Procedures inventaire physique

Publié par

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 4 891
Voir plus Voir moins
Cette publication est accessible gratuitement
I/ PROCEDURE D’INVENTAIRE PHYSIQUE
L'entreprise est tenue de contrôler par inventaire, au moins une fois tous les douze mois, l'existence et la valeur des éléments actifs et passifs de son patrimoine.
L'inventaire physique des stocks doit être effectué dans le respect des règles légales et selon des modalités assurant une fiabilité satisfaisante. Sont soumis au comptage tous les éléments constitutifs du stock, quels que soient leur nature ou leur état d'avancement : Marchandises, approvisionnements, encours de fabrication, travaux en cours, produits semiouvrés, produits finis et emballages. Pour un bon déroulement de l’opération du comptage des stocks, les intervenants doivent prendre en considération les points suivants : 1. Faireune visite des locauxet voir si les articles sont bien rangés et identifiés (référence notée sur chaque lot de stockage). 2. Vérifierque les numéros de feuilles de comptagesont conformes à ceux inscrits sur la procédure d’inventaire. 3. Releverles numéros du dernier bon d’entrée (bonde réception) et bon de sortie (bons de livraison) ainsi que le numéro de la dernière facture émise. 4. S’assurerque les mouvements au cours de l’inventaire sont arrêtés. Eventuellement en cas de mouvement, noter le numéro du bon d’entrée ou de sortie et les quantités correspondantes et prendre copie de ce bon. 5. Lecomptage doit être fait zone par zone, de droite à gauche, pour que le comptage couvre tous les articles en stocks ( cartons au fond). 6. Vérifierpar sondage le contenu de certains cartons. 7. Lesfeuilles de comptage doivent être remplies au stylo à bille et signées par toute l’équipe d’inventaire. Le premier exemplaire de la fiche doit être collé sur le lot des articles, le deuxième gardé dans le dossier d’inventaire. 8. Lecontenu de la feuille de comptage doit être reporté sur la fiche d’inventaire (la fiche doit être signée par l’équipe d’inventaire). 9. Inscriresur les feuilles de comptage et les fiches d’inventaire l’état du stock endommagé ou à faible rotation.
10. Lesfeuilles annulées doivent être gardées (deux exemplaires) et approuvées par l’équipe d’inventaire.
11. Lestock détenu pour les tiers ou par les tiersdoit faire l’objet d’un comptage avec mention sur la feuille de comptage et à la fiche d’inventaire.
es soldes Les soldes Les soldes
II/ VALORISATION ET COMPTABILISATION DES STOCKS
1. Déterminationdu coût de production
Le coût de production des biens ou des services en stock est formé de la somme : -des coût d’acquisition des matières et fournitures consommées ; -des charges directes de production qui peuvent être soit variables soitdes charges de structure (les charges de personnel, les services extérieurs, les amortissements…). -des charges indirectes de production dans la mesure où il est possible de les rattacher raisonnablement à la production. Par ailleurs, sont exclus de ce coût de production, sauf conditions spécifiques de l’activité à mentionner dans les ETIC : -les frais d’administration générale de l’Entreprise ; -les frais de stockage des produits ; -les frais de recherche et développement ; -la possibilité d’inclure dans le coût deles charges financières. Néanmoins, le CGNC prévoit production, les frais financiers relatifs à des dettes contractées pour le financement spécifique de production dont le cycle normal d’élaboration est supérieur à douze mois, ce qui n’est pas d’ailleurs contradictoire avec les dispositions fiscales ; -les pertes et gaspillages accidentels ou exceptionnels ; -la quotepart des charges fixes de production résultant d’une sous activité par rapport à une capacité normale de production préétablie, déterminée en appliquant la méthode de l’imputation rationnelle.
2. Valorisationdes stocks à l’inventaire
2.1 Produitsfinis et marchandises revendues en l’état
Les produits finis et les marchandises sont évalués en fonction de leur valeur de réalisation nette. Celleci correspond généralement à leur prix de vente probable, déduction faite de la totalité des charges restant à supporter pour parvenir à la réalisation (charges de distribution y compris charges postérieures à la vente telles celles relatives au coût des garantie…)
2.2 Matièrespremières et fournitures Ces biens peuvent être évalués selon deux méthodes : -Soit à leur valeur de réalisation nette, -Soit à leur valeur de remplacement qui correspond le plus souvent au prix actuel d’achat, majoré des charges actuelles accessoires d’achat. 2.3 Lesproduits intermédiaires et en coursSi ces produits peuvent être vendus en l’état, ils seront évalués à leur prix de vente probable (à l’état de produit fini) diminué des charges de distribution et éventuellement du coût de production restant à engager (coût d’achèvement).
III/ RAPPROCHEMENT DU RESULTAT DE L’INVENTAIRE PHYSIQUE AVEC  L’INVENTAIREPERMANENT
L’inventaire comptable permanent consiste à enregistrer les mouvements d’entrée et de sortie afin de connaître de façon constante, en cours d’exercice, les existants chiffrés en quantité et en valeurs.
Les soldes des comptes de stock résultant de l’inventaire permanent doivent obligatoirement être rapprochés avec les quantités résultant des opérations d’inventaire physique des stocks. Toute différence constitue un gain ou une perte à inscrire au compte « Produits Non Courants » ou au compte «Charges Non Courantes ».
IV/ ENREGISTREMENT DES STOCKS A LA DATE D’ARRETE DES COMPTES
1 Enregistrementdes stocks et en cours
Le Plan Comptable a introduit dans le fonctionnement des comptes et dans la présentation des états de synthèse, la notion de variation de stock dont le mécanisme de fonctionnement est expliqué comme suit:
Marchandises / Matières et fournitures consommables
Si la variation des stocks est négative (SI<SF) dûe à un stockage de matières, les charges d’exploitation seront diminuées par le montant de la variation des stocks.
Si la variation des Stocks est positive (SI>SF) les charges d’exploitation seront augmentées du montant de la variation et cela s’explique par un déstockage.
Produits en cours, intermédiaires et produits finis
Si la variation des stocks est positive (SF>SI) les produits d’exploitation seront augmentés du montant de la variation, ce qui explique un stockage.
Dans le cas contraire, si la variation des stocks est négative (SF<SI) les produits d’exploitation seront diminués du montant de la variation, ce qui explique un déstockage. 2 Comptabilisationdes provisions pour dépréciation des stocks et en cours
En application du principe de prudence, est retenue comme valeur comptable nette dans le bilan, la valeur d’entrée ou si elle est inférieure, la valeur actuelle.
Si la valeur actuelle est inférieure à la valeur d’entrée, il est appliqué à cette dernière une correction en diminution sous forme d’une «provision pour dépréciation ».
A la différence des règles du Plan Comptable 1957 qui intégrait directement les provisions pour dépréciation des stocks dans un compte de résultat, cellesci sont traitées par le CGNC comme toutes les autres provisions, c’est à dire, débitées à un compte de dotation de la classe 6 par le crédit du compte de provision concerné et reprises, le cas échéant, par le crédit des comptes de reprises de la classe 7.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Lisez à volonté, où que vous soyez
1 mois offert, sans engagement Plus d'infos

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi