La Poudre d'escampette

De
Publié par

La poudre d’escampeÖe Paul est un petit garçon presque comme les autres. Il vient de déménager, et ne connaît encore personne. Ce matin-là, il décide de suivre un chemin qu’il n’avait jamais pris avant. Souvent l’aventure com%ence co%me ça. Non ! Ne va pas là-bas ! Il y a de l’eau, je pour+ais glisser ! À vrai dire... il n’a pas vraiment décidé. C’est plutôt sa chien)e PauleÖe, qui l’entraîne où e#le veut. Pf/f... Ça ne sert à rien que je te parle... Rhâ... PauleÖe ! ... Tu n’obéis jamais. S’il te plaît... Nebois pas cette eau, il y a des grenoui£les qui font pipi dedans ! Je suis sûr que %ême ce papi#lon obéit mieux que toi : Papil£on, au pied ! Nooon ! Je déteste l’eau ! C’est mouil£é et c’est froid ! Sors de l’eau, im%édiatement ! Non mais qui c’est, celui-là ? C’est quoi, cet animal bizarre ?! Ha ! Ha ! Une loutre mélangée avec un mouton ? Une serpil#ière vivante ? Mes parents ont trouvé ça drôle. Les adultes sont stupides. Ha ! Ha ! Paul et PauleÖe ! Vous êtes Frère et sßur ? Jumeaux peut-être ? On est d’accord là-dessus. T’es là pour nous espionner ? PauleÖe, noon ! Holà... T’a=proche pas, c’est chez nous, ici !... Quelle est l’identité de l’intrus ? Paul Dubreuil. Sa mère a cousu une étiqueÖe avec son nom ! Ha;a ! AÖrapez-le ! Je... j’y peux rien, mon chien n’en fait qu’à sa tête ! D’où tu viens ? Tu fais partie de la bande de Marnay ? Raconter quoi ? Que vous construisez une cabane ?
Publié le : vendredi 6 novembre 2015
Lecture(s) : 3 774
Nombre de pages : 11
Voir plus Voir moins
Cette publication est accessible gratuitement
La poudre d’escampeÖe
Paul est un petit garçon presque comme les autres. Il vient de déménager, et ne connaît encore personne. Ce matin-là, il décide de suivre un chemin qu’il n’avait jamais pris avant. Souvent l’aventure com%ence co%me ça.
Non ! Ne va pas là-bas ! Il y a de l’eau, je pour+ais glisser !
À vrai dire... il n’a pas vraiment décidé. C’est plutôt sa chien)e PauleÖe, qui l’entraîne où e#le veut.
Pf/f... Ça ne sert à rien que je te parle...
Rhâ... PauleÖe !
... Tu n’obéis jamais.
S’il te plaît...  Ne bois pas cette eau, il y a des grenoui£les qui font pipi dedans !
Je suis sûr que %ême ce papi#lon obéit mieux que  toi : Papil£on, au pied !
Nooon ! Je déteste l’eau ! C’est mouil£é et c’est froid !
Sors de l’eau, im%édiatement !
Non mais qui c’est, celui-là ?
C’est quoi, cet animal bizarre ?!
Ha ! Ha ! Une loutre mélangée avec un mouton ?
Une serpil#ière vivante ?
Mes parents ont trouvé ça drôle. Les adultes sont stupides.
Ha ! Ha ! Paul et PauleÖe ! Vous êtes Frère et sßur ?
Jumeaux peut-être ?
On est d’accord là-dessus. T’es là pour nous espionner ?
PauleÖe, noon !
Holà... T’a=proche pas, c’est chez nous, ici !...
Quelle est l’identité de l’intrus ?
Paul Dubreuil. Sa mère a cousu une étiqueÖe avec son nom !
Ha;a !
AÖrapez-le !
Je... j’y peux rien, mon chien n’en fait qu’à sa tête !
D’où tu viens ?
Tu fais partie de la bande de Marnay ?
Raconter quoi ? Que vous construisez une cabane ?
Haaaan...
... mais d’un PAQUEBOT !
Qui ? Je viens d’arriver, je ne connais personne.
Il a une tête de rap=orteur ! lI va al#er tout raconter !
Mais enfin...
Une cabane... Tu es donc aussi stupide que ton chien ? Tu ne comprends pas ce que tu as sous les yeux ? Il ne s’agit pas d’une cabane...
Quand ce palace flo@tant sera sur l’eau, nous suivrons la Grôsne jusqu’à la mer, et ainsi, nous accomplirons notre rêve :
trouver notre place...
... l’endroit qui nous est destiné.
Votre place ? Mais elle est où exactement ?
C’est vrai ? C’est comment ?
Justement. C’est à nous de chercher.
Le hasard nous a posés ici...
Bah... C’est pas mal...
Ma gro&se chevelure permet de cacher mes $ffaires, c’est très pratique... Et ça évite d’avoir des poches ridicules de partout !
Oh ! il a même une poche sur sa chau&seÖe !
Mais ailleurs... c’est peut-être mieux...
Je le savais !
Ha ! H$ !
Ailleurs ? Mais... moi, j’en viens...
Mais là d’où tu viens,  les garçons, ils portent tous des habits bizarres ?
Oui... Bon bah, ç$ va...
Hum... Tu as vu ce que tu as sur la tête ? Tu devrais éviter de te moquer des machins bizarres des autres...
C’est ma mère qui me les a cousues. Comme j’oublie toujours tout, elle m’a mis des poches de partout.
T’en fais pas, on a tous nos blessures.
C’est aussi ça qu’on veut fuir. On veut arrêter toutes ces humiliations...
Une frontale à manivelle.
Un goûter de survie.
Un répulsif multi-bêtes.
Et ça, là ?
Une clochette pour effrayer les ours.
Un collier-ventilateur.
Non ! Ne touche pas à ça, malheureux !
Euh... À vrai dire, c’est moi qui lui ai demandé...
... Je perds tellement de trucs que des fois... j’ai peur de me perdre moi-même.
 Un parapluie-lampe à énergie solaire.
Ça, ce n’est pas un jouet ! C’est un sifflet ultra-puissant... à n’utiliser qu’en cas d’extrême danger pour donner l’alerte !
 ... Mais avec tout ce que j’ai dans mes poches, J’ai toujours sur moi ce qu’il faut.
Une mini-serviette ultra-absorbante.
Des jumelles-caméra à infrarouge pour voir les animaux nocturnes.
Une canne télàescpoêcpihqeue.
Un couteau-boussole.
Bon... malgré son short ridiculeet son petit bec de poule, peut-être que monsieur Multi-poches pourrait faire partie de l’équipage...
Votons. Qui est pour l’accepter parmi nous ?
Bien. À partir de maintenant, Paul, c’est fini. Tu seras le moussaillon...
Et puis ce sera pratique quand on sort de l’eau et qu’on a froid !
Mais... vous êtes sûrs qu’il est solide, votre paquebot ?
Bon, écoute, ici on force personne. Scotch, fais-lui la visite, tu te décideras après.
Poches, bec de poule...
POUCH !
Ethop!Çasentpasla rose... Mais après, on a bien chaud !
Moussaillon Pouch, bienvenue parmi nous.
Elle serait pas un peu autoritaire ?
Wohoho...
Oui, c’est ça que j’aime. Ça et son petit ßil malicieux qui dépasse de sa mèche...
Et son chien bizarre... On en fait quoi ?
Moi, je le trouve trooop mignon !
... Qui vous dit que PauleÖe et moi, on a envie de partir avec vous ? Déjà, j’aime pas l’eau...
Et alors ? Tu n’es pas obligé de te baigner...
... Si tu la voyais quand elle tape sur des clous, elle est si gracieuse, et...
Pas mal, vos hublots ! Récupération de machine à laver ?
Oui. On a tout le confort moderne ici.
Transfert de données par Internet ...
Boulon ! Appelle-moi Boulon !
D’accord, Boulon-chou, bisou.
Et là-haut, c’est la cabine de pilotage.
... Téléphone...
On a chacun apporté des outils. C’est Boulon qui en avait le plus.
Une fois là-haut, fais bien at@ention, pas de gestes brusques !
Allô, petit chou, t’as besoin de quelque chose ?
Il y en a certains, on ne sait pas trop à quoi ça sert, mais ils sont beaux, non ?
Magnifiques !
Rap=orte-moi la rogneuse à cranter et la double mas&e !
Tout de suite, ma douceur !
On ne sait  pas à quoi ressemble l’ailleurs... ... Alors on a récolté plein de chrysalides, au cas où il n’y aurait pas tous les beaux insectes qu’il y a ici...
Les commentaires (1)
Écrire un nouveau message

17/1000 caractères maximum.

Ruben59240

Magnifique livre, bravo quoique un peu court !!😥

mercredi 9 novembre 2016 - 15:50