Municipales 2014 Sondage Belfort

De
Publié par

Intentions de vote à Belfort Mars 2014 Enquête réalisée par l’Institut de sondage BVA du 28 février au 4 mars 2014 par téléphone. Recueil Echantillon de 602 personnes représentatif des habitants de Belfort.

Publié le : lundi 17 mars 2014
Lecture(s) : 71
Nombre de pages : 21
Voir plus Voir moins
Cette publication est accessible gratuitement
Intentions de vote à Belfort Mars 2014
 Sondageréalisé par
 pouret
LEVÉE D’EMBARGO LE 9 MARS 2014 –05H00
2
Méthodologie
Recue
Echantillon
Enquête réalisée parl’Institutde sondage BVA du 28 février au 4 mars 2014 partéléphone.
Echantillon de602personnesreprésentatif des habitants de Belfort.La représentativité del’échantillon aété assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge et profession du chef de famille, cantons de résidence.
Analyse des résultats
er Au 1tour, la gauche en baisse et la liste UMP en tête
Suspens à Belfort
Alorsqu’en2008, la liste conduite par Etienne Butzbach (àl’époquesoutenue par le MRC, le PC et LO) était arrivée très légèrement en tête du premier tour, avec 33% des voix contre 32% pour la liste UMP conduite par Damien Meslot,aujourd’hui,contraire, auc’est laliste de Damien Meslot qui arrive première, avec 27%d’intentionsde vote, contre 23% pour le maire sortant.
Cette baisse du scored’EtienneButzbachs’expliqueen partie, mais en partie seulement, par la plus grande dispersion de la gauche. Il y a 6 ans, il avait face à lui deux autres listes de gauche (une liste LCR et une liste PSVertsPRG), qui avaient recueilli 18% des voix, alors que cette année, il doit en affronter quatre, qui, à elles toutes, totalisent 22%d’intentionsde vote.
Mais audelà de cette plus grande dispersion, cette baisse du scored’EtienneButzbachs’inscritdans un mouvement plus global de recul de la gauche à Belfort : toutes listes confondues, elle ne recueille plus que 45%d’intentionsde vote au premier tour, alorsqu’elleavait cumulé 51% des voix au premier tour del’électionmunicipale de 2008. Par ailleurs, alors que le solde « bonnes opinionsmauvaises opinions » est de +21 points pour Christophe Grudler et de +20 points pour Damien Meslot, iln’estde +6 points pour le maire sortant (45% de bonnes opinions, contre 39% de mauvaises).que
Toujours concernant la gauche, il est à noter que ni la liste Front de gauche conduite par Bertrand Chevalier (6%), ni la liste divers gauche conduite par MarieJosé Fleury (6%), ni la liste MRC conduite par Bastien Faudot (7%) ne seraientaujourd’huien mesure de franchir la barre des 10%. Aucuned’entreelles ne pourrait donc se maintenir au second tour.
En ce qui concerne la droite, la liste UMP conduite par Damien Meslot arrive donc en tête, avec 27%d’intentionsde vote, 4 points devant la liste conduite par Etienne Butzbach. La liste UMP ne perd que 5 points par rapport à 2008, alorsqu’elledoit non seulement faire face, comme il y a 6 ans, a une liste ModemUDI conduite par Christophe Grudler (qui obtient 19%d’intentionde vote, soit 2 point de plusqu’en2008), mais aussi à une liste du Front national, qui nes’étaitpas présenté en 2008, et qui recueille 9%d’intentionsde vote.
Avec ce score, le Front national dont la tête de liste est quasi inconnue (85% des habitants ne le connaissent pas) obtient un résultat inférieur à celui de Marine le Pen en 2012 (19%) et à celui, cumulé, du FN et du MNR en 2001 (14%), sans doute en partie du fait de la popularité de Damien Meslot parmi les sympathisants du Front national (61% de bonnes opinions parmi eux, contre 53% parmi les sympathisants Modem). Mais la liste du FN frôle la barre des 10% et peut donc (en raison des margesd’erreur)de se maintenir au 2nd tour, même si, pour le moment, il ne espérerêtre en position s’agit pasde l’hypothèsela plus probable.
3
Analyse des résultats
Grande incertitude au 2nd tour mais ballotage plutôt favorable pour la droiteà condition que le FN ne se qualifie pas
Les résultats du second tour apparaissent très incertains et dépendront à la fois du désistement ou non de la liste conduite par Christophe Grudler, et plus nd encore, de la présence ou non du Front national au 2tour.
En casd’absencedu Front national, la liste UMP en tête
Dansl’hypothèsele Front national ne serait pas en mesure de se maintenir au 2nd tour (hypothèse oùaujourd’huiplus probable, étant donné les la résultats de notre intention de vote de 1er tour),c’estla liste conduite par Damien Meslot qui arriverait en tête.
Maisen cas de maintien de la liste conduite par Christophe Grudler, cette avance de Damien Meslot sur Etienne Butzbach ne serait pour le moment qued’un seulpoint (39%, contre 38%).C’està quel point, dans cette hypothèse, le résultat de direl’électionparticulièrement serait incertain. Avec ces 39%d’intentionsvote, Damien Meslot obtient quasiment le même score dequ’il ya 6 ans (38%), alorsqu’Etienne Butzbach perd 10 points (38%d’intentionsde vote, contre 48% des voix en 2008). Cette forte baissed’EtienneButzbach se fait surtout au bénéfice de la liste conduite par Christophe Grudler, qui, avec 23%d’intentionsvote, voit son score augmenter de 10 points par rapport à 2008, grâce à des reportsde er nder de voix de gauche en sa faveur entre le 1et le 2tour loind’êtrenégligeables : 16% à 20% de ceux ayantl’intentionde voter au 1tour pour la nd liste du Front de Gauche ou pour la liste conduite par MarieJosé Fleury ou pour la liste du MRC préféreraient, au 2tour, voter pour la liste ModemUDI, plutôt que pour la liste socialiste.
nd En revanche, toujours enl’absenceFront national, dusi, contrairement à 2008, Christophe Grudler décidait de ne pas se maintenir au 2 tourface à Etienne Butzbach, alors, dans un tel duel, Damien Meslot deviendrait beaucoup plussi Damien Meslot se retrouvait donc seul  et nettement le favori del’élection,puisque dans cette hypothèse, il obtiendrait 53%d’intentionsde vote, contre 47% pour le maire sortant.
En cas de maintien du FN, la gauche en tête
nd Dans les hypothèses où le Front national serait finalement qualifié au 2tour (ce quin’estpas totalement à exclure étant donné notre intention de vote de er 1 touroù le Front national frôle de seulement 1 point la barre des 10%), alors,c’estau contraire le maire sortant Etienne Butzbach qui arriverait en tête des intentions de vote.
4
En cas de quadrangulaire,la liste conduite par Etienne Butzbach obtient 35%d’intentionsde vote, contre 33% pour la liste conduite par Damien Meslot, 24% pour la liste conduite par Christophe Grudler et 8% pour la liste du Front national. Dans cette hypothèse, de nouveau, ceux ayant er nd l’intentiontour, à avoirtour pour les listes de gauche non socialiste sont nombreux, au 2de voter au 1l’intentionde voter pour la liste Modem UDI plutôt que pour la liste socialiste (entre 18% et 25%d’entreeux).
Analyse des résultats
En cas de triangulaire, la liste conduite par Etienne Butzbach obtient 45%d’intentionsvote, contre 43% pour la liste conduite par Damien de Meslot et 12% pour la liste du Front national. Dans cette hypothèse, il est à noter que seulement 36% de ceux ayantl’intentionde voter pour la liste Grudler au 1er tour ontl’intentionde voter pour la liste Meslot au 2nd tour
Décidément,c’estlà une des spécificités del’électionmunicipale à Belfort,les reports de voix apparaissent bien mauvais, à gauche comme à droite, conséquence évidente des affrontements parfois violents ayant éclaté ces dernières années et ces derniers mois, dans chacun des deux er camps : selon les hypothèses, seulement 39% à 59% de ceux ayantl’intentiontour pour les liste Front de gauche, Fleury ou MRCde voter au 1 nd er ontl’intentionde voter pour la liste PS au 2tour, et seulement 36% à 44% de ceux ayantl’intentionde voter pour la liste ModemUDI au 1tour ontl’intentionde voter au second tour pour la liste UMP si Christophe Grudler ne se maintient pas.
Un développement du numérique très attendu
Dernier enseignement de ce sondage, cette fois non politique, les habitants de Belfort sont une écrasante majorité à considérer que le développement du numérique peut être efficace, à la fois pour améliorer la situation économique de leur ville (70%), mais aussi pour améliorer leur vie quotidienne (66%), et ce, dans toutes les catégories de la population. Sans doute, ils’agitdonc làd’unthème porteur, à ne certainement pas négliger durant la campagne.
Au final,l’électionmunicipale à Belfort apparait donc très incertaine. Son issue dépendra beaucoup de la présence ou non du Front national au 2nd tour : si le parti de Marine Le Pen réussit finalement à franchir la barre des 10% au premier tour  il est pour le moment à 9%  alors Etienne nd Butzbach peut espérer être réélu, de justesse. En revanche, en casd’absencetour,du FN au 2c’estDamien Meslot qui deviendrait le favori de l’élection,même si le résultat serait très incertain en cas de triangulaire avec Christophe Grudler. Autre enseignement politique de cette étude, les mauvais reports de voix, à gauche comme à droite, résultat del’ambianceparfois délétère dans chacun des deux camps politiques. Sans nul doute, une des clefs de ce scrutin sera donc aussi la capacité des deux camps à se rassembler durantl’entretour, malgré leurs si deux nombreuses dissensions actuelles et passées.
5
Eric Bonnet, directeur d’études BVAOpinion
6
Notoriété et popularité de personnalités locales
7
Notoriété et popularité de personnalités locales
Pour chacune des personnalités suivantes, dites-moi si vous en avez plutôt une bonne opinion, plutôt une mauvaise opinion ou si vous ne la connaissez pas ?
SOLDE Plutôt une bonne opinionPlutôt une mauvaise opinionVous ne la connaissez pas(NSP) BonneMauvaise opinion Da ien m Meslot13%52% 32%3%+20
Etienne Butzbach
Christophe Grudler
Marie-José Fleury
27%
45%
45%
Bastien Faudot 14% 7%
Bertrand Chevalier 13% 7%
9% 5% Jean-Marie Pheulpin
Marc Archambault4% 10%
17%
24%
39%
76%
78%
86%
85%
53%
27%
13%3%+6
4%
3%
3%
2%
1%
+21
+10
+7
+6
+4
6
8
Intentions de vote au er 1 tour
er Intentions de vote 1tour
Si le 1er tour des élections municipales avait lieu dimanche prochain dans votre commune de Belfort et si vous aviez le choix entre les listes suivantes, pour laquelle y aurait-il le plus de chance que vous votiez ?
Une liste conduite par Jean-Marie Pheulpin et soutenue par Lutte Ouvrière
Une liste conduite par Bertrand Chevalier et soutenue par le Front de Gauche
Une liste divers gauche conduite par Marie-José Fleury
9
Une liste conduite par Etienne Butzbach et soutenue par le Parti socialiste, Europe-Ecologie-Les Verts et le PRG
Une liste conduite par Bastien Faudot et soutenue par le MRC
Une liste conduite par Christophe Grudler et soutenue par le MoDem et l’UDI
Une liste conduite par Damien Meslot et soutenue par l’UMP, Résistance Citoyenne et Génération Ecologie
Une liste conduite par Marc Archambault et soutenue par le Front national
3%
6%
6%
7%
9%
23%
19%
27%
N’ont pas exprimé d’intentionde vote : 6%
10
Intentions de vote
nd au 2tour
11
nd Intentions de vote 2tour Absence du FN au 2nd tour1ère hypothèse
Si le 2nd tour des élections municipales avait lieu dimanche prochain dans votre commune de Belfort et si vous aviez le choix entre les listes suivantes, pour laquelle y aurait-il le plus de chance que vous votiez ?
Une liste conduite par Etienne Butzbach et soutenue par le Parti socialiste, Europe-Ecologie-Les Verts et le PRG
Une liste conduite par Christophe Grudler et soutenue par le MoDem et l’UDI
Une liste conduite par Damien Meslot et soutenue par l’UMP, Résistance Citoyenne et Génération Ecologie
23%
38%
39%
N’ont pas exprimé d’intention de vote :10%
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.