MyMusicTeacher - Une méthode pour débuter la guitare facilement

De
Publié par

Débuter la guitare facilement La méthode PDF interactivenuméro 1pour débuter la guitare ! Totalementgratuite,à partager sans modération ! des cours & vidéos Pour connaitre toutes les facettes de ton instrument et éviter les pièges et mauvaises pratiques dont même les guitaristes les plus experimentés ont du mal à se défaire. un système de correction Disponible en un clic, pour repérer ses erreurs et les corriger facilement ! Des interviews Pour en apprendre plus sur ton instrument ! et l’aventure continue... sur www.mymusicteacher.fr + des milliers de vidéos + des cours en direct + une correction automatique + des exercices + une communauté adorable + des surprises chaque semaine www.mymusicteacher.fr Il est de votre droit de donner, orir, partager cette méthode totalement gratuitement et légalement. STRUCTURE DE LA GUITARE Mieux connaitre son instrument Clique sur le bouton pour regarder le cours Comment fonctionne-t-elle ? La guitare est un instrument à cordes pincées. Les cordes sont disposées parallèlement à la table d’harmonie et au manche, généralement coupé de frettes, sur lesquelles on appuie les cordes, d’une main, pour produire des notes différentes. L’autre main pince les cordes, soit avec les ongles et le bout des doigts, soit avec un plectre (ou mediator). Sa variante la plus commune est composée de six cordes.
Publié le : mardi 4 août 2015
Lecture(s) : 13
Nombre de pages : 13
Voir plus Voir moins
Débuter la guitare facilement
La méthode PDF interactivenuméro 1pour débuter la guitare ! Totalementgratuite,à partager sans modération !
des cours & vidéos Pour connaitre toutes les facettes de ton instrument et éviter les pièges et mauvaises pratiques dont même les guitaristes les plus experimentés ont du mal à se défaire.
un système de correction Disponible en un clic, pour repérer ses erreurs et les corriger facilement !
Des interviews Pour en apprendre plus sur ton instrument !
et l’aventure continue... sur www.mymusicteacher.fr
+ des milliers de vidéos + des cours en direct + une correction automatique + des exercices + une communauté adorable + des surprises chaque semaine
www.mymusicteacher.fr Il est de votre droit de donner, orir, partager cette méthode totalement gratuitement et légalement.
STRUCTURE DE LA GUITARE Mieux connaitre son instrument
Clique sur le bouton pour regarder le cours
Comment fonctionne-t-elle ?
La guitare est un instrument à cordes pincées. Les cordes sont disposées parallèlement à la table d’harmonie et au manche, généralement coupé de frettes, sur lesquelles on appuie les cordes, d’une main, pour produire des notes différentes. L’autre main pince les cordes, soit avec les ongles et le bout des doigts, soit avec un plectre (ou mediator). Sa variante la plus commune est composée de six cordes. On fabrique plusieurs types de guitare pouvant différer par leur ambitus et leur timbre tout en partageant la plupart de leurs techniques de jeu.
Regarder la vidéo
Le corps creux de la guitare, généralement appelé caisse de résonance, transforme la vibration des cordes en ondes sonores. La guitare électrique, dérivée de la guitare au cours du XXe siècle, peut se dispenser de corps creux, ce qui en fait, en toute rigueur, un instrument nouveau qui nécéssite un ampliîcateur électronique et son haut-parleur pour développer des possibilités de variations de timbre largement au-delà de la guitare acoustique, dans toutes ses variantes.
Le premier modèle de guitare électrique a vu le jour en 1928 grâce à l’invention des capteurs électromagnétiques quelques années auparavant. C’est Stromberg et Voisinet qui furent les premiers à proposer un instrument muni de ces capteurs, pour finalement aboutir à l’ancêtre de la guitare électrique.
Quelques années plus tard, en 1934, Lloyd Loar, luthier chez Gibson Guitar Corporation, invente une guitare électrique plus concluante, munie de capteurs électromagnétiques, et ressemblant fort à l’instrument que nous connaissons aujourd’hui.
www.mymusicteacher.fr Il est de votre droit de donner, orir, partager cette méthode totalement gratuitement et légalement.
La guitare électrique
La guitare folk & classique
Le corps d’une guitare éléctrique est la pièce maitresse, c’est dessus que vont se ïxer le manche et le chevalet. Selon les modèles, elle peut être pleine ou creuse (hollow body).
Les microphones éléctromagnétiques recueil-lent les vibration des cordes pour en traduire les sonorités. Ils peuvent être à simple bo-binage (utilisé pour les sons clairs et précis) ou à double (idéal pour les sons saturés). Le chevalet existe en plusieurs possible déclinai-sons. Si on trouve naturellement des Floyd, ou full action sur les stratocaster, on trouvera des Tune-o-matic et bigsby dans les Les Paul.
La guitare est généralement composée de 22 à 24 frettes.
On distingue une diérence majeure entre la guitare classique et la guitare acoustique (dite Folk). Là où la guitare classique se comporte le mieux dans le jeu aux doigts (avec ses cordes en nylon, le son se fait plus rond, doux et peu puissant). La guitare Folk, elle, brille par l’us-age du médiator (avec ses cordes en alliage de cuivre, zinc ou bronze).
C’est dans la musique classique et le amenco que la guitare classique s’épanouit au mieux. La guitare acoustique quant à elle, est très polyvalente et plutôt recommandée pour jouer des morceaux pop, rock et pour accom-pagner les soirées au coin du feu.
www.mymusicteacher.fr Il est de votre droit de donner, orir, partager cette méthode totalement gratuitement et légalement.
LE BOIS Les différentes essences de bois et leur impact sur le son
1. Aulne (Alder) Ce bois de corps clair est très souvent utilisé sur les Stratocaster de Fender. C’est un bois neutre qui permet un bon équilibre du son au niveau de la brillance et du sustain.
2. Peuplier (Poplar) Un bois de corps clair assez similaire à l’aulne mais moins couteux du fait de sa densité un poil en deçà. On le retrouve généralement dans les versions asiatiques et mexicaines des guitares Fender.
3. Acajour (Mahogany) Un bois clair et parfois teinté rougeâtre très employé en lutherie pour la réalisation de corps et manches de guitare. Affichant une densité élevé, ce bois exotique permet des sonorités chaudes et profondes permettant un fort sustain. En contrepartie, le son est moins brillant et peu précis.
4. Tilleul (Basswood) Un bois de corps tendre peu couteux aux caractéristiques semblables à l’acajou tout en permettant des sonorités plus claires du fait de sa densité plus faible. Il existe plusieurs sortes de tilleul, classé en fonction de leur neutralité.
5. Fresnes (Ash) Un bois de corps clair et veiné permettant un son cristallin et claquant au détriment du sustain. Il fut très utilisé sur les Fender Telecaster des années 50, leurs donnant alors ses sonorités mythiques.
6. Erable (Marple) Un bois dense et rigide principalement utilisé pour les manches, touches et tables des guitares électriques. Il est très conducteur et permet une intonation claire et précise du son.
www.mymusicteacher.fr Il est de votre droit de donner, orir, partager cette méthode totalement gratuitement et légalement.
7. Palissandre (Rosewood) Un bois foncé très dur et dense principalement utilisé pour les touches.Rarement vernis il permet un incroyable sustain mais est très lourd.
8. Ebène (Ebony) Un bois très foncé, gras et d’une plus grande densité encore que le palissandre. Il est principalement utilisé pour les touches et permet d’acquérir un son extrêmement chaleureux à grand sustain.
www.mymusicteacher.fr Il est de votre droit de donner, orir, partager cette méthode totalement gratuitement et légalement.
Un luthier pas comme les autres...
Christophe Huort
Atypique, aFranchi et perfectionniste, Christophe Huort n’est pas un luthier comme les autres. Issu de l’enseignement technique, ce dernier ne raisonne pas en artiste, mais plutôt en « technicien de l’art ».
Du fait de son cursus industriel et ayant grandi hors de l’Europe, Christophe a pu être bercé par une autre culture, d’autres standards, ce qui lui a permis de découvrir le monde de la lutherie sans œillères ni formatage. Employant constamment le moindre de ses eorts pour se perfectionner dans son œuvre, Christophe a gravé dans sa mémoire la réponse du célèbre musicien Sting à un journaliste le questionnant sur l’utilité pour lui de reprendre des cours de chant : « Pour moi, l’apprentissage est un processus que seule la mort doit pouvoir interrompre ». Pour Christophe, le syndrome de la faute à pas de chance n’existe pas, il faut simplement acquérir un savoir nouveau, une nouvelle maitrise.
La lutherie est une aaire de passion, Christophe, lui, a eu le déclic en 1977, après être tombé sur une vidéo promotionnelle du groupe T.I.P (Ta-ma-Ibanez-Paiste). De par son absence d’apriori aectant les productions asiatiques, Christophe a pu objectivement constater qu’Ibanez n’avait à l’époque, non seulement aucune peur d’ouvrir les portes de son usine, mais aussi qu’ils pouvaient en plus se targuer d’orir un SAV d’une grande qual-ité à une époque où trouver la moindre pièce détachée américaine en France relevait du déï. Pour Christophe, fabriquer une guitare, même si c’est évidemment la penser en prévision des attentes du client, c’est aussi la concevoir en fonction de son futur environnement d’utilisation. Il donne pour exemple les conditions extrêmes qu’ont pu subir certaines de ses gui-tares : allant des soutes d’avions à -15°C avec une hygrométrie proche de 0 jusqu’à des températures au sol à plus de 40°C et au moins 90% d’hu-midité. Toutes ses créations sont ainsi raisonnées et gérées en termes de ïabilité, comme si elles devaient un jour être industrialisées.
ort doit pouvoir “ Pour moi, l’apprentissage est un processus que seule la m interrompre “
www.mymusicteacher.fr Il est de votre droit de donner, orir, partager cette méthode totalement gratuitement et légalement.
... mais qui sait y faire
Préférant dissimuler ses origines techniques à ses débuts, Christophe Huort les revendiques aujourd’hui comme un atout-maître. Dével-opper des guitares pour des marques est même une idée qui l’in-téresserait pour mieux cerner les forces et faiblesses de son travail. Amateur de stages et autres formations au design et à la communi-cation, notre luthier sait que la clé réside dans la constante remise en question de son activité. Les lycées techniques lui ont inculqués les réexes d’un concepteur d’objets, de systèmes, et la guitare en est un ; Christophe y a appris à s’apprendre.
Du jeu à la création, la quête du son est toujours une histoire d’expéri-ence. Christophe, qui sait que l’empirisme force toujours à admettre une petite part de chance, ne se cachait pas de dire à ses élèves en lutherie : « si un choix de conception semble être une bonne solution et en plus de ça, est fonctionnel, alors il a été fait exprès. ». Il compare le but recherché à une cible : « Au début, vous la manquez, ensuite vous resserrez le cercle, et un jour, vous touchez enïn dans le mille. La taille du cercle, c’est votre expérience acquise, et même si au ïl des années il devient si étroit que votre taux de réussite ne fait plus débat, pour rester honnête, il vous faut toujours admettre une petite part de chance quand vous touchez pile au centre. »
est de traduire en “ Le client parle en terme de ressentiments, l’enjeu matériaux... ”
Ainsi, une grande partie du travail réside dans la préparation, ce qu’il appelle : l’interfaçage de la demande. Le client du luthier parle en terme de ressen-timents, d’émotions et de sensations tactiles et sonores ; l’enjeu est alors de traduire tout cela en matériaux, essences et dimensions. On comprend alors aisément la diérence que peut faire l’expérience dans ce genre d’exercice. Christophe l’afïrme lui-même, ses années en pratique instrumentale et ex-périences de scènes lui sont des outils extrêmement précieux. Malgré tout, même si le résultat semble correspondre à l’idée qu’évoquait le client, il n’est pas dit au ïnal, que ce dernier ne s’attendait pas à autre chose. Le cahier des charges établit par le luthier correspond à la norme moyenne, et parfois, le résultat surpasse ses attentes.
www.mymusicteacher.fr Il est de votre droit de donner, orir, partager cette méthode totalement gratuitement et légalement.
L’histoire d’un passioné... Pour Christophe Huort, autodidacte un peu forcé, l’enseignement a été une pierre angulaire de sa carrière. Désireux de vouloir apporter aux autres ce qu’il n’a pas pu avoir, ce dernier s’est essayé à la formation d’apprentis Luth-iers. Une expérience mitigée, car, de nos jours, Christophe a malheureuse-ment bien saisi qu’une majorité de gens considèrent qu’apprendre est une corvée. Paradoxalement, même face à des groupes peu motivés, Christo-phe retire une bonne expérience de l’enseignement. « En voulant expliquer des gestes quasi-intuitifs à des débutants, on se rend compte de toutes les mauvaises habitudes prises au ïl des années », une aventure enrichissante pour notre luthier.
Si nous disions que la lutherie est une aaire de passion, l’adage est vériïé par cette fameuse expérience. Encore aujourd’hui, Christophe a du mal à décrire ce moment qu’il qualiïe de presque « magique » où les débits de bois dégrossis, ajustés, collés et façonnés soudainement passent du stade de morceaux de bois à celui d’instrument de musique. Un moment qui parfois arrive très tôt, parfois très tard ; en tout cas, jamais au même stade d’avancement ; où « l’âme de l’instrument s’éveille ».
,cotaregui,ecomrusaeasalp“ Entretenir sa mme en par de petites attentions quotidiennes ”
“ L’enseignement [...] une aventure enrichissante. ”
La Twist, une guitare rêvée par Christophe Huort et son Frêre encore gamins, réalisé 35 ans plus tard.
Acquérir une nouvelle guitare jette un vent nouveau sur le jeu du guitariste. De nouvelles sonorités l’attendent, de pair avec un confort peut être oublié. Les mois passent et le confort s’évapore tout doucement, le plaisir de jeu n’est plus présent comme au premier jour… Pour palier à cela, Christophe Huort nous donne quelques conseils pour bien entretenir son instrument. « Comme en amour, cela passe par de petites attentions quotidiennes ».
Lavage de mains avant et après, essuyer ses cordes après avoir joué ; de petits gestes permettant d’éviter l’oxydation trop rapide des cordes et l’ent-assement de la crasse autour des frettes. Ne pas hésiter à changer les cord-es selon l’usure, et en proïter pour dépoussiérer les parties dicilement accessibles avec un pinceau sec et propre.
S’il y a des salissures, Christophe nous invite à utiliser un chion humide pour essuyer le plus gros (ne jamais utiliser de détergent, alcool ou solvant).
www.mymusicteacher.fr Il est de votre droit de donner, orir, partager cette méthode totalement gratuitement et légalement.
...aux conseils avisés Pour ïnir, il ne faut pas hésiter à montrer son instrument à un professionnel de temps à autre. Chez Christophe, les habitués passent en moyenne tous les 15 à 18 mois. Une visite idéal pour vériïer que tout est en ordre, ou pour réajuster quelques paramètres (hauteur des cordes, etc). Il faut tout de même avoir conscience que seul le profes-sionnel saura détecter des problèmes en apparences anodins cachant quelque chose de plus grave. Une visite idéale en somme.
“ Un instrument mal réglé provoque une gêne, un inconfort notoire dans la pratique de l’instrument ”
Christophe Huort encourage le développement d’une relation tri-partite entre le guitariste, son professeur de guitare et le luthier. Une idée qui lui est venue après avoir entendu bon nombre de ses collègues ayant des élèves voulant régler eux même leur instru-ment. Christophe propose depuis d’animer des modules de for-mation pour donner aux guitaristes des éléments de diagnostic sur l’état des réglages d’une guitare.
Ce dernier a remarqué lors de ses premières interventions que les instruments « à peu près » réglés étaient en fait des exceptions. Un instrument mal réglé provoque une gêne, un inconfort notoire dans la pratique de l’instrument. Un élément qui génère des baiss-es de motivations chez les guitaristes débutants, qui parfois, met-tent un terme à leur apprentissage.
Si un instrument confortable permet de poser les bases pour bien début-er, Christophe souligne qu’il ne faut pas oublier que dans tout apprentis-sage, l’oubli de la peine ne dispensera jamais l’eort. Même si des solu-tions, comme MyMusicTeacher, permettent de rendre le cadre de travail plus ludique, il ne faut pas oublier que c’est avec persévérance que l’on s’améliore. Pour notre luthier, le talent est la résultante d’une aptitude particulière couplée à une grande quantité de travail. La réussite, elle, c’est la chance d’avoir un talent au bon endroit, au bon moment.
Christophe a déjà vu bien des joueurs dotés d’un immense talent, mais à la notoriété inexistante. « Si le talent se travaille, la réussite se construit. » : musicien ou artiste, pour réussir de nos jours, il faut savoir façonner sa réputation dans un circuit, comme un réseau professionnel. Pouvoir montrer son talent au bon endroit.
On ne peut dès à présent que vous conseiller d’aller rendre visite à Christophe sur son site web :
Atelkof Lutherie
www.mymusicteacher.fr Il est de votre droit de donner, orir, partager cette méthode totalement gratuitement et légalement.
ACCORDER SA GUITARE L’utilisation d’un accordeur chromatique
Clique sur le bouton pour regarder le cours
L’accordeur chromatique
Regarder la vidéo
Ces accordeurs vont, en plus de simplement te donner les cordes “ à vide ” de l’accordage standard E A D G B E, detecter et aïcher toutes les notes intermédiaires, “ chromatiques ” avec leurs altérations. Par exemple : pour la note de Do, on aura aussi Do Bémol et Do Dièse : Cb / C / C#.
Cet accordeur te permet donc de t’accorder en divers systèmes d’accords ouverts par exemple.
L’accordeur non-chromatique
Les accordeurs non-chromatiques sont utilisés par les guitaristes pour accorder leur instrument de la manière la plus standard qui soit. Ces accordeurs sont simples d’utilisation. Il suït de sélectionner la corde à accorder selon la note (E A D G B E) puis de tendre/détendre la corde jusqu’à ce que la Led verte centrale s’illumine. Contrairement à l’accordeur chromatique, on ne peut pas savoir à quelle hauteur de note, on se trouve avec cet accordeur.
www.mymusicteacher.fr Il est de votre droit de donner, orir, partager cette méthode totalement gratuitement et légalement.
LES TYPES D’ACCORDAGE Parce que oui, il n’y a pas que le standard EADGBE!
Accorder sa guitare, c’est utiliser les clés d’accordage situées sur la tête de la guitare pour tendre et détendre les cordes jusqu’à obtenir les notes désirées. Chaque corde est caractérisée par un tirant (diamètre) diFérent, ce qui va grandement inuer sur la tension nécessaire à l’accordage.
Dans le cas de la guitare, l’accordage standard est déîni par les notes suivantes (de la corde la plus grave à la plus aiguë) : Mi La Ré Sol Si Mi, ou E A D G B E selon la transcription anglophone. En terme technique, les cordes de guitares sont accordées à la quarte juste (deux tons et un demi-ton diatonique) à l’exception de l’écart entre la 3e et deuxième corde où c’est une tierce majeure (deux tons).
Il existe cependant d’autres types d’accordages qui permettent de modiîer l’agencement des notes sur le manche. De nombreux groupes de Rock utilisent par exemple la méthode du “ détuning “, en accordant volontairement les six cordes quelques demi-tons plus bas. Le groupe Guns’N’Roses avait par exemple pour habitude de jouer un ton plus bas en utilisant la combinaison D G C F A D.
Nous allons voir ci-dessous quelques combinaisons moins connues mais très utilisées par les professionnels.
1. L’accordage Celtique 2. L’Open de Mi (sans tierce) 3. Le Drop D Aussi appellé “ Open de ré sus4” L’accordage du Bluesman par On baisse simplement la corde cet accordage se traduit par la excellence. Il se traduit parde mi grave d’un ton aîn combinaison D A D G A D. la combinaison E B E E B E. d’obtenir un ré : les cordes 5 et 6  résonnent alors en consonance.Il est utilisé pour imiter le bourdon Il est notamment utilisé pour Ce qui crée un accord de des cornemuses dans les formations le jeu au “ Bottleneck “ cet puissance naturel que l’on peut folkloriques. Les notes de La et Ré aigu accessoire qui permet des obtenir en barrant simplement permettent une certaine brillance. slides cristallins à l’aide d’un les deux grosses cordes avec goulot en verre. l’index. www.mymusicteacher.fr Il est de votre droit de donner, orir, partager cette méthode totalement gratuitement et légalement.
LA POSTURE Comment tenir sa guitare ?
Clique sur le bouton pour regarder le cours
Et pour tenir le manche ?
Regarder la vidéo
Les guitaristes sont tellement présents dans le monde de la musique que, même si vous touchez à une guitare pour la première fois, vous saurez certainement comment la porter naturellement. Cependant il existe bel et bien des techniques de positionnement pour rendre le jeu le plus eïcace possible.
Tout d’abord, prenez le temps d’identiîer la jambe porteuse (la droite généralement si vous êtes droitié). Puis, caler le anc inferieur de votre guitare sur la jambe inverse. Essayez de garder le dos droit , détendu.
Traversez ensuite la sangle avec le bras qui attaque les cordes.
www.mymusicteacher.fr Il est de votre droit de donner, orir, partager cette méthode totalement gratuitement et légalement.
UTILISER LE MEDIATOR Un petit bout de plastique pour attaquer les cordes.
Clique sur le bouton pour regarder le cours
L’attaque des cordes en général.
Regarder la vidéo
La guitare est un instrument à cordes pincés, de ce fait, il y a plusieurs façons d’attaquer les cordes pour les faires vibrer. Que ce soit à la main, en utilisant les doigts, ou au médiator (le plectre pour les intimes), il existe des techniques qui permettront une rapidité d’action et un confort essentiel pour les longues phases de jeu. Le niveau d’un guitariste peut grandement s’améliorer s’il a les bonnes méthodes d’apprentissage.
Avec les doigts, la technique consiste à utiliser son pouce pour pincer les trois grosses cordes en partant du haut puis successivement utiliser l’index, le majeur et annulaire pour les trois cordes suivantes. Il faudra alors s’y tenir et n’utiliser que ces doigts pour chaque corde.
Au médiator, il suït de pincer ce dernier fermement entre le pouce et l’index, la pointe perpendiculaire à la main. Ensuite, on gratte la corde en “ aller-retour “.
www.mymusicteacher.fr Il est de votre droit de donner, orir, partager cette méthode totalement gratuitement et légalement.
LES MEDIATORS Comme pour les bois de guitares, les médiators existent en divers matériaux pour
permettre des sons et des conforts de jeu toujours plus personnalisés.
1. Plastique Le médiator de base, avec du plastique de type Delrin, ou celluloïd. Ce sont les plus abordables et polyvalent. Plutôt fragiles, ils ont tendance à glisser entre les doigts avec la transpiration.
2. Bois Le bois permet une attaque plus ronde des cordes. Délivrant des sonorités chaudes et veloutées idéales pour le Jazz et les mélodies proches. De par la diversité des bois utilisables, les sons produits par ces médiators peuvent grandement varier.
3. Métal Très résistants, ils provoquent des sonorités très claires et brillantes. On peut en trouver en inox, laiton, bronze, argent, et même en or. Idéal pour le heavy métal, ils usent cependant plus facilement les cordes de votre guitare.
4. Corne Offrant des sonorités moelleuses et un bon compromis entre rigidité et résistance, les médiators en corne sont idéals pour le jeu rapide funk et bluesy. Ils permettent une attaque dynamique et un grand confort d’utilisation.
5. Os Résistant, rigide et générant de belles tonalités, les médiators en corne sont la meilleure alternative à ce jour aux plectres en écaille de tortue. Ces médiators sont parfaits pour jouer du Rock et ses variantes plus ou moins hard.
6. Ecaille de Tortue Leur fabrication a été interdite vers le milieu des années 70. Les médiators en écaille de tortue de mer étaient connus pour leur très grande rigidité, leur durabilité (on pouvait le garder des années!) et leur tonalité très riche et complexe.
www.mymusicteacher.fr Il est de votre droit de donner, orir, partager cette méthode totalement gratuitement et légalement.
L’interview exclusive Riki le Plectrier Vous ne regarderez plus jamais les plectres de la même façon, j’imagine ! Après cette brève introduction à la science des médiators, nous allons vous présenter un expert en la matière. Grand nom du « Plectre » made in France, nous avons eu le privilège de recueillir une interview de Riki Le Plectrier, artisan français et créateur de médiators guitares originaux.
Qui se cache derrière le pseudonyme de Riki Le Plectrier ?
Née à Mulhouse au sud de l’Alsace, Riki est artisan créateur de média-tors au design unique. Lui-même père de 4 enfants, issu d’une famille de musiciens s’adonnant à de nombreux instruments (Accordéon, orgue, mandoline et bien sûr guitare), Riki a été bercé par la mu-sique, et notamment par les goûts musicaux de sa Maman. Au nom de jeune ïlle Reinhardt, cette dernière aimait dire à ses enfants que Django était leur grand-oncle, et ce, lors de longues heures d’écoutes de ces disques et cassettes, fredonnant sur sa musique.
Passionné par la guitare, Riki a pourtant commencé sur un petit cla-vier, oert par son père en voyant son ïls longuement l’écouter lor-squ’il jouait de l’orgue moderne. D’autres jours, c’était à côté de son grand frère que Riki s’asseyait pour écouter le son de la guitare folk. Instrument que ce dernier lui prêtait de temps à autre. Ce n’est que quelques années plus tard que le jeune Riki reçu sa première guitare, et il ne se lasse pas d’en jouer encore aujourd’hui, parfois s’accom-pagnant d’un clavier par enregistrement.
Aux goûts musicaux variés, Riki met en relief l’importance capital du guitariste dans un groupe de musique, sans qui il ressentirait un vide sidéral dans la musique.
Les médiators artisanaux, l’histoire d’une passion ?
guitcaaripsittealdesdaun “ Riki met en relief l’importance un groupe de musique ”
Collectionneur de plectres de guitare en tous genre, Riki se voit orir une corne de Cerf par un ami forestier , tout droit sortie de la forêt d’Alsace à proximité des Vosges.Il s’empressa de façonner un médiator avec cette corne , taille une pointe ronde ,avec une épaisseur de 5 mm, Riki n’avait qu’une envie : l’essayer !
Et le résultat le stupéïa : sonorité chaleureuse, voir feutré sur guitare acoustique avec des harmoniques aiguë bien présente. Un panel de sonorité assez large qui était assez déroutant pour un habitué des formats laiton, os, ou au-tre type de corne, qui eux amenaient moins de présence dans les graves; Très vite, Riki avait compris l’incidence de l’épaisseur, des diérents matériaux, techniques de façonnages, et même de la forme des pointes sur le son.
www.mymusicteacher.fr Il est de votre droit de donner, orir, partager cette méthode totalement gratuitement et légalement.
Que faisait-il avant de devenir « Le Plectrier » ? Quelle est la particularité de ses médiators ?
Attiré par le travail manuel depuis toujours, ce dernier est passé par plusieurs métiers : menuiser, ébéniste, ... Le travail sur les matières l’a toujours beaucoup attiré. Après 8 ans passés à s’essayer au façonnage, à découvrir les pro-priétés des matières comme les bois, l’os, la corne, l’ivoire végétal ,les métaux et plus encore; les médiators « Riki Le Plectrier » étaient au point. Par le biais de nombreuses collaborations avec des guitaristes testeurs, Riki a sélectionné certaines matières plutôt que d’autre pour incruster des sonorités uniques à ses médiators. Couplé à son savoir-faire, ces objets acquièrent une très bonne résistance à l’usure et une ergonomie parfaite variant selon les modèles pour contenter les musiciens les plus exigeants. Avec le temps, une grande envie artistique a poussé Riki à se pencher sur le design et créer des modèles uniques qui deviendrons alors bien plus que de simples plectres : de magniïques bijoux.
Un artisan made in France à portée international...
Aujourd’hui, les médiators de Riki ont déjà passés les frontières ; et même si, pour l’instant, la distribution est de l’ordre de l’artisanat exporté, ce dernier ne manque pas d’idées de projets et partenariats pour, à l’avenir, proposer des versions de ses plectres adaptées à la grande distribution.
...Mais aussi un guitariste avant tout !
Parce que musicien oblige, nous avons demandé à Riki avec lequel de ses médiators préfère-t-il jouer : « Je n’ai pas la prétention de dire que je suis un professionnel de la guitare, mais d’après les amis, je me débrouille bien. J’ai nommé un des plectres Riki’slides, mon préféré pour la polyvalence et le panel des couleurs sonores des 3 pointes diérentes. »
Plectrier, mais pas que !
Tous les médiators de Riki sont le fruit d’un travail d’orfèvre et d’une applica-tion exemplaire ; certaines de ses pièces, parmi les plus travaillés, avoisinent les 80€. De ce fait, beaucoup de guitaristes lui écrivaient, hésitant, de peur de perdre les précieux objets. Pour pallier à ce problème, chaque médiator de Riki est percé pour être rangé plus facilement : sur des portes clés, pochettes, ou colliers. À l’écoute de sa communauté, ce dernier analyse toujours les re-tours de cette dernière pour toujours proposer des produits adaptés à leurs besoins. Ainsi, vous pourrez aussi trouver sur son site des boutons potards , boites en métal ou bois et pochettes en cuirs. Riki aime aussi réaliser d’autres types d’objets, mais pour son plaisir personnel ; peut-être un jour des pièces de collection ?
Le mot de la in
professiongnueiltadreel“a Je n’ai pas la prétention de dire que je suis un
« Je remercie sincèrement chaque personne de ma famille, amis proches, amis des réseaux sociaux, clients, grâce à qui j’ai pu faire de l’artisanat mon métier à temps complet. Merci à toute l’équipe de consacrer du temps à aider ceux qui souhaitent progresser à la guitare et de réunir les passionnés d’instruments à cordes sur une même communauté ! Musicalement, Riki. »
De notre côté, on ne peut que vous conseiller d’aller faire un tour sur le site de Riki aIn de découvrir ses magniIques médiators :
L’atelier de Riki
www.mymusicteacher.fr Il est de votre droit de donner, orir, partager cette méthode totalement gratuitement et légalement.
LES MEDIATORS DE RIKI
Riki le plectrier propose diverses gammes de médiators adaptées à tous les types de jeux. Les matériaux utilisés apportent toutes des sonorités différentes.
1. Jazz’Slides D’une structure en laiton, ce médiator de 22.5mm de largeurdispose d’une pointe en PEI (Ultem).
2. San’Slides D’une structure en Laiton massif, ce médiator de 24.5mm de largeurdispose d’une pointe en polycarbonate imperméable à l’usure.
3. Loren’Slides D’une structure en Laiton massif, ce médiator de 23.5mm de largeur dispose d’une pointe en PEEK (Ketron).
4. Riki’Slides D’une structure triangulaire ce médiator de 28.5mm de largeur dispose de trois pointes en acier damassé très résistant. Le modèle préféré de Riki !
5. Gab’Slides D’une structure triangulaire; ce médiator de 29.5mm de largeur dispose d’une pointe en titane.
6. Shield’Slides D’une structure en titane triangulaire, ce médiator de 25mm de largeur prenant la forme d’un bouclier dispose d’une pointe en titane très résistante aux frottements.
7. Charly’Slides D’une structure en Laiton massif, ce médiator de 25.5mm de largeur dispose d’une pointe en polycarbonate très résistante..
www.mymusicteacher.fr Il est de votre droit de donner, orir, partager cette méthode totalement gratuitement et légalement.
LIRE UNE TABLATURE Voici la partition du guitariste !
Clique sur le bouton pour regarder le cours
Regarder la vidéo
Faut-il jouer vers le bas ou vers le haut ?
Au début, ne vous posez pas la question, donnez des coups du haut vers le bas. Par la suite, nous intégrerons un mouvement du bas vers le haut, nommé le “retour”.
Nous travaillerons sur une méthode pour compter les temps qui te permettra de savoir exactement à quel moment tu dois donner un coup de médiator dans tel ou tel sens. C’est ainsi que tu optimiseras ta vitesse tout en gardant le rythme !
www.mymusicteacher.fr Il est de votre droit de donner, orir, partager cette méthode totalement gratuitement et légalement.
COMPTER LES TEMPS 1...2...3...4...Il va falloir tenir le rythme !
Clique sur le bouton pour regarder le cours
Une quantiIcation du temps ? Kézako ?
Regarder la vidéo
Le rythme en musique est l’élément temporel déterminant la durée des notes les unes par rapport aux autres. Dans la musique classique, il est quantiîé par une horloge interne ou pulsation, qui détermine des temps, ce qui permet de comptabiliser les diFérentes îgures de notes.
On retrouve ces îgures sur la partition. Elles sont contenues dans des mesures (des boucles) de quatre-temps en général.
La forme de la note déînit sa durée. Des durées de notes standard sont déînies en solfège, chacune étant deux fois plus longue que la suivante. De façon générale pour les mesures dites en 4/4, voici la durée de chaque îgure
4 Temps La Ronde
2 Temps La Blanche
1 Temps La Noire
1/2 Temps La Croche
www.mymusicteacher.fr Il est de votre droit de donner, orir, partager cette méthode totalement gratuitement et légalement.
Exercice 1 Voici ton premier exercice, clique sur l’image pour lancer la vidéo et observe comment jouer. Ensuite, essaie de reproduire en lisant la tablature. Tu peux faire cet exercice sur MyMusicTeacher.fr pour obtenir un résultat en temps réel grâce à ton microphone intégré à ton ordinateur.
h Moderate = 120 1 4 ! ! ! ! Exercice 2 Ici, nous donnons donc des coups de médiator vers le bas. Une fois la corde la plus îne, puis la plus grosse et on repète ce mouvement encore une fois.
h Moderate = 120 1 ! ! 4 ! ! Exercice 3 On part maintenant de la plus grosse corde, puis on joue la suivante et ainsi de suite jusqu’à la dernière. Garde bien ton dos droit mais reste détendu.
Moderate 1 4
h = 120
!
!
!
!
Accéder à 2 autres exercices
!
!
www.mymusicteacher.fr Il est de votre droit de donner, orir, partager cette méthode totalement gratuitement et légalement.
La partition du guitariste
La tablature est un système de notation musicale basée sur une représentation schématique. Souvent utilisée pour les instruments à cordes, elle occupe une place centrale dans la vie d’un guitariste !
Du part ses modes de représentation, elle présente de grands avantages pour quiconque ne maîtriserais pas le solfège.
Comment est formée une tablature ? La tablature est composée de 6 lignes représentant les cordes de la guitare : de la plus petite corde en partant du haut à la plus grosse tout en bas. Des numéros se placeront dans l’ordre sur les cordes. Il suït d’appuyer avec le doigt sur la case dont le numéro est indiqué tout en jouant la corde sur laquelle elle est indiquée.
Une tablature vous dira où sont les eFets, comme les hammer-ons, les bends, les slides, les harmoniques. Mais aussi l’accordage utilisé (si diFérent du mode standard) et si l’utilisation d’un capodastre est requis.
Quelques symboles
Symbole
H
P
Pm-------
Let Ring
/
x
Nom
Hammer-on
Pull-o
Palm-muting
Let ring
Slide
Étoué
Vibrato
Bend
Explications Jouer la première note au médiator et créer la seconde en frappant avec un autre doigt. Jouer la première note au médiator et créer la seconde en retirant son doigt. Poser le anc de la main tenant le médiator sur les cordes et attaquer pour créer un son étoué. Laisser sonner les cordes le plus longtemps possible. Jouer la première note au médiator et créer la seconde en glissant son doigt vers elle. Bloquer les cordes avec sa main côté manche en posant ses doigts sur les cordes, puis attaquer au médiator.
Jouez la corde et faites vibrer la note en bougeant le doigt placé sur la corde du haut vers le bas, rapidement.
Tirer la corde de la note correspondante.
Le saviez-vous ?
Les premières traces de tablatures remontent à l’époque de la renaissance Italienne au 15ème siècle. Les joueurs de Luth anglais cherchaient un moyen simple et rapide de transmettre leur musique.
www.mymusicteacher.fr Il est de votre droit de donner, orir, partager cette méthode totalement gratuitement et légalement.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.