Baromètre Viavoice-Libération Décembre

De
Publié par

MIEUX COMPRENDRE POUR INVENTER DEMAIN Le baromètre politique Viavoice -Libération Décembre 2016 Viavoice Paris.Études conseil stratégie 9 rue Huysmans, 75 006 Paris. + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice.com François Miquet-0DUW\ $XUpOLHQ 3UHXG·KRPPH 1 3. Sommaire et modalités de réalisation Synthèse des enseignements Palmarès de la crédibilité présidentielle 6. Meilleursscores et variations 7. Évolutionsconcernant les personnalités de gauche 8. Évolutionsconcernant les personnalités du centre et de droite 9. Résultatsdétaillés QuestionsG·DFWXDOLWp: la candidature de Manuel Valls 11. Lebilan de Manuel Valls en tant que Premier ministre 12. Lepositionnement politique de Manuel Valls 13. LestraitsG·LPDJHde Manuel Valls 14. Lepotentiel de Manuel Valls pour 2017 15./·KpULWDJHde François Hollande 16. ManuelValls Président : rupture ou continuité ? 17. Lespriorités en cas de victoire de Manuel Valls à la Primaire Modalités de réalisation : Sondage réalisé par Viavoice pourLibération. Interviews effectuées en ligne du 7 au 8 décembre 2016. Échantillon de 1000 personnes, représentatif de la population française de 18 ans et plus. Représentativité par la méthode des quotasappliquée aux critères suivants : sexe, âge, profession deO·LQWHUYLHZp région et catégorieG·DJJORPpUDWLRQ.
Publié le : jeudi 15 décembre 2016
Lecture(s) : 10 730
Nombre de pages : 20
Voir plus Voir moins
MIEUX COMPRENDRE POUR INVENTER DEMAIN
Le baromètre politique Viavoice -Libération
Décembre 2016
Viavoice Paris.Études conseil stratégie 9 rue Huysmans, 75 006 Paris. + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice.com François Miquet-Marty, Aurélien Preud’homme
1
3.
Sommaire et modalités de réalisation
Synthèse des enseignements
Palmarès de la crédibilité présidentielle 6. Meilleurs scores et variations 7. Évolutions concernant les personnalités de gauche 8. Évolutions concernant les personnalités du centre et de droite 9. Résultats détaillés
Questionsd’actualité: la candidature de Manuel Valls 11. Le bilan de Manuel Valls en tant que Premier ministre 12. Le positionnement politique de Manuel Valls 13. Les traitsd’imagede Manuel Valls 14. Le potentiel de Manuel Valls pour 2017 15.L’héritagede François Hollande 16. Manuel Valls Président : rupture ou continuité ? 17. Les priorités en cas de victoire de Manuel Valls à la Primaire
Modalités de réalisation :
Sondage réalisé par Viavoice pourLibération. Interviews effectuées en ligne du 7 au 8 décembre 2016. Échantillon de 1000 personnes, représentatif de la population française de 18 ans et plus. Représentativité par la méthode des quotasappliquée aux critères suivants : sexe, âge, profession del’interviewé,région et catégoried’agglomération. Les résultats détaillés selon la proximité partisane des personnes interrogées, présentés dans ce rapportd’étude, sont issus de la question suivante : «Indépendamment des élections, de quel parti politique vous sentez-vous le plus proche ou disons le moins éloigné ? LO ou le NPA, le Front de gauche (Parti communiste ou Parti de gauche), le Parti socialiste, Europe Écologie Les Verts, Le mouvement En Marche d'Emmanuel Macron, le MoDem (Mouvement Démocrate),l’UDI,Les Républicains (LR), Debout la France, le Front national, un autre parti, je ne me sens proched’aucunparti, non réponse». Les « sympathisants de gauche » correspondent à toutes les personnes ayant répondu LO ou le NPA, le Front de gauche, le Parti socialiste, Europe Écologie Les Verts ou Le mouvement En Marche à cette question. Les « sympathisants de droite et du centre » correspondent à toutes les personnes ayant répondu le MoDem, l’UDI,Les Républicains ou Debout la France à cette question.
La notice technique détaillée de cette enquête est consultable sur le site Internet de Viavoice ainsi que sur le site Internet de la Commission des sondages : www.commission-des-sondages.fr
2
Synthèse des enseignements(1/2)
François Fillon, Emmanuel Macron et Manuel Valls : Trois fortes progressions en parallèle
Cette nouvelle livraison du baromètred’opinionpolitique Viavoice-Libérationrévèle trois dynamiquesd’unerare ampleur : de gauche à droite, Manuel Valls, Emmanuel Macron et François Fillon enregistrent de très fortes progressions quant à leur capacité perçue à exercer la fonction présidentielle en 2017, ets’installenten net trio de tête des candidats sur ce registre. Pour autant, de manière très singulière, ces trois dynamiques sont nourries par des circonstances très particulières et sont paradoxalement sans garanties de succès.
Des progressions en parallèle Les données recueillies sont spectaculaires : concernant leur capacité à être de « bons présidents de la République » pour 2017 : - François Fillon enregistre une progression de 10 points, à 44 % ; - Emmanuel Macron de 8 points, à 41 % ; - Manuel Valls de 6 points, à 33 %. Qui plus est, ces trois dynamiquess’inscriventdans la continuité de gains moins importants mais significatifs réalisés par les trois hommes le mois dernier.
L’absenceparadoxale de garanties de succès,l’enjeude la conversion Pour autant, paradoxalement, ces progressions ne délivrent pas de garanties de succès parcequ’ellesreposent sur des circonstances très particulières : - La « dynamique Fillon » est consécutive à sa victoire auprèsd’unsegment particulier del’électoratfrançais lors de la primaire. Certes, le député de Paris est désormais le candidat incontesté de la droite et du centre et sa légitimité repose sur la forte participation à la primaire (plus de 4 millionsd’électeurs). Mais ses valeurs et ses propositions font débat y compris au sein de son propre camp ;
-
Les « dynamiques Macron et Valls » sont pour une large part provoquées par le renoncement de François Hollande, qui a conduit un report des espoirs de la gauche et d’unepartie du centre en faveur des deux hommes.
Autrement dit,l’enjeuquis’imposepour les trois hommes est celui de la conversion des dynamiquesd’aujourd’huien capacités de rassemblements durables et motivées au sein de leurs propres camps et au-delà.
3
Synthèse des enseignements(2/2)
L’exemplede Manuel Valls : sous la dynamiqued’imageprésidentielle, des interrogations toujours en suspens En termesd’opinion, l’imagede Manuel Valls illustre cette nouvelle donne. L’ex-Premier ministre bénéficie de la forte dynamique soulignée précédemment. Et celle-ci repose sur des atouts majeurs, tenant notamment à son image personnelle : au-delà de son caractère jugé très massivement « autoritaire », notion ambivalente (« faire preuve d’autorité» et « être trop autoritaire »), le candidat est considéré comme : - « Dynamique » par 63 % des Français et 79 % des sympathisants de gauche ; - « Moderne », (respectivement 46 % et 65 %) : - « Compétent » (45 % et 64 %) ; - Ayant « la statured’unhommed’Etat» (45 % et 67 %) ; - « Honnête » (38 % et 59 %). Ces atouts permettent à Manuel Valls de tempérerl’influencedes jugements critiques suscités par son bilan et par sa capacité perçue à rassembler.
Surtout apparaissent des énigmesd’opinionpourl’instantirrésolues : - Concernant son positionnement : seuls 42 % des Français, et 47 % des sympathisants de gauche, estiment que Manuel Valls est « de gauche ». Ne le situant pas non plus à droite, 35 % des Français et 34 % des sympathisants de gauche le perçoivent « ni à gauche, ni à droite » ; - Concernant sa relation avec François Hollande : 55 % des Français, et 57 % des sympathisants de gauche estiment que Manuel Valls ne devrait ni la revendiquer, ni s’endésolidariser.
François Fillon, Emmanuel Macron et Manuel Valls sont portés par des mouvements d’opinionqui présentent des similitudes. Tous les trois bénéficientd’adhésionsoudaines mais leur imagen’estpas véritablement clarifiée (quel corps de propositions Emmanuel Macron va-t-il livrer, quelle ambition de conciliation François Fillon va-t-il soutenir ?), ni donc leur capacité à mobiliser.
Cela décerne une importance démocratique et stratégique majeures électorales quis’ouvrent, qu’il s’agissede celle de la primaire de populaire, ou la campagne du premier tour de la présidentielle.
aux campagnes la Belle alliance
À noter également la progression plus faible mais significatived’ArnaudMontebourg, légitimé par un face-à-face attendu avec Manuel Valls au second tour de la primaire, mais surtout la dynamique de fond engagée pour Jean-Luc Mélenchon : prèsd’unFrançais sur quatre considère ce dernier comme un bon Président pour 2017.
AurélienPreud’homme Directeurd’études Viavoice
iquet-Marty
François M Président Viavoice
4
Palmarès de la crédibilité présidentielle
5
Palmarès des présidentiables(1/4) Meilleurs scores et variations
Pour la France à partir de 2017, chacune des personnalités suivantes serait-elled’aprèsvous
Sous-total « Un bon président de la République »
Emmanuel Macron 41 % (+8)
Manuel Valls 33 %(+6)
Jean-Luc Mélenchon 23 %(+5)
Arnaud Montebourg 21 %(+3)
Benoit Hamon 12 %(+2)
François Fillon 44 %(+10)
Marine Le Pen 29 %(=)
François Bayrou 25 %(+3)
Nicolas Dupont Aignan 14 %(+1)
Les variations indiquées s’entendent par rapport à la précédente vague d’enquête, réalisée du 3 au 7 novembre 2016.
6
15 15
14
38
23
14 14
23
23 21
14 12
22 21
29
32
33
22
28
34
24
16 14
16
19 18 17 17
30
15
15
40
38
Palmarès des présidentiables(2/4) Évolutions concernant les personnalités de gauche
31
Emmanuel Macron
14
11
Jean-Luc Mélenchon
41
Pour la France à partir de 2017, chacune des personnalités suivantes serait-elled’aprèsvous
23
27
19
21
18
7
16 14 13
11
12
23
21
36
32
17
33
32
33
38
Manuels Valls
Sous-total « Un bon président de la République »
27
30
21
33
18
17
35
Arnaud Montebourg
20
13
31
16
Palmarès des présidentiables(3/4) Évolutions concernant les personnalités du centre et de droite
Pour la France à partir de 2017, chacune des personnalités suivantes serait-elled’aprèsvous
27 26 24
Sous-total « Un bon président de la République »
François Fillon
33
30
29
30 30 28 27 25 25
32
29
26
31
31
28 27 25 25
François Bayrou
32
29 27 27 27 26 25 25
23
23
23
24
Marine Le Pen
29 28 28 27 25 26 26 25 24
21
29
34
22
44
29
25
8
17%
1% 4%
35%
8%
10%
10%
1% 6%
34%
5%
29%
Un assez bon président de la République Un très mauvais président de la République Non réponse
1% 11%
1% 5%
45%
2%
31%
9
8%
10%
9%
17%
6%
13%
3%
2%
Nathalie Arthaud
Palmarès des présidentiables(4/4) Résultats détaillés
Un très bon président de la République Un assez mauvais président de la République Ne connaît pas cette personnalité
6%
15%
3%
Emmanuel Macron
15%
28%
29%
15%
Pour la France à partir de 2017, chacune des personnalités suivantes serait-elled’aprèsvous
François Fillon
43%
5%
Manuel Valls
40%
28%
25%
29%
8%
47%
2% 5%
10%
9%
9%
8%
Vincent Peillon
Benoît Hamon
Arnaud Montebourg
François Bayrou
Marine Le Pen
35%
33%
49%
23%
25%
31%
1% 6%
3%
Jean-Luc Mélenchon
23%
19%
20%
Nicolas Dupont-Aignan
Philippe Poutou
4%
15%
26%
5%
2% 12%
19%
21%
Sylvia Pinel
Yannick Jadot
15%
22%
43%
Base ensemble : 1000 personnes
3%
10%
18%
33%
39%
27%
28%
36%
29%
22%
Questions d’actualité : La candidature de Manuel Valls
10
Le bilan de Manuel Valls en tant que Premier ministre
Diriez-vous que le bilan de Manuel Valls en tant que Premier Ministre est... ?
Plutôt positif
Non réponse
26%
14%
Sympathisants de gauche
Sympathisants de droite et du centre
Sympathisants Front national
Base sympathisants de gauche : 280 personnes Base sympathisants de droite et du centre : 268 personnes Base sympathisants Front national : 119 personnes
60%
Plutôt positif
45 %
22 %
10 %
Plutôt négatif
Plutôt négatif
44 %
69 %
86 %
Base ensemble : 1000 personnes
11
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant