Corrigé Bac L Sciences 2014

De
Publié par

Partie 1 : Commentaire rédigé.
Grâce essentiellement aux progrès de la médecine, à l’amélioration des conditions de vie et
de travail, l’espérance de vie augmente de jour en jour. Parallèlement à cela, les maladies
dégénératives touchent de plus en plus d’individus, comme la DMLA (maladie neurodégénérative de
la rétine) dont l’âge moyen des malades est de 80 ans.
Or à cet âge-là, l’on peut espérer vivre un certain nombre d’années, et c’est encore plus vrai pour les
générations futures, d’où l’importance de développer la recherche afin de trouver des moyen de
palier à cette diminution de la vision, très handicapante au quotidien : difficulté à lire, écrire, faire
des activités manuelles (cuisine, bricolage, etc…).
Les rayons lumineux, ayant traversés les milieux transparents de l’oeil, stimulent les
photorécepteurs de la rétine, les cônes pour les couleurs et la vision diurne, les bâtonnets pour la
vision en noir et blanc et la vision nocturne en formant une image inversée.
A leur tour , les photorécepteurs transmettent le message nerveux jusqu’au cerveau
Publié le : mercredi 18 novembre 2015
Lecture(s) : 6 563
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins
BACCALAURÉAT
Série : ES et L
Épreuve :Sciences
Session 2014
Durée de l’épreuve: 1h30
Coefficient : 2
PROPOSITION DE CORRIGÉ
1
Partie 1 : Commentaire rédigé.
GƌâĐe esseŶtielleŵeŶt audž pƌogƌğs de la ŵĠdeĐiŶe, à l’aŵĠlioƌatioŶ desconditions de vie et de tƌavail, l’espĠƌaŶĐe de vie augŵeŶte de jouƌ eŶ jouƌ. PaƌallğleŵeŶt à Đela, les ŵaladies dĠgĠŶĠƌatives touĐheŶt de plus eŶ plus d’iŶdividus, Đoŵŵe la DMLA ;ŵaladie ŶeuƌodĠgĠŶĠƌative de la ƌĠtiŶeͿ doŶt l’âge ŵoLJeŶ des ŵalades est de80 ans.
Or à cet âge-là, l’oŶ peut espĠƌeƌ vivƌe uŶ ĐeƌtaiŶ Ŷoŵďƌe d’aŶŶĠes, et Đ’est eŶĐoƌe plus vƌai pouƌ les gĠŶĠƌatioŶs futuƌes, d’où l’iŵpoƌtaŶĐe de dĠveloppeƌ la ƌeĐheƌĐhe afiŶ de tƌouveƌ des ŵoLJeŶ de palier à cette diminution de la vision, très handicapante au quotidien : difficulté à lire, écrire, faire des activités manuelles;ĐuisiŶe, ďƌiĐolage, etĐ…Ϳ.
Les ƌaLJoŶs luŵiŶeudž, aLJaŶt tƌaveƌsĠs les ŵilieudž tƌaŶspaƌeŶts de l’œil, stiŵuleŶt les photorécepteurs de la rétine, les cônes pour les couleurs et la vision diurne, les bâtonnets pour la vision en noir et blanc et la vision nocturne en formant une image inversée.
A leur tour, les photoƌĠĐepteuƌs tƌaŶsŵetteŶt le ŵessage Ŷeƌveudž jusƋu’au Đeƌveau où l’iŶfoƌŵatioŶ seƌa dĠĐodĠe et aŶalLJsĠe paƌ le Đeƌveau. Ce qui nous permet de voir !
 La macula ( ou fovéa) est la zone de la rétine où les images sont le plus nettement perçues. Cette zone présente aussi la particularité de ne posséder que des cônes. Elle joue donc un grand rôle daŶs l’aĐuitĠ visuelle, Đomme le confirme le document 2.
La DMLA se manifeste par une vision « déformée,l’appaƌitioŶ d’uŶe tâĐhe ĐeŶtƌale et uŶe ďaisse ère sévère de la vision » comme le document 1 nous le rappelle. Afin de palier à cette 1 cause de baisse sévère de la vision, un implant rétinien a été mis au point. Ce dispositif testé sur des patients anglais leur ont permis de recouvrer partiellement la vue, ce qui est extrêmement encourageant, pour les personnes atteintes de DMLA.
CependaŶt des iŵpeƌfeĐtioŶs suďsisteŶt. AĐtuelleŵeŶt la deŶsitĠ des ĠleĐtƌodes Ŷ’est Ƌue de ϭ6 paƌ implant, ce qui ne permet la perception visuelle sous forme de points lumineux. De plus, les iŵplaŶts Ŷe ŵesuƌaŶt Ƌue ϯ ŵŵ, la zoŶe oďseƌvĠe Ŷ’edžĐğde pas la taille d’uŶ CD. Il est aussi à Ŷoteƌ le pƌidž de l’iŵplaŶt aĐtuel Ƌui Ŷe peƌŵet pas uŶe distƌiďutioŶ à gƌaŶde ĠĐhelle.
 Tout commela ƌĠsolutioŶ des appaƌeils photos ŶuŵĠƌiƋues s’est ĐoŶsidĠƌaďleŵeŶt amélioréeeŶ ƋuelƋues aŶŶĠes, gageoŶs Ƌu’il eŶ seƌa de ŵġŵepour les implants rétiniens. Afin de permettre à une frange de la population de plus en plus nombreuse de continuer à lire, écrire, ĐoŵŵuŶiƋueƌ gƌâĐe à iŶteƌŶet, et diŵiŶueƌ le stƌess liĠ à la peƌte de la visioŶ de pƌĠĐisioŶ…. et de faire baisser le prix, il est primordial de poursuivre le développement et le perfectionnement de l’iŵplaŶt ƌĠtiŶieŶ.
2
Partie 2 :
Question 1 :
Les ϯ souƌĐes d’ĠŶeƌgie soŶt l’hLJdƌauliƋue ;liĠ à l’eauͿ, les ĠŶeƌgies fossiles ;Đoŵŵe les hydrocarbures) et le nucléaire (lié à la radioactivité).
Ces 2 dernières (fossile et nucléaires) sont des énergies non renouvelables.
Question 2 :
1 Energienucléaire→ Ϯ ĠŶeƌgie theƌŵiƋue →ϯ EŶeƌgiemécanique→ ϰ EŶeƌgie ŶuĐlĠaiƌe
Question 3 :
90 a.38Sr
b. La période radioactive du strontium, Đ’est-à-dire la période au bout de laquelle la moitié des noyaux se désagrège naturellement, est de 30 ans.
c. La gestion des déchets radioactifs peut poser problème. En effet, la période radioactive des déchets radioactifs est plus ou moins longues maiselle se Đoŵpte eŶ dizaiŶe d’aŶŶĠes et jusƋu’eŶ ŵillioŶ d’aŶŶĠes. Nous avoŶs aussi peu de ƌeĐul eŶ Đe Ƌui ĐoŶĐeƌŶe la suƌetĠ de l’eŶfouisseŵeŶt daŶs les ĐouĐhes gĠologiƋues aƌgileuses. De plus, le Đoût de l’eŶfouisseŵeŶt est ŶoŶ ŶĠgligeaďle.
Partie 3 :
Question 1 :
Les 3 paramètres sont: l’aďsenĐe d’odžLJgène, lepHentre 5 et 6 pour le chou cru et laprésence de selqui détruit les cellules du chou.
Question 2 :
L’aĐide laĐtiƋue pƌoduit loƌs de la feƌŵeŶtatioŶ du Đhou, aďaisse le pH de la pƌĠpaƌatioŶde 5/6 à 3,7 . Oƌ Đe pH Ŷ’est pas favoƌaďle au dĠveloppeŵeŶt des ŵiĐƌo-organismes responsables des infections et intoxications alimentaires.
Question 3 :
La seule phrase juste est la d) .
Question 4 :
Grâce à son pH, la choucroute ne contient pas de micro-oƌgaŶisŵes ƌespoŶsaďles d’iŶfeĐtioŶs et d’iŶtodžiĐatioŶs aliŵeŶtaiƌes. Elle est souƌĐe de vitaŵiŶe C, oƌ la ĐaƌeŶĐe de Đelle-ci entraine une ŵaladie ŵoƌtelle le sĐoƌďut, ƌĠpaŶdu au seiŶ des ĠƋuipages d’aŶtaŶ. ;Cette ĐaƌeŶĐe a pu ġtƌe palliĠe grâce aussi à la découverte des oranges et autres agrumes.
3
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.