rapport 2007 SMITOP en cours de rédaction

De
Publié par

Rapport annuel 2007 sur le prix et la qualité du service public d’élimination des déchets (décret n°2000-404 du 11 mai 2000) Chemin Rural n°3 80640 Thieulloy l’Abbaye Tél. 03 22 90 36 60 Fax. 03 22 90 10 59 Présentation Générale 1. Historique Autorisé par arrêté préfectoral du 17 janvier 2001 et créé en avril 2001, le SMITOP (syndicat mixte interdépartemental de traitement des déchets de l’ouest picard) regroupe 247 communes de deux départements (l’Oise et la Somme) et 91 098 habitants. Ces communes sont réparties dans onze cantons (sept dans la Somme et quatre dans l’Oise). Les deux structures qui sont à la base de la naissance du SMITOP et qui par ailleurs conservent la compétence collecte sont d’une part la Communauté de Communes de la Picardie Verte et d’autre part le SIROM des SEPT CANTONS (ex- SIRTOM). 2. Situation Géographique 3. Fonctionnement Le syndicat est administré par un comité (organe délibérant), composé de délégués. L'autorité exécutive est le président, il est assisté d'un bureau (élu par le comité) composé de quarante-quatre membres dont onze vice-présidents. Mode d’emploi 4. Sommaire A/ Présentation générale du traitement B/ Les résultats en 2007 • Les chiffres clés • La collecte sélective • Les déchetteries • Les déchets verts • Le compostage individuel • Les ordures ménagères • La valorisation C/ L’impact environnemental • L’impact en termes de ...
Publié le : samedi 24 septembre 2011
Lecture(s) : 217
Nombre de pages : 15
Voir plus Voir moins
Rapport annuel2 00 7us relp iretx a  lalqué its udivrep ecilbuélimc dion inatédhced sd(céte s20n°t re d04-400iam 11 u )0002 
 
  
 
Chemin Rural n°3 80640 Thieulloy l’Abbaye Tél. 03 22 90 36 60 Fax. 03 22 90 10 59
 
  P  résentation Générale     1. Historique   Autorisé par arrêté préfectoral du 17 janvier 2001 et créé en avril 2001, le SMITOP (syndicat mixte interdépartemental de traitement des déchets de l’ouest picard) regroupe 247 communes de deux départements (l’Oise et la Somme) et 91 098 habitants. Ces communes sont réparties dans onze cantons (sept dans la Somme et quatre dans l’Oise). Les deux structures qui sont à la base de la naissance du SMITOP et qui par ailleurs conservent la compétence collecte sont d’une part la Communauté de Communes de la Picardie Verte et d’autre part le SIROM des SEPT CANTONS (ex- SIRTOM).  
  
2. Situation Géographique
  3. Fonctionnement   Le syndicat est administré par un comité (organe délibérant), composé de délégués. L'autorité exécutive est le président, il est assisté d'un bureau (élu par le comité) composé de quarante-quatre membres dont onze vice-présidents.     
   
  M  ode d’emploi     
4. Sommaire
 A/ Présentation générale du traitement  B/ Les résultats en 2007  Les chiffres clés  La collecte sélective  Les déchetteries  Les déchets verts  Le compostaigned ividuel Les ordures ménagères   La valorisation  C/ L’impact environnemental  L’impact en termes de recyclage  Limpact environnemednet alla  collecte sélective  Le traitement environneaml ednets ordures ménagères  Le traitement environnemental des déchets verts  Les actions de sensiabt i liosn à lenvironnement  D/ Le budget déchets ménagers  Dépenses  Recettes
E/ Le bilan social
En conclusion  Les zones damélioration ette lmeps s forts de lannée à venir   
  Présentation générale du trait  ement   
  
                  
  Localisation des unités de traitement  
Le centre de tri, le centre de stockage des déchets ultimes et la plate-forme de compostage sont situés tous trois à Thieulloy l’Abbaye.
Nature des traite  
ments utilisés
 
OMR : ordures ménagères  résiduelles DMS : déchets ménagers spéciaux
    Les résultats en 2  007     
Le centre de tri 61,47 kilos par habitant  valorisés en centre de tri hors verre (+3,5%) Production détaillée soit 559966 tonne  s hors refu  s  PAP EMR PET PET PEHD ACIER ALU ELA FILMS GDM Refus Total Jnx A5 coloré clair  En tonne 1903,48 647,84 710,66 41,04 301,74 151,02 284,94 13,84 99,36 121,20 1324,54 448,80 6048,46 2E0v0ol7u/t2io0n0 6  % +6,6 +1,8 -14,7 -5,2 -5,1 -5,2 -8,6 +21 +54,7 +88,7 +11,8 +10,3 +2,9 kRga/thioasb  20,89 7,11 7,80 0,45 3,31 1,66 3,13 0,15 1,09 1,33 14,54 4,93 66,40 Taux de valorisation du centre  d 9 e 2  , t 5 ri 8   : %  Légende : PAP/Jnx = papiers, journaux et magazines PET coloré = Polyéthylène coloré PEHD = Polyétèhnyel Haute Densité ALU  emballages en aluminium cGaDtéMg o=r ipeas piPeArsP /eJt ncxa ertt oEnsM nR entrant pas dans les A5 = cartons ondulés = ACIER = emballages en acier e ELA = Emballages pour liquides alimentaires (briques EméMnRa g= ècrae rtons et cartonnettes demballage dorigiPnET clair = Polyéthylène clair alimentaires) Refus = refus de tri n’entrant dans aucune des catégories  FILMS = films plastiques étirables ci-dessus   
  Le verre  
 Provenance SIROM Verre incolore 0 Verre coloré 3258,14 Total 3258,14 Ratio en kg/hab./an 50,01 Total valorisation verre = 4 560 tonnes, soit 50 kg/hab./an
Provenance CCPV 219,82 1082,35 1302,15 45,77
    Les résultats en 2  007
   
Le centre de stockage des déchets ultimes
Tonnages admis au centre de stockage   
    
Ordures ménagères issueDs échets non valorisables issuReesf us issus du centre  de tri Autres Tota  l des collectes en porte à  porte des déchetteri  es provenances 24 353,76 tonnes (+1,9  1%) 4 031,31 tonnes (+10  ,5%) 448,86 tonnes (+10,2  9%) 1 662,42 tonnes 30 4 9(+6,23,57  %t  o)nn   Dont SIRO  M Dont CCP  V Dont SIRO  M Dont CCPV 15 515,8  9 8837,8  7 2483,5  7 1547,7  4  248 kg/hab. 311 g/hab. 40 kg/hab. 54 kg/hab. 4,9 kg/hab.   La station dépuration des lixiviats   En 2007, le traitement des lixiviatsa séstuarité  par la société APINOR jusquau 31 septembre et par la Société OVIVE à pa e r  toirc tdoub r1e.   Le process de traitement par la société OVIVE est un : ƒ  traitement biologique aérobie ; ƒ  traitement physico-chimique intermédiaire ; ƒ  traitement de finition par filtration sur charbon actif.  
 L  es résultats en 2  007   
  
La plateforme de compostage
 Tonnages déchets verts admi s sur la plate-forme de compostage   Provenance SIROM Déchetteries 2482,86 (+9,5%) Collecte en porte à porte 3024,82 (+2,9%) Total 5507,68 Ratio en kg/hab./an 87,50 (+ 9%) Total valorisation plate-forme = 9198,49 tonnes  (+ 5,03%)    
Provenance CCPV 3105,24 (+18,7 %) 405,46 (+7,9%) 3510,70 123,39 (+ 0,1%)
 
 
Autres Provenances 180,11  180,11  - 
 Les résultats en 2  007   
  Synthèse  Récapitulatif des tonnages concernant le SMITOP  Déchets verts Matériaux Bois Matériaux issus des valoDivers collectés Total  rméOséirnddauugerèlerlsee ss  creetcnrtyircéels a dabeul e trsi  SvIaVlRpeoarOrrri esM é vallao rVCiesCrér Pep Vo ur différentes déchreitstéesr ieen 1   alonroins és 2  en  collectes déchetterie  tQounannetsi té en30 496,35 5 599,66 3 258,141302,15 9198,49 803,07 75,80 1 494,96 52 228,62 2E0v0ol7u/t2i0o0n 6 % ,3 = +5   - +3 +2,7 +2 -- ,3 Ratio 334,76 61 47 50,06 100,97 8,8 0,8 16,4 573,3 k /hab , lution % Evo06  + 1 +0,6 -2 5 +3,3 - - - +1,6 2007/20 ,  Taux de valorisation  
 
 
Les résultats révèlent donc une valorisation de 44 %  du gisement observé collectable.      
                                                 1 Hors gravats, déchets verts et papiers-cartons 2 Fibrociments et Déchets Ménagers Spéciaux  
 
L’impact environnem  ental   
 
En termes de recyclage
 
Les emballages triés par les habitants sont recyclés après avoir été :   Retriés au centre de  tri  de Thieulloy l’Abbaye  Les emballages y sont sé ppaarré smatériau avant d eêtxrpeédiés sous forme de balles dans les usines de recyclage.   Transformés dans des usines de recyclage  Les usines de recyclage transforment lreiasu xm aetné une nouv emllaetière première (dite « secondaire »), rééueti leisnsuite par les indu s  trpioelur fabriquer de nouveaux produits.  Pour notre collectivité, les filières de recyclage sont :  Verre : à Reims(51), chez B   SN  Acier : à Dunkerque (,5 9c)hez Solla  c  Aluminium : à Compiègne (60), chez A  ffimet  Briques alimentaires à :   Bousbecque (59) chez Alh   strom  EMR : à Contoire Hamel (8c0h)e, z Otor Picardie   Journaux : à Grand Couronne (c76h)e, z UPM Kymmene   Plastique : à Verdun ( PET) et eàu fNchateau (PEHD), chez Valorplast Le recyclage permet de fabriquer des nouveaux produits en économisant des matières premiè res. Ainsi, en 2007 avec notre collecte :    494 tonnes
285 tonnes
14 tonnes
387  6 tonnes
 99 tonne  s
456  0 tonnes   
de plastique triés
d’acier triés =
d’aluminium triés =   
895 37  5 pulls polaires
408 v  oitures
4 10  2 vélos
de cartons/papiers triés = 8 415 000 e  mballages en car ( t 6 o b n o  uteilles)
de ELA triés   =
de verre triés =  
660 33  0 rouleaux de papier toi ( l  1 e 0 t 0 t g e l’  unit  é) 11 400 00 b 0 outeilles en verre (75 cl)
=  
800  kilos d  e pétrole  brut économis  és
act environnem  ental  L’imp La collecte sélective    Parce quil conduit à leur recyclaig ed,e lse  etrmballages a un impact direct sur lenvironnement. Irl mp e t d’économiser :  des ressources naturelles ;  de l’énergie ;   de l’eau.   1 tonne de    plastique   triée et recyclée                   
1 tonne de papier-carton  triée et recyclée
1 tonne d’ aluminium  triée et recyclée
1 tonne de verre  triée et recyclée
1 tonne d’ acier  triée et recyclée
 =
 =
 =
 =
2,6  tonnes de  bois épargnée  s
1  année   de consommation d’ électricité d’environ 3 personne économisé  e
660  kilos d  e sables épargné  s
1,5  tonne de minerai de fer épargné  e
   L’impact environnem  ental  Les ordures ménagères   
Le traitement des ordures ménagères est effectué par le SMITOP  
  Création dun nouveau centre dkea gset odces déchets ultimes en  2001  Les ordures ménagères collectées par lMe  dSeIsR O7 cantons sont enfouies au centre de stockage de Thieulloy l’Abbaye. Il est composé de 4 casiers de 20 m odned epruor,f 80 m de large, 120 m de longueur chacun. Un casier peut recevoir 0105 0 tonnes de déchet s  a etd urée de vie est d'environ 5 ans (soit 600 000t et 20 ans pour l'ensemble rde u dcee sn t ockage, soit encore 12 ans !). Ces casiers ont été construits de façon àp nolel upear sl e sous-snola (ppe deau souterraine).  Ainsi, la couche de protection imperméable comprend de  bas en haut :  1m. de limon (argile imperméable à 10-9 m/s, ce qui signifie qu’ 1 goutte d'eau mettra 33 ans à traverser cette couche).  1 membrane géosynthétique bentonitique (argile encore + imperméable à 10-12 m/s, ce qui signifie qu’il faudra 15 ans à 1 goutte d'eau pour traverser cette membrane).  1 membrane de 2 mm d'épaisseur en plastique PEHD (imperméable). Ensuite, une couche ndarnatîe composée de 50 cm de grpaevriemrest  de récupérer les lixiviats pour les amener jusqu'à lai osnt adte traitement (ou ostna tdi'épuration)t uséie à quelques mètres des casiers.  
  Fonctionnement  Les sacs noirs sont acheminés au centre de stockage où ils sont déposés. Un compacteur à pied de m otautsosne” et répartit les déchets. Un liquide noirâtre appelé "tl"i xipvrioavenant de leau de petirocno ldaes déchets apparaît et doit être traité. Une station épure les lixiviatsé. mL e nst sé ltrace métallique, l'azote et les matières organiques sont traités. L'eau obtenue se r ovisrear  àl ea rcompost en cours de fermentation. En fermentant, les déchets émettent gdauz  bcioomposé à 60% de méthane et à 30% de dioxyde de carbone. Le biogaz est capté p uiCse lbar ûpleér.met, conformenét mà la législation, de contribuer à diminuer de 21 fois les rejets de gaz à effet de serre (dioxyde de carbone CO2/méthane CH4).
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.