mieux que la réindustrialisation

De
Publié par

Mieux que la réindustrialisation ! Expérimentons les débutances, le revenu garanti, les monnaies complémentaires, et la démocratie agile Geneviève Bouché Octobre 2011 customer 88754 at Sat Apr 28 10:01:14 +0200 2012geneviève bouché Page 2 sur 106 Mieux que la réindustrialisation ! Débutances, monnaies complémentaires et nouvelles démocraties Le mot « changement » est sur toutes les lèvres. Les langues se délient et permettent de connaître les causes de la dislocation de notre système socioéconomique. Ceci n’est pas suffisant pour construire l’avenir. Voici le temps de l’analyse prospective et des propositions. De grandes réformes seraient nécessaires, mais nous savons qu’elles sont impossibles. Il faut donc se tourner vers la mise en place progressive de solutions nouvelles, que nous devons commencer à expérimenter. En voici. Elles sont soumises à l’audace et à la sagacité d’élus locaux et surtout aux hommes et de femmes de bonne volonté qui savent que sans leur audace, rien ne se fera. Geneviève Bouché est docteur en science des organisations (Dauphine- option futurologie). Imaginer le futur est devenu son métier, d’abord dans les nouvelles technologies puis dans les nouveaux médias. Ses travaux de recherche sur « comment sortir nos startups de l’extrême pauvreté » l’ont conduite à une réflexion sur l’ « innovation en démocratie ».
Publié le : jeudi 28 mars 2013
Lecture(s) : 331
Nombre de pages : 106
Voir plus Voir moins



Mieux que la
réindustrialisation !

Expérimentons
les débutances, le revenu garanti,
les monnaies complémentaires,
et la démocratie agile




Geneviève Bouché
Octobre 2011
customer 88754 at Sat Apr 28 10:01:14 +0200 2012geneviève bouché <gbouche@numericable.fr>Page 2 sur 106
Mieux que la réindustrialisation !
Débutances, monnaies complémentaires et nouvelles démocraties


Le mot « changement » est sur toutes les lèvres. Les langues se délient
et permettent de connaître les causes de la dislocation de notre
système socioéconomique.
Ceci n’est pas suffisant pour construire l’avenir. Voici le temps de
l’analyse prospective et des propositions.
De grandes réformes seraient nécessaires, mais nous savons qu’elles sont impossibles. Il
faut donc se tourner vers la mise en place progressive de solutions nouvelles, que
nous devons commencer à expérimenter.
En voici. Elles sont soumises à l’audace et à la sagacité d’élus locaux et surtout
aux hommes et de femmes de bonne volonté qui savent que sans leur audace,
rien ne se fera.


Geneviève Bouché est docteur en science des organisations (Dauphine-
option futurologie). Imaginer le futur est devenu son métier, d’abord dans
les nouvelles technologies puis dans les nouveaux médias.
Ses travaux de recherche sur « comment sortir nos startups de l’extrême
pauvreté » l’ont conduite à une réflexion sur l’ « innovation en démocratie ». Ce livre est
issu de ses travaux qu’elle confronte régulièrement avec d’autres acteurs de
l’effervescence intellectuelle qui opère actuellement sur ces sujets.
Geneviève Bouché contribue à différents groupes de réflexions dont : le groupe 4 de la
commission développement durable du conseil supérieur des experts comptables,
l’expédition de la Fing sur les monnaies complémentaires ou encore le club Jade.
(www.genevieve-b.fr - gb@genevieve-b.fr - @Bouche2001)


Illustration réalisée à partir d’une création de Jstan (CanStockPhoto)

« Mieux que la réindustrialisation » de Geneviève Bouché est mis à disposition
selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d’Utilisation
Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transcrit.

MIEUX QUE LA REINDISTRIALISATION - Débutance, monnaies complémentaires et nouvelle démocratie – Geneviève Bouché
customer 88754 at Sat Apr 28 10:01:14 +0200 2012geneviève bouché <gbouche@numericable.fr>Page 3 sur 106

Sommaire




Chapitre 1 : Interprétation du changement
1. Pourquoi expérimenter de nouveaux modèles économiques ? ........................................ 7
ème1.1. La richesse au 21 siècle : retour à nos racines .................................................................................... 7
1.2. En finir avec les dénis ............................................................................................................................ 8
1.3. Le temps des expérimentations significatives ...................................................................................... 10
1.4. Rien à perdre dans le changement ...................................................................................................... 10
1.5. Nous sommes tous engagés ................................................................................................................. 11
1.6. Priorité aux activateurs économiques .................................................................................................. 12
ème ème2. 20 - 21 siècle, que de changements ! ........................................................................... 14
2.1. À chaque époque sa promesse ............................................................................................................ 14
2.2. De la richesse à la prospérité ............................................................................................................... 15
2.3. Désir d’accomplissement ..................................................................................................................... 16
2.4. De l’industriel à l’immatériel ............................................................................................................... 17
2.4.1. Nouvelles aspirations ..................................................................................................................................... 17
2.4.2. Nouvelles formes de financements ............................................................................................................... 20
2.4.3. Nouveaux outils de pilotage de la prospérité ................................................................................................ 21
2.4.4. Nouvelles formes de gouvernances ............................................................................................................... 22
2.5. La complexité d’un monde devenu abstrait ........................................................................................ 24
2.6. Des étoiles aux réseaux ........................................................................................................................ 27
2.7. Le rôle de l’innovation ......................................................................................................................... 28
3. Le paradigme que nous pourrions construire .................................................................. 31
3.1. Évolution de la finance et de la gouvernance ...................................................................................... 31
3.1.1. L’héritage militaire à l’heure de l’immatériel ................................................................................................ 31
3.1.2. Contresens anthropologique ......................................................................................................................... 33
3.2. Protéger notre richesse collective ........................................................................................................ 34
3.3. Valoriser notre abondance................................................................................................................... 34
3.4. La crise structurelle de notre démocratie ............................................................................................ 36
3.5. Le changement global par la volonté locale ........................................................................................ 37
4. Les fondamentaux de ce paradigme ................................................................................. 38
4.1. Nouvelle structuration de l’économie ................................................................................................. 38
4.1.1. L’espace marchand ........................................................................................................................................ 38
4.1.2. L’espace régalien ............................................................................................................................................ 39
4.1.3. L’espace associatif .......................................................................................................................................... 39
4.1.4. L’espace pré-marchand, ce nouveau venu .................................................................................................... 40
4.2. Circulation financière au sein de ces espaces ...................................................................................... 44
4.2.1. L’irrigation de l’espace pré-marchand .......................................................................................................... 44
4.2.2. L’irrigation de l’espace associatif ................................................................................................................... 44
4.2.3. Reconsidérer la création de richesse ............................................................................................................. 45
4.3. Récompenser les jardiniers du terreau social et économique ............................................................ 46
4.3.1. Ce que ne fait pas la finance conventionnelle ............................................................................................... 46
4.3.2. Compléter la fonction de la monnaie conventionnelle ................................................................................ 47
MIEUX QUE LA REINDISTRIALISATION - Débutance, monnaies complémentaires et nouvelle démocratie – Geneviève Bouché
customer 88754 at Sat Apr 28 10:01:14 +0200 2012geneviève bouché <gbouche@numericable.fr>Page 4 sur 106


Chapitre 2 : à expérimenter
5. Le revenu garanti ............................................................................................................... 50
5.1. Revenu garanti & bonus ....................................................................................................................... 50
5.2. Nouvelle promesse, nouvelle logique.................................................................................................. 50
5.3. Pourquoi nous y venons ? ................................................................................................................... 51
5.3.1. Ajuster nos ressources humaines à la réalité ................................................................................................. 51
5.3.2. La continuité des temps de la vie .................................................................................................................. 52
5.3.3. Égalité entre les citoyens-contributeurs ......................................................................................................... 53
5.3.4. La reconnaissance des précurseurs ............................................................................................................... 53
5.4. Comment ça marche ............................................................................................................................ 54
5.5. Mode de financement .......................................................................................................................... 55
5.6. Impacte ................................................................................................................................................. 55
5.6.1. Pour les ex-salariés les « bénéficiaires » ........................................................................................................ 55
5.6.2. Pour les employeurs ...................................................................................................................................... 56
5.6.3. Pour les collectivités locales ........................................................................................................................... 56
5.6.4. Pour les « collecteurs » et les « redistributeurs » ........................................................................................... 56
5.7. Quid des tâches indésirables ? ............................................................................................................ 57
6. Les monnaies complémentaires........................................................................................ 58
6.1. Une tendance qui se précise ................................................................................................................ 58
6.2. Monnaie intérieure & monnaies extérieures ....................................................................................... 58
6.3. Le cas Las Palmas ................................................................................................................................ 60
6.4. La combinaison d’activateurs socioéconomiques ............................................................................... 61
6.5. L’enseignement du microcrédit ........................................................................................................... 62
6.6. Les monnaies complémentaires et la démocratie participative .......................................................... 64
6.7. Des monnaies imaginées en fonction des besoins .............................................................................. 67
6.7.1. Monnaies traçables ........................................................................................................................................ 67
6.7.2. Monnaies redistributives ................................................................................................................................ 68
6.7.3. Monnaies ciblées et évolutives ...................................................................................................................... 68
6.7.4. Monnaies échangeables ................................................................................................................................. 68
6.7.5. Les monnaies temps ...................................................................................................................................... 70
6.7.6. Les monnaies fondantes ................................................................................................................................ 70
6.7.7. Un relevé de compte qui invite à contribuer ................................................................................................ 70
6.7.8. Des monnaies de précaution ......................................................................................................................... 72
6.8. La fiscalité locale et nationale .............................................................................................................. 72
6.9. Apprentissage progressif ...................................................................................................................... 73
6.9.1. L’élan citoyen ................................................................................................................................................. 73
6.9.2. Le commerce et la production locale ........................................................................................................... 73
6.9.3. L’activation entrepreneuriale ......................................................................................................................... 74
6.9.4. L’appel à l’épargne locale .............................................................................................................................. 76
7. Les débutances .................................................................................................................. 77
7.1. Ne comptons pas sur les autres ........................................................................................................... 77
7.2. Les débutances : des usines à startups ................................................................................................. 77
7.3. Le rôle des débutances dans notre renouveau .................................................................................... 78
7.4. Sortir nos startups de la pauvreté ........................................................................................................ 79
7.5. Le petit miracle de la création d’entreprise ......................................................................................... 80
7.5.1. L’idée .............................................................................................................................................................. 80
7.5.2. Le montage des équipes projet ...................................................................................................................... 81
7.5.3. Le business modèle ....................................................................................................................................... 82
7.5.4. Le prototypage ............................................................................................................................................... 83
7.5.5. La qualification de l’offre ............................................................................................................................... 83
7.5.6. Le montage de l’offre..................................................................................................................................... 84
7.5.7. Les aides ......................................................................................................................................................... 84
7.5.8. La création de l’entreprise ............................................................................................................................. 85
7.5.9. Les premiers clients ....................................................................................................................................... 85
7.5.10. La levée de fonds ........................................................................................................................................ 86
7.5.11. Le lancement effectif de la start-up ............................................................................................................. 88
7.5.12. Le financement de la croissance ................................................................................................................. 89
7.6. Le point de vue des autres parties prenantes ...................................................................................... 89
7.6.1. Les investisseurs ............................................................................................................................................. 89
7.6.2. Les institutions ............................................................................................................................................... 90
7.7. La promesse des débutances ............................................................................................................... 91
MIEUX QUE LA REINDISTRIALISATION - Débutance, monnaies complémentaires et nouvelle démocratie – Geneviève Bouché
customer 88754 at Sat Apr 28 10:01:14 +0200 2012geneviève bouché <gbouche@numericable.fr>Page 5 sur 106
7.7.1. Leur mission .................................................................................................................................................. 91
7.7.2. Le positionnement face aux structures existantes ......................................................................................... 92
7.8. Les modalités........................................................................................................................................ 92
7.8.1. Les orientations « éditoriales » ...................................................................................................................... 93
7.8.2. L’organisation des BarCamp ......................................................................................................................... 94
7.8.3. De l’idée au plan d’action .............................................................................................................................. 94
7.8.4. De l’incubation au prototype ......................................................................................................................... 95
7.8.5. Les préséries .................................................................................................................................................. 96
7.8.6. La création de l’entreprise ............................................................................................................................. 97
7.8.7. La reconnaissance des contributions............................................................................................................. 97
7.8.8. La valorisation et la répartition du capital ..................................................................................................... 98
8. La démocratie agile.......................................................................................................... 100
À retenir ........................................................................................................................................ 101
8.1. La fin des hyper-experts ..................................................................................................................... 101
8.2. Notre évolution ne dépend pas des BRICs ...................................................................................... 102
8.3. La solution est en chacun de nous .................................................................................................... 103
8.4. Le vrai danger serait de ne rien oser ................................................................................................. 104
8.5. Répondre aux aspirations des citoyens ............................................................................................. 105
Mots clef ........................................................................................................................................ 106



Liste des figures

Figure 1 – les 5 composantes du nouveau paradigme ................................................................................................................................................ 38
Figure 2 - terreau de la vie socioéconomique .............................................................................................................................................................. 46
Figure 3 - stabilité du coût du travail avec le revenu garanti ....................................................................................................................................... 50
Figure 4 - Olivier Marchand et Claude Thélot, " Deux siècles de travail en France ", INSEE 1991 ........................................................................ 51
Figure 5 - dynamique des flux monétaires à l’échelle locale....................................................................................................................................... 65
Figure 6 - exemple de relevé de compte ..................................................................................................................................................................... 71
Figure 7 - les mises en relation avec l'environnement des débutances ....................................................................................................................... 93
Figure 8 - les conditions de l'agilité ............................................................................................................................................................................ 100


En bbbblllleeeeuuuu dans le texte : les mots clefs.




MIEUX QUE LA REINDISTRIALISATION - Débutance, monnaies complémentaires et nouvelle démocratie – Geneviève Bouché
customer 88754 at Sat Apr 28 10:01:14 +0200 2012geneviève bouché <gbouche@numericable.fr>Page 6 sur 106


Chapitre 1 :
Interprétation du changement

Vers un nouveau paradigme

MIEUX QUE LA REINDISTRIALISATION - Débutance, monnaies complémentaires et nouvelle démocratie – Geneviève Bouché
customer 88754 at Sat Apr 28 10:01:14 +0200 2012geneviève bouché <gbouche@numericable.fr>Page 7 sur 106
1. Pourquoi expérimenter de nouveaux
modèles économiques ?

Vouloir réindustrialiser la France n’a pas de sens puisque nous ne sommes plus à
l’ère industrielle et que son modèle de société ne correspond plus aux attentes
des citoyens et ne convient pas à notre planète.

Les sermons qui disent aux citoyens que la récréation est finie et qu’il faut se
remettre au travail ne sont pas acceptables. Les français exclus de la vie
économique cherchent à y rentrer. Ils ne sont pas la cause mais la solution de
notre relance.

Rechercher des solutions pour réduire les dérives et les mettre en œuvre les
unes après les autres, à tâtons prend des allures de bricolage. Il faut donc mener
en parallèle un travail de fond.

Comprendre les fondements du changement permet de se fixer de nouvelles
orientations et d’expérimenter des mesures visant à adapter notre gouvernance
à la civilisation nouvelle à laquelle nous sommes conviés.

ème1.1. La richesse au 21 siècle : retour à nos racines
Par le passé, les contrées ont façonné leur prospérité autour de leurs atouts :
certaines villes ont des ports, d’autres des forêts, des terres arables, des
minerais ou tout simplement des plages sous un climat agréable.
Ces richesses naturelles ont permis de développer d’autres formes de richesses :
des savoir-faire, des liens de confiance avec d’autres contrées, des universités
dynamiques, un urbanisme attrayant … etc.
èmeLes richesses du 21 siècle se créent sur la base des richesses accumulées
antérieurement, en les amplifiant et en croisant des pratiques éprouvées.

Parier que nous allons continuer à trimbaler d’un coin à l’autre de la planète des
objets plus ou moins finis est une illusion. Seuls certaines matières premières et
quelques objets rares méritent le déplacement.
MIEUX QUE LA REINDISTRIALISATION - Débutance, monnaies complémentaires et nouvelle démocratie – Geneviève Bouché
customer 88754 at Sat Apr 28 10:01:14 +0200 2012geneviève bouché <gbouche@numericable.fr>Page 8 sur 106
Le renouveau de notre économie passe par la réappropriation de nos richesses
locales, si nombreuses et variées à travers l’Europe. La réappropriation passe
elle-même par la protection de notre capacité à entreprendre et produire.
Cette protection, nous l’avons affaiblie sur l’hôtel du libéralisme, en acceptant
une mondialisation dans laquelle le vainqueur n’est pas celui qui croyait l’être.
Ce qui compte aujourd’hui c’est de savoir quelle forme de protection développer
à présent. Il ne s’agit pas de s’enfermer. Il s’agit de créer un environnement
serein qui favorise l’excellence par la capitalisation des savoirs.

Des solutions sont possibles. A titre d’exemple, quatre instruments
complémentaires sont envisagés ci-après :
• Le revenu garanti pour tenir compte du fait que le salariat n’est plus le
modèle de contribution dans l’économie de l’immatériel dans laquelle
èmenous sommes entrés en ce début de 21 siècle,
• Les monnaies complémentaires utilisées comme activateurs sociaux et
économiques, seuls instruments efficaces pour faire face aux complexités
croisées des problématiques locales, nationales et internationales,
• Les débutances pour fiabiliser la recomposition cyclique du tissu
d’entreprises, base de notre renouveau économique organisée en réseau
et non plus en étoile,
• La démocratie participative (agiles) à l’échelle locale, indispensable
gouverner des monnaies complémentaires et orienter favorablement les
contributions des citoyens en faveur du renouveau économique.

Le fondement de ces propositions part d’une analyse des changements qui
redessinent nos aspirations.
Satisfaire ces aspirations fait éclore une civilisation basée sur un nouveau rapport
des citoyens avec les autres et avec la société.

1.2. En finir avec les dénis
Depuis plus de 30 ans, les alarmistes affirment que nous sommes en « guerre
économique ». La première du genre, du moins à cette échelle.
Le terme qui convient mieux est « guerre immatérielle ». Les ressources rares ne
sont plus conquises avec des canons, mais avec des dollars, des euros ou des
yuans. Les acteurs de cette guerre font de la finance et de l’intelligence
économique.
MIEUX QUE LA REINDISTRIALISATION - Débutance, monnaies complémentaires et nouvelle démocratie – Geneviève Bouché
customer 88754 at Sat Apr 28 10:01:14 +0200 2012geneviève bouché <gbouche@numericable.fr>Page 9 sur 106
Cette situation nécessite une autre préparation que celle des guerres militaires. A
part les dégâts matériels, les désastres ne sont finalement pas si différents : une
économie dévastée une population déboussolée et des vainqueurs arrogants.
Nous n’en sommes pas là, mais nous sommes tout de même en guerre, avec des
attaques et des crises.
Ceci prend une forme parfois humiliante pour l’Occident, habitué à gérer le
monde. Pour l’Europe, l’agenda tombe plutôt mal car elle se trouve à poursuivre
sa formation tout en défendant âprement sa place au soleil.
Nous sommes attaqués, mais nous sommes aussi vulnérables. « Le Vieux
Continent » mérite parfois son sobriquet : les économies « émergeantes » se
èmeconstruisent une économie du 21 siècle alors que nous rafistolons la nôtre,
èmecelle qui a fait merveille au 20 siècle.
« On ne change pas une équipe qui gagne », mais si les règles du jeu changent,
il faut non seulement recomposer l’équipe, mais changer de terrains et de
matériel, ça va de soi !

De toutes évidence, nous allons devoir innover, mais avant, nous devons sortir
de nos dénis.
Crise après crise, les langues se délient. Des ouvrages de vulgarisation de plus
en plus efficaces révèlent les disfonctionnements que nous ne devons plus
accepter. Ils préparent ainsi la mobilisation des citoyens à l’acceptation du
changement. Cette étape est indispensable pour saisir intelligemment les
opportunités.

Comprendre ce qui ne va plus est une chose, imaginer les nouvelles règles en est
une autre. Cet exercice est délicat : il ne se base plus sur des constats, mais sur
une interprétation prospective des tendances sociétales, comportementales,
politiques, économiques et environnementales.
Une part importante de ce qui suit est consacrée à une interprétation des
changements irréversibles auxquels nous assistons.
Cette interprétation tient compte de l’obsolescence des théories économiques,
veilles de plus d’un siècle, dont se revendiquent les minorités qui les ont
détournées à leur profit. Il ne s’agit pas de combattre ces théories ni de
diaboliser ceux qui en profitent, mais simplement de faire des propositions
prospectives et néanmoins réalistes afin de contourner ces détournements.

MIEUX QUE LA REINDISTRIALISATION - Débutance, monnaies complémentaires et nouvelle démocratie – Geneviève Bouché
customer 88754 at Sat Apr 28 10:01:14 +0200 2012geneviève bouché <gbouche@numericable.fr>Page 10 sur 106
1.3. Le temps des expérimentations significatives
Sous l’impulsion de citoyens actifs, des cercles de réflexion voient le jour. Ils
échangent dans une chaleureuse effervescence intellectuelle. Ces citoyens ne
sont pas tous des experts. Ils construisent des raisonnements en analysant les
disfonctionnements du système dans lequel ils vivent. Ils sont porteurs de
renouveau, sans complexe vis-à-vis de théories qui, de toutes évidences, ont
touchées leurs limites.
Des propositions émergent de leurs travaux. Elles résultent de démarches
créatives, élaborées par des précurseurs.
Leurs suggestions ne sont encore que des constructions intellectuelles.
Cependant, elles commencent à être expérimentées.
Ces expérimentations sont faites avec le peu de moyens qu’ils parviennent à
rassembler ... parfois à l’insu des décideurs en place, installés dans leurs
schémas de pensée surannés.
A présent, ces expérimentations doivent être amplifiées pour se rapprocher de
leur mise en œuvre en situation réelle.
Ce changement de palier nécessite des investissements technologiques et
administratifs importants. Ils ne peuvent donc plus être faits à l’échelle actuelle
des Sols, pas même avec les moyens accordés par la ville de Toulouse, qui est
aujourd’hui la plus avancée en France.
En effet, les activateurs économiques utilisés à trop petite échelle ne permettent
pas de dégager des conclusions pertinentes. Voilà pourquoi il est temps de
passer à une autre échelle.


1.4. Rien à perdre dans le changement
Les citoyens aspirent au changement. Bien naturellement, ils espèrent que leurs
acquis seront protégés, tout en reconnaissant qu’ils doivent cesser d’accepter la
dictature de la finance, éternellement pressée d’empocher ses dividendes
trimestriels, sans se soucier du pillage des ressources sociales, économiques et
environnementales.
Le progrès se construit rarement en passant par une phase de régression.
Comme le montrent les « indignés », les citoyens ne l’acceptent pas. Face à la
menace de la régression ils parviennent à se mobiliser.
Les citoyens sont prêts à se montrer ouverts à des approches qui peuvent
sembler déroutantes et pourtant qui préfigurent les nouvelles éthiques. Ils
MIEUX QUE LA REINDISTRIALISATION - Débutance, monnaies complémentaires et nouvelle démocratie – Geneviève Bouché
customer 88754 at Sat Apr 28 10:01:14 +0200 2012geneviève bouché <gbouche@numericable.fr>

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.