Catéchisme de persévérance (tome 8

De
Publié par

CATÉCHISME DE P E R S É V É R A N C E ou E X P O S É Historique, dogmatique, moral, liturgique, apologétique, philosophique et social DE LA RELIGION D E P U I S L ' O R I G I N E D U M O N D E J U S Q U ' A N O S J O U R S P A R M e ' CSAUHB PROTONOTA1RE APOSTOLIQUE, DOCTEUR EN THÉOLOGIE Jeaus Christus heri et hodie, ipse et in ssecula.
  • dévouement de l'enfant jésus
  • dieu-en­ fant
  • mères chrétiennes
  • rencontre des saints vieillards
  • purification
  • marie
  • dieux
  • dieu
  • enfants
  • enfant
  • lois
  • loi
Publié le : lundi 26 mars 2012
Lecture(s) : 73
Source : liberius.net
Nombre de pages : 521
Voir plus Voir moins

CATÉCHISME
DE
PERSÉVÉRANC E
ou
EXPOS É
Historique, dogmatique, moral, liturgique, apologétique, philosophique et social
DE LA RELIGION
DEPUI S L'ORIGINE DU MONDE JUSQU'A NOS JOURS
PA R Me' CSAUHB
PROTONOTA1RE APOSTOLIQUE, DOCTEUR EN THÉOLOGIE
Jeaus Christus heri et hodie, ipse et in
ssecula. — Hebr., mi, 8.
«Jésus-Christ hier, aujourd'hui et dans
tous les siècles. »
Dens chavitas est. — I Joan., iv, 8.
« Dieu est charité. »
13* ÉDITION
EfTjt «I ttgmmlét it t»\tt sur Is géologie, el 4'M» table gétérile tel mtiiru.
TOME HUITIÈME
PARI S
,e
GAUME ET C , ÉDITEURS
3, RUE DE L'ABBAYE
1889
Droits de traduction et de reproduction réservés. CATÉCHISME
DE PERSÉVÉRANCE GADME et G", éditeurs, 3, r\i'. de l'Abbaye, à Paris.
ŒUVRE S DE M" GAUME
ÉDITIONS IN-8
Catéchism e de Persévéran­ Opuaeulea(soutpresse),l v. 6 fr.
ce, IV édit, 8 -vol 3i fr. Oùensommes-nous?lv . 6 fr.
Peu r du Pape (la), br.. 80 c. Histoir e de la Famille (tout
presse). 2 vol 12 fr, Révélatio n française, 12 vo­
Lettre s a Mgr Dupanloup, lumes 42 fr.
1 vol 6 fr. Trait é d u Saint-Esprit , 2' Mit.
Manue l des Confesseurs, 10* 2volli fr.
édit. 1 vol fr. Ve r rongeur (le), 1 vol.. 6 fr.
ÉDITIONS IN-12
Évangélisatio n ¿1') apostoli­ Révolutio n française, 1 vo­
lume 1 fr. qu e d u Globe, 1 vol. 1 fr. 50
Histoir e des catacombes de Testamen t de Pierre le
Grand , vol fr. Rome , 1 vol 4 fr.
Histoir e d u bon Larron, 1 vo­ Troi s Rome (les), 4* édit. 4 vo­
lume 3 fr. lumes • li fr.
Pi e IX et les Etudes classi­ Voyag e & l a Côte orientale
d'Afrique , 1 vol 8 fr ques , 1 vol 1 fr. 50
IN- f 8 ÉDITIONS
Judit h et Esther , 1 v. 1 fr. 30 A. quo i ser t le Pap e ? br. 10 c.
Marie , Etoile de l a Mer, 1 vo­Angélu s (1'), 1 vol 2 fr.
lume 1 fr. Bénédicit é (le), 1 vol... . 2 fr.
Mor t au cléricalisme, 1 vo­Bethléem , 1 vol 1 fr. 50
lume fr. 60 Biographie s évangéliques,
Paris , so n passé , so n présent , 17 vol. (sous presse).
so n avenir , broché 15 c. Catéchism e de Persévéran­
Profanatio n du dimanche c e (abrégé du), 40* édit. 1 vol.
(la), 3* édit. 1 vol 1 fr. 50 cartonné 1 fr. 80
Catéchism e des mères, 1 vo­ Religio n dans le temps (la),
lume fr. t vol 1 fr. 30 e (Petit) desmères, Scrupul e (le), 1 vol... 1 fr. 30
1 vol 50 c. Seigneu r estmonpartage(le),
Cimetièr e (le), 1 vol 2 fr. 9« édit. 1 vol 90 e.
Credo , 1 vol 80 c. Sel v a (sous presse), 1 vol.
Ea u bénite (1'), 5* édit. 1 volu­ Sign e de la Croix (le), 5* édit.
me 2 fr. 1 vol 2 fr.
Génuflexion (la), t v. 1 fr. co
Sign e (un) de s temps , lv . 1 fr.
Gran d Jour approche (le),
e Suéma ,* édit. 1 vol.. 1 fr. 30 31 édit. 1 vol 90 c.
Vi e n'es t pa s l a vie (la), 2* édit. Horlog e d e l a Passion , 20' édit.
1 vol 1 fr. 30 1 vol fr.
ÉDITION IN-32
Catéchism e (petit) du Syllabus, l vol... 20 fr.
Vive'. — Conta . Imprimerie Cniif. CATÉCHISM E
DE PERSÉVÉRANCE
QUATRIÈME PARTIE
XXXI* LEÇON
LE CHRISTIANISME RENDU SENSIBLE (SUITE).
Trois roy Mères. —Sagesse de la loi de la purification. — Humilité et obéissance
de Marie. — Exemple pour les mères chrétiennes. — Cérémonies des re­
levai! les . — Présentation. — Humilité et dévouement de l'enfant Jésus. —
Sacrifice de Marie. — Rencontre du saint vieillard Simon. — Ses prédic­
tions. — Son cantique de mort. — Origine de la fête de la Purification. —
— Sagesse de l'Église. — Dispositions a la fête.
Depuis Noël jusqu'à la Purification, l'Église nous re­
tient en adoration devant l'enfant de Bethléem. Elle veut
que nous nous pénétrions profondément des leçons qu'il
nous donne : car sa crèche est une chaire éloquente du
haut de laquelle il nous instruit. Quarante jours après la
nativité du Sauveur, elle nous convoque solennellement ;
mais ce n'est plus dans l'étable qu'elle offre le Dieu-En­
fant à nos adorations. Le temple de Jérusalem va recevoir,
pour la première fois, une victime digne du Dieu qu'on y
adore. Partons pour la ville sainte, Marie nous précède, 6 CATÉCHISME
portant son fils entr e ses bras : le vieillard qui est avec elle
sur la poussière du chemin, c'est saint Joseph, le vertueux
descendant de la royale lignée de David.
Le 2 février, trois mystères sont présentés à nos médi­
tations : la purification de la sainte Vierge* la présentation
de Jésus au temple, la rencontre des saints vieillards Anne
et Siméon.
I. Purification. — Fils d'un père coupable, l'homme
est souillé dès l'instant de sa conception : l'enfantement
d'un être souillé fait contracter à la mère une espèce de
souillure. Dogme profond et terrible, source d'humilité,
de pureté, de sainte frayeur pour les parents, dont Dieu
voulut que le souvenir fût perpétué de générations en gé­
nérations. Et voilà que ce Dieu trois fois saint, dictant ses
lois à Moïse, lui dit : « Parlez aux enfants d'Israël, et dites-
« leur : Si une femme met au monde un fils, elle demeu-
« rera impure pendant quarante jours ; elle ne touchera
« à rien qui soit saint, et elle n'entrera point dans le lieu
« saint, jusqu'à ce que les jours de sa purification soient ac-
« complis. Si elle enfante une fille, elle sera impure pen-
a dant quatre-vingts jours . Lorsque les jours de sa purifi-
« cation auront été accomplis pour un garçon ou pour une
« fille, elle portera à l'entrée du tabernacle un agneau
« d'un an et le petit d'une colombe ou d'une tourte-
« relie *. »
Le Prêtre offrait l'agneau en holocauste, pour reconnaî­
tre le souverain domaine de Dieu et pour le remercier de
l'heureuse délivrance de la mère. La colombe ou la tour­
terelle était offerte pour le péché. Après ce double sacri­
fice, la femme était purifiée de son impureté légale, et elle
» Levit., ui. DE PERSÉVÉRANCE. 7
était rétablie dans ses premiers droits. Le Seigneur,
continuant de parler à Moïse, ajouta : « Si la femme n'a
« pas le moyen d'acheter un agneau, elle présentera deux
a tourterelles ou deux jeunes colombes, l'une pour l'holo-
« causte, l'autre pour le péché, et le Prêtre priera pour
l
a elle, et elle sera ainsi purifiée . »
Marie, que son divin enfantement n'avait rendue que plus
pure et plus vierge, était certainement exempte de la cé­
rémonie de la purification. Elle s'y assujettit néanmoins,
et, s'en tenant à la lettre de la loi, elle se présenta au
temple quarante jours après la naissance du Sauveur. Dis­
ciple de son Fils, qui cachait sa divinité sous les infirmités
de l'enfance, Marie voulut cacher son auguste qualité de
Mère de Dieu, en se comportant à l'extérieur comme les
femmes ordinaires. L'esprit de Jésus et de Marie vit-il en
nous * ? L'orgueilleux s'empresse de publier ses avanta­
ges, souvent il s'en donne qu'il n'a pas; est-ce nous?
L'humble, content des regards de Dieu, fait ses délices de
l'obscurité ; est-ce nous ?
Marie, étant pauvre et mère d'un enfant qui, selon les
prophéties, devait naître et vivre pauvre, se présenta au
temple avec deux tourterelles, comme la loi l'exigeait. La
fille de David, la Mère du Messie, ne put présenter que
l'offrande des pauvres! Oh! quand je vois mépriser la
pauvreté, je m'irrite et m'indigne. Dans la misère il y a
souvent tant de noblesse ! qui vous dit que, sous cet habit
si humble, il n'y a pas un fils de roi? que sous ce voile usé
1
Levit., xiu
1 Sicut Chris tus , licet non esset Icgi obnoiins, roluit tamen circumeisionem,
et alia legis onera subira ad demonstrandum humilitatia et obedientiai exem­
ptant, et ut approbaret legetn, et ut calumnia occasionem Jud«is tolleret;
propter easdera rationes voluit et matrem suam implere legis observantias,
quibus tamen non erat obnoxia. S. Th., p. III, q. XXIVII, art. 4 cor. 8 CATÉCHISME
il n'y a pas une reine? Peut-être qu'un riche orgueilleux
de Jérusalem aura regardé avec dédain, le couple qui n'ap­
portait au temple que les deux colombes du pauvre ; peut-
être que, sous le parvis, près de l'autel des sacrifices,
l'homme au manteau de pourpre, aux sandales dorées,
aura disputé le pas à Joseph et à Marie !...
Et pourtant, stupide favori de la fortune aveugle, cet
homme qui porte les deux colombes, c'est un descendant
de vos anciens rois ! cette femme si timide, si belle et
si humble, c'est une fille de David ! cet enfant.... c'est le
Maître du monde ! S'il le voulait, de sa petite main, il
renverserait les colonnes de vos palais, il briserait les
cèdres de vos collines, il ferait périr les moissons de vos
1
champs . Cette offrande, toute modeste qu'elle vousparaît,
est mille fois plus agréable que les vôtres. Le cœur qui la
présente est le cœur le plus parfait, et c'est le cœur que
Dieu regarde comme l'âme des sacrifices. Ne l'oublions
pas nous-mêmes, et qu'une charité vive, sincère, donne du
prix à nos moindres œuvres.
La purification de Marie, tel est donc le premier mys­
tère que présente à nos méditations la fête du 2 février.
Quoique les rites judaïques soient abrogés depuis la
promulgation de l'Évangile, l'usage a prévalu parmi les
mères chrétiennes, à leur première sortie, d'imiter l'exem­
ple de la sainte Vierge, qui s'était volontairement soumise
à une loi qui ne la regardait point. Elles vont à l'église
recevoir la bénédiction du Prêtre et témoigner à Dieu leur
reconnaissance. Mais les mères chrétiennes ne vont point
à l'église avec l'intention que se proposaient les femmes
juives en allant au temple; elles y vont pour payer au Sei-
* Tableau poét. des fêtes, p. 92.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.