1Fonctions supérieures

De
Publié par

Niveau: Supérieur

  • mémoire


1Fonctions supérieures: Professeur Yves DAUVILLIERS Département de Physiologie CHU Montpellier Bases neurophysiologiques de la mémoire

  • remémoration de souvenirs anciens

  • spécialisation des zones néocorticales

  • organes sensoriels

  • mémoire de travail

  • consolidation

  • approches expérimentales chez l'homme

  • stimulation préopératoire du néocortex

  • modèle de plasticité synaptique


Publié le : mercredi 30 mai 2012
Lecture(s) : 110
Source : med.univ-montp1.fr
Nombre de pages : 27
Voir plus Voir moins

Fonctions supérieures:
Professeur Yves DAUVILLIERS
Département de Physiologie
CHU Montpellier
Bases neurophysiologiques
de la mémoire
1Bases neurophysiologiques
de la mémoire
Professeur Yves DAUVILLIERS
Département de Physiologie
CHU Montpellier
Plan du cours
• Classification des différents types de mémoire
– Mémoire à court terme
– Mémoire à long terme (Explicite, Implicite)
• Structures cérébrales impliquées
• Mécanismes moléculaires de la mémoire:
– Plasticité synaptique: Potentialisation à long terme
– Synapse glutamatergique
• Principales atteintes de la mémoire
• Conclusion
2Objectifs du cours
• Connaître la classification des différents types de
mémoire
• Décrire les structures impliquées dans les types de
mémoires à court terme et à long terme
• Expliquer le modèle de plasticité synaptique de la
mémoire à long terme
La mémoire
RappelEncodage
Dépend de :
Dépend de :
Attention/ Motivation
Attention/ MotivationStockage
• Mémoire = Trace biologique constituée de stocks de souvenirs
• Apprentissage = Changement de comportement
Réponse « adaptée » à un stimulus donné
3Les différentes formes de mémoire
Stimulus
Organes sensoriels
PERCEPTION
< 1s
Mémoire sensorielle
ATTENTION
< 1min
Mémoire à court terme
OUBLI
Mémoire de travail
ENCODAGE – CONSOLIDATION
Mémoire à long terme
J, mois, années
Mémoire à court terme/ Mémoire de travail
Mémoire à court terme: MCT
• Activée par la mémoire sensorielle
• Dépend de l’attention
• Capacité limitée (empan de 7  2 items)
• Disponibilité temporaire (1 min)
Permet l’oubli physiologique
• Passage non obligatoire pour la mémoire à long terme
Mémoire de travail = Modèle fonctionnel de la MCT
• Manipulation des informations stockés dans MCT
• Localisation: Cortex préfrontal
4Organisation de la consolidation mnésique
Mémoire Mémoire Consolidation
à long termeà court terme
Récupération
Réponse
Stimulus
Information visuelle, auditive…. Usage de l’information
mise en réserveà conserver
Mémoire à Long Terme: Amnésie focalisée
Approches expérimentales chez l’homme: 1950
• Stimulation préopératoire du néocortex:
Remémoration de souvenirs anciens
• Ablation de partie du néocortex (en cas de tumeurs…)
Amnésie focalisée
Néocortex:
Siège de: - Perception de l’information sensorielle
- Conservation de Mémoire à long terme
Spécialisation des zones néocorticales: Amnésie focalisée
5Mémoire à long Terme: Amnésie globale
Approches expérimentales chez l’homme:
Cas du patient HM: 1957
Chirurgie temporale médiale bilatérale: Epilepsie temporale sévère
Guérison de l’épilepsie
Amnésie globale antérograde
Souvenirs préservés de période pré-chirurgicale
Persistance de certaines capacités mnésiques
 Partie temporale médiane:
= Implication dans l’encodage
≠ siège des souvenirs (Néocortex)
 Existence de 2 types de mémoire à long terme
Structures cérébrales : Spécialisation
Approches expérimentales animales
Modèle avec tâche de reconnaissance visuelle chez le singe
Si lésion de partie temporale médiane : Réponses au hasard
Approches expérimentales récentes chez l’homme:
Imagerie fonctionnelle: PET, IRM f
Modification du flux sanguin ou du métabolisme cérébral
Confirmation de l’activation du système limbique
6Mémoire à Long Terme: Explicite
Mémoire Explicite
= déclarative
= consciente
Mémoire épisodique Mémoire sémantique
SAVOIR QUE= Vécu du sujet = mémoire des concepts
= contextuelle = sens des mots, symboles
Temporal médian
Système limbique
Diencéphale médian
Système limbique :
Activation pendant l’encodage
+ Amygdale + Cortex rhinal
7Mémoire à Long Terme Explicite
Entrée de l’information
CortexVisuel
Consolidation-RépétitionCortex Auditif
Stockage à long termeTactile
Lobe Temporal Médian + Diencéphale Médian
Mémoire spatiale (Hippocampe), Composante émotionnelle (Amygdale)
Cortex Préfrontal
Traces mnésiques stockées dans la région néocorticale
où l’information a été traitée
Autres structures cérébrales impliquées
Approche expérimentale chez l’homme:
Chorée de Huntington: Modèle de lésions des ganglions de la base
Atteinte sélective des apprentissages moteurs
Pas d’atteinte de reconnaissance visuelle ou verbale…
Approche expérimentale chez l’animal (Singe):
Modèle pour tester les habitudes: stimuli sensoriel - réponse motrice
Si lésion des ganglions de la base: Difficultés de réponse
avec reconnaissance de l’objet
Ganglions de la base:
Permet un lien entre la perception d’un stimulus
et l’élaboration de réponse motrice
8Mémoire à Long Terme: Implicite
Mémoire Implicite
= procédurale
= inconsciente
Habitudes et savoir faire
SAVOIR COMMENT Apprentissage simple
Amorçage
Ganglions de la base + Cervelet
Noyaux gris centraux: pallidum, putamen, caudé
Bases physiologiques et moléculaires
de la mémoire
9Bases physiologiques de la mémoire
• Modèle expérimental chez le mollusque: Aplysie - Eric Kandel -
Comportement réflexe stéréotypé de défense
- Après plusieurs stimulations: Phénomène d’ Habituation
- Si stimulation + choc électrique: Phénomène de Sensibilisation
Existence d’un processus mnésique + apprentissage
= Modèle d’étude de Mémoire Implicite
• Modèle expérimental chez le mammifère: Lapin ou rat…
Conditionnements instrumentaux dans un labyrinthe ou piscine
Apprentissage d’un repérage dans l’espace
= Modèle d’étude de Mémoire Explicite
Bases physiologiques de la mémoire
1949 Postulat de D. Hebb: Phénomène de plasticité synaptique
= Siège des mécanismes cellulaires de mémoire et d’apprentissage
1973: Bliss et Lomo: Synapse de l’hippocampe chez le lapin
Mécanisme de Potentialisation à long terme (PLT ou LTP)
= Augmentation de l’efficacité de la transmission synaptique
après une activité neuronale locale intense.
Mécanismes différents entre MCT et les MLT
Modèle expérimental in vitro d’étude de PLT
de Mémoire Explicite au niveau de l’hippocampe
10

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi