Charles de Gaulle, dernier roi des francs

De
Publié par

Le présent essai a pour objet d'offrir au lecteur des générations futures une synthèse des faits marquants de la vie publique de Charles de Gaulle, en ce qu'ils sont emblématiques de son action, pendant la guerre et durant sa présidence de la République de 1959 à 1969.
Publié le : vendredi 6 mars 2015
Lecture(s) : 8
EAN13 : 9782336370811
Nombre de pages : 184
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
François Flohic Bernard François Michel
Charles de Gaulle, dernier roi des Francs Essai
Les impliqués É d i t e u r
CHARLES DE GAULLE, DERNIER ROI DES FRANCS
Les Impliqués Éditeur Structure éditoriale récente fondée par L’Harmattan, Les Impliqués Éditeur a pour ambition de proposer au public des ouvrages de tous horizons, essentiellement dans les domaines des sciences humaines et de la création littéraire. Déjà parus Gilles (Claude),Porteur d’espoir, récit, 2015. Blaise (Mario),Histoires de migrants, récit, 2014.
Peyrat (Jean-Michel),Rhapsodie pour une ombre, roman, 2014. Thuillier (Alain),Coutumes et récits face à la mondialisation, essai, 2014. Hombart (Jean-Claude),Naufragée de la dictature, récit, 2014. Castellani (Robert-Noël),Vers l’apocalypse, essai, 2014. Rabesahala-Randriamananoro (Charlotte),La religion malgache ancestrale pratiquée, essai, 2014.
De la Caffinière (Jean-Yves), Glossaire d’un observateur des temps présents, essai fragmenté, 2014. Nduwayo (Léonard),Une nouvelle page de la nouvelle université rwandaise, témoignage, 2014. Heckly (Christophe et Serge),Une famille vosgienne à travers les deux guerres, récit, 2014.
Ces dix derniers titres de ce secteur sont classés par ordre chronologique en commençant par le plus récent. La liste complète des parutions, avec une courte présentation du contenu des ouvrages, peut être consultée sur le site : www.lesimpliques.fr
François Flohic Bernard François Michel
Charles de Gaulle, dernier roi des Francs * essai Les impliqués Éditeur
© Les impliqués Éditeur, 2015 21 bis, rue des écoles, 75005 Paris www.lesimpliques.fr contact@lesimpliques.fr ISBN : 978-2-343-05151-2 EAN : 9782343051512
AVANT-PROPOS
L’ADMONESTATION DE FAULCONBRIDGE
« … Soyez grand dans l’action, comme vous l’avez été par la pensée, ne laissez pas le monde voir la peur, et la triste inquiétude s’emparer de votre royal esprit… Ainsi les regards du commun qui calquent leur comporte-1 ment sur celui des grands, s’élèvent à la grandeur par votre exemple… »
Rares sont ceux qui ont pu suivre l’action publique de Charles de Gaulle, depuis l’appel du 18 juin 1940, jusqu’à son départ volontaire du pouvoir en 1969, ponc-tuée par son voyage en Irlande, terre de ses ancêtres maternels, les Mac Cartan. L’amiral François Flohic fait partie de ces « grands témoins » qui, Français libre à 19 ans, a participé aux combats du « libérateur de la Patrie », puis a eu le privi-lège de servir directement le chef de l’Etat, lors des pré-sidences de Charles de Gaulle, de 1959 à 1969. En 1958, François Flohic, alors capitaine de corvette, est sélectionné par la Marine pour devenir aide de camp de Charles de Gaulle, Président de la République. Il l’a été de 1959 à 1963, puis de 1965 à 1969.
1  Admonestation de Faulconbridge, bâtard de Richard Cœur de Lion à son oncle le roi Jean (acte V, scène 1) Shakespeare.
Engagé dans les forces navales françaises libres (FNFL), il avait servi, deux années durant, sur la cor-vette « La Roselys », dans la bataille de l’Atlantique et les convois vers Mourmansk, puis sur la frégate « La Dé-couverte », avec laquelle il participa à l’assaut initial des plages de Normandie, le 6 juin 1944. La guerre finie, François Flohic poursuit sa carrière dans la Marine, avec divers commandements, dont le dernier, prestigieux, du porte-hélicoptères « Jeanne d’Arc » et du groupe école d’application des enseignes de vaisseaux. Il la termine en 1977, comme amiral attaché des forces armées près de l’ambassade de France à Londres. Rien ne préparait le Docteur Bernard François Mi-chel, neurologue des hôpitaux de Marseille, d’abord et avant tout homme de science, spécialiste des maladies neurologiques dégénératives, à participer à la rédaction d’un livre sur Charles de Gaulle, qu’il n’a pas connu di-rectement. Etudiant de la génération 68, il aurait pu, comme nombre de ses camarades de terminale, s’enflammer pour l’utopie révolutionnaire de ce mois de mai. Au contraire, c’est précisément le 30 mai de cette an-née-là, qu’entendant à la radio le discours de Charles de Gaulle, revenant de Baden-Baden avec François Flohic, il devient un admirateur de l’homme du 18 juin. Ce n’est que trente ans plus tard qu’il en comprendra les raisons profondes, en découvrant le parcours excep-tionnel de son oncle, Paul Piétri, dans la France libre, au er sein du premier régiment de fusiliers marins (1 RFM). Ce que Bernard François Michel avait retrouvé en Charles de Gaulle, c’était précisément les valeurs que lui avait inculquées sa famille.
8
Ces mêmes valeurs, François Flohic les incarne au plus haut point. Il était donc logique que, partageant un idéal commun, le marin et le médecin unissent leurs réflexions pour tenter de comprendre les motivations de ces hommes libres qui ont sauvé la France et tout parti-culièrement de leur chef, Charles de Gaulle. Si Charles de Gaulle continue à fasciner, plus de 40 ans après sa mort, c’est qu’il a su s’élever au-dessus du commun, au sommet de l’esprit humain et à élever, par là même, ceux qui l’ont approché. Il y a en permanence chez lui, tant dans sa réflexion que dans son action, une hauteur de vue toute aristocra-tique, bien au-dessus de la politique politicienne de ses adversaires. C’est bien l’homme des tempêtes et des actions hé-roïques. Cet ouvrage, écrit en parfaite harmonie des auteurs, est basé en partie sur des souvenirs personnels de Fran-çois Flohic et des faits dont il a été le témoin, parfois le seul, ou l’acteur. Le travail de Bernard François Michel a consisté en une minutieuse analyse bibliographique des œuvres ci-tées en référence et à une confrontation objective et passionnante de son jugement sur les événements et les hommes avec le « grand témoin ». Il a souhaité que soit consacré, pour commémorer les 70 ans anniversaires, un chapitre particulier à la cam-pagne du corps expéditionnaire français (CEF) en Italie, ème où son père, Marcel Michel, officier dans le 67 régi-ment d’artillerie d’Afrique de la troisième division ème d’infanterie algérienne (3 DIA), a été grièvement blessé lors de la bataille du Belvédère et où son oncle, er Paul Piétri, engagé dans le 1 RFM de la première divi-
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.