Question 8 Comment motiver et faire travailler efficacement les lves

De
Publié par

MAYOTTE Lycée Professionnel de Kaweni BP 205 /97600 - Mamoudzou Tél. : 02 69 61 09 76 Fax : 02 69 62 16 68 e mail : lp.hotelier.kaweni@wanadoo.fr Réunion de lycée professionnel public N° 01 Quelles sont les valeurs de l’Ecole Républicaine et comment faire en sorte que la société les reconnaisse ? Valeurs pour l’école - Egalité - Mixité - Laïcité - Respect - de soi-même - des autres - des adultes - Savoir-vivre sans violence - Etre heureux à l’école - Devenir un adulte responsable - Transmission du savoir en adaptant l’enseignement aux motivations des élèves. - Effort pour réussir - Réussite en quittant le système avec le niveau maximum en rapport avec les possibilités des élèves - Valeur du travail manuel - Former à un métier à moyen ou long terme - Développer l’esprit critique - Transmission de savoir, de comportement, de vocabulaire. Jusqu’où peut-on accepter les expressions de la mode et de la culture jeune dans l’enceinte scolaire ? - Préciser dans le règlement intérieur : - Tenue respectant les règles d’hygiène, de sécurité et de bienséance applicable à l’ensemble des usagers. - Tenue et vocabulaire conforment au lieu - 2 - - Pas d’exhibitionnisme - Respect aussi de l’expression des différentes personnalités. Comment l’Ecole de la République peut-elle intégrer la diversité des expressions culturelles et religieuses ? - Proposer des heures banalisées facultatives dans l’emploi du temps pour avoir ...
Publié le : samedi 24 septembre 2011
Lecture(s) : 138
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins
MAYOTTE
Lycée Professionnel de Kaweni
BP 205 /97600 - Mamoudzou
Tél. :
02 69 61 09 76
Fax :
02 69 62 16 68
e mail :
lp.hotelier.kaweni@wanadoo.fr
Réunion de lycée professionnel public
N° 01
Quelles sont les valeurs de l’Ecole Républicaine et comment faire en sorte que la société
les reconnaisse ?
Valeurs pour l’école
-
Egalité
-
Mixité
-
Laïcité
-
Respect
- de soi-même
- des autres
- des adultes
-
Savoir-vivre sans violence
-
Etre heureux à l’école
-
Devenir un adulte responsable
-
Transmission du savoir en adaptant l’enseignement aux motivations des élèves.
-
Effort pour réussir
-
Réussite en quittant le système avec le niveau maximum en rapport avec les possibilités des élèves
-
Valeur du travail manuel
-
Former à un métier à moyen ou long terme
-
Développer l’esprit critique
-
Transmission de savoir, de comportement, de vocabulaire.
Jusqu’où peut-on accepter les expressions de la mode et de la culture jeune dans l’enceinte scolaire ?
-
Préciser dans le règlement intérieur :
-
Tenue respectant les règles d’hygiène, de sécurité et de bienséance applicable à l’ensemble des
usagers.
-
Tenue et vocabulaire conforment au lieu
- 2 -
-
Pas d’exhibitionnisme
-
Respect aussi de l’expression des différentes personnalités.
Comment l’Ecole de la République peut-elle intégrer la diversité des expressions culturelles et
religieuses ?
-
Proposer des heures banalisées facultatives dans l’emploi du temps pour avoir accès à des
expressions culturelles régionales.
-
djembe
-
danse folklorique
-
langue régionale
-
Intégrer la diversité des expressions religieuses par un enseignement de l’histoire des religions et non
par l’expression individuelle de sa religion.
Médias
-
Présenter les différents médias
-
Développer l’esprit critique aux différents médias auxquels ils ont accès.
N° 07 : Comment améliorer la reconnaissance et l’organisation de la voie professionnelle ?
1. Constats
1.1.
en métropole :
en fin de troisième les élèves sont orientés en filière professionnelle :
- orientation par l’échec
- voie de garage.
- inadéquation avec le projet professionnel ou pas de projet professionnel
1.2.
à Mayotte
- voie professionnelle est une voie de réussite
- manque de COP
- structure d’accueil des entreprises pas toujours adaptées aux exigences des référentiels.
2.
Réflexions
2.1. organisation de forum, carrefour des métiers
- présentation par les professionnels de différents métiers et formations
- invitation par les élèves du LP des professionnels et des collégiens à des journées portes ouvertes de
présentation des activités.
- témoignage d’anciens élèves avec création d’un annuaire des anciens élèves.
L’intérêt pour l’élève (dotation de matériel par les professionnels, offre d’emploi, stages spécialisés,
participation à des challenges professionnels), intérêt pour le professionnel (vivier, information), intérêt pour
EN (adapter la formation aux besoins des professionnels)
2.2. développer le système de passerelle pour permettre à un grand nombre d‘élèves titulaire d’un
BEP de poursuivre des études.
2.3. intégrer des classes de BTS dans les LP
2.4. médiatisation valorisante des métiers de niveau V
2.5. échanges de classe avec d’autres pays, DOM…
2.6. organiser le fonctionnement sur un mode dynamique
2.7. développer le partenariat avec les CIO
2.8. doter le LP
-
en moyens horaires
-
matériels et produits en adéquation avec la formation dispensée
2.9. création de diplôme adapté au bassin d’emploi type FCIL
N° 08 : Comment motiver et faire travailler efficacement les élèves ?
Constat de départ
– question posée aux élèves
Les élèves travaillent-ils trop ou pas assez ?
-
Pas toujours les moyens de travailler à la maison : conditions d’étude difficiles, travaux domestiques à
assumer pour les filles
-
Plages horaires trop larges et mal aménagées : 7h à 17h et pas de salle de travail
-
Contexte spécifique de Mayotte : éloignement lieu d’habitation établissement
Leurs propositions
: études surveillées/encadrées, élargir les emplois du temps des volontaires pour que les
familles acceptent de laisser les élèves plus longtemps dans l’établissement.
Leur classe idéale
:
-
effectif réduit qui limite les tensions entre élèves et évite l’anonymat,
-
Un lieu agréable : salles de classes adaptées et équipées
-
respecter les rythmes biologiques
Ce qui crée la démotivation et la motivation
Démotivation :
-
mauvaises conditions de travail
-
équipes éducatives instables
-
mauvaise ambiance de classe
Motivation :
-
Le plaisir : la satisfaction, l’estime de soi, la reconnaissance de l’enseignant et de l’entourage
-
Etre dans une filière choisie
-
Considérer l’élève comme un individu en devenir sur un plan personnel et professionnel : empathie de
l’enseignant envers les élèves
-
Donner du sens aux programmes (interdisciplinarité, adaptation des programmes, valorisation de la
culture des élèves)
-
Donner du temps pour l’acquisition des connaissances
-
La variété des activités et des supports
-
Au LP les élèves s’épanouissent dans des activités qui débouchent sur des réalisations concrètes
-
Les périodes de formation en milieux professionnels sont valorisantes
La réussite est un facteur de motivation fort pour les élèves. Ceci pose la question du sens de la note.
Evaluations
-
D’après les élèves tout travail doit être noté. Les enseignants insistent sur l’effort déployé pour obtenir
cette note alors que paradoxalement le système éducatif est basé sur la note.
-
Corrections des devoirs : donner des critères précis de correction, considérer la correction comme un
outil de remédiation
Conclusion
A Mayotte, malgré les difficultés matérielles, l’école est ressentie par les élèves comme un réel enjeu,
d’autant plus pour les filles qui la perçoivent comme un vrai facteur d’émancipation.
Propositions concrètes pour le lycée professionnel de Kawéni
-
Compléter l’emploi du temps par des études en autonomie ou surveillées
-
Salles équipées pour des études dirigées avec le personnel formé
-
Véritable soutien en français
Question N° 13
Comment prendre en charge les élèves en grande difficulté ?
Tout d’abord, qu’est ce qu’un élève en grande difficulté ? Ce n’est pas seulement un élève qui a de
mauvaises notes.
C’est un élève qui a des problèmes :
- d’apprentissage
- relationnel
- semi-moteurs
- sociaux
- matériels
- psychologiques
I- comment repérer et prévenir la grande difficulté ?
A
– Le repérage :
Par qui
? Tous les acteurs de la communauté éducative, et avant tout l’enseignant, qui voit l’élève le plus
souvent. ( Professeur principal, CPE, Co-psy, assistant social, chef d’établissement, camarades, délégués.
Comment
? Par ma mise en commun de toutes les observations faites par les différents acteurs
de la
communauté scolaire, ce qui nécessite des réunions régulières pour pouvoir repérer le problème le plus tôt
possible, et les prévenir.
Par la valorisation
du rôle des délégués de classe.
B
- La prévention
:
1-
Fédérer les classes
Pour éviter que certains élèves se retrouvent en grande difficulté il faut créer une plus grande cohésion au
sein des classes, une solidarité et leur apprendre à vivre ensemble.
Comment ?
En organisant, dès le début de l’année scolaire, des activités pour souder la groupe-classe, pour créer une
dynamique positive.
Avec l’équipe pédagogique
-
Mener des projets fédérateurs
-
Organiser des sorties
-
Créer des associations
-
Mettre en place des activités
-
( théâtre, danse, sport)
-
Tournois
-
Marches d’orientation …
Entre élèves (d’où le rôle des délégués)
-
sorties ensembles
-
sport
-
cinéma
-
activités diverses fédératrices qui
permettront aux différents individus d’une
classe de mieux se connaître et donc de
s’accepter et de vire ensemble
2-
Fixer les objectifs
( civiques et pédagogiques)
-
à la classe
-
à l’élève
Enoncer, expliquer et faire respecter les règles.
3-
Travailler avec des groupes restreints.
4-
Mettre en place un système de tutorat
( binôme-parrainage )
-
Entre un élève plus fort et un élève plus faible.
-
Travail en binôme
5-
Favoriser la pédagogie de la réussite :
-
en favorisant la sanction positive
-
en mettant en place des systèmes de récompenses, sur différents plans
( travail – résultats –comportement- progression ) individuelles ou pour le groupe –classe ( meilleur
esprit de groupe)
-
valoriser la progression, plus que la note en soi
6 -
Multiplier et diversifier les types d’approches.
-
pédagogie différenciée
-
enseignement
+
concret
-
Utilisation de supports variés ( vidéo – audio – informatique- Internet- presse…) permettant à
certains élèves de se raccrocher au cours.
-
Travail en petits groupes
II- Faut-il un enseignement adapte aux élèves en grande difficulté ?
A –
Développer :
-
les actions de soutien
-
l’aide individuelle
- 3 -
-
le suivi personnalisé
-
La pédagogie par objectifs, qui permet à chacun d’avancer à son rythme.
Possibilité :
Casser les systèmes de classes tels qu’ils existent au bénéfice de MODULES ETAPES, chacun géré par un
enseignant, à petits effectifs, que chaque élève atteindrait à son rythme au cours d’une année.
B
-
Adapter les rythmes d’apprentissage :
1-
Quotidiens :
-
Adaptés aux réalités locales ( culturelles, infrastructures, climat …)
ex : A Mayotte, climat tropical humide, est-il normal de faire travailler des élèves de 7h à 17h, sachant
qu’ils se lèvent à 4h 30 et rentrent chez eux à 18h. ?
-
en fonction des rythmes biologiques :
ex : les temps statiques d’attention, de concentration demandés sont-ils judicieux ?
2-
Annuels/ pluriannuels :
-
Permettre une progression adaptée aux rythmes de chacun.
-
Prévoir des dispositifs pour permettre d’étaler dans le temps les formations pour les élèves en grande
difficulté .
C -
Enseignement spécialisé et enseignement spécifique :
Les deux voies doivent coexister et se compléter.
-
Adopter l’Education Nationale et permettre d’accueillir de conserver et de réintégrer les élèves en
grande difficulté au sein des classes.
-
Adopter les infrastructures à l’accueil des élèves handicapés.
-
Créer les structures spécialisées permettant l’accueil et la scolarisation d’élèves en grande difficulté
et dont le système «
classique » ne pourrait assurer un bon suivi.
-
Développer les dispositifs relais permettant le suivi particulier d’élèves en grande difficulté, mais
toujours dans le but de les intégrer au sein de la classe d’origine.
Question N° 17
Comment améliorer la qualité de la vie des élèves à l’école ?
1-
Rythmes scolaires
Réaménager le calendrier scolaire de Mayotte.
Prolonger les vacances
de Noël ( saison chaude ) et avancer
la rentrée au mois d’août.
-
Suppression des horaires ramadan.
-
Repenser les fréquences des transports en commun.
-
Réduire les journées de travail élèves et utiliser les heures libres pour des activités parascolaires ou
temps libre.
2 - Etablissements scolaires( architecture, hygiène et sécurité )
-
Concertation et participation à la construction des établissements scolaires avec les architectes.
Enseignants donnant leur avis.
-
Amélioration du confort climatique acoustique et sonore, et la luminosité des salles en évitant les vis
à vis.
-
Privilégier les espaces verts.
-
Equiper les établissements en structures sportives ( piscine)
-
Grouper les salles par pôles disciplinaires.
-
Créer un foyer en autogestion ; Lieu de repos, d’échanges, de collations, point de départ d’initiatives
diverses( kermesses, voyages etc.…)
-
Salles d’études et de travail
-
Installer des bancs extérieurs, des distributeurs de boissons.
-
Créer un internat (surtout) pour les LP Hôteliers et LP en général.
-
Installation d’une crèche dans l’établissement ou à proximité (aide aux usagers de l’école et support
pédagogique)
-
Un infirmier à temps plein (toute la semaine)
-
Une assistante sociale à temps plein.
-
Revoir l’hygiène et l’état des locaux, sanitaires (douches et multiples points d’eau)
-
Distributeur
de préservatifs et de protections périodiques. (participation symbolique)
-2-
-
Présence obligatoire du comité d’hygiène et de sécurité.
-
Prévoir des abris ouverts en cas de pluie.
3 - Les adultes qui peuvent améliorer la qualité de la vie
-
Recruter des CEJ, des animateurs ou aides éducateurs ( informatique, ateliers artistiques etc.)
-
Faire davantage intervenir des artistes (arts plastiques, musique) Aspect
Culturel, ludique et formateur.
-
Solliciter les parents d’élèves qui peuvent ou veulent intervenir dans la vie du lycée.
-
Intervention d’anciens élèves partis étudier en métropole afin de préparer les élèves désireux de
poursuite d’études (montrer les réalités métropolitaines).
4 - La restauration scolaire et obligatoire
-
Créer un restaurant scolaire avec prélèvement automatique sur les bourses
-
Favoriser l’équilibre alimentaire en fréquentant le restaurant.
-
Eviter le détournement des bourses.
Trois priorités pour l’école :
1 : Transmettre les savoirs.
2 : Construire un citoyen.
3 : Restaurer la respectabilité.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.