l’Éden existe je l'ai rencontré

Publié par

PRÉFACE CE LIVRE EST DEDIE A TOUTES PERSONNES SOUCIEUSES DE L'AVENIR DES GENS QUELLES AIMENT, PARENTS, ENFANTS, AMIS (ES), ET DELLES-MEMES, AINSI QU'A NOTRE MERE A TOUS LA TERRE. CELA EST SI SIMPLE, QUE CELA EST TRES DIFFICILE, LEVONS LES MASQUES ET MONTRONS A TOUS, ET A NOUS-MEMES, QUI NOUS SOMMES VRAIMENT. QUE NOTRE AMOUR PRENNE LE DESSUS SUR NOTRE HAINE, QUE NOS DEVOIRS ENVERS TOUS NOUS HONORENT. ALORS, NOUS POURRONS PRETENDRE AVOIR DES DROITS. LA LUCIDITE NOUS FAIT PEUR, CEST ELLE QUI FAIT DE NOUS DES ETRES HUMAINS RESPONSABLES DE NOTRE DESTIN ET SURTOUT, DES GENERATIONS FUTURES. A CE PRIX LA PAIX, LEGALITE, LA FRATERNITE, LES DROITS DE L'HOMME, DE LA FEMME, AURONT UN SENS, ET NE SERONT PAS QUE DES MOTS... NOUS SEULS, ENSEMBLE, POURRONS ACCOMPLIR CETTE TACHE, QUI NOUS EST CONFIEE : VIVRE TOUS ÉGAUX ENFIN HUMAINS. YVON BAILLY 3 QUI SUIS-JE? Vous croyez me connaître, vous avez la prétention de me connaître, alors que moi-même je ne sais pas qui je suis. Depuis que je suis apparu à vos yeux, vous m`avez façonné, vous avez annihilé mon être, je ne sais plus qui je suis... Je vis au travers de vous et non de moi. J'ai décidé un jour de me retrouver, je suis allé me chercher au plus profond de moi-même; il restait une petite lueur qui m’a dit : "Je suis là, viens me chercher La route sera longue et difficile. Plus tu vas te retrouver, plus tu vas te perdre au regard des autres. Tu devras les respecter car eux ne savent pas qui ils sont.
Publié le : lundi 18 janvier 2016
Lecture(s) : 125
Nombre de pages : 72
Voir plus Voir moins

PRÉFACE
CE LIVRE EST DEDIE A TOUTES PERSONNES
SOUCIEUSES DE L'AVENIR DES GENS QUELLES AIMENT,
PARENTS, ENFANTS, AMIS (ES), ET DELLES-MEMES,
AINSI QU'A NOTRE MERE A TOUS
LA TERRE.
CELA EST SI SIMPLE,
QUE CELA EST TRES DIFFICILE,
LEVONS LES MASQUES
ET MONTRONS A TOUS,
ET A NOUS-MEMES,
QUI NOUS SOMMES VRAIMENT.
QUE NOTRE AMOUR
PRENNE LE DESSUS
SUR NOTRE HAINE,
QUE NOS DEVOIRS ENVERS TOUS
NOUS HONORENT.
ALORS, NOUS POURRONS PRETENDRE
AVOIR DES DROITS.
LA LUCIDITE NOUS FAIT PEUR,
CEST ELLE
QUI FAIT DE NOUS
DES ETRES HUMAINS RESPONSABLES
DE NOTRE DESTIN
ET SURTOUT, DES GENERATIONS FUTURES.
A CE PRIX
LA PAIX, LEGALITE, LA FRATERNITE,
LES DROITS DE L'HOMME,
DE LA FEMME,
AURONT UN SENS,
ET NE SERONT PAS QUE DES MOTS...
NOUS SEULS, ENSEMBLE,
POURRONS ACCOMPLIR CETTE TACHE,
QUI NOUS EST CONFIEE :
VIVRE TOUS ÉGAUX ENFIN HUMAINS.
YVON BAILLY
3QUI SUIS-JE?
Vous croyez me connaître,
vous avez la prétention de me connaître,
alors que moi-même je ne sais pas qui je suis.
Depuis que je suis apparu à vos yeux,
vous m`avez façonné,
vous avez annihilé mon être,
je ne sais plus qui je suis...
Je vis au travers de vous et non de moi.
J'ai décidé un jour de me retrouver,
je suis allé me chercher au plus profond de moi-même;
il restait une petite lueur qui m’a dit :
"Je suis là, viens me chercher
La route sera longue et difficile.
Plus tu vas te retrouver,
plus tu vas te perdre au regard des autres.
Tu devras les respecter car eux ne savent pas qui ils sont.
Une fois que tu auras pris ta route,
sois fier de toi,
et dis-toi que tu es privilégié au milieu des vivants.
Ta solitude deviendra un havre de paix,
tu la communiqueras à ton prochain.
C'est ainsi que naîtra
le virus positif de ton être.
5LES CHARNIERS
Depuis des années, nous traquons à grands coups médiatiques les criminels de
guerre pour crimes contre l'humanité.
Quelle revanche pour ces morts dans les camps de concentration, dans les
chambres à gaz ou sous la torture, entassés dans des charniers recouverts de
chaux!
Comment ne pas avoir de frissons et de larmes en souvenir de ces pauvres gens!
Mon grand-père, qui a fait les deux guerres, m'a dit un jour
'Mon petit, j'ai perdu beaucoup d’amis, mais je m'en suis sorti.
Tout cela n'aura pas été inutile,
car ta génération ne connaîtra pas la guerre et ses horreurs -ils plus humains ?
Les dirigeants de nos pays seraient
Heureusement qu'il est mort, Dieu aie son âme, sans avoir vu ce gâchis!A nos portes,
en direct à la télévision,
des groupes ethniques reproduisent la faute, l'irréparable.
Il ne s'agit plus des allemands avec les juifs et les gitans,
mais des musulmans entre eux, devenus aveugles.
Et nous, peuple civilisé qui condamnons des criminels du passé,
laissons aujourd’hui renaître ces charniers.
Quand les coupables auront à leur tour 80 ans,
alors seulement les ferons-nous rechercher pour les juger!
Cet état de fait,
nous en sommes tous plus ou moins responsables.
Pendant que l'un arme d’un côté, un autre arme de l'autre.
L'embargo est très efficace sur la nourriture,
mais pas sur les arme
s.
Pourtant, si les protagonistes se battaient à mains nues,
y aurait-il autant de morts?
La menace omniprésente du chômage
nous amène à ces livraisons d’armements.
Et nous fabriquons toujours volontairement de la chair à canon,
cela nous est si facile.
Messieurs, dormez bien jusqu'à demain,
-être la vôtre.
car la nouvelle chair sera peutL épée EXCALIBUR
Je suis ta force,
tu peux réutiliser pour tuer.
Là est ta faiblesse.
Le jour où tu me mettras dans un écrin,
ou tu m'admireras
tel un joyau,
tu auras trouvé ta vraie force.
Tu n'auras plus besoin de moi
car tu n'auras plus peur de toi.
Alors la paix sera dans ton coeur.UNE HYPOTHESE PARMI D'AUTRES
Au fameux bing bang,
l'univers s'est créé:
la terre, les arbres, les animaux et les océans.
Et, quand la perfection fut accomplie,
l'être humain fut créé,
parfait au départ mais limité
car, dès sa création il s'est cherché,
a décidé d’être supérieur à la femme,
à la dominer
mais a occulté le pourquoi
il existait.
Puis furent créées des normes de société,
des règles qu'il a établies au cours des siècles,
limitant de lui-même ses possibilités à 15/100, se limitant ainsi au stade
animal,
occultant le pourquoi il avait créé.
D'où le déclin de chaque civilisation depuis des siècles,
car peu de gens connaissent les règles,
les gardent pour eux pour mieux manipuler leurs semblables,
et ainsi, chaque civilisation a créé ses propres règles
détruisant ainsi des générations
et bien souvent ses propres enfants que l'on dit aimer
sans aucune prétention en tant qu'être humain
ni plus ni moins que vous.
Je vais vous révéler ma découverte
faite au cours de mon existence, faite auprès de vous,
je vous laisse seul juge si cela est fiction ou réalité.UNE HYPOTHESE PARMI D'AUTRES
Au fameux bing bang,
l'univers s'est créé:
la terre, les arbres, les animaux et les océans.
Et, quand la perfection fut accomplie,
l'être humain fut créé,
parfait au départ mais limité
car, dès sa création il s'est cherché,
a décidé d'être supérieur à la femme,
à la dominer
mais a occulté le pourquoi
fi existait.
Puis furent créées des normes de société,
des règles qu'il a établies au cours des siècles,
limitant de lui-même ses possibilités à 15/100, se limitant ainsi au stade
animal,
occultant le pourquoi il avait créé.
D'où le déclin de chaque civilisation depuis des siècles,
car peu de gens connaissent les règles,
les gardent pour eux pour mieux manipuler leurs semblables,
et ainsi, chaque civilisation a créé ses propres règles
détruisant ainsi des générations
et bien souvent ses propres enfants que l'on dit aimer
sans aucune prétention en tant qu'être humain
ni plus ni moins que vous.
Je vais vous révéler ma découverte
faite au cours de mon existence, faite auprès de vous,
je vous laisse seul juge si cela est fiction ou réalité.HOMME, FEMME, ENFANT.
Nous avons perdu le fil de la vie,
D’où le déclin de nos civilisations,
nul besoin daller le chercher ailleurs,
l'Eden
Il est tout près, allons tout seul, ensemble le chercher,
la force que nous mettons a nous détruire,
servons- nous en à nous construire.
Au lieu de nous nuire nous allons enfin nous aimer,
apprendre les vraies valeurs de la vie.
Et si notre destin
au lieu, comme beaucoup de gens le pensent,
n'était pas écrit d’avance
mais géré par nous et nous seuls,
Car sur chaque route,
il y a toujours deux possibilités:
rune positive et d’autre négative,
La choix nous appartient.
Et si l'être que nous sommes tous, avait en fait été créé,
juste pour être représentatif,
matière et visualisation de notre âme,
avec un pouvoir limité
ni plus ni moins qu'acteur, spectateur,
de notre vie, de notre destin ?
Nos 15/100 nous servent à tous
pour cohabiter
au travers des normes de société,
Que nous établissons donc interchangeables au gré du vent selon si nous sommes
positifs ou négatifs, En fait, si nous voulons aider le plus faible ou l’oppresser, le
manipuler.
Donc cet être -là peut vivre comme il l'a toujours fait dans la matière
car il n'est que matière.
13Il peut assouvir ses désirs
au détriment de la stabilité planétaire,
créer la matière à loisir,
sans vouloir voir les conséquences de ses actes
sur l'avenir des générations futures,
D’où l’exploitation
De l'homme par l'homme.
Voilà l'image de l'homme que nous sommes.
Imaginons que cet être machiavélique
Accepte de mettre son 15/100 au service de son âme,
Alors la vraie vie commencerait,
L’Eden remplacerait l'enfer.
Car en étant spectateur de notre vie,
Il suffirait d’écouter son âme
Pour vivre en paix.
Car nous sommes tous une particule de vie,
L’un sans l'autre nous n'existons pas.
Tout ce que nous détruisons, nous détruit nous-mêmes.
Donc, le but est d'aller chercher
La 85/100 manquant
De notre cerveau,
Non pas dans les livres,
mais au travers du respect de la vie,
de ses valeurs et de la lucidité.
Donc pour ouvrir les portes
du savoir potentiel de notre âme,
vieille ou jeune,
il faut épurer son esprit.
Libérons-nous de nos peurs, de nos doutes, de nos craintes,
lâchons prise,
Laissons notre amour propre de côté,
notre fierté, notre vanité, nos pulsions, nos passions, nos envies,
pour retrouver les vraies valeurs de la vie.
Car, sans ce travail spirituel
basé sur la vie de tous les jours,
nous ne pourrons jamais accéder
au savoir des profondeurs
de notre âme

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Une Vie

de YvonBailly

Homme et femme

de YvonBailly

suivant