dialogue que nous entretenons avec tous les acteurs de la société civile. Le CODDHD sera d'ailleurs régulièrement consulté sur cer-taines questions liées aux droits de l'homme et de la démocratie » a indiqué M. Chaibou Mamane. Auparavant, le président de l’Observatoire National des Droits de l’Homme et des Liberté Fonda-mentales, M. Samaila Abdou Dan Gallou, a indiqué que les institutions nationales des doits de l’Homme et les ONG de défense des droits de l’Homme ont une même mission à savoir la défense et la promotion des droits de l’homme. Il a ajouté qu’elles ont donc l’obligation d’en-tretenir de bonnes relations. Quant au Coordonnateur du Bureau National du CODDHD, M. Moustapha Kadi, il a souligné que cette rencontre permettra aux déléguéset observateurs venus de toutes les contrées du Niger où le COD-DHD est représenté d’analyser le passé ; d’envisager l’avenir afin qu’il soit possi-ble de maintenir et de développer les conditions de réussite ; de se concerter sur les événements d’actualité ; et de se doter d’un nouveau Bureau National de Coordination. Il avivement saluéles organisations adhérentes qui, avec dévouement et affection, lui ont assurés
Une vue de la table de séance
leur soutien indéfectible tout au long de ce mandat. «A ce jour, nous avons réalisé plusieurs ateliers et séminaires, des missions à l’intérieur du pays comme à l’extérieur, des missions d’investiga-tions et d’observations des élections, le suivi de plaintes, des visites des prisons, des médiations et des conciliations, etc… et ceci, malgré la faiblesse de nos
moyens financiers» a indiqué M. Moustapha Kadi. Il a ajouté que dansle cadre du plaidoyer et du lobbying tous azimuts auprès des autoritésde la Tran-sition, l’arrêté de reconnaissance du CODDHD a été obtenu dix ans après sa création. « Par son mécanisme de dia-logue permanent, d’importantes Institu-tions nationales et internationales
cherchent à nous compter parmi leurs fidèles partenaires. Depuis, le CODDHD s’est doté d’un nouveau siège équipé et animé par un personnel dynamique. Nous venons d’élaborer un nouveau plan stratégique pour une durée de cinq ans qui sera soumis à cette Assemblée Générale pour examen et adoption. Nous venons également d’obtenir de l’IDDH la poursuite de son soutien pour plusieurs années avec cette fois-ci, le financement des rapports annuels sur les droits de l’Homme au Niger. Par ailleurs, nous achevons la mise en place d’un Comité de rédaction qui, d’ores et déjà, s’attelle à l’organisation et à l’élaboration du pre-mier rapport annuel » a conclu M. Moustapha Kadi. Le Secrétaire général de la région de Niamey, le Bâtonnier de l’ordre des Avocats du Niger, MaîtreAli Sirfi Maiga, et le représentant de l’Institut National des Droits de l’Homme, M. Mairiga Ibrahim ont tous salué la tenue de ces assises du CODDHD.
lOumarou Moussa
lDon de sang au Centre national de transfusion sanguine par l’Amicale des anciens étudiants de Zaria (AAEZ) Une action loul’enseamble debs anclienseétudiants de Le comité provisoire de l’Amicale des anciens étudiants de l’Univer-l’Université Ahmadou Bello de Zaria, sité Ahmadou Bello, a débuté, samedi dernier, ses premières activités en vue de créer un cadre d’échange avec un don de sang au CNTS de Niamey. entre eux. Ce cadre permanent d’échange des anciens étudiants de ustifiant le choix d’entamer la pre-qui ne sont pas informés de l’existence Zaria (AAEZ) doit permettre également mière activité de l’AAEZ par unde cette amicale. « En 2012, l’amicale deJl’association, Mme Ami d’aider les anciens étudiants de Zaria don de sang, la vice-présidenteprévoit des activités sur l’ensemble du à trouver de l’emploi,d’informer les na, a dit quepays notamment à travers des actions jeunes scolaires des conditions le sang est un élément essentiel dude salubrité, de don de médicaments d’études à Zaria et d’établir des bases fonctionnement de l’organisme humainet de visitesur le terrain pour sensi-de données des anciens étudiants et que son manque peut provoquerbiliser les élèves et les outiller par rap-selon leurs domaines d’activités. des pertes en vie humaine dans nosport au choix de leur carrière, de leur hôpitaux. Donc, a indiqué Mme Amina,travail futur », a-t-elle conclu. Laouali Souleymane le but de cette action est de mobiliserLe comité provisoire de l’AAEZ mis en les membres qui sont sur le terrain etplace a pour objectif de mobiliser
Mardi 3 janvier 2012
Le ministre en charge des Sports décerne un témoignage officiel de satisfaction à Harouna Doula
Le PAN avec le président de la Haute Autorité à la Lutte contre la Corruption et Infractions Assimilées (à gauche)
lOumarou Moussa
3
Le Président de l’Assemblée nationale, SEM. Hama Amadou, a reçu en
Le sélectionneur national, M. Harouna Doula, a présenté, hier après midi au ministre de la Jeunesse des Sports et de la Culture, son tro-phée de « Meilleur entraîneur africain 2011 », que la Confédération Africaine de Football lui a décerné à la fin du mois de décembre der-nier à Accra. A cette occasion, M. Kounou Hassane a remis à l’entraî-neur du Mena National, un témoignage officiel de satisfaction.
audience, hier, le président de la Haute Autorité à la Lutte contre la
Mardi 3 janvier 2012
lPoint de presse de l’ambassadeur de la République Populaire de Chine relatif à la visite du ministre chinois des Affaires Etrangères au Niger Pour le renforcement de la coopération sino-nigérienne Niamey, la signature et l’exécution L’ambassadeur de la République Populaire de Chine au Niger, SEM. des projets sociaux notamment la Xia Huang, a animé, hier matin à Niamey, une conférence de presse réalisation de 70 forages, la con-à l’Ambassade. Cette conférence de presse se tient en prélude à la struction de deux (2) écoles pri-visite de travail qu’effectuera le ministre chinois des Affaires maires. A cela, il faut ajouter la étrangères, M. Yang Jiechi, demain 4 janvier, dans notre pays. coopération médicale. D’après les L’ambassadeur Xia Huang a saisi cette occasion pourfaire le tourstatistiques avancées par l’ambas-de la coopération entre la Chine et l’Afrique en général et particuliè-sadeur Xia Huang, les équipes médi-cales chinoises qui travaillent à rement entre la Chine et le Niger. Niamey, Maradi et Zinder ont effec-tué quelque 65.194 consultations, l’amorce de son intervention,coopération économiqueet tech-6092 urgences, 7279 opérationset ADans le domaine du développement le diplomate chinois a d’abordnique et une aide alimentaire. L’am-traité 19.237 patients hospitalisés. présenté ses vœux de nouvelbassadeur de Chine au Niger est par an à la presse nigérienne ainsi qu’àailleurs revenu sur quelques élé-des ressources humaines, quelque l’ensemble du peuple nigérien.ments importants de la coopération 225 Nigériens issus de tous les Comme l’a souligné SEM. Xiasino-nigérienne ayant marqué l’an-secteurs se sont rendus en Chine Huang, cette année, notre pays faitnée écoulée. Il s’agit notamment des pour participer à des séminaires, col-partie des trois (3) pays africainscontacts de haut niveau avec les loques et symposiums d’études et de avec la Côte d’Ivoire et la Namibie, àvisites au Niger de M. Huang Hai, formation. Les voyages interna-être retenu pour accueillir la tradition-envoyé spécial du gouvernement tionaux et le séjour ont été entière-SEM. Xia Huang nelle visite du ministre chinois deschinois et M. Zhai Jun, émissaire du ment pris en charge par l’Etat Affaires étrangères. En effet, a in-gouvernement chinois respective-Evoquant la coopération sino-chinois à accompagner le Niger et chinois. diqué l’ambassadeur chinois, depuisment le 18 mars et le 5 mai 2011.africaine, l’ambassadeur Xia Huangl’Afrique en général dans leurs En outre, dans le domaine de la plusieurs années les ministresCes deux responsables chinois onta évoqué laremise très prochaineefforts de développement. ‘’Nous coopération dite gagnant-gagnant, chinois des Affaires étrangères suc-eu des échanges avec les plusdu bâtiment abritant les institutionssommes sereins. Aujourd’hui, la l’on note avec l’ambassadeur de cessifs ont toujours commencé lehautes autorités nigériennes. Puis lede l’Union Africaine et la tenue de laChine est sans complexe dans ses Chine, la mise en exploitation enème ème nouvel an par une tournée en02 novembre, s’est tenue la 5réu- 5Conférence ministérielle durelations avec l’Afrique’’ a déclaré début d’année 2011 de la Société Afrique, surtout dans les paysnion de la Commission mixte deForum sur la Coopération Chine-l’ambassadeur Xia Huang. Le des mines d’Azélik (SOMINA) et la subsahariens. ‘’Il s’agitlà d’uncoopération sino-nigérienne àAfrique. La construction de ce bâti-diplomate chinois a exprimé son mise en service du complexe témoignage probant de l’attache-Guangzhou, chef lieu de la provincement de l’UA par l’Etat chinois diraoptimisme quant aux possibilités de pétrolier le 28 novembre. Avec le ment constant de la Chine à sesdu Guangdong (Canton).l’ambassadeur de Chine ‘’est unedéveloppement de notre continent. premier projet, ‘’les Nigériens trou-relations d’amitié et de coopérationAu nombre des faitsqui ont carac-contribution de la Chine nouvelle à‘’Il y a 50 ans, l’Asie n’était pas plus vent devant eux, une nouvelle option avec les pays africains’’, a ajouté letérisé la coopération sino-nigériennel’intégration africaine et aux effortsriche que l’Afrique. Des voies exis-dans la mise en valeur de l’uranium’’ diplomate chinois.en 2011, on peut citer selon l’ambas-des Africains visant à renforcer leurtent, des opportunités réelles de dira l’ambassadeur Xia Huang alors L’ambassadeur Xia Huang a an-sadeur Xia Huang, l’inauguration duunité et accroître leur capacitédéveloppement existent. Il suffit de qu’avec le second, ‘’un rêve des ème noncé qu’au cours de cette visite du2 pontsur le fleuve Niger le 18autonome de développement’’.joindre nos efforts, car la Chine tout Nigériens vieux de plusieurs ministre Yang Jiechi, nos deux paysmars, la signature d’un accord deL’ambassadeur de la Républiquecomme l’Afrique est un pays en décennies est enfin devenu une signeront deux (2) accords quiprincipe pour la construction par lapopulaire de Chine au Niger a réitérédéveloppement’’ a-t-il conclu. réalité’’ a-t-il ajouté. portent respectivement sur laChine d’un hôpital de référence àla disponibilité du gouvernement lSiradji Sanda
lA l’Assemblée nationale
nationale de se qualifier pour une pre-mière fois à une phase finale de la Coupe d'Afrique des Nations, la compétition la plus prestigieuse du continent africain. Comme vous pouvez le constater, la CAF a vu juste en récompensant la constance dans la réussite », a souligné M. Kounou Hassane. Le ministre en charge des Sports a ajouté que si Harouna Doula est là au-jourd'hui, c'est parce que la FENIFOOT et ses dirigeants ont reconnu en lui des vertus exemplaires qui peuvent montrer au Niger tout entier, qu'avec le goût de l'effort et du travail, on peut surmonter bien de situations difficiles et gagner le droit de poursuivre plus loin sa quête de
ème gouvernement de la 7République, a cru en vous et à votre équipe et continue à se mobiliser autour de Son Excellence Monsieur Brigi Rafini pour des victoires encore plus éclatantes. Pour terminer, je vous demande, à vous et à toute la jeunesse nigérienne d'être passionné car, comme le disait le grand philosophe
ans une allocution qu’il a pronon-cée à cette occasion, le ministre D de la Jeunesse, des Sports et de la Culture, a rappelé qu’en 2010, l’en-traîneur Harouna Doula avait déjà à son actif letitre de champion du Tournoi de l'intégration de l'UEMOA ; l'élimination des Super Eagles du Nigeria aux élimi-natoires du Championnat d'Afrique des Nations destinés aux joueurs locaux (CHAN), Soudan 2011 ; et la qualification du Mena au quart des finales du Cham-pionnat d'Afrique des Nations. « Les trois victoires éclatantes sur les installations du Stade Général Seyni Kountché contre la Sierra Leone, l'Afrique du Sud et l'Egypte, qui ont permis à notre équipe
lPrésentation du trophée de Meilleur entraîneur africain obtenu par le sélectionneur du Mena
à la Lutte contre la Corruption et Infractions Assimilées
vice-président de ladite institution, M. Mahamane Hamissou.
Hegel, rien de grand en ce monde ne s'accomplit sans la passion », a conclu le ministre. Très ému, le coach Harouna Doula, a été peu loquace. Il a tout simplement adressé ses vifs remerciements aux au-torités nigériennes pour l’honneur fait à sa modeste personne. Le Secrétaire général adjoint de la FENIFOOT, M. Issa Yanforé, a quant à lui, salué le mérite de Harouna Doula. Il a souligné que cette distinction est le fruit d’un travail bien fait. Agé de 46 ans, Harouna Doula est titu-laire du certificat d'aptitude au professo-rat d'éducation physique et sportive de l'Institut National de la Jeunesse, des Sports et de la Culture (INJS/C). Dans sa formation d’entraîneur, Harouna Doula a obtenu la licence A professionnelle de l'Université de Leipzig en Allemagne ; la Licence C de la Confédération Africaine de Football ; et lesdiplômes d'instructeur de la CAF, de l'UEFA et de la FIFA.
l'excellence. « Monsieur Harouna Doula, vous êtes l'illustration parfaite de la renaissance du Niger que prône Son Excellence Monsieur Issoufou Mahamadou, Président de la République, Chef de l'Etat, qui comme er vous le savez est le 1supporter du Mena. Tout comme le Chef de l'Etat, le
Lors de la présentation du trophée
SEM. Hama Amadou reçoit le président de la Haute Autorité
NATION
Corruption et Infractions Assimilées (HALCIA), M. Issoufou Boureima, et le
NATION 5 ème lCélébration du 21anniversaire de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS Amana) à Agadez
Le parti encourage le gouvernement à poursuivre les efforts pour l’insertion socio-économique des jeunes
L’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) Amana a soufflé sa 21ème bougie, la semaine dernière. Au cours des manifes-tations organisées, samedi dernier à Agadez, une déclaration a été rendue publique par le Comité exécutif fédéral (CEF) du parti qui a participé pendant plus de deux décennies à la vie politique nigé-rienne.
ans sa déclaration, le CEF de l’UDPS Amana, par la voix de D son président Elhadji Issouf Baco, a indiqué que la célébration de l’anniversaire du parti a été toujours une occasion pour les militants de se retrouver pour jeter un regard sur la vie de leur parti, mais aussi sur la situation
nationale et internationale. Le CEF de l’UDPS Amana a qualifié l’année 2011 d’année qui a été essentiellement mar-quée par l’organisation d’élections générales au Niger et la mise en place d’institutions légales crédibles ayant permis la restauration de la démocra-tie. Le Niger, s’est félicité le CEF de
l’UDPS Amana, a donné au monde en-tier une leçon de démocratie et prouvé qu’il en reste un laboratoire dont peu-vent s’inspirer de nombreux pays d’Afrique et d’ailleurs. Pour l’UDPS Amana, après les turbulences, les Nigériens doivent, dans la communion des cœurs et des esprits, s’attaquer aux maux qui minent dangereusement le destin commun du pays. C’est pourquoi, le CEF de l’UPDS Amana estime que le peuple doit mener le combat sur les principales préoccupa-tions dont la question de l’insécurité due aux mouvements extrémistes et terroristes aggravés par la crise en
Libye. A ce sujet, le CEF de l’UDPS Amana a indiqué que la population de la région d’Agadez connaît plus que quiconque le prix à payer pour la paix, la sécurité. Il est dont aisé pour elle, selon l’UDPS Amana, de comprendre et d’entendre le vibrant appel à la paix.
Le CEF du parti a salué le courage des forces de défense et de sécurité ainsi que les efforts déployés par le Prési-dent et le gouvernement grâce aux-quels, le parti a dit espérer que le pays viendra à bout du fléau. Il a encouragé le gouvernement à poursuivre les ef-forts pour l’insertion socio-économique
des jeunes désœuvrés afin de les empêcher d’entreprendre des manœu-vres sournoises tendant à troubler la circulation sur les axes routiers et la quiétude des citoyens. Le Comité exé-cutif fédéral du parti a en outre souligné l’importance des ressources naturelles dont regorge notre pays pour l’amélioration des conditions de vie des citoyens. Au plan politique, l’UDPS Amana a réitéré son appartenance à la mouvance pour la Renaissance du Niger (MRN).
Zabeirou Moussa
lDéclaration de presse du Bureau Exécutif de l’Association des Etudiants en situation de Handicap de l’Université de Niamey L’AEHUN demande un regard bienveillant sur la situation de ses membres
Le bureau exécutif de l’Association des étudiants en situation de ants en situation difficile. Ainsi, pré-handicap de l’Université Abdou Moumouni (AEHUN) s’est réuni, en cise la déclaration, le conseil d’ad-Assemblée générale extraordinaire afin d’examiner des décisions ministration de l’ANAB réuni en prises en date du 17 novembre et 19 décembre 2011 au Conseil d’ad-session n’a retenu que trois (3) sur ministration de l’agence nationale d’allocations et des bourses trente-trois (33) dossiers déposés. (ANAB). C’est suite à cette réunion que ledit bureau a rendu publique,Face à cette situation, l’Association dimanche dernier, une déclaration « pour informer l’opinion nationaledénonce la marginalisation, tant so-ciale que professionnelle, dont ses et internationale de la situation critique des concernés par rapport à membres font l’objet. Sans oublier la bourse d’études». de rappeler à l’opinion que, bien avant la tenue dudit conseil d’admin-ans la déclaration renduedonnée à l’opinion nationale et inter-istration, le bureau exécutif de l’AE-D publique par le bureau exécu-nationale fait suite à l’attribution de la HUN a adressé une lettre de tif de l’AEHUN, l’informationbourse nationale d’études aux étudi-lRéveillon 2012 au coin des anciens Ah, le bon vieux temps ! L’amicale des anciens et retraités du Niger a célébré, le 31 décembre financièrement pour soutenir dernier, la fête de la Saint-Sylvestre au Palais des Congrès de Nia-les plus démunis. Au seuil de mey. En partenariat avec la compagnie de téléphonie cellulaire Moov-cette nouvelle année, il a ap-Niger qui a apporté une contribution financière appréciable,pelé les anciens et les jeunes à se mobiliser pour construire l’Association des anciens du Niger a donc créé un cadre de retrou-ensemble notre pays. Les fes-vailles pour ses membres dans le hall d’exposition du Palais des tivités ont continué jusqu’à trois congrès, loin du regard des plus jeunes, pour attendre les 12 coups heures du matin avec des de minuit qui ouvrent 2012. séquences de démonstration e 31 décembre, c’est donc au rythme de la musique lesLont fêté non sans anciens des années 60-70-80 que esquiver des pas de danse. Un moment de retrouvailles et de convivialité autour de la bonne musique des temps anciens qui, inévitablement, a eu pour effet de réveiller quelques vieux souvenirs. A zéro heure, la présidente de l’amicale, Mme Mariama Hima Yankori, a présenté ses meilleurs vœux à ses amis venus partager cette joie. «Bonne et heureuse année de 2012. Je souhaite la paix, laUne vue des membres de l’amicale prospérité, la santé, la réussite de l’oisiveté. « Nous avonsde talents de grands danseurs pour tout le monde», a-t-elle dé-beaucoup de potentialités etde la part de certains membres clamé. Selon elle, l’organisation d’espérance parmi les retraités.qui voulaient sans doute se de ce genre de soirée depuis Je pense qu’ils ont envie d’ap-prouver qu’ils sont encore bien 2006 a un double sens : se di-porter quelque chose à leuralertes sur les pieds. Comme vertir et collecter un fonds pour pays. L’amicale est un vivier dedisait le général américain, le reverser à des œuvres so-compétences. Le pays peutDouglas MacArthur, « on ne de-ciales. Cette année, il n’y a pas faire appel à chacun d’entrevient pas vieux pour avoir vécu de nouveautés. Seulement, nous et nous allons avec plaisirun certain nombre d'années, on l’amicale des anciens maintient porter notre contribution à l’édi-devient vieux parce qu'on a la pérennisation de leur rencon-fication de la nation », a-t-elledéserté son idéal. Les années tre. « Nous allons pérenniser affirmé. ridentla peau ; renoncer à son tout en formant la relève. Pour Mahaman Dan Karami, unidéal ride l'âme ». Comme le dit notre slogan : retraité participant à la soirée, l’entraide et la solidarité ». Elle les retraités devront se retrou-Seini Seydou Zakaria a ensuite souligné que la re-ver pour se concerter et par-traite n’est pas en soi une fin, ticiper physiquement et elle n’est pas aussi synonyme
Mardi 3 janvier 2012
plaidoyer aux plus hautes autorités de la République suite aux in-fructueuses tentatives de dialogue, relativement à l’attribution des bourses. En réponse à leur de-mande, souligne la déclaration, le Président de la République a trans-mis un avis favorable dont les acquis tardent encore à se manifester. En conséquence de tout ce qui précède, le bureau exécutif de l’association s’indigne et dénonce « l’inertie de l’administration sur la mise en route
du processus d’amélioration des conditions d’études des étudiants handicapés ». En rappelant que le handicap fait l’objet d’un traitement conséquent de par les textes na-tionaux et internationaux, le bureau interpelle le Président de la République en lui demandant de poser un regard bienveillant sur la situation de ses membres.
Ismaila NANA
lCampagne 7 milliards d’êtres humains dans le monde
Sensibilisation sur l’interrelation entre population et développement
Dans le cadre de la Journée mondiale de la Population, plus pré-cisément en soutien à la campagne 7 milliards d’êtres humains dans le monde, le Réseau national des adolescents et des jeunes en population et développement (RENAJEN) a organisé, la se-maine dernière à la Place Toumo de Niamey, une séance de sensi-bilisation sur l’interrelation population et développement.
e 31 octobre 2011, la population mondiale a atteint 7 milliards d’êtres humains. En tant que acteur engagé dans la campagne de sensibilisation sur les questions L de population, le réseau national des adolescents et des jeunes a initié, avec l’appui de l’UNFPA, cette manifestation en vue d’apporter sa contribution dans la sen-sibilisation des Nigériens. En effet, le réseau est convaincu que dans un tel contexte, notre pays, dont le taux de croissance est l’un des plus élevé, a besoin pour un développement durable et harmonieux d’une jeunesse scolarisée et en bonne santé. Pour le président dudit réseau, les questions d’interrelations population et développe-ment concernent particulièrement la jeunesse qui, malheureusement, se trouve con-frontée à d’énormes problèmes : chômage, le conflit à travers le monde, etc. ». Pour ce faire, il a lancé un appel à la jeunesse à plus d’engagement quant à la connaissance de cette interrelation qui existe entre population etdéveloppement.
Lors de la manifestation
Pour sa part, le directeur général de la Population, M. Adamou Soumana, a salué cette initiative du réseau national des adolescents et des jeunes. Il a en outre souligné que le 7 milliards d’êtres humains dans le monde sont des défis en terme de migration, de gestion de l’espace humain, d’emploi particulièrement en ce qui concerne la jeunesse, et de conflits en ce qui concerne les éleveurs et les agriculteurs dans notre pays. Plusieurs artistes nigériens au nombre desquels on peut citer Seyni Maïga, Dan Kowa etc ont relayé le message axé sur les dangers de IST/VIH/Sida et les naissances non planifiées devant un public venu nombreux. Daouda Hassane
NATION 7 lL’audience est ouverte Tenaillé par la jalousie, il tue son demi-frère à coup de poignard A la barre, Bello explique : «Le jour des faits Madame la Présidente, est pas favorable car, il est décritPar conséquent, le Procureur Généralpas l’intention de tuer ». Par ailleurs, le défunt, mon frère Toukour, a fait sortir sa natte là ou j’ai l’habitude comme un garçon nerveux, avec uninvite Madame et Messieurs de lamême la mère du défunt ne s’est pas d’étaler la mienne pour dormir, (…) ; quand il avait étalé sa natte, je comportement renfermé et plutôtCour, à dire le droit pour rendre justice;portée partie civile ; elle a pardonné, lui ai dit de la déplacermais Toukoura refusé; puis il m’a frappé etparce qu’il s’agit d’un problème familialméchant avec ses frères et sœurs, son« j’aurais dû requalifier les faits en as-m’a blessé avec un couteau; une lutte s’est engagée entre nous deux,; puisque la famille a pardonné,geste serait dû à la jalousie car les ac-sassinat mais, j’ai eu la conviction qu’il tivités commerciales de son défunts’agit bien d’un meurtre et pour cela, jepourquoi pas la justice? ». il était tombé sur le couteau, il s’est relevé puis il était tombé, j’ai crié frère semblent plus florissantes que lesrequiers 20 ans fermes de réclusionIncarcéré depuis bientôt quatre (4) pour alerter les gens». siennes ; mais l’examen clinique necriminelle ».ans, Bello a fait les frais de son indéli-- « C’est faux, rétorque la Présidentesine » afin d’identifier l’auteur du crime,révèle aucune maladie mentale bienMais l’avocat de l’accusé, Me Sidi n’acatesse ;la justice doit aussi lui par-de séance Aissata : à la police et de-celui-ci n’avait cesser de s’agiter.que l’expert ait conclu qu’il demeurepas été plus royaliste que le roi, l’ac-donner etlui permettre de réintégrer vant le juge instructeur, tu avais dit queInterpellé par les policiers enquêteurs,dangereux pour la société.cusé ayant reconnu être l’auteur dessa famille et la société d’une manière quelqu’un muni d’un couteau vous au-Bello reconnaissait sans ambages lesDans son réquisitoire, le Procureurcoups qui a entraîné la mort de songénérale ; en lui accordant de larges rait attaqué et qu’il se trouvait encorefaits mis à sa charge. Il expliquait queGénéral Monsieur Maïzoumbou sou-frère, il ajoute simplement un détail :circonstances atténuantes ; il regrette dans la chambre ; tu es sorti en criant;la nuit des faits, comme à l’accou-tient que le couteau dont l’accusé a faitmon client n’a jamais eu l’intention deet demande pardon ; il s’est repenti. après vérification, votre oncle et sontumée une dispute l’avait opposé, à lausage n’était pas un couteau de cui-tuer oude donner la mort ». « Je de-Non, réplique le Ministère Public ; fils n’ont vu personne. Ce n’estvictime relativement à l’occupationsine, mais un couteau bien aiguisé pré-mande par conséquent la requalifica-«L’acte est grave! La défense n’est pas qu’après avoir arrêté une autre, que tud’une place de choix sur le matelasparé depuis longtemps à cette fin.tion des faits en coups et blessuresconséquente dans sa plaidoirie ; l’ac-as reconnu être l’auteur des coupsqu’ils partageaient.Le Procureur Général fait remarquerayant entraîné la mort sans intentioncusé a programmé son acte, il a portés sur ton frère lorsque après avoirInculpé de meurtre, il soutenait que laaux jurés qu’il s’agit d’une famillede la donner ; par ailleurs, les cris deacheté un couteau à des fins bien pré-été dénoncé par une des personnesvictime était la première à lui porter despolygame, avec deux mères et dont lemon client n’étaient pas des cris decises; et si la mère de la victime ne qui était dans la cour, au moment descoups à l’aide d’un couteau et qu’ilpère est mort ; après le partage dejoie, maisla recherche d’un secours,s’est pas portée partie civile, c’est faits. avaità son tour riposté pour le blesserl’héritage, l’accusé n’a pas su bienune sorte de repentir actif pourqu’elle n’a pas besoin de quoi que ce - Je ne voulais pas le tuer, Madamesans aucune intention de mettre fin àgérer sa part d’héritage et il y a eu tou-ameuter les gens et chercher àsoit, mais comme elle a porté plainte, - mais pourquoi tu as pris un couteauses jours ; il concluait en déclarantjours des problèmes entre lui et la vic-secourir son frère Toukour qui a étéc’est très important, elle veut que la pour te bagarrer avec lui, alors que tuavoir regretté l’acte qu’il avait commistime, leurs altercations verbalesconduit à l’hôpital ; seulement, Toukourvérité jaillisse et que justice soit faite ». sais bien qu’un couteau peut tuer, encontre son frère consanguin Toukour.peuvent souvent aller jusqu’auxest mort le lendemain mercredi à 12hAprès avoir délibéré, la Cour reconnaît plus, tu l’as visé au thorax et àLes renseignements sur laperson- poings.Les affaires de la victimede ses blessuresparce que, quelqueBello coupable des faits qui lui sont re-l’abdomen ;nalité de l’accusé âgé de 20 ans aumarchent mieux que celles de l’accusépart le système de santé a été défail-prochés, lui accorde des circonstances - Oui, en fait je l’ai poignardé, à deuxmoment des faits, donc à peine sorti; il y a alors de la jalousie qui animelant, sinon, Toukour pouvait bien êtreatténuantes et le condamne à 6 ans reprises mais je ne sais où ;de la minorité pénale, font état d’uncelui-ci ; par conséquent,l’acte estsauvé». « Mon client n’a pas donné lafermes d’emprisonnement. - Et d’où vient ce couteau ?orphelin de père élevé par son onclebien intentionné ; il voulait bel et bienmort ; il a donné un coup de couteau Hamidou Moussa - il était là dans la chambre, dit Bello;paternel, sa mère s’étant remariée àéliminer son demi frère, conclut le Pro-et la victime est morte des suites de DAIDRP/MJ - Non rétorque Mme la Présidente ;l’étranger; l’enquête de moralité ne luicureur Général.ses blessures ; l’accusé n’avait donc personne ne connaît l’existence de ce couteau dans la maison, tu l’as cer-tainement apporté spécialement pour Fêtes de fin d’année et dépenses l faire ce que tu as fait? zoumbou surgit : « je suis très fâchéEnfin le bout du tunnel Aucune réponse de l’accusé. - Le Procureur Général Monsieur Maï-Ramadan, Tabaski, Fête de la République, nuit de la Nativité et Ré-Madame la Présidente : « trop c’est et ont mis les bouchées doubles. Danssante, chacun y serait allé de son cou-veillon. Décidément, ces derniers mois qui marquent la fin de l’année trop, l’accusé veut distraire la Cour ; ce un magasin bien approvisionné, on ren-plet pour éviter d’enfoncer le clou qui fait qui est sûr dans la maison, il n’y a pasont été des plus festifs, avec comme corollaires les dépenses rui-contre deux jeunes étudiantes en mar-mal aux bourses familiales. de couteau en dehors du couteau de neuses. Les pères de famille eux, en tout cas, en ont eu pour leur… keting qui s’occupent à égayer desMalheureusement au vu des prix de ces cuisine or, ce n’est pas avec ce porte-monnaie !bambins venus là choisir des jouets.volailles dont la chair est particulière-couteau qu’il a tué son frère; tu l’as eu Ailleurs, ce sont les parents qui se fontment estimée en ces périodes de où et tu as ce couteau depuis quand ?retrouve accordée aux commerçants et’ambiance et le climat étaient per-conseiller pour le choix des cadeaux àfestivités familiales, il est plus que ja-L’accusé ne dit rien.exposants dans les différentes platesceptibles à la veille de la Saint-est assez édifiant: « plusieurs coupsceLpour ces réjouissances, il faudrait avoirntres commerciaux et autres grands offrir à un couple d’amis.mais nécessaire de se souvenir de cet Dans tous les cas, le certificat médicalSylvestre au niveau des différentsformes commerciales. Effectivement Malgré le tumulte dû auxgrandes en-élan de solidarité et de bienséance qui ceintes d’où s’échappent des sonoritésanime les cœurs de nos concitoyens. de couteau au thorax et à l’abdomen ;auparavant fait des emplettes. Ainsi onespaces de Niamey. Une ambiance qui musicales, ce magasin ne désemplitUn élan qui conforte et rassemble toutes ce qui a entraîné des plaies péné-rappelle celle qui a régné, voici plusieursa remarqué une vive animation dans les pas. Responsable dans cette plateles communautés religieuses plus ou trantes thoraco-abdominales avec hé-semaines, lors de l’approche desmagasins, les supermarchés, les places forme commerciale de renom, Mme H.moins concernées par ces ripailles. morragie interne ».d’achat de produits divers pour passerfestivités de la Tabaski. A la grande joie parle du choix des rayons verreries et Mais la vraie version des faits, c’estdes commerçants, les clients quides fêtes inoubliables. Dans tous ces vaisselles qui présentent un fort intérêtChangement de décor ! un autre espace l’arrêt de renvoi devant la Cour d’as-présentent un intérêt bien porté sur la di-magasins, l’affluence ne se décrit plus. de vente depuis quelques jours. Biencommercial offrant d’autres services et sises qui l’expose et relate que c’estversité des produits ne se caractérisentJeunes et moins jeunes se pressent qu’estimant les ventes de cette annéeproduits pas négligeables dans le dans la nuit du 5 au 6 novembre 2007dans les rayons chargés de produits quiplus seulement par une appartenance peu favorables en comparaison desprocessus de fête. Il s’agit aussi durant que Bello, poignardait mortellementreligieuse. Il faut dire que Niamey, lasont censés agrémenter les festivités. chiffres annuels passés, le responsableces fêtes de se tenir bien dans sa tenue son demi-frère Toukour, dans leurcapitale, abrite une population assezOn s’imagine bien que pour ces mé-d’un autre espace se veut rassurant :vestimentaire. Les différents magasins chambre à coucher. Aussitôt son forfaitvariée. Tant sur la multitude de nation-morables moments de convivialité, les «c’est généralement la semaine d’aprèsprêt-à-porter offrent des tenues variées, accompli, Bello s’était mis à crier aualités que sur le plan des obédiencescommerces et différents acteurs Noël qui est la meilleure ». Pour ainsiet ce pour toutes les bourses, comme secours en disant qu’ils venaient d’êtreéconomiques ontpris des mesuresreligieuses. Une cohabitation qui té-dire, les cadeaux de famille s’offrent à latient à le souligner le jeune Abdoulaye. attaqués par un individu armé d’unmoigne du respect et de l’intérêt queapproprié et adéquates pour satisfaire la veille de la Saint-Sylvestre. Des paquetsPréposé à la vente dans un magasin de couteau et qui se trouvait encore dansportent les uns et les autres aux siensforte demande, mais surtout pour en grande partie constitués selon luivêtements à tendance jeune, Abdoulaye la chambre. Alertés, les membres de laréaliser les meilleures affaires du mo-et à leurs pratiques culturelles et d’articles de rayons vaisselles et jouets.peine à s’exprimer car très occupé à famille accourraient sur les lieux maisment. Un coup d’œil jeté ça et là montrereligieuses. Les souvenirs de certaines Toutefois, un principal article de dégus-proposer de nouveaux vêtements de ne découvraient pas le présumé as-familles partageant de bonnesla mobilisation attentive des com-tation se place au centre des appétits.mode à ses clients qui font le plein dans saillant. C’estainsi qu’ils trouvaientcôtelettes et de savoureuses et bellesmerçants pour accompagner le bon Présenté sous plusieurs formes, enson antre. Tous veulent être servis à la dans la pièce de la chambre Toukourtranches de mouton avec leurs familles,déroulement des festivités. Approvision-crème, en barres ou en sucettes, ledernière mode et à temps. « J’ai reçu grièvement blessé.Ce dernier fut im-nement des magasins, aménagement etou leurs amis il y a près de deux (2) chocolat est ce mets régulièrement as-des commandes des clientes, donc médiatement transporté à l’Hôpital Na-décoration d’espaces agrémentés pourmois ne sont pas à rappeler. L’échange socié à l’image des fêtes de fin d’année.c’est ce qu’elles viennent chercher » tional de Niamey mais succombait desculturel entre les populations defaciliter la présentation des produits par-Un salon de thé visité en plein centrenous confie tout gaiement le jeune suites de ses blessures, en cours deticulièrement attrayants ou liés auxdifférentes obédiences religieuses se ville confirme que ce cher chocolat nehomme. Certains se bousculent dans route. Suite à ce crime, les premierspasse sous les meilleurs auspices quifêtes. Guirlandes de toutes les couleurs, sera pas désuet.les rayons alimentaires, d’autres enta-soupçons furent portés sur le nommépuissent être.jouets pour enfants, gadgets divers sont Mais pour un repas de famille convivial,ment un parcours du côté des prêts-à-Souleymane qui avait été trouvé sousles principaux éléments ayant constituéHier attablés autour d’un méchoui de les achats se font encore mieux du côtéporter, tous ces achats concourant à un arbre non loin des lieux, le suspectle décor le plus visible autour et sur l’ar-mouton pour célébrer la fête de Ra-du petit marché, où, adossé au mur deexprimer un besoin de faire partie de la a été mis à la disposition de la Police.madan ou celle de la Tabaski, les amisbre le plus célèbre, le sapin de Noël. Les la Communauté urbaine, les vendeurscommunauté citadine en fête. Définitive-Il a fallu attendre le 10 février 2008centres commerciaux ne désemplissentretrouvés samedi dernier pourse sont de volailles se frottent les mains. A tourment, derrière cet aspect commercial et pour qu’un des occupants de la cham-célébrer la Saint-Sylvestre. Unepas. Tout au contraire, dans certains es-de bras, ils cèdent leurs poules et pin-financier, les Nigériens, de toutes con-bre où s’était déroulé le crime,célébration à consonance chrétiennepaces créés à cet effet de fêtes de fin tades aux fêtards venus là faire des em-fessions religieuses se tiennent la main dénonce Bello comme étant le meur-pour laquelle les familles musulmanesd’année, des emplois saisonniers et plettes afin de recevoir dignement laen toutes circonstances. trier de Toukour. Selon lui, depuis quetemporaires ont vu le jour. Pour mieuxaccordent de plus en plus d’intérêt. Si famille et les amis dans un bon esprit Bello a appris que l’oncle maternel dules différentes familles y trouvent uneorienter, accueillir et conseiller la nom-convivial et d’échange. L’actualité finan-Ismaila NANA défunt a fait venir des marabouts pourbreuse clientèle, des responsables deperche de rapprochement, on pourrait cière n’étant pas forcément réjouis-la lecture la Sourate coranique « Yas-penser que la palme de réjouissance semagasins n’ont pas fait dans la dentelle
Mardi 3 janvier 2012
SPORTS 12 lPoursuite de la campagne de mobilisation des leaders d’opinion en faveur du Mena Plusieurs personnalités religieuses, coutumières et politiques soutiennent le onze national Le président de la Fédération Nigérienne de Football, le Colonel Djibrilla Hima Hamidou, notre soutien. Nous n’avons les membres du Comité Exécutif, et les encadreurs et joueurs du Mena, ont poursuivi pas beaucoup de pouvoir, hier matin la campagne de mobilisation des leaders d’opinion en faveur de l’équipe na-mais le seul pouvoir que je tionale qui participera pour la première fois à la Coupe d’Afrique des Nations. La délé-peux avoir c’est peut être gation de la FENIFOOT a rencontré successivement l’Archevêque de Niamey, Mgr Michel celui de la prière ; celui de Cartatéguy, le président de l’Association Islamique du Niger,Cheikh Diabiri Oumarouvous porter en prière dans Ismael, le président du Conseil Economique Social et Culturel(CESOC), M. Moussa Mou-notre cœur à travers la prière de toute notre com-mouni Djermakoye, et les membres de l’Association des Chefs Traditionnels du Niger munauté chrétienne. Je (ACTN). peux vous assurer que pour a délégation s’est cette coupe je serais à vos tout d’abord rendue côtés par la prière, et par la NiaLtélévision» a indiquémey. Dans une inter-à l’Archevêché de pensée, devant ma vention qu’il a faite à cette l’Archevêque. Il a brandi ... au président du CESOC... occasion, le président de son maillot numéro 12 aux la FENIFOOT, a souligné couleurs du Mena, pour dire qu’il est de toutassuré le Mena de son entière disponibilité et que le Comité Exécutif a cœur avec le Onze national.de sa ferme détermination à l’accompagner initié une série de visites Des propos qui ont été appuyés par ceux dudans son combat quotidien. Il a fondé l’espoir de prise de contact avec président de l’Association Islamique du Niger,que le Mena remportera des succès pour le les personnalités et les Cheikh Diabiri Oumarou Ismaël, au siège debonheur du peuple nigérien. Au siège de guides spirituels du pays, l’association. «Nous pour mobiliser les sommes très contents que Nigériens autour du Mena vous vousrendiez compte et le soutenir à travers que toute bonne entreprise leurs prières quotidi-La délégation de la Fenifoot a successivement rendu visite à l’Archevêque de Niamey... a besoin de l’onction de ennes. « Nous voulons l’Islam dans notre pays. à vous, on a parlé du Niger dans le monde que tous les Nigériens et toutes les Nigéri-Soyez rassurés que vous entier. D’habitude, on parle peu du Niger, ou si ennes se sentent concernés par le parcours de avez notre soutien total. Le on en parle, ce n’est pas dans le sens souhaité. leur équipenationale durant cette campagne football est l’un des Et cette année 2011 a été une année très de la CAN 2012. Nous sommes venus vous meilleurs ambassadeurs de voir pour que vous, et tous notre pays. Nous deman-les fidèleschrétiens dons à tous les marabouts puissiez nousaccompag-et au-delà, à tous les ner avec vos prières », a nigériens de l’intérieur ajouté le Colonel Pelé à comme de l’extérieur du l’adresse de l’Archevêque pays de prier pour l’équipe de Niamey. nationale» a souligné ... puis aux responsables de l’Association des chefs traditionnels du Niger Cheikh Diabiri Oumarou Répondant au président Ismaël. de la FENIFOOT, Mgr Quant au président du CESOC, à qui la délé-l’Association des Chefs Traditionnels du Niger, Michel Cartatéguy, a salué gation de la FENIFOOT a rendu visite par lale même soutien inconditionnel au Mena a été cette noble initiative du suite, il a souligné que cette visite témoigne deexprimé par l’Honorable Amirou Garba Sidikou Bureau Exécutif de l’or-la volonté du Bureau Exécutif de la fédérationet l’Honorable Albadé Ag Ismael. Ils ont gane dirigeant du football de faire participer tous les nigériens à la formi-souligné que l’ensemble des Chefs tradition-nigérien. « Je suis très dable aventure du Mena National. « Cettenels du Niger se concerteront pour déterminer touché par cette dé-épopée du Mena est désormais inscrite en let-la nature du soutien qu’ils vont apporter au marche que vous faîtes tres d’or dans l’histoire de notre pays, car c’estMena National.« Il n’est jamais tard pour bien ... au président de l’Association Islamique du Niger... au nom de toute l’équipe pour la première fois que le Niger se qualifie àfaire. L’équipe nationale va en compétition, et du Mena. Depuis toujours, je vous ai suivi dans la CAN. Et cela, grâce à votre détermination, etpar conséquent il faut l’accompagner jusqu’au bénéfique pour vous. Je souhaite que l’année ce que vous faîtes ; et l’année 2011 a été une votre sens d’engagement. Aujourd’hui le Nigerbout» ont-ils conclu. 2012 soitencore meilleure pour le Mena et année grandiose pour le Mena, puisque est rentré dans le gotha du football africain», a pour tout le Niger. Vous pouvez compter surlOumarou Moussa l’équipe a été là où on n’a jamais été. Et grâce ajouté M. Moussa Moumouni Djermakoye. Il a V H O R I Z O N T A L E M E N T LE SAHEL 1.Le vaisseau du désert; E 2.Richement coloré- Chanson; MOTSR Place du Petit Marché ;1.Insecticide- Cousins de la girafe 3.Célés-Six à Rome- Sigle pour affections trans-2.Couleur de cheveux-Massif du Niger ; T BP 13182 Niamey (R. Niger) mises; 3.Richesses-Bague d’alliance; I Tél : 20 73 34 86/87 ; Télécopieur : 20 73 30 90 4.Niamey à l’aéroport-Chef de service ; 4.Réfléchi- Abri douillet- Envoi de crédit par S.M.S ; C E-mail : onep@intnet.ne5.Vient d’avoir-Aviron; 5.Energie; A 6.Grand projet hydraulique du Niger; Site web : www.lesahel.ne R 6.Porteur de bois-Déclares ; L 7.Département français- Céréale qui monte- Per-7.Paresseux -Radio régionale de Maradi- Article; Directeur de PublicationE sonnel réfléchi; 8.Nacrai - Le tranchant de l’épée; M MAHAMADOU ADAMOU9.Fils aîné de Noe-Douceur de la colonie; 8.Clair-Terme; ON10.Cousine du criquet. E 9.Ville française dans le Vaucluse-Endroit; 10.A laquelle l’on assure le gîte et le couvert. Direction de la Rédaction et des Centres Régionaux(DR/CR) Directeur:Assane Soumana;20 73 99 86T Rédacteur en chef Adjt:Issaka SaïdouI Rédacteur en chef:Idé Fatouma 1 2 3 4 5 6 7 8 910 Secrétaire de Rédaction:Oumarou Ali1 Direction Technique (DT)S n u m é r op r é c é d e n t 2 D IN O S A U R EA E Directeur:Issa Madougou;20 73 99 87 3 E L IA S P IC S A Réd. en chef informatique:M. S. Abandé Moctar 4 P SC R IE OE Réd. chef informatique adjt:Inoussa OumarouAA Direction Commerciale (DC)S 5E R E N TR IR P A E C R INAD EI N 6 Directeur:Morou Hamadou20 73 22 43 du S O INAI SE U T 7 Chef service Communiqué et Pub :AlhassaneAssilila S IN AN E R IE A 8 Direction Administrative et Financière (DAF) I NC IS E RT A A Directrice:Mme Saïdou Rahamou T.20 73 99 85 9 Chef service Recouvrement:Mme Ado Haoua HachimouOAE L ISAS E L Composition: ONEP10 N A S S EB A S E A Tirage:3500 exemplaires
Mardi 3 janvier 2012
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.