Plan de cours - PSY2007 - 2011

De
Publié par

LABORATOIRE DE RECHERCHE SUR L’IDENTITÉ, LES RELATIONS INTERPERSONNELLES ET LES RELATIONS INTERGROUPES PSY2007 Roxane de la Sablonnière, Ph.D. Université de Montréal Local de cours : G-406, Pavillon Marie-Victorin Heures de cours : Mardi de 13h00 à 16h00 1Heures de bureau : sur rendez-vous (F-309-5, Pavillon Marie-Victorin) Site WEB : http://www.mapageweb.umontreal.ca/delasabr/ et http://jiriri.org Assistants : Laura French Bourgeois, Diana Cardenas et Mathieu Pelletier Courriel : psy2007.csi@gmail.com Heures de bureau des assistants: sur rendez-vous seulement (F-524, Pavillon Marie-Victorin) Description du cours L’objectif principal de ce laboratoire de recherche est d’acquérir une expérience de recherche en psychologie sociale. Plus précisément, les thèmes abordés traiteront de l’identité, des relations interpersonnelles et des relations intergroupes. Un projet de recherche d’envergure sera 2mené à l’intérieur de ce cours. Les étudiants devront développer des hypothèses de recherche originales et les tester auprès de participants. Ces hypothèses de recherche feront partie d’un cadre théorique dont les écrits auront été recensés. À la fin du cours, les résultats de cette recherche seront présentés oralement ou à l’aide d’une communication affichée. Un rapport de recherche sous la forme d’un article scientifique sera rédigé. 1 Les heures de bureau sont exclusivement pour vous. ...
Publié le : samedi 24 septembre 2011
Lecture(s) : 58
Nombre de pages : 12
Voir plus Voir moins
LABORATOIRE DE RECHERCHE SUR LIDENTITÉ,LES RELATIONS INTERPERSONNELLES ET LES RELATIONS INTERGROUPESPSY2007 Roxáne de lá Sáblonnière, Ph.D. Université de Montréál
Locál de cours : G-406, Pávillon Márie-Victorin Heures de cours : Márdi de 13h00 à 16h00 1 Heures de bureáu : sur rendez-vous (F-309-5, Pávillon Márie-Victorin) Site WEB : http://www.mápágeweb.umontreál.cá/delásábr/ ethttp://jiriri.orgAssistánts : Láurá French Bourgeois, Diáná Cárdenás et Máthieu Pelletier Courriel : psy2007.csi@gmáil.com Heures de bureáu des ássistánts: sur rendez-vous seulement (F-524, Pávillon Márie-Victorin)
Description du cours
1 Les heures de bureáu sont exclusivement pour vous. Je vous encouráge fortement à les utiliser dès le début des cours, et ce, même si vous návez pás de questions précises et même si ce nest que pour discuter de lá recherche en générál. De plus, si les heures de bureáu ne vous conviennent pás, vous êtes les bienvenus à me contácter pour me rencontrer à un áutre moment de lá semáine. 2 Le másculin est utilisé áfin dálléger ce plán de cours máis réfère áussi bien áux étudiánts quáux étudiántes.
Lobjectif principál de ce láborátoire de recherche est dácquérir une expérience de recherche en psychologie sociále. Plus précisément, les thèmes ábordés tráiteront de lidentité, des relátions interpersonnelles et des relátions intergroupes. Un projet de recherche denvergure será 2 mené à lintérieur de ce cours. Les étudiánts devront développer des hypothèses de recherche origináles et les tester áuprès de párticipánts. Ces hypothèses de recherche feront pártie dun cádre théorique dont les écrits áuront été recensés. À lá fin du cours, les résultáts de cette recherche seront présentés orálement ou à láide dune communicátion áffichée. Un rápport de recherche sous lá forme dun árticle scientifique será rédigé.
PSY2007 – Láborátoire de recherche
2
Objectifs du cours 1.Acquérir une expérience concrète en recherche dáns le domáine de lá psychologie sociále 2. Développer ses propres hypothèses et mener une recherche à terme 3.Fámiliáriser les étudiánts áux différentes théories de lidentité, de relátions interpersonnelles et des relátions intergroupes Méthodes pédagogiques Mon ápproche à lenseignement est de vous donner le plus dáutonomie possible. Le rôle de lenseignánt sáppárente à celui dun guide ou dun mentor. Cette ápproche constitue un défi áutánt pour vous que pour moi puisquelle requiert de jumeler flexibilité et rigueur intellectuelle. Dáprès mon expérience personnelle, les étudiánts sont dábord intimidés, máis très rápidement cette réáction se tránsforme en enthousiásme et en motivátion de connáître lá mátière du cours et de mettre à profit les connáissánces ácquises. Vos idées seront prises en considérátion áutánt pár les áutres étudiánts que pár moi. Cette fáçon de fáire est básée sur une vieille technique áppelée lá  máïeutique », visánt à développer lesprit ou les connáissánces à láide de questions. Nous (les áutres étudiánts, les ássistánts du cours et moi) vous encourágerons constámment à penser le plus précisément possible dáns votre tráváil et dáns vos réflexions. Cette ápproche vous áiderá surtout à développer un sens critique pár rápport à lá recherche et áux théories sur lidentité. Les áctivités pédágogiques proposées sont les suivántes : á) cours mágistráux suivis de discussions de groupes; b) présentátions en clásse; c) tráváil de recherche individuel et en équipe. Il est importânt de lire âu préâlâble les lectures identifiées pour châque rencontre et de fâire les exercices suggérés en clâsses. Notes de cours Il ny á pás de livre à ácheter pour ce cours. Pár contre, vous devrez vous procurer les textes obligátoires à lire directement sur mon site WEB. Pour les árticles qui ne peuvent être mis sur le WEB, ils seront disponibles à lá réserve de lá bibliothèque du PMV. Les ácétátes du cours et dáutres documents seront disponibles sur mon site WEB. Je vous invite à les consulter áu besoin. Livres et articles suggérés pour vous aider dans la rédaction de travaux scientifiques H. L. III, Bem, D. J. (2004). Writing the empiricál journál árticle. Dáns J. M. Dárley, M. P. Zánná, Roediger (Eds), The complete âcâdemic: A câreer guide(2nd ed.) (pp. 185-219). Wáshington: Americán Psychologicál Associátion.D i s p o n i b l e à l â r é s e r v e . H., & Zánná, M. P. (2001). How to reád á journál árticle in sociál psychology. Dáns M. Jordán, C. A. Hogg & D. Abráms (Eds.),Intergroup relâtions: Essentiâl reâdings(pp. 403-412). New York: Psychology Press.D i s p o n i b l e â r à l é s e r v e . Cone, J.D., & Foster, S.L. (1993).Dissertâtions ând theses from stârt to finish: Psychology ând relâted fields.Wáshington: Americán Psychologicál Associátion.J. (1998). Meltzoff, Criticâl thinking âbout reseârch: psychology ând relâted field. Wáshington: Americá Psychologicál Associátion.
PSY2007 – Láborátoire de recherche
3
Méthodes dévaluation et procéduresA) Q u e s t i o n s d e r e c h e r c h e e t h y p o t h è s e s d e r e c h e r c h e ( 5 % ) .Une rétroáction sur ces tráváux vous será donnée en clásse. Des discussions en groupes lors du cours subséquent suivront. Nous nácceptons pás lá remise de ces tráváux pár courriel (et ce, pour tous les tráváux de ce cours). Le but de ces exercices est de vous encouráger à réfléchir tout áu long de lá session sur votre tráváil finál et vous donner des commentáires qui vous áideront dáns lá rédáction de celui-ci. Ce tráváil devrá être fáit pár tous les membres de léquipe de mánière individuelle et servirá à lá mise en pláce des idées (bráin storming»). Ce tráváil será remis à lá semáine 3. B) R é s u m é s d  â r t i c l e s s c i e n t i f i q u e s( 1 0 % ) .À lá semáine 6, létudiánt devrá remettre un résumé de 300 mots (máximum) pár árticle pour 2 árticles scientifiques provenánt de lá revueJournâl of Personâlity ând Sociâl Psychology. De plus, vous devrez ájouter deux phráses máximum (en grás) expliquánt  pourquoi selon vous cet árticle est un JPSP ?». Chácun des résumés incluánt votre réponse à lá question compterá pour 5% de lá note finále. Une copie des árticles devrá être remise à lá professeure en même temps que les résumés. Ces árticles ne doivent pás fáire pártie des lectures obligátoires ou suggérées. Pár contre, les árticles sélectionnés peuvent être utilisés dáns lécriture du tráváil finál. Ceci est un tráváil individuel álors il est importánt que les árticles soient différents pour les membres dune même équipe. C) R e m i s e d u p r e m i e r b r o u i l l o n d u t r â v â i l f i n â l ( p e r t e d e 1 5 % d e l â n o t e f i n â l e s i n o n r e m i s ) . À lá semáine 11, cháque membre de léquipe devrá ápporter une copie du premier brouillon de votre tráváil finál áinsi quune copie supplémentáire pour lá professeure. Votre copie será remise à un étudiánt de lá clásse. Cet étudiánt devrá formuler des critiques et vous poser des questions, ce qui vous áiderá dáns lá rédáction de votre tráváil finál (et vice versá). Une pártie du cours de lá semáine qui suivrá será donc consácrée à léchánge de  critiques constructives » ávec vos collègues (ápportez 5 copies de vos critiques constructives – une pour cháque étudiánt dáns léquipe et une pour lá professeure). Cet échánge devráit vous áider à porter un regárd critique sur votre propre tráváil áinsi que de voir certáines lácunes qui vous ont écháppées. Lá professeure et lássistánte vous áideront dáns cette démárche. Aucun retárd ne será toléré.D) C r i t i q u e d u p r e m i e r b r o u i l l o n d u t r â v â i l f i n â l d  u n â u t r e é t u d i â n t ( 1 5 % ) .Les étudiánts devront rédiger des  critiques constructives » du tráváil finál dune áutre équipe (un máximum de 2 páges à double interligne) qui devront être remises à lá semáine 12. Cháque équipe recevrá donc environ 5 critiques et seront encourágés à intégrer les critiques dáns leur tráváil finál si celles-ci sont pertinentes. Le but de cet exercice est de stimuler lá réflexion. Les critiques seront éválués en fonction de leur clárté, de leur profondeur et de leur pertinence. Aucun retárd ne será toléré.Veuillez noter que vous ne pouvez pas participer à ce travail si vous ne remettez pas votre premier brouillon de votre travail final à la semaine 12.E) P r é s e n t â t i o n s o r â l e s ( 1 5 % ) .Cháque étudiánt devrá présenter lá pártie dont il ássume lá responsábilité. Léquipe devrá coordonner lá présentátion et me remettreune seulecopie pápier de lá présentátion PowerPoint (2 áffiches pár páge máximum). Ce document devrá mêtre remisâu tout débutducours. Cette áctivité áurá lieu à lá semáine 13 ou 14.
PSY2007 – Láborátoire de recherche
4
F) T r â v â i l f i n â l ( u n t o t â l d e 4 0 % - - - 2 0 % n o t e i n d i v i d u e l l e e t 2 0 % n o t e e n g r o u p e ) .Le tráváil finál, dune longueur de 30 páges de texte máximum (à double interligne incluánt les références, lá páge titre et le résumé, et excluánt les tábleáux et les figures), devrá être remis à lá professeure áu début du cours de lá semáine 16. Pour ce tráváil, vous devez rédiger un rápport de recherche sous lá forme dun árticle scientifique. Le but de ce tráváil est de développer une étude sur lidentité, les relátions interpersonnelles ou les relátions intergroupes dont lobjectif est de tester des hypothèses ORIGINALESde recherche que vous développez. Pour développer vos hypothèses et votre étude, vous pouvez vous inspirer des thèmes de recherche qui seront présentés pár lá professeure lors du premier cours. Aucun retárd ne será toléré.q u e â i n s i d e sd u d  é v â l u â t i o n f i n â l t r â v â i l c r i t è r e s L e s e x p l i c â t i o n s s u p p l é m e n t â i r e s s u r l e t r â v â i l s e r o n t d i s c u t é s e n c l â s s e . F o n c t i o n n e m e n t d u t r â v â i l :Le tráváil est un tráváil déquipe où cháque personne devrá ássumer des responsábilités spécifiques. Une personne pár équipe será responsáble dune section du tráváil et une pártie de léváluátion de son tráváil se ferá de fáçon individuelle. Pár contre, il est áttendu que les étudiánts devront colláborer entre eux pour chácune des párties. Cest pourquoi une pártie de lá note será áttribuée áu tráváil fáit pár léquipe. Je propose que les tráváux se fássent en équipe de 4 personnes. Il est áttendu que tous les membres de léquipe párticipent áux différentes tâches. Pár exemple, chácun devrá áider dáns lá formulátion des hypothèses, dáns lá mise en pláce du questionnáire, dáns lá collecte et lentrée de données, dáns lánályse des résultáts, etc. Pár contre, lécriture de chácune des párties est ássuméeentièrementle responsáble de lá pártie. Cette pár personne será éváluée pour lá totálité du 20% álors que 20% de lá note será áttribuée áu tráváil déquipe dáns son ensemble. Comme vous ne devrez écrire que quelques páges du tráváil seulement, il est áttendu que ce tráváil soit dune quálité exceptionnelle. Même si une pártie du tráváil est éváluée de mánière individuelle, les membres de léquipe doivent donner une rétroáction pour les párties du tráváil dont ils nássument pás lá responsábilité. Les responsábilités sont les suivántes : 1- Contexte théorique et hypothèses 2- Contexte de létude et méthodologie 3- Résultáts (cette personne devrá bien máîtriser SPSS ou ne pás en ávoir peur) 4- Discussion et référencesAutres tâches à pártáger pármi tous les membres de léquipe : 1- Prépárátion de létude et du questionnáire 2- Collecte de données 3- Lentrée des données 4- Mise en páge du document selon le style APA G) É v â l u â t i o n d e l â p â r t i c i p â t i o n â u c o u r s (15%). Lá présence à chácun des cours (sáns retárd) et des périodes de disponibilité, lorsquun rendez-vous á été fixé, áinsi que lá párticipátion de cháque étudiánt áux discussions duránt les cours et les périodes de disponibilité seront éváluées. Les étudiánts devront párticiper áctivement áux discussions portánt sur leurs projets de recherche, tánt ávec leurs coéquipiers, que lors des discussions généráles ávec les áutres étudiánts du cours, lá professeure et lássistánt. Ce cours est un láborátoire de recherche qui exige une responsábilité envers les áutres membres de léquipe. Cette mesure fávorise le bon fonctionnement du cours.
Calendrier pour la sessionDates Cours ou 3 consultation Semáine 1 Cours 11 jánvier
Semáine 2 18 jánvier
Semáine 3 25 jánvier
Semáine 4 1 février Semáine 5 8 février Semáine 6 15 février
Semáine 7 22 février Semáine 8 1 márs Semáine 9 8 márs Semáine 10 15 márs Semáine 11 22 márs Semáine 12 29 márs
Semáine 13 5 ávril Semáine 14 12 ávril Semáine 15 19 ávril Semáine 16 26 ávril
Cours
Cours
Consultátion
Consultátion
Cours
Consultátion
Consultátion
Cours Consultátion Cours
Cours Cours
Thèmes des rencontres
PSY2007 – Láborátoire de recherche
Introduction et présentátion des thèmes de recherche Discussion des thèmes de recherche proposés et formátion des équipesIl estprimordialde lire les textes obligátoires disponibles sur le WEB ou à lá réserveavantlá rencontre Informátion sur lá formulátion dhypothèses Informátion sur lécriture dun contexte théoriqueRemise de la question de recherche et des hypothèses de recherche
Informátion sur les áspects méthodologiques dun tráváil scientifique Remise des 2 résumés JPSP
Semaine de lecture
Informátion sur lánályse de données et sur linterprétátion des donnéesRemise du premier bouillon
Informátion sur lá prépárátion dune présentátion orále ou áffichée et sur lá rédáction dun árticle scientifique Remise de la critique Présentations orales
Présentations orales
Remise du travail final
5
3  Sujet à chángement. Les consultátions se feront selon un principe!-!. À cháque  vousconsultátion », rencontrerez soit lá professeure, soit lássistánte du cours. À lá période de consultátion suivánte, vous rencontrerez lássistánte si vous ávez rencontré lá professeure lá semáine dávánt et vice versá. Les consultátions se dérouleront en équipe et dureront 50 minutes. Vous êtes responsábles dárriver prépárés à ces périodes de consultátion.
Lectures pour le cours
PSY2007 – Láborátoire de recherche
6
Lectures obligatoires :AXE 1 : Normes sociáles et intégrátion Amiot, C. E., de lá Sáblonnière, R., Terry, D. J., & Smith, J. R. (2007). Integrátion of sociál identities in the self: Towárd á cognitive-developmentál model.Personâlity ând Sociâl Psychology Review, 11, 364-388. Asch, S. E. (1951). Effects of group pressure on the modificátion ánd distortion of judgements. In H. Guetzkow (Ed.) Groups, leárdership, ánd men. Pittsburgh, PA.: Cárnegie Press. Ciáldini, R. B., & Trost, M. R. (1998). Sociál influence : Sociál norms, conformity, ánd compliánce. In D. T. Gilbert & S. T. Fiske (Eds.),The hândbook of sociâl psychology (4th ed., pp. 151-192). Boston : McGráw-Hill. Smith, J. R., & Louis, W. R. (2008). Do ás we sáy ánd ás we do : The interpláy of descriptive ánd injunctive group norms in the áttitude-behávior relátionship.British Journâl of Sociâl Psychology, 47, 647-666. AXE 2 : Chángement sociál, intégrátion identitáire et clárté Amiot, C. E., de lá Sáblonnière, R., Terry, D. J., & Smith, J. R. (2007). Integrátion of sociál identities in the self: Towárd á cognitive-developmentál model.Personâlity ând Sociâl Psychology Review, 11, 364-388. de lá Sáblonnière, R., Táylor, D. M., Perozzo, C., & Sádyková, N. (2009). Reconceptuálizing relátive  deprivátion in the context of drámátic sociál chánge: The chállenge confronting the people of Kyrgyzstán.Europeân Journâl of Sociâl Psychology, 39, 325-345. de lá Sáblonnière, R., Tougás, F., & Lortie-Lussier, M. (2009). Drámátic sociál chánge in Russiá ánd Mongoliá: Connecting relátive deprivátion to sociál identity.Journâl of Cross-Culturâl Psychology, 40, 327-348. Usborne E., & Táylor, D. M. (2010). The Role of Culturál Identity Clárity for Self-Concept Clárity, Self-Esteem ánd Subjective Well-Being.Personâlity ând Sociâl Psychology Bulletin,36, 883-897. AXE 3 : Le rôle de lá cohérence des váleurs dáns lintégrátion des identités Amiot, C. E., de lá Sáblonnière, R., Terry, D. J., & Smith, J. R. (2007). Integrátion of sociál identities in the self: Towárd á cognitive-developmentál model.Personâlity ând Sociâl Psychology Review, 11, 364-388. Báumeister, R. F., Shápiro, J. P., & Tice, D. M. (1985). Two kinds of identity crisis.Journâl of Personâlity, 53, 407- 424. de lá Sáblonnière, R., Amiot, C. E., Sádyková, N., Cárdenás, D., & Gorboruková, G. L. (invitátion à resoumettre, resoumis novembre 2010). Identity integrátion chállenges in Kyrgyzstán: A subtráctive process.Journâl of Cross-Culturâl Psychology.Ogáy, T. (2004). Váleurs des sociétés et des individus. Un étát des lieux des modèles en psychologie interculturelle.Les Câhiers Internâtionâux de Psychologie Sociâle, 61, 7-20. Ságiv, L., Schwártz, S. H. (2000). Válue priorities ánd subjective well-being: direct relátions ánd congruity effects.Europeân Journâl of Sociâl Psychology, 30, 177-198.
PSY2007 – Láborátoire de recherche
7
Lectures suggérées: Albert, S. (1977). Temporál compárison theory.Psychologicâl Review, 84,485-503. Crosby, F. (1976). A model of egoisticál relátive deprivátion.Psychologicâl Review, 83,85-113. Dámbrun, M., Táylor, D. M., McDonáld, D. A., Crush, J., & Méot, A. (2006). The relátivedeprivátion grátificátion continuum ánd the áttitudes of South Africáns towárds immigránts: Atest of the V-curve hypothesis.Journâl of Personâlity ând Sociâl Psychology,91, 1032-1044. de lá Sáblonnière, R. (2008). Le bien-être psychologique des Fráncophones et des Anglophones : Le rôle des points tournánts de lhistoire du Québec.Diversité Urbâine, âutomne, 131-144. de lá Sáblonnière, R., Amiot, C. E., Sádyková, N., Cárdenás, D., & Gorboruková, G. L. (submited). Identity integrátion chállenges in Kyrgyzstán: A subtráctive process.Journâl of Cross-Culturâl Psychology. de lá Sáblonnière, R., Pinárd Sáint-Pierre, F. Tougás, F., Táylor, D.M., Crush, J., & McDonáld, D. (2009, en prépárátion). Reconceptuálizing relátive deprivátion with ádvántáged státus groups: the cáseofSouthAfricánsándMongoliáns.de lá Sáblonnière, R., & Tougás, F. (2008). Relátive deprivátion ánd sociál identity in times of drámáticsociálchánges:Thecáseofnurses.Journâl of Applied Sociâl Psychology, 38, 2293-2314. de lá Sáblonnière, R., Tougás, F., & Perenlei, O. (2010). Beyond sociál ánd temporál compárisons: the role of temporál inter-group compárisons in the context of drámátic sociál chánge in Mongoliá.Journâl of Sociâl Psychology, 150,98-115. Grofmán, B. N., & Muller, E. N. (1973). The stránge cáse of relátive grátificátion ánd potentiál forpoliticál violence: The V-curve hypothesis.Americân Politicâl Science Review, 67,514-539. McAdáms, D.P. (1996). Personálity, modernity, ánd the storied self: A contemporáry Frámeworkfor studying persons.Psychologicâl Inquiry, 7, 295-321. McAdáms, D. P. (1997). The stories we live by: Personál myths ánd the máking of the self. NewYork: Guilford. McAdáms, D. P. (2001). The psychology of life stories,Review of Generâl Psychology, 5, 100-122. Pársons, T. (1964).The sociâl system. London: Routledge & Kegán. Rocher, G. (1992). Introduction à lá sociologie générále. Ville Lásálle: Éditions Hurtubise HMH. Rogers, E. M. (2003). Diffusion of innovátions. New York: Free Press. Tábáchnik, B. G., & Fidell, L. S. (2001). Using multiváriáte státistics (4th ed.). Needhám Heights,MA: Allyn & Bácon. Táylor, D. M. (2002). The quest for identity: From ethnic minorities to Generátion X. NewYork: Práeger Publicátions. Táylor, D. M. (1997). The quest for collective identity: The plight of disádvántáged ethnicminorities. Cânâdiân Psychology, 38, 174-189. Táylor, D. M. (1997). The quest for collective identity: The plight of disádvántáged ethnic minorities. Cânâdiân Psychology, 38, 174-190. Wálker,I., &Pettigrew, T. F. (1984). Relátive deprivátion theory: An overview ánd conceptuál critique.British Journâl of Sociâl Psychology, 23, 301-310. Zágefká, H., & Brown, R. (2005). Compárisons ánd perceived deprivátion in ethnic minoritysettings. Personâlity ând Sociâl Psychology Bulletin, 31,467-482.
PSY2007 – Láborátoire de recherche
8
AXESDERECHERCHEPROPOSÉS :CONTEXTE GLOBAL DES AXES DE RECHERCHE PROPOSÉS Pour les individus, cest áu cœur de lenvironnement sociál que prend forme lidentité sociâle. L'identité sociále se définit comme étánt lá pártie du concept de soi de l'individu dérivée de lá connáissánce qu'il á d'áppártenir à un (ou des) groupe(s) sociál(áux) et à lá significátion émotive et éváluátive ráttáchée à cette áppártenánce (Tájfel, 1978).  D'áprès lá définition de Tájfel et de récents tráváux (Táylor, 1997, 2002; pour une revue voir Ashmore, Deáux, & McLáughlin-Volpe, 2004), l'identité sociále seráit constituée de deux principáles composántes: 1)l'identificâtion, qui réfère à lá connáissánce qu'á un individu d'áppártenir à un groupe (composánte cognitive) et 2)l'estime collective, qui réfère áu sentiment de fierté lié à l'áppártenánce áu groupe (composánte éváluátive).  En fáit, lidentité sociále représente lélément centrál du concept de soi (Deáux, 1991). Lidentité sociále est ce qui motive les individus à ágir et ce qui leur permet dávoir un sentiment de bien-être (Tájfel & Turner, 1986; Ashmore, Deáux, & McLáughlin-Volpe, 2004). Pár exemple, une identité sociále ámbiguë ámènerá les gens à souffrir de problèmes telles que lá dépression, lánxiété ou le mánque de motivátion (Táylor, 1997, 2002).  Nous considérons quil est essentiel de se pencher sur les questions relátives áu chángement de lidentité sociále lorsque les individus font fáce à des chángements sociáux imposés et rádicáux. Lámpleur et lá fréquence des chángements sociáux à léchelle mondiále soulèvent lá question fondámentále suivánte : quádvient-il des identités sociáles ? Lá perte de repères cáusée pár les chángements sociáux frágilise les identités sociáles (Táylor, 2002). Lors de chángements sociáux, une réorgánisátion entière du concept de soi est requise dáns le but dy intégrer de nouvelles identités sociáles (Deáux, 1991; Phinney, 1993; Amiot, de lá Sáblonnière, Terry, & Smith, 2007).  Nous ávánçons que les chángements sociáux provoquent de profonds chángements intráindividuels dáns l'identité sociále à trávers le temps (Amiot et ál., 2007) et que ces chángements sont si importánts que les individus doivent réorgániser complètement leur concept de soi áfin d'y intégrer de nouvelles identités sociáles (Deáux, 1991; Phinney, 1993; Breákwell, 1986).  Les psychologues sociáux se sont intéressés áux chángements de l'identité sociále à trávers le temps. Ainsi, Tájfel (1978) á áváncé que les identités sociáles ne devráient pás être considérées comme des entités státiques, máis plutôt comme étánt dynámiques et en continuel chángement. Les théoriciens des relátions intergroupes proposent donc que le chángement d'identité dépende des situátions et soit de courte durée (Turner, Hogg, Oákes, Reicher, & Wetherell, 1987; voir áussi Wheeler, DeMárree, & Petty, 2007). Pár exemple, lá théorie de lá cátégorisátion sociále propose, d'une fáçon similáire áu concept de soi en évolution (working self-concept) de Márkus et Wurf (1987), que des composántes spécifiques du concept de soi sont áctivées selon les contextes sociáux (Onoráto & Turner, 2001). En d'áutres mots, les fácteurs situátionnels ou l'environnement expliqueráient les fluctuátions de l'identité sociále (Turner, 1982; Turner et ál., 1987).  Quelques études se sont penchées sur les chángements à long terme de l'identité sociále (e.g., Breákwell, 1986; Deáux, 1996; Ethier & Deáux, 1994; Jetten, OBrien, & Trindáll, 2002; Cássidy & Trew, 2001). Les résultáts de ces recherches ont permis de souligner lá cápácité d'ádáptátion et le cáráctère málléáble des identités sociáles en réponse à des environnements chángeánts. Pár contre, málgré l'importánce des conséquences du chángement d'identité à long terme et de son intégrátion dáns le concept du soi, ce processus n'á pás été suffisámment étudié (Deáux, 1993, 1996).  Seulement un nombre limité d'études se penchent sur le processus pár lequel l'identité s'intègre dáns le concept de soi. Récemment, nous ávons proposé un modèle cognitivodéveloppementál (cognitive-developmentál model) (Amiot et ál., 2007) en s'áppuyánt sur les tráváux portánt sur le développement de l'identité (Bennett & Sáni, 2004; Hárter, 1999, 2003; Máscolo & Fischer, 1998; Máscolo, Fisher, & Neimeyer, 1999) et sur les récentes découvertes en psychologie sociále (Hornsey ánd Hogg, 2000; Mummendey & Wenzel, 1999; Rocáss & Brewer,
PSY2007 – Láborátoire de recherche
9
2002). Ce modèle vise à expliquer le processus pár lequel les nouvelles» identités sociáles s'intègrent áu concept de soi à trávers le temps. Plus spécifiquement, le modèle propose une séquence de quátre étápes à trávers lesquelles l'identité devient intégrée. L'intégrátion de l'identité, lá 4e étápe du modèle, survient lorsque des liens se forment entre les différentes composántes du soi (i.e. les différentes identités sociáles). Ainsi, le soi est cohérent plutôt que frágmenté.  Un des thèmes centráux dáns les tráváux sur l'intégrátion de l'identité porte sur l'áugmentátion de lá cohérence entre les nouvelles et ánciennes identités sociáles à trávers le temps (Amiot et ál., 2007; Benet-Mártinez & Háritátos, 2005; Benet-Mártinez, Leu, Lee, & Morris, 2002; Condor, 1996; Láfromboise, Colemán, ánd Gerton (1993); Máscolo, et ál., 1999; Hárter & Monsour, 1992; Phinney, 1993). Pár exemple, áfin de réduire les conflits entre les différentes identités sociáles, les individus consácrent beáucoup d'effort pour s'ássurer que leurs identités sociáles soient cohérentes. Une des fáçons d'y párvenir est pár lá prise de conscience des similitudes et du cheváuchement qui existe entre les nouvelles et les ánciennes identités sociáles (Amiot et ál., 2007).  Dáns un árticle récent (de lá Sáblonnière, Amiot, Sádyková, Cárdenás, & Gorboruková, 2010), nous ávons démontré que le processus du chángement identitáire est un processus  soustráctif ». Un tel processus implique que lintégrátion des identités multiples dáns le soi fáit en sorte de diminuer le sentiment dáppártenánce à son groupe dorigine. Pár áilleurs, les résultáts de ces tráváux ont démontré quune intégrátion forte des identités multiples dáns le soi mène à des conséquences áutánt positives que négátives. Pár exemple, les résultáts de nos recherches ont démontré que plus une personne rápporte un score élevé en intégrátion, moins elle ressent de lá fierté dáppártenánce à son groupe ethnique d'origine, moins elle vá être portée à défendre ce groupe et plus elle vá désirer le quitter. En revánche, plus lintégrátion est élevée, il semble que les individus sont plus toléránts envers les membres des áutres groupes.  Bien que les récentes recherches sur le chángement identitáire permettent de léváluer dáns une perspective à long terme (et non le chángement identitáire situátionnel), seulement un nombre limité détudes se sont penchés sur ce processus dintégrátion des identités, et ce, même si lidentité est áu cœur du bien-être des individus. Il reste donc beáucoup de questions sáns réponses qui náttendent que vous pour les résoudre.Pâr exemple, est-ce que le chângement identitâire est nécessâirement un processus  soustrâctif »? Est-il possible que dâns certâins contextes ce processus soit  âdditif »? Est-ce que lâ perception du chângement sociâl en tânt que chângement positif ou négâtif pour le groupe influence le processus d'intégrâtion des identités (soustrâctif ou âdditif) ? Et lâ perception de chângements râpides? Nombreux? Est-ce quen intégrânt de nouvelles identités, lindividu doit désintégrer ses ânciennes identités, et si oui, est-ce que ce processus sâppârente âu processus dintégrâtion des identités? Est-ce que le processus dintégrâtion des identités sociâles dâns le soi est le même processus que lintégrâtion des identités personnelles dâns le soi? Est-ce que les conséquences de lintégrâtion des identités sociâles dâns le soi sont les mêmes pour les individus qui ont des identités sociâles fâibles ou élevées?AXE1:INTÉGRATION DES NORMES SOCIALES AU SEIN DE LIDENTITÉ PERSONNELLEDes normes sociáles telles que le port du Hijáb ou du Kirpán, peuvent être chárgées dune gránde significátion émotive, álors que dáutres sont des coutumes sétánt développées áu fil du temps telle que lá  siestá » en Espágne. En effet, cháque groupe possède différentes normes sociáles qui se trouvent áu cœur de lidentité sociále de celui-ci et qui lui permettent et de se distinguer des áutres groupes. Les normes sociáles permettent áux individus de reconnáître le cáráctère unique de leur groupe, cár elles témoignent des áctions májoritáires quentreprennent les membres de ce groupe. Deux différents types de norme ont été identifiés : les normes injonctives et les normes descriptives. Les normesinjonctives représentent ce que les membres dun groupe ápprouvent ou désápprouvent. Elles dictent ce qui devráit être fáit, et conséquemment, deviennent les règles moráles ou les váleurs du groupe (Ciáldini, Kállgren, & Reno, 1991). Les normesdescriptivescorrespondent áux
10PSY2007 – Láborátoire de recherche
mánières dont les individus ágissent ávec leurs semblábles dáns une situátion donnée. Elles reflètent un ráisonnement ádáptátif de lindividu en postulánt que :  si tout le monde le fáit, le pense ou le croit, ceci doit être lá bonne chose à fáire, à penser, ou à croire ». Nous stipulons que si une norme à un cáráctère injonctif et descriptif fort et cohérent, elle á de meilleures chánces à se fáire áccepter áu sein de lidentité personnelle des membres du groupe. AXE2:CHANGEMENTS SOCIAUX,INTÉGRATION IDENTITAIRE ET CLARTÉ DE LIDENTITÉAu fil du temps, cháque société est ámenée à vivre des chángements sociáux drámátiques. Lá chute de láncienne Union des républiques sociálistes soviétiques et le tremblement de terre qui á dévásté Háïti en 2010 sont des évènements qui ont profondément modifié les sociétés dáns lesquelles ils se sont produits. Certáins chercheurs ont proposé quun chángement sociál profond puisse ámener une diminution de lá clárté de lidentité culturelle chez une populátion (Táylor, 2002). En retour, une fáible clárté de lidentité culturelle est ássociée à un niveáu plus fáible de bien-être chez les gens (Usborne & Táylor, 2010). Présentement, létát des connáissánces ne peut préciser le mécánisme qui fáit le lien entre les chángements sociáux profonds et lá báisse de clárté de lidentité culturelle. Se pourráit-il que ce mécánisme soit lintégrátion identitáire? Y áuráit-il dáutres mécánismes qui pourráient expliquer cette relátion? Dáutres questions émergent párállèlement à cette problémátique. Dune párt, il est pertinent de se questionner si certáins chángements sociáux profonds ont dávántáge deffets sur lá clárté de lidentité culturelle que dáutres chángements sociáux. Dáutre párt, est-ce quun chángement profond áu niveáu personnel pourráit fáire diminuer lá clárté de lidentité personnelle qui áffecteráit à son tour le bien-être de lindividu? AXE3:LE RÔLE DE LA COHÉRENCE DES VALEURS DANS LINTÉGRATION DES IDENTITÉSDáns une société multiculturelle comme lá nôtre, il est impossible de ne pás entrer en contáct ávec des personnes qui pensent différemment de nous et qui ont des váleurs fondámentáles différentes. Cependánt, quárrive-t-il quánd le conflit ou lincongruité des váleurs ne se trouve pás en dehors de nous, máis dáns le noyáu de notre existence, dáns le soi? Lá théorie des váleurs postule quil existe des buts qui tránscendent les situátions (Schwártz, 1994). Cest-à-dire que certáines váleurs mènent à des comportements qui sáppliquent à toutes situátions. Selon Schwártz (1994), il y á dix váleurs qui se trouvent dáns lá plupárt des sociétés. Les dix váleurs sont orgánisées de fáçon circuláire; áinsi, certáines váleurs sont proches tándis que dáutres sont éloignées. Donc, il y á des váleurs qui sont compátibles et cohérentes entre elles (telle que le pouvoir et lá sécurité), tándis que d'áutres váleurs sont incompátibles (telle que le pouvoir et l'universálisme qui se définit comme légál de tous individus). Limportánce donnée à ces différentes váleurs dépend des personnes et des sociétés. Comme certáines váleurs sont plus cohérentes entre elles que des áutres, les personnes et les sociétés donnent priorité à des váleurs qui sont proches lune de láutre. Cependánt, les sociétés et les individus ne sont pás toujours dáccord ávec les váleurs áuxquelles ils donnent priorité. Pár exemple, un immigránt áfghán qui donne priorité à lá váleur de lá trádition vá percevoir une incohérence des váleurs ávec lá société cánádienne, qui donne priorité à lá váleur de lhédonisme. Il vit une incohérence des váleurs entre lindividu et lá société. Lá recherche á démontré que l'incohérence des váleurs entre lindividu et lá société est reliée à un bien-être sous lá moyenne (Ságiv ánd Schwártz, 2000; Stromberg & Boehnke, 2001). De plus, percevoir que notre groupe ágit de fáçon contráire à nos váleurs prédit plus dinconfort psychologique (Glásford, Prátto, & Dovidio, 2008). Cependánt, lá
PSY2007 – Láborátoire de recherche 11
recherche n'á jámáis étudiée limpáct quà lá perception dune incohérence des váleurs sur lintégrátion dune nouvelle identité. Alors, nous állons exáminer le lien entre lá perception de cohérence des váleurs et lintégrátion identitáire. CONCLUSION
S i l e s q u e s t i o n s s o u l e v é e s d â n s c e d o c u m e n t v o u s i n t é r e s s e n t o u s i d e s q u e s t i o n s s i m i l â i r e s v o u s p â s s i o n n e n t , j e v o u s i n v i t e à c h o i s i r u n d e s â x e s d e r e c h e r c h e . V o u s p o u v e z é g â l e m e n t c h o i s i r u n â u t r e t h è m e d e r e c h e r c h e r e l i é q u i v o u s i n t é r e s s e d â v â n t â g e . C e t h è m e d e v r â ê t r e â p p r o u v é e t f â i r e p â r t i e d e m o n c h â m p d  e x p e r t i s e . J e v o u s s o u h â i t e l â b i e n v e n u e d â n s c e t t e â v e n t u r e q u i , n o u s l  e s p é r o n s , c h â n g e r â l e m o n d e ! I l e s t d o n c i m p o r t â n t d e p e n s e r à e t d e t r o u v e r L A q u e s t i o n q u i e s t l â p l u s i m p o r t â n t e e t q u i p o u r r â n o u s p e r m e t t r e d e f â i r e u n p â s d e p l u s v e r s l â c o m p r é h e n s i o n d u b i e n - ê t r e p s y c h o l o g i q u e d e s g e n s q u i v i v e n t d e s c h â n g e m e n t s s o c i â u x p r o f o n d s e t d r â m â t i q u e s .
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.