Rapport Audit des audits

De
Publié par

2OO9 Programme d’aPPui à la Structuration de la Société Civile (PASOC) Par : Mlle Bilo’o louise laure'' DESS En analySE Et évaluation des projets Maître en gestion Consultante indépendante''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''' [RAPPORT DE L’AUDIT DES CONSULTATIONS DE PROXIMITE] Le présent rapport a été rédigé, pour donner une vision systématique des consultations de proximité organisées par le PASOC via les organisations relais dans son périmètre d’action. TABLE DES MATIERES Pages I - Propos introductifs 1 A- Contexte et justification de l’audit des audits 1 B- Méthodologie de l’auditeur des audits 3 B.1- analyse des rapports d’audit 3 B.2- analyse comparative des prestations des organisations relais 4 I- Analyse des rapports d’audit menés par chaque organisation 4 relais A/Audits menés par Zenü network 4 1- Analyse détaillée des rapports d’audit 5 1.1- Analyse de l’audit de CHART 5 1.2- Analyse de l’audit GADD 6 1.3- Analyse de L.D.L 7 1.4- Analyse de DECAM 8 1.5- Analyse d’AMCODE 9 1.6- Analyse de KFA 10 2- Tableau analytique et synthétique des audits menés par la région de 11 l’ouest B/Audits menés par Reach Out 12 1- Analyse détaillée des rapports d’audit 12 1.1- Analyse de l’audit de GNGG 12 1.2- Analyse de l’audit de CHAMEG 14 1.3- Analyse de l’audit de PFPF 15 1.4- Analyse de l’audit de PEW 16 1.5- Analyse de l’audit de NKON HILL 17 1.6- ...
Publié le : samedi 24 septembre 2011
Lecture(s) : 135
Nombre de pages : 88
Voir plus Voir moins
 
 
2OO9 Programme d’aPPui à la Structuration de la Société Civile (PASOC)   Par : Mlle Bilo’o louise laure'' DESS En analySE Et  évaluation des projets  Maître en gestion Consultante indépendante ''''''''''''''''''''''''''''''''''''' ''''''''   
 
 
 
 
[ SEPTP ROAR LDEUDA DIT CONSULTATIONS DE PROXIMIT]E Le présent rapport a été rédigé, pour donner une vision systématique des consult organisées par le PASOC via les organisations relais dans son périmètre d’action.
 
I - Propos introductifs
TABLE DES MATIERES
 
 
A- Contexte et justification de l’audit des audits B- Méthodologie de l’auditeur des audits B.1- analyse des rapports d’audit  B.2- analyse comparative des prestations des organisations relais I- Analyse des rapports d’audit menés par chaque organisation relais  A/Audits menés par Zenü network
1- Analyse détaillée des rapports d’audit 1.1- Analyse de l’audit de CHART 1.2- Analyse de l’audit GADD 1.3- Analyse de L.D.L 1.4- Analyse de DECAM 1.5- Analyse d’AMCODE 1.6- Analyse de KFA 2- Tableau analytique et synthétique des audits menés par la région de l’ouest 
B/Audits menés par Reach Out 1- Analyse détaillée des rapports d’audit 1.1- Analyse de l’audit de GNGG 1.2- Analyse de l’audit de CHAMEG 1.3- Analyse de l’audit de PFPF 1.4- Analyse de l’audit de PEW 1.5- Analyse de l’audit de NKON HILL  1.6- Analyse l’audit d’ACHDEV
 2- Tableau analytique et synthétique des audits menés par la région du Sud Ouest
C/Audits menés par Un Monde Avenir 1- Analyse détaillée des rapports d’audit 1.1- Analyse de l’audit de CCA/SIDA 1.2- Analyse de l’audit de MARANATHA
 
Pages
1
1 3 3 4
4  
4 5 5
6 7 8 9 10 11
12 12 12 14 15 16 17 18
20
21 21 21 23
1.3- Analyse de l’audit de FARED 1.4- Analyse de l’audit de FEBAS 1.5- Analyse de l’audit de MVC  1.6- Analyse l’audit de MOSOH  2- Tableau analytique et synthétique des audits menés par la région du Sud Ouest D/Audits menés par CDD
1- Analyse détaillée des rapports d’audit 1.1- Analyse de l’audit de la Maison du Paysan 1.2 Analyse de l’audit CADEPI -1.3- Analyse de l’audit ADEN  1.4- Analyse de l’audit AGIR  2- Tableau analytique et synthétique des audits menés par la région du Sud Ouest E/Audits menés par SEP
1- Analyse détaillée des rapports d’audit 1.1- Analyse de l’audit de RASAL 1.2- Analyse de l’audit DHCS 1.3- Analyse de l’audit SADRE 1.4- Analyse de l’audit RECAMEF  1.5- Analyse de l’audit NARRAL BANDIRABES  1.6- Analyse l’audit d’AMANA MALLE  2- Tableau analytique et synthétique des audits menés par la région du Sud Ouest F/Audits menés par CODAS CORITAS
1- Analyse détaillée des rapports d’audit 1.1- Analyse de l’audit d’ASAD 1.2- Analyse de l’audit de ROSE 1.3- Analyse de l’audit d’AAFEBEN 1.4- Analyse de l’audit de ROLD 1.5- Analyse de l’audit de RAJEDE   1.6- Analyse l’audit de CEF-DJA  2- Tableau analytique et synthétique des audits menés par la région du Sud Ouest G/Audits menés par ASSOAL
 
24 25 26 27 29
30
30 30 31 32 34 35
36
36 36 37 39
40 41 42 44
45
46 46 47 48 49 50 51 52
53
1- Analyse détaillée des rapports d’audit 1.1- Analyse de l’audit d’APPEJ 1.2- Analyse de l’audit de CPDR 1.3- Analyse de l’audit de JEURAC 1.4- Analyse de l’audit de RESADE 1.5- Analyse de l’audit de DEEPA 1.6- Analyse l’audit d’ACESF-CA  2- Tableau analytique et synthétique des audits menés par la région du Sud Ouest
H/Audits menés par SYDEV 1- Analyse détaillée des rapports d’audit 1.1- Analyse de l’audit d’APEDD 1.2- Analyse de l’audit de COSCA 1.3- Analyse de l’audit d’EELC 1.4- Analyse de l’audit d’ADEES 1.5- Analyse de l’audit d’APROSPEN 1.6- Analyse l’audit d’AJESO 2- Tableau analytique et synthétique des audits menés par la région du Sud Ouest I/Audits menés par INADES
1- Analyse détaillée des rapports d’audit  1.1- Analyse de l’audit de NOWECA 1.2- Analyse de l’audit d’ANGEL of MERCY 1.3- Analyse de l’audit de NWADO 1.4- Analyse de l’audit de BAMENDA MHO 1.5- Analyse de l’audit de NDEF 1.6- Analyse l’audit d’UCCC-NWR  2- Tableau analytique et synthétique des audits menés par la région du Sud Ouest
III/Tableau comparatif des prestations d’audit dans les organisations relais CONCLUSION  
 
 
 
53 53 55 56 57 58 59 61
62 62 62 64 65 66 67 68 69  
70 71 71 72 73 74 75 76  77
79  82
TdR : Termes de Référence.
DP : Devis Programme
UGP : Unité de Gestion du programme
 
 
 
 
OSC : Organisation de la Société Civile
MINEPAT : Ministère de la Planification et de l’Aménagement du Territoire.
FED : Fonds Européen de Développement
PASOC : Programme d’Appui à la Structuration de la Société Civile.
ANE : Agents non Etatiques
ACP : Afrique Caraïbe Pacifique
 
 
LISTE DES ACRONYMES
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
I- Propos introductifs  
Dans le cadre de l’accord de Cotonou, l’Union Européenne et les gouvernements ACP ont convenu d’accorder une place importante aux agents non étatiques (A.N.E), afin de leur permettre d’être de véritables parties prenantes aux processus de développement et de lutte contre la pauvreté. Dans ce contexte, des programmes d’appui à la société civile ont été mis en place dans différents pays ACP, dont le Cameroun. Le programme d’appui à la structuration de la société civile (PASOC) au Cameroun est financé par le IXème FED et est régi par la convention de financement n°9624CM signée entre la République du Cameroun et la commission Européenne, respectivement représentée par le MINEPAT, ordonnateur national et subdélégué du FED. Le programme prévoit son élaboration en 5,5 mois de démarrage et 6 mois de clôture. Ce programme dont l’objectif global est d’assurer la participation et la contribution pleines et entières des acteurs non étatiques dans la définition, la programmation, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation de la mise en œuvres des programmes et politiques nationales de développement économique et social pour lutter contre la pauvreté, a pour objectif spécifique le renforcement institutionnel de la société civile, à travers le développement des capacités organisationnelles et techniques et l’amélioration de son fonctionnement. Il s’étend sur l’ensemble du territoire pour une durée d’intervention de quarante huit (48) mois.
 
A/ Contexte et justification de l’ « audit des audits »
Pour atteindre ses objectifs, le programme s’articule autour de quatre composantes : la mise en réseau (dont l’information et la communication), le renforcement des capacités, un fonds de subvention, un cadre juridique, le PASOC induit une implication, non seulement de ces composantes, à la mise sur pieds ce programme, mais également des acteurs bénéficières et partenaires que sont les OSC. C’est ainsi que des organisations (OSC), relais du PASOC ont été sélectionnées par appel d’offre dans chaque région du Cameroun. Ces organisations relais qui sont des prestataires du PASOC sont également des partenaires privilégiés du programme, qui prennent part à la mise en œuvre du dit programme à travers les commandes pourvues par l’UGP. Ces commandes doivent concrétiser les
 
 
quatre composantes du PASOC. C’est dans le cadre de la composante n°02 (renforcement des capacités des OSC) du PASOC que s’inscrivent les consultations de proximité1 par les organisations relais. En ce qui concerne la organisées matérialisation de ces consultations de proximité, Les organisations relais et les collèges sélectionnent deux consultants par région, formés par un cabinet agrée, formation à l’issue de laquelle un guide d’audit est délivré à chaque Consultant. L’UGP quant à elle contracte, avec chaque organisation relais pour la mise en œuvre des consultations de proximité par régi on. Dans le cadre du DP1 (Mai 08 à Juin 09), il a été demandé à chaque organisation de mettre en œuvre 06 consultations de proximité.
De manière concrète le processus de mise en œuvre des consultations de proximité est le suivant :
- Les OSC énoncent les TdR qu’ils envoient à l’organisation relais, qui les
transmet à son tour au consultant. Le consultant et l’OSC s’entendent sur le déroulement de la mission d’audit et -élabore un calendrier qui devra être respecté par l’auditeur. L’auditeur de proximité dans sa prestation doit analyser la structure suivant les - 
TdR énoncés plus haut. - Tous les consultants sont ensuite rémunérés sur la base d’une grille de de tarifs uniforme à toutes les régions, conçue par l’UGP - A la fin de la mission d’audit, un rapport est rédigé par le consultant, validé par l’OSC auditée, et envoyé à l’organisation relais qui le transmet au PASOC
L’idée de « l’audit des audits » est d’apprécier la qualité des consultations de proximité réalisées au bénéfice des OSC par les auditeurs, et ceci par le biais des organisations relais. C’est donc, dans l’optique de vérification de la pratique de ces audits de proximité, qu’un audit des rapports d’audit rédigés par chaque consultant, a été initié. L’audit de ces rapports d’audit (audit des audits) qui constitue l’objet de notre étude, devrait permettre au PASOC d’apprécier le travail et la prestation des auditeurs formés par le PASOC et surtout des organisations
                                                
1re aencoée appeld  edutimitirpxon u Lé.uta louec ed erd ssns Co ulnstitad norp emixo étieurax oindénoicta utiliséeau cours de ce travail.
 
relais qui ont contractualisé directement avec le PASOC pour la mise en œuvre de ces audits.
B- Méthodologie de l’auditeur des audits
Dans le souci de mener à bien cet exercice, il a été question de répertorier tous les rapports d’audit reçus par le PASOC, d’en faire une analyse en utilisant un seul et même instrument. Instrument qui revient à croiser chaque rapport simultanément, avec les TdR auxquels il réfère, également avec le guide d’audit ; et enfin d’apprécier dans chaque rapport d’audit la qualité et l’applicabilité des recommandations en observant si elles découlent des constats opérés et si elles sont à la hauteur de l’OSC auditée. De façon plus détaillée, notre analyse s’articule autour des points suivants :
B.1- Analyse de chaque rapport d’audit
Au cours de cette phase de notre étude, nous allons analyser succinctement :
 
- La crédibilité des TdR : il s’agit ici de voir s’ils ne sont pas communs à toutes les OSC de la région concernée, et s’ils respectent l’exemplaire donné par le PASOC (n’ya t’il pas des « copier-coller ?») - La conformité du rapport avec les TdR : il s’agit de voir si les aspects analysés  dans le rapport le sont à la lumière de ceux énoncés dans les TdR - L’objectivité des constats : il s’agit d’étudier la provenance des informations contenues dans le rapport en vérifiant si le rapport et les TdR contiennent une liste de documents consultés ou si l’auditeur a procédé à des interviews du personnel
- 
- 
- 
La conformité du rapport avec le guide : il s’agit de voir si les éléments audités ont respecté les canevas et l’organisation du guide d’audit La compréhension et lisibilité du rapport : il s’agit ici de voir si le rapport est parfaitement lisible et si le contenu est compréhensible par le lecteur La pertinence et applicabilité des recommandations : il faudrait apprécier ici le fait que les recommandations résultent des observations du rapport et par la même occasion si elles ne nécessitent pas trop de moyens pour leur mise en œuvre
- 
 -
Le respect du calendrier d’audit : il s’agit de voir si les auditeurs ont incorporé dans leur rapport d’audit un calendrier de mission et s’il a été respecté La qualité de l’audit : il s’agit d’apprécier l’exhaustivité et la clarté du rapport . d’audit
Tous ces éléments nous permettent d’apprécier la qualité du travail de chaque auditeur de proximité et par la même occasion celle de la prestation de chaque organisation relais.
B.2- Analyse comparative de la mise en œuvre des audits par les organisations relais
Au cours de cette seconde partie il est question d’effectuer une analyse générale et comparative des rapports d’audit provenant des organisations relais, en d’autres termes il est question de comparer le travail des organisations relais en mettant en exergue les éléments suivants:
- Le respect du calendrier : il s’agit de vérifier si le rapport d’audit comporte un calendrier d’exécution de la mission d’audit Le respect de la durée du contrat : il s’agit de savoir si l’organisation le délai
- 
 -
 
contractuel de réalisation des audits tel que prévu. La qualité des audits : il s’agit d’apprécier la qualité générale des audits mis en œuvre par chaque organisation relais.
II- Analyse des rapports d’audit menés par chaque organisation relais
A/ Les audits menés par Zenü Network
Zenü Network est une organisation relais du PASOC dans la région de l’ouest-Cameroun, conformément au contrat signé avec le PASOC, Zenü Network a mis en œuvre 06 consultations de proximité : (CHART; GADD; L.D.L ; DECAM).
 
 
 
 
1- Analyse détaillée des rapports d’audit
1.1- Audit de l’organisation CHART
La chambre des artisans en abrégée (CHART) est une ONG qui a pour finalité d’existence l’amélioration de l’accès aux services d’appui de qualité ainsi que de capacité des artisan(e)s. C’est dans la vision d’atteinte de cette finalité que la CHART a demandé une consultation de proximité. De l’analyse de ce rapport d’audit il en ressort plusieurs observations.
1.1.1- Conformité du rapport avec les TdR
Les TdR de CHART ont pour objectif principal, une analyse de la structure sur le plan de l’organisationnel interne, de la gestion financière et comptable. Nous constatons que la mission d’audit a été effectuée conformément aux termes de référence et on a pu observer dans le rapport certains éléments importants qui relèvent des aspects des TdR comme par exemple : la présence des statuts et règlements intérieurs bien que qualifiés d’obsolètes par l’auditeur; de l’organigramme et d’un code de procédure de gestion administrative et financière.
1.1.2- Conformité du rapport avec le guide d’audit
Le guide d’audit recommande aux auditeurs d’analyser la structure et l’organisation interne en développant : le processus de réunion, les procès verbaux, l’activité, les taches du personnel pour ne citer que ceux-là, mais l’auditeur s’est contenté de nous dire qu’il existe des statuts dans la structure. De même, l’auditeur fait une analyse financière sans détailler la caisse, la banque etc. A la suite de toutes ces remarques, nous pouvons conclure que le rapport dans sa globalité n’est pas conforme au guide d’audit.
1.1.3- Clarté et compréhension du rapport
Le rapport est lisible mais peu compréhensible, car la structure est bien élaborée mais le contenu des titres est parfois difficile à cerner comme au niveau de ce constat : « constat 7 : la chart dispose d’un nombre de partenaires assez varié, mais   ne développe pas assez de contrats de partenariats aux fins de répondre davantage aux besoins multiples de ses membres », le lecteur ne comprends pas ce que voulais dire l’auditeur et à quoi il réfère.
 
1
 1.1.4- Analyse des recommandations
Les recommandations sont exhaustives, découlent des constats. Cependant, les aspects auxquels elles font allusion ne figurent aucunement dans les TdR énoncés. Mais, elles sont néanmoins applicables parce que touchant les points importants de la structure.
1.1.5- Qualité de l’audit
En définitive, bien que l’audit soit conforme aux TdR, clair et bien présenté il n’en demeure pas moins que le rapport présente quelques limites sur le plan de sa conformité avec le guide d’audit.
1.2- Audit de l’organisation GADD
Le groupement d’appui pour le développement durale en abrégé (GADD) basée à Dschang est une OSC qui a pour domaine d’investigation, la décentralisation et le développement local, la promotion de la société civile, la lutte contre le VIH/SIDA etc…
1.2.1- Conformité du rapport avec les TdR
Les TdR de GADD énoncent une analyse basée sur la gestion des ressources humaines et sur la comptabilité. Le rapport nous montre que l’audit a été réalisé conformément aux TdR, les pages 13 et 15 nous explicitent respectivement la gestion des ressources humaines et la comptabilité et en fait une analyse.
1.2.2- Conformité du rapport avec le guide d’audit
Le rapport est bien détaillé et conforme au guide d’audit. Comme illustration nous prenons le cas de la gestion de la comptabilité : le guide d’audit stipule que pour analyser la gestion comptable il faut passer par le respect des principes comptables, le report de mouvement dans le journal, le grand livre et la balance. L’auditeur ayant respecté les canevas du guide nous a appris qu’il n’ya pas de report des écritures du journal dans le grand livre et que le principe comptable ne sont pas facile à établir chez GADD.
 
 
1
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.