Université Joseph Fourier MAT Devoir la maison n

De
Publié par

Niveau: Supérieur
Université Joseph Fourier - MAT 231 - 2009-2010 Devoir à la maison n?1 Ce devoir est à rendre en TD la semaine n?40 (du lundi 28 septembre au vendredi 2 octobre). Exercice 1 Soit P le sous-espace vectoriel de R3 d'équation x+2y?z = 0 et soit D le sous-espace vectoriel de R3 d'équations { x + y = 0 y + z = 0 . 1. Trouver une base de P et une base de D. 2. Montrer que P et D sont supplémentaires. 3. Notons p la projection de R3 sur P parallèlement à D et s la symétrie de R3 par rapport à P parallèlement à D (on rappelle que s = 2p? IdR3). Calculer les matrices de p et s dans la base canonique de R3. 4. Comment pourriez-vous vérifier matriciellement les relations p ? p = p et s ? s = IdR3 ? Exercice 2 Soit f l'application linéaire de R3 dans R3 qui à tout (x, y, z) ? R3 associe f(x, y, z) = (?x + y + z,?6x + 4y + 2z, 3x? y + z). 1. Ecrire la matrice A de f dans la base canonique de R3 (C = (e1, e2, e3)).

  • matrice identité d'ordre

  • matrice d'homothétie

  • application linéaire de r3 dans r3

  • base canonique de m2

  • produit de matrices


Publié le : mardi 29 mai 2012
Lecture(s) : 95
Source : www-fourier.ujf-grenoble.fr
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins
Université Joseph Fourier  MAT 231  20092010 Devoir à la maison n1
Ce devoir est à rendre en TD la semaine n40 (du lundi 28 septembre au vendredi 2 octobre).
3 Exercice 1SoitPle sousespace vectoriel deRd’équationx+ 2yz= 0et soitDle sousespace x+y= 0 3 vectoriel deRd’équations . y+z= 0 1. Trouverune base dePet une base deD. 2. MontrerquePetDsont supplémentaires. 3 3 3. Notonspla projection deRsurPparallèlement àDetsla symétrie deRpar rapport à Pparallèlement àD(on rappelle ques= 2pIdR). Calculer les matrices depetsdans la 3 3 base canonique deR. 4. Commentpourriezvous vérifier matriciellement les relationspp=petss=IdR? 3 3 33 Exercice 2Soitfl’application linéaire deRdansRqui à tout(x, y, z)Rassocie f(x, y, z) = (x+y+z,6x+ 4y+ 2z,3xy+z). 3 1. Ecrirela matriceAdefdans la base canonique deR(C= (e1, e2, e3)). 2. Montrerl’égalitéff= 2f. En déduire que sivIm(f), f(v) = 2v. 3 3. MontrerqueKer(f)etIm(f)sont deux sousespaces vectoriels supplémentaires deR. 3 4. Trouverune baseE= (ǫ1, ǫ2, ǫ3)deRdont le premier vecteur appartient àKer(f)et les derniers àIm(f). Ecrire la matrice defdans la baseE. n n 5. EndéduireA, pour toutnN: on donnera une expression deAfaisant intervenir une matrice inversiblePet son inverse (que l’on calculera).   a b Exercice 3SoitA=une matrice deM2(R)et soitfl’application définie deM2(R) c d dansM2(R)parf(M) =AMM A. On rappelle que la base canonique deM2(R)estB={E11, E12, E21, E22}, avec      1 00 10 00 0 E11=, E12=, E21=, E22=. 0 00 01 00 1 Dans la suite, on noteraIla matrice identité d’ordre2(I=E11+E22). 1. Montrerquefest un endomorphisme deM2(R)et donner sa matriceFdans la baseB. 2. SoitCl’ensemble des matrices qui commutent avecA: C={M∈ M2(R), AM=M A}. – MontrerqueCest un espace vectoriel, qui de plus est stable pour le produit des matrices. – Montrerque siAest une matrice d’homothétie (A=aI, aR), alorsC=M2(R). – Montrerque le rang deFest inférieur ou égal à2(pour toute matriceA). – Calculerle rang deFlorsqueAn’est pas une matrice d’homothétie. En déduire que siA n’est pas une matrice d’homothétie, alorsdimC= 2. n 3. SoitVle sousespace vectoriel deM2(R)engendré par la famille{nA ,N}. – VérifierqueV ⊂ C. 2 – MontrerqueA= (a+d)A(adbc)I. – Endéduire queV=V ect{I, A}, puis quedimV ≤2. – MontrerqueV=Csi et seulement siAn’est pas une matrice d’homothétie. Préciser une base deCdans ce cas.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi