Etude - Le Père Goriot de Balzac

4 885 lecture(s)

Etude des thèmes du père Goriot de Balzac

Télécharger la publication

Commenter Intégrer Stats et infos du document Retour en haut de page
victoire1
publié par

suivre

Vous aimerez aussi

4- Le Père Goriot de Balzac
1)Réalisme       -courant littéraire vers 1850 en France. Le Réalisme de Champfleury et la revueLe Réalismeen constituent l'assise théorique. réalisme : désignait simplement la littérature du vrai, lavolonté de reproduire le réel.-chercheà dépeindre la réalité telle qu'elle est, sans artifice et sans idéalisation, choisissantses sujets dans le rang moyenne ou populaire. -s'oppose au romantisme, qui a dominé la première moitié du siècle, et au classicisme.« Celui-ci naquit du besoin de réagir contre le sentimentalisme romantique et contre "lasottise, le poncif et le bon sens"» Baudelaire. Les courants qui ont supplanté le réalismeincluent le symbolisme, le parnasse et le surréalisme. -thèmes : le travail salarié, les relations conjugales, ou les affrontements sociaux.                  -précurseurs du réalisme social (associé au parcours amoureux) : Marivaux avecle Paysanparvenu oula Vie de Marianne , l'abbé Prévost avecManon Lescaut ou Restif de la Bretonneavecle Paysan perverti -reproche leur vulgarité, leur manque de « goût », voire leur obscénité. La polémique prendune telle ampleur queMadame Bovary, traduit en justice pour immoralité en 1857, la mêmeannée que Baudelaire pour sesFleurs du mal.
2)Naturalisme-école littéraire dernières décennies du XIXe siècle, chercheà s’appuyer sur méthode dessciences expérimentales appliquéesà la biologie par Claude Bernard.-C’estÉmile Zola qui en premier utilisa le terme naturalisme en 1880 dans son célèbre essaiLe Roman expérimental.Émile Zola donne nouvelle dimension au réalisme, ajoute une facettequi se prétend scientifique (insiste sur l'influence de l'hérédité et de l'éducation).Aussi lesRougon-Macquart provoquent-ils un scandale, en décrivant par exemple l'alcoolisme et laprostitution. -Selon la théorie littéraire, leréalisme constitue la notionélargie, tandis que lenaturalisme estla notion plus restreinte, puisqu'il utilise et accepte comme prémisses tous les principesfondamentaux et la thématique du réalisme.
·Stendhal,théoriquementpère du réalisme et pourtant siéloigné de la définition duréalisme stricto sensus avec Le Rouge et le noir.·Honoré de Balzacparadoxalement père du bovarisme avec La Femme de trente ans, du réalisme social avec Splendeurs et misères des courtisanes,et pourtantrelativement à part du réalisme·Gustave Flaubert (Madame Bovary),dont l'appartenance au mouvement réaliste estencore contestée·Guy de Maupassant (Bel-Ami, Une Vie d'amour)qui està la limite du naturalismeet qui, paradoxalement, pourrait appartenir au courant romantique)·Victor Hugo (Les Misérables)·Champfleury (Le Réalisme en 13 points)·Gustave Courbet,chef du mouvement réaliste en France, il a notamment peint· Un enterrementà Ornans,Paysage du Jura
Le rouge et le Noir StendhalJulien Sorel, fils de charpentier, acquiert une solide culture grâceà une mémoireprodigieuse qui lui permet d’apprendre par cœur l’Ancien testament. Son modèle personnelautant que confidentielle (monarchie oblige) est Napoléon Bonaparte, qui lui fait rêver d’uneascension aussi fulgurante que le jeune lieutenant devenu empereur. Il devient précepteur desenfants de M. de Rênal, maire ultra-royaliste de la ville de Verrières.Il conquiert le cœur de Mme de Rênal, mais doit rivaliser de tartufferie pour que sonépoux ne s’en rende pas compte. Le jeune fils de sa maîtresse tombe gravement malade, etMme de Rênal se croit châtié par Dieu pour son comportement immoral. M. de Rênal finit paravoir vent de la liaison adultère, et chasse Sorel de la ville. Celui-ci ne cessera d’aimer cellequ’il quitte.Il entre au séminaire de Besançon, où l’abbé Pirard lui proposera le poste de secrétairedu marquis de la Mole,à Paris. Il ne tardera pasà séduire la fille du marquis, Mathilde, qui,enceinte, convaincra son père de la marierà Sorel. Le marquis finit par céder, et le faitanoblir.Sorel est sur le point de se marier lorsque le Marquis reçoit une lettre de Mme deRênal qui le met en garde contre son futur beau-fils dépravé et menteur. Sorel, fou de colère,se rendà Verrières où il tente d’assassiner son ancienne maîtresse, sans succès. Emprisonné, ilrecevra les visites de sa promise, ainsi que celles de Mme de Rênal, qui lui a pardonné.Condamné à mort, Sorel finira sur l’échafaud. Un ami rachètera son corps, Mathildeembrassera une dernière fois le front du père de son enfant, et Mme de Rênal mourra troisjours plus tard.
              L’Education sentimentale Flaubert
1840. Fréderic Moreau, un bachelier de 18 ans aperçoit sur le bateauqui le mèneà sa villenatale de Nogent sur Marne, Mme Arnoux. Elle est la femme de Jacques Arnoux, unspéculateur débonnaire. Iléchange avec elle quelques mots et un regard : c'est le coup defoudre. Cet instant le marqueraà jamais.Elle lui avouera, très tard, qu'elle a partagé sonamour, mais jamais ne lui cédera. Peut-être lors de leur ultime entrevue, 27 ans plus tard, a-t-elle un regret ?Entre temps Frédéric Moreau, devra d'abord se résignerà retourner vivre en province, enraison de la précarité de sa situation, avant qu'un héritage inespéré ne lui permette de vivreà nouveauà Paris. Il fréquentera ensuite Rosanette, une femme légère rencontrée lors d'un balmasqué . Ils auront un enfant qui mourra. Frédéric auraégalement une liaison avec MadameDambreuse, veuve d'un banquier opportuniste.Deslauriers, son meilleur ami,épousera Louise Roque, qui aurait tant aimé épouserFréderic.C'est pourtant avec Deslauriers, lui aussi accablé de désillusions, que Fréderic tirera"l'ultime leçon de leuréducation sentimentale : rien ne vaut les souvenirs et les illusions del'adolescence".
             Bel-Ami Maupassant
Le 28 juin 1880, Georges duroy, sous-officier, fils d'aubergistes normands, reconverti tantbien que mal dans la vie civile dans les chemins de fer, rencontre Forestier, un anciencamarade de regiment qui, apres l'avoir invite a diner, lui conseille et l'introduit dans le milieujournalistique. La Vie Francaise est dirigee par Walter, un juif riche et influent politiquement.Desormais employe aux renseignements, duroy fait ecrire ses premiers articles par la femmede Forestier puis les recopie.
Son charme et ses pouvoirs de seducteur prouves au folie-Bergere vont desormais l'aider ilseduit donc Madame de Marelle dont la fille Laurine lui donnera le surnom de Bel-Ami.Duroy reste cependant dans une situation litigeuse sur le plan financier; Desormais aux Echos,il decouvre le milieu journalistique et son arrivisme, sa malhonnetete. Madame de Marelle luiassure toutefois un appartement et lui prete de l'argent.
A la mort de Forestier, il epouse sa femme Madeleine et devient chef des Echos. Pretextantvouloir preserver son honneur, il s'attribue la moitie d'un heritage de sa femme. Desormaisloin de tout probleme financier, Duroy ne songe qu'a s'enrichir et, grace a sa liaison avecMadame Walter, il obtient non seulement une promotion mais egalement des renseignementsqui lui permettent d'enrichir les Marelle grace au delit d'initie. En surprenant sa femme en
flagrant delit d'adultere avec un ministre, Duroy obtient le divoce. Devenu Georges du Roy deCantel, il seduit la plus belle des deux filles de Walter, suzanne et force son pere a lui lalaisser en mariage.
L'ascencion fulgurante de Bel-Ami, grace aux femmes est, pour Maupassant, l'occasion decritiquer la societe parisienne, le milieu journalistique, la corruption, l'arrivisme et l'hypocrisiequi les caracterisent.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

 
Lisez à volonté, où que vous soyez
1 mois offert, Plus d'infos