L'avortement, un droit acquis

De
Publié par

Longtemps, les femmes ce sont battues afin d’avoir accès à un statut social équivalent à celui des hommes, cependant il y a toujours des sujets controversés dans notre société à ce sujet. L’un des plus importants est celui de l’avortement. Est-il acceptable qu’une femme fasse le ...

Publié le : mercredi 7 décembre 2011
Lecture(s) : 136
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins
Longtemps, les femmes ce sont battues afin d’avoir accès à un statut social équivalent à celui des hommes, cependant il y a toujours des sujets controversés dans notre société à ce sujet. L’un des plus importants est celui de l’avortement.Est-il acceptable qu’une femme fasse le choix de mettre fin à une vie? En effet, je crois qu’il y a des circonstances où ce choix est totalement justifié, surtout lorsque la grossesse est reliée à un viol ou encore lorsque les futurs parents ne sont pas en mesure de donner un environnement convenable à un enfant. Tout d’abord, Les activistes pro-vieclament haut et fort que Dieux a un destin pour chaque être vivant qu’il a créé et que, par ce fait même, il serait criminel de mettre fin à leur vie. Cependant, il faut tout d’abord définir ce qu’est une vie. Peut-on la considérer alors qu’elle n’est pas encore consciente? Peut-on dire qu’elle a des droits? Ce serait donc affirmer qu’un être sans conscience, sans idées et sans rêves est plus important qu’une femme risquant de voir sa vie changée à jamais alors que rien de tout ça n’était planifié. Une grossesse suite à un viol ne peut absolument rien apporter de bon à une femme puisqu’il est déjà difficile de passer par-dessus une telle épreuve et que voir le fruit de ce viol à chaque jour peut empêcher la victime d’avancer dans son rétablissement émotionnel. L’avortement est donc légitime lorsqu’il est question de viol.
En second lieu, il y a des cas où l’enfant risque d’avoir des conditions de vie difficiles si, par exemple, la mère est trop jeune pour en être responsable. Premièrement, il existe des cas où la grossesse peut être dangereuse autant pour la jeune mère que pour l’enfant qui risque d’être gravement handicapé et où l’avortement devient nécessaire. Il faut aussi se dire que lorsqu’on est jeune, il est beaucoup plus compliqué d’élever convenablement un enfant. L’enfant risque de grandir dans des conditions difficiles (que l’on parle d’un manque constant d’argent ou d’un couple instable vu le jeune âge des parents). Bref, s’il est impossible de lui donner la stabilité nécessaire à une enfance heureuse, il est peut-être plus sage d’avorter et d’attendre, pour plus tard avoir un enfant que le couple sera capable d’élever, autant dans le bien des parents que du futur enfant.
Pour conclure, Il est clair que l’avortement doit rester légal, surtout lorsqu’il est question de viol ou encore lorsque la mère est beaucoup trop jeune. L’avortement est, et doit rester, un choix auquel chaque femme peut accéder. L’avortement est un choix personnel, et bien qu’il ne doive pas être pris à la légère, peut parfois être une alternative.
http://www.cfsh.ca/fr/your_sexual_health/abortion/ http://archives.radio-canada.ca/politique/droits_libertes/clips/2813/ http://archives.radio-canada.ca/politique/droits_libertes/clips/2813/
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.