Balade au bord de l'eau

De
Publié par

Le début d'une histoire d'amour sous forme d'une nouvelle courte. Je vous invite à aller la lire..

Publié le : dimanche 13 novembre 2011
Lecture(s) : 315
Tags :
Voir plus Voir moins
Cette publication est accessible gratuitement
1
Balade
au bord de l’eau
Ce matin là vers 8 heures,
Nicole et Michel avaient rendez-vous
pas très loin de la plage de Cabourg au
petit « Café de la digue
». C’était le
début de l’été et il ne faisait pas encore
très chaud. Le ciel était
d’un bleu
magnifique. La veille, il fût convenu du
lieu de rendez-vous pour la balade.
Nicole
l’attendai
t depuis longtemps ce
moment
là.
Elle
était
déjà
très
amoureuse de lui. Elle
n’osai
t pas faire
le premier pas de peur que ses
sentiments ne soient pas partagés.
Pourtant elle la voyait la petite étincelle
dans les yeux de Michel qui lui disait
qu
’elle
ne lui était pas indifférente.
C’était l’instant
idéal pour le début
d’une belle histoire
.
Michel est un homme très
sensible,
d’une grande gentillesse, mais
très réservé aussi. Il est plein de charme, assez grand et mince. Sa démarche est assurée.
Il a les cheveux bruns avec de petites mèches grises, les yeux marrons, un regard franc et
toujours le sourire aux lèvres. Tous les deux ont à peu près le même âge, la
cinquantaine passée. Nicole était divorcée depuis plusieurs années. Elle espérait un jour
rencontrer la bonne
personne. Ce qu’elle a
vait
apprécié dès le premier instant, c’était
leur complicité, leurs rires et leurs conversations.
On peut dire qu’ils étaient
sur la
même
longueur d’ondes. Nicole
est une femme aux formes généreuses, de taille
moyenne,
d’un charisme éloquant et qui ne laisse pas indifférent
. Elle a les cheveux mi-
longs blond foncé avec de grands yeux marron et comme Michel, elle rit facilement de
tout, de rien.
Ils
s’étai
en
t rencontrés chez des amis communs l’année passée à plusieurs
reprises et ils avaient beaucoup de plaisir à se retrouver régulièrement. La dernière fois
qu’ils s’étaient
vus, ils avaient échangé leur numéro de téléphone respectif. Michel, une
semaine plus tôt avait appelé Nicole pour lui
proposer d’aller faire une balade sur la
plage de Cabourg. Elle avait accepté car elle avait été charmée par la facilité avec
laquelle il communiquait. La magie avait opéré.
Nicole était arrivée la première.
Elle s’était
installée près de la fenêtre avec vue
sur la mer et avait commandé un chocolat chaud. Elle avait entre les mains le journal du
matin de la presse régionale
qu’elle feuilletait
tranquillement. Au bout de 10 mn, la
porte s’ouvr
it et Michel entra
. Il était vêtu d’un blouson sport bleu foncé.
Il lui fit la bise et lui lança : « Alors ma petite Nicole, comment vas-tu depuis la
dernière fois ? Je suis ravi de te retrouver.
- Moi aussi, rétorqua-t-elle. Je vais bien, je te remercie. »
2
Il commanda un café et ils discutèrent de tout et de rien pendant un quart
d’heure.
« Bon, on y va, faire cette balade, lança-t-elle.
-
Ok, c’est parti
» répondu Michel.
La plage de Cabourg, considérée comme la "Reine" des plages de la Côte
Fleurie, est une immense plage de sable fin, particulièrement adaptée pour les petits et
les grands. Elle permet tous les plaisirs du bord de mer: la promenade, la baignade, les
activités nautiques diverses. La plage de Cabourg s'étend sur 3 000 mètres depuis
l'avenue des Devises à la descente à bateaux de Cap Cabourg.
Les voilà partis, marchant côte à côte, les cheveux dans le vent. Ils avancèrent
jusqu’au bord de l’eau et pour profiter pleinement de la mer,
Nicole décida
d’ôter s
es
chaussures. Elle retroussa son pantalon. Michel en fit de même. Les vagues fouettaient
leurs mollets. Leurs va et vient formaient une petite mousse blanche. Leurs pieds
s’enfon
çaient dans le sable mouillé. Ils profitaient
pleinement de l’air marin. Le vent
rapportait les embruns. Elle s
’approcha
de lui et s
’accroch
a à son bras. Ils continuèrent
d’
avancer tranquillement tout en riant. Ils étaient
si bien par ce matin d’été.
Sur la plage,
il n’y avait pas encore beaucoup de monde. Des familles se baladant avec leurs enfants,
ramassaient des coquillages. D
e jeunes enfants s’amusaient à sauter à pieds joins dans les
flaques d’eau.
Des adolescents essayaient de faire décoller un cervolant.
Au bout d’une
heure, ils décidèrent de faire une pause pour grignoter un petit bout et boire une
boisson. Nicole avait prévu un thermos avec du thé bien chaud, des petites madeleines
et une serviette de plage. Ils
s’install
èrent dans un coin tranquille. Les mouettes au-
dessus de leurs têtes poussaient des petits cris. Ils observaient tout ce qui se passait
autour d’eux.
Nicole et Michel étaient maintenant très proches. Il la fixait depuis un instant
quand elle lui demanda : « Ca va ? Il lui répondit :
- Oui, je suis bien près de toi.
- Moi aussi » Répondit-elle. Et elle lui prit la main qui était toute chaude. Elle lui
prodiguait sur le dessus des petites caresses tout en douceur. Il se rapprochait de plus en
plus l’un de l’autre.
Nicole humait le parfum de Michel dans sa nuque. Ils se regardaient
avec tendresse tous les deux. Michel ferma les yeux. Il sentait
que c’était l
e moment de
se laisser aller pour un petit baiser tout doux. Ensuite, il l
’entoura de ses bras et
la serra
très fort. La douceur de ses lèvres humides sur sa bouche prodiguait une sensation bien
agréable. Les baisers devenaient un peu plus langoureux. C
’ét
ait vraiment délicieux.
Nicole sentit un frisson lui parcourir le dos et monter le désir en elle. Elle lui murmura
quelques confidences à l’oreille.
Ils ne parlaient plus. Nicole posa sa tête sur son épaule. Elle se sentait en
sécurité près de lui et une plénitude, un moment intense de bonheur
l’
envahissait. Ils se
levèrent et l’étreinte devenait de plus en plus forte. Ils décidèrent de rentrer et d’aller à
l’appartement de Michel
pour déjeuner. Sur le chemin, ils passèrent acheter le pain.
Dès leur arrivée, ensemble ils préparèrent une jolie table. Michel commença à
composer un bon repas avec tout ce qui lui tombait sous la main dans le frigidaire : des
toasts mis au four garnis de chèvre chaud, une salade composée en accompagnement
avec deux tournedos. Tou
t cela fut arrosé d’un
bon côte du Rhône et ils terminèrent par
3
un café. Ensuite ils allèrent
s’installer dans le canapé
pour écouter un peu de musique
de Jazz. Michel était friand de ce type de musique, en particulier il appréciait Melody
Gardot. Il se leva et invita Nicole à danser sur la chanson « Baby I am a fool », quelques
minutes d’intense plaisir entre la musique et le contact rapproché de leur corps.
C’était un moment magique.
Ses mains serraient sa taille et il lui caressait le dos
tous en dansant.
Les étreintes devenaient de plus en plus intenses et l’envie de
s’appartenir l’un à l’autre
ne tarda pas. Ils se laissèrent aller à des caresses un peu plus
osées. Il passa ses mains sous son pull et dégrafa son soutien gorge. Il lui enleva
délicatement. Ils terminèrent leurs ébats amoureux allongés sur le canapé. Un peu plus
tard,
vint un moment de plénitude où serrer dans les bras l’un de l’autre,
nus, peau
contre peau, ils profitaient de la tendresse
qu’ils se prodiguaient mutuellement
. Une
belle histo
ire d’amour
naissait entre eux..
Tous droits réservés pour Joëlle Nunzi
Date de parution : 13/11/2011
Message :
Retrouvez cette nouvelle sous forme d’audio book
:
http://www.youtube.com/watch?v=X1o3SdNH3us
Les commentaires (2)
Écrire un nouveau message

17/1000 caractères maximum.

moon_666

j'aime bien l'histoire mais pas la façon d'écrire ... mais évidement je ne suis pas une professionnelle et je ne dit pas que je pourrais faire mieux mais voila mon avis ...

vendredi 3 février 2012 - 18:16
joellelavoix

C'est ma première nouvelle et si vous pouvez me mettre un petit commentaire pour m'encourager !
Merci pour vos lectures.

mercredi 16 novembre 2011 - 06:37
joellelavoix

En fait, j'écris surtout des textes de chansons et là c'est un bout d'essais :-)

vendredi 3 février 2012 - 18:35

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Regard de beauté

Regard de beauté

de joellelavoix

La jolie balançoire

La jolie balançoire

de joellelavoix

Le long du rivage

Le long du rivage

de joellelavoix