Le site des congrès du parti nazi à Nuremberg

464 lecture(s)

Le site des congrès du parti nazi à Nuremberg

Télécharger la publication

  • Format PDF
Commenter Intégrer Stats et infos du document Retour en haut de page
olavajig
publié par

suivre

Vous aimerez aussi

Le site des congrès du parti nazi à Nuremberg Texte de Danièle List, guide officielle de la Ville de Nuremberg Nuremberg, la ville des congrès du parti nazi
Le Palais des Congrès (Kongresshalle) en 2001(Photo: Susanne Rieger) Nuremberg, la ville des diètes d’Empire (selon la Bulle d’or de 1356, chaque nouveau souve rain devait tenir sa première diète  Reichstag  dans ses murs), fut appelée de 1933 à 1945 la ville des congrès du parti. C’est en effet cette prestigieuse cité médiévale que Hitler avait choisie pour y tenir chaque année les congrès de son parti, le NSDAP (congrès du parti: Reichsparteitag). Déjà en 1927 et en 1929, deux congrès du NSDAP avaient eu lieu à Nuremberg mais la ville les avait interdits à l’avenir. En 1933, Hitler, devenu chancelier, fait de Nuremberg la ville de tous les futurs congrès. Pourquoi Nuremberg? Située au centre de l’Allemagne, la ville disposait d’une bonne infrastructure, en particulier d’un bon réseau de chemin de fer. Certes, cette ville industrielle était un bastion de la social démocratie, mais Hitler pouvait compter sur le soutien du chef régional du NSDAP, Julius Streicher, un nazi très actif et éditeur du journal antisémite «Der Stürmer» (Le Combattant) et également sur une police bienveillante à son égard. De plus, Nuremberg avec ses églises go thiques, ses maisons médiévales et son châteaufort offrait à Hitler un décor idéal («Nurem berg, la plus allemande des villes allemandes») et créait un lien symbolique entre le Saint Empire Romain Germanique et le IIIe Reich: «Von der Stadt der Reichstage zu der Stadt der Reichsparteitage» (De la ville des diètes d’Empire à la ville des congrès du parti du Reich).
2
Les congrès du parti nazi Les congrès du parti nazi, qui attiraient jusqu´à un million de personnes à Nuremberg, du raient une semaine, chaque jour étant consacré à une organisation nazie (p.ex. journée des SS, journée du Service du Travail pour le Reich, journée de la Jeunesse Hitlérienne), et se termi naient par la journée de la Wehrmacht. Ils avaient pour but de démontrer, par une mise en scène grandiose, la solidarité du peuple et du Führer. C’était enfait une sorte de culte s’appuyant sur des rites particuliers et exaltant une «communauté raciale» où chaque individu s’effaçait au sein d’une masse soumise au Führer. Le but final de ces congrès était de préparer le pays à la guerre. Les congrès portaient un nom: p.ex. 1933 congrès de la victoire, 1935 congrès de la liberté (c’est au cours de ce congrès que furent proclamées les lois antisémites appelées lois de Nu remberg), 1938 congrès de la grande Allemagne (après l’Anschluss de l’Autriche). Le congrès de 1939, annulé à cause de l’invasion de la Pologne et du début de la guerre, se serait appelé congrès de la paix! Le site et les bâtiments L’emplacement prévu pour les congrès était situé au sudest de la ville. Ce grand espace vert avec un lac et le zoo municipal était très apprécié des habitants. A partir de 1934 on entreprit de gigantesques travaux pour transformer cette aire de loisirs et créer le cadre nécessaire à la mise en scène des défilés et manifestations de masse auxquels participaient les différentes organisations nazies (p.ex. SA, SS, Jeunesses hitlériennes, Service du Travail pour le Reich) ainsi que la Wehrmacht. Avec sa superficie de 11 km², il aurait été quatre fois plus étendu que la vieille ville.
(Photo: Franckhs Deutsche StädteChroniken: Nürnberg, 1938) Jamais achevé, l’ensemble devait comprendre six bâtiments principaux: 1) Luitpoldarena(l’Arêne de Luitpold) 2) Zeppelinfeld(le Terrain ou Stade de Zeppelin) 3) Märzfeld(le Champ de Mars) 4) DeutschesStadion (le Stade Allemand) 5) GroßeStraße (la Grande Rue) 6) Kongresshalle(le Palais des Congrès)
3
La responsabilité pour l’ensemble des travaux fut confiée à Albert Speer, architecte et futur ministre de l’armement. L’Arêne de Luitpold (Luitpoldarena) futconstruite autour du monument aux morts de la Première Guerre Mondiale. C’est là que se déroulait la cérémonie du «drapeau de sang», ce drapeau rouge du sang versé par les nazis morts lors du putsch de Munich en 1923: Hitler touchait de cette relique les étendards des organisations nazies rassemblées, faisant compren dre par ce geste quasi religieux que les participants devaient être prêts à se sacrifier comme les morts de Munich. Après 1945, le monument aux morts retrouva son aspect d’origine. Le Terrain ou Stade de Zeppelin et la Tribune de Zeppelin (Zeppelinfeld et Zeppelintribüne)
La Tribune de Zeppelin (Zeppelintribüne) (Photo: Franckhs Deutsche StädteChroniken: Nürnberg, 1938) pouvaient accueillir 250 000 participants et 70 000 spectateurs. La grande tribune, d’une lon gueur de 360 m, s’inspirait d’un bâtiment antique: L’Autel de Pergame. Du haut d’un petit balcon placé au milieu de la tribune, Hitler prononçait ses discours et fascinait les foules. A droite et à gauche, des colonnades ornées de drapeaux à croix gammée et deux vasques d’où s’élevait une grande flamme, créaient l’atmosphère pseudoreligieuse caractéristique des congrès. Là défilaient, entre autres, les membres du Service du Travail pour le Reich, les diri geants du parti et les unités de la Wehrmacht. Des cérémonies nocturnes, des retraites aux flambeaux, mais surtout «la cathédrale de lu mière» réalisée par 150 projecteurs de la D.C.A. envoyant leurs rayons jusqu´à 8000 m de hauteur, constituaient l’apothéose de ces manifestations. En 1967 les colonnades furent abat tues et les gradins accueillent aujourd´hui d’autres spectateurs: ceux des concerts de rock ou des courses automobiles se déroulant sur ce site. Le Champ de Mars (Märzfeld), conçu pour les exercices de la Wehrmacht, aurait eu une superficie de 600 000 m². Commencé en 1938, il ne fut jamais terminé. Seules 11 des 24 tours entourant cet immense terrain rectangulaire (955 m sur 610 m) furent érigées. Elles furent détruites en 1966 et 1967 quand le nouveau quartier de «Langwasser» fut créé à cet endroit.
Le Stade allemand (das Deutsche Stadion),
4
(Photo: Franckhs Deutsche StädteChroniken: Nürnberg, 1938)projet aux dimensions gigantesques (800 m sur 450 m, 80 m de haut, 405 000 spectateurs!) aurait dû devenir le plus grand stade du monde. Les travaux de construction se limitèrent aux fouilles d’excavation, qui, se remplissant peu à peu d’eau, se sont transformées en lac («Sil bersee»). La Grande Rue (Große Straße), d’une longueur de 2 km et d’une largeur de 60 m, pavée de dalles de granit, devait relier les bâtiments et servir aux défilés de la Wehrmacht. Elle est axée sur le châteaufort de la vieille ville qu’on peut apercevoir à l’horizon. Jamais utilisée dans sa fonction d’origine, elle sert aujourd´hui de parking pour le centre des expositions proche ou pour les manifestations sportives. Le Palais des Congrès (Kongresshalle)
(Photo: Franckhs Deutsche StädteChroniken: Nürnberg, 1938)fut commencé en 1935, d’après les plans des architectes Ludwig et Franz Ruff, qui avaient pris comme modèle le colisée de Rome. Ce bâtiment en fer à cheval mesurant 270 m sur 260 m, était conçu pour recevoir 50 000 spectateurs et aurait été utilisé une fois par an, pour les grands discours de Hitler. Les travaux du «plus grand chantier du monde» ayant été interrom pus en 1939, le bâtiment resta inachevé: Le troisième étage, les tribunes intérieures et l’immense verrière ne furent jamais construits.
5
Avec sa façade en granit et ses murs intérieurs en brique, le palais des congrès est un exemple du caractère monumental et écrasant de l’architecture nazie qu’on a appelée l’architecture de la terreur. Après la Deuxième Guerre Mondiale En 1949 ce gros œuvre fut le cadre d’une exposition sur l’industrie du bâtiment et sur la re construction de Nuremberg. Actuellement il sert encore d’entrepôts pour la ville et pour diffé rentes firmes ainsi que de studio d’enregistrement pour l’orchestre symphonique de Nurem berg. On envisagea également de le transformer en stade de football ou en centre commercial. Ces projets échouèrent non seulement pour des raisons financières, mais aussi à cause de l’opposition de certains habitants considérant qu’une commercialisation du site n’était pas une bonne façon d’assumer l’histoire. Ils déclenchèrent une discussion sur l’utilisation de ces ves tiges du IIIe Reich (classés monuments historiques en 1973) et sur la nécessité de développer une conception d’ensemble pour l’avenir. A partir de 1985, l’Institut pédagogique de la ville organisa dans la salle située sous la tribune de Zeppelin une exposition provisoire appelée «Fascination et Violence  Nuremberg et le Nationalsocialisme». Dans les années 90, l’idée d’un centre d’information plus important s’imposa de plus en plus. Le Centre de Documentation dans le Palais des Congrès En 1998, on décida de créer dans l’aile nord du Palais des Congrès un centre de documenta tion sur le site des congrès du parti nazi. Le Centre de Documentation sur le site des congrès du parti nazi à Nuremberg a été inauguré le 4 novembre 2001.
Le Centre de Documentation (Photo: Susanne Rieger)
L’architecte autrichien Günther Domenig avait remporté le concours lancé par la ville. Dans une large mesure son plan laisse le bâtiment dans son état d’origine mais le transperce d’une lance d’acier et de verre contrastant avec les formes rigides de l’architecture de granit et de brique et servant de couloir transparent reliant les salles du centre de documentation. L’intérieur en briques grossières, pratiquement inchangé, constitue un des éléments de l’exposition. Situé sur le toit, le forum pédagogique, avec ses deux salles claires, équipées de tous les moyens audiovisuels modernes, domine l’ensemble et offre une vue sur le site. Le
6
forum pédagogique comprend également une salle au rezdechaussée et une salle de cinéma et de conférence pour 100 personnes.
L’entrée du Centre de Documentation et le Forum pédagogique (Photo: Susanne Rieger) L’exposition permanente a repris le nom de la première exposition «Fascination et Violence». Elle est centrée sur l’histoire des congrès et traite les thèmes suivants: la République de Wei mar, la montée du parti nazi, la prise du pouvoir, le culte du Führer et le mythe de la commu nauté raciale, l’histoire des congrès et du site, propagande et réalité, camps de concentration, antisémitisme et holocauste, la Deuxième Guerre Mondiale, la résistance au régime, les pro cès de Nuremberg. De nombreux documents originaux (photographies et films) et des inter views de témoins de l’époque rendent la présentation vivante. Le forum pédagogique propose différentes possibilités d’approfondir la visite. Son pro gramme d’éducation historique et politique s’adresse surtout aux jeunes générations. Plusieurs formules sont proposées: discussions d’ordre général ou sur un thème déterminé (p.ex. idéo logie nazie, propagande, architecture, éducation et nationalsocialisme,symboles et rites, anti sémitisme, lois de Nuremberg, procès de Nuremberg) ainsi que des journées d’études (p.ex. droits de l’homme, procès de Nuremberg et droit international, mouvements d’extrême droite). Des séminaires de plusieurs jours peuvent également être organisés. Nuremberg aujourd’hui: la ville de la Paix et des Droits de l’Homme Après la création de la Rue des Droits de l’Homme par l’artiste israélien Dani Karavan et le Prix des Droits de l’Homme que la ville décerne tous les deux ans, le Centre de Documenta tion et son Forum pédagogique représentent une nouvelle étape vers le but que s’est fixé Nu remberg: être la ville de la Paix et des Droits de l’Homme. Informations générales Adresse: DokumentationszentrumReichsparteitagsgelände, Bayernstraße 110, 90471 Nürnberg, Allemagne h hh h Heures d’ouverture:lundi  vendredi 9 18 , samedi et dimanche 10 18
7
Veuillez réserver vos billets d’admission à l’avance pour éviter de longues attentes téléphone (0049911) 2317312 ou fax (0049911) 2318410 ou envoyez un email à dokumentationszentrum[at]stadt.nuernberg.de Les programmes du forum pédagogique doivent être réservés au moins deux semaines à l’a vance par téléphone: (0049911) 2315666. Index*Home*http://rijo–research.de© Susanne Rieger, Gerhard Jochem; last update: 24.03.2009
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Lisez à volonté, où que vous soyez
1 mois offert, sans engagement Plus d'infos