Rapport de stage d initiation

8 864 lecture(s)

Télécharger la publication

Commenter Intégrer Stats et infos du document Retour en haut de page
jonnismoche
publié par

suivre

Vous aimerez aussi

Communication externe d

Communication externe d

de jonnismoche

La fonction financiere

La fonction financiere

de jonnismoche

suivant
Du 23/06/2007 au 23/07/2007 Réalisé par : Hilali Jihane Encadrant pédagogique : Mr. Daanoune Rachid Encadrant professionnel : Mr.Lamrraoui Jamal 1 Année universitaire 2006/2007 Remerciement : En premier lieu, je tiens à remercier, ma famille dont le soutien moral et matériel m’a permis le suivie de mes études. Je tiens à remercier : Mr. SOUAL, directeur du Pôle Dépôts et Consignations, pour m’avoir permis d’effectuer ce stage professionnel au sein de son organisation. Mr Lamraoui Jamal, mon encadrant au sein de la Caisse de Dépôt et de Gestion, qui n'a guère hésité à déployer tous ses efforts pour m’accompagner et m’orienter, tout le long de mon stage. Mr. ABBASSI Ahmed,, responsable de l’Entité production bancaire pour sa disponibilité et ses remarques pertinentes, empruntées d’expérience. J'aimerais aussi remercier les membres de l'unité "production bancaire" pour leur coopération et leur sympathie, plus particulièrement Madame Achour Hanane. 2 Année universitaire 2006/2007 Bref, je remercie tout le personnel de la Caisse de Dépôt et de Gestion et tous ceux qui ont contribué à ce que nous passions notre stage dans les meilleures circonstances qui soit. Introduction La caisse de dépôt et de gestion (CDG) est un établissement public autonome doté de la personnalité civile et de l'autonomie financière. Créée par le Dahir du 10 février 1959, la caisse s'est vue confier d'emblée la mission de collecter l'épargne d'origine institutionnelle pour la mettre au service du développement du pays tout en lui assurant sécurité et rentabilité. Confondue avec un établissement de crédit, la caisse de dépôt et de gestion (CDG) reste néanmoins le principal animateur des marchés financiers et promotionnel de l’investissement. En fait, on ne peut l’assimiler à une banque puisqu’elle ne peut accéder de façon directe à l’épargne publique ; comme elle ne peut octroyer des crédits, elle est donc comptée parmi les organismes financiers publics spécialisés. Consciente du rôle que joue la CDG dans le développement de l'économie marocaine et également consciente du rôle que joue le stage dans la familiarisation de tout étudiant avec le monde de l'entreprise et dans le cadre de la formation par l'action au sein de l'école nationale de commerce et de gestion de Tanger dans laquelle je poursuis mes études supérieurs, j'ai choisi d'effectuer mon stage d'initiation au sein de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG). Le présent rapport est articulé autour de trois parties : 3 Année universitaire 2006/2007 La première partie va traiter une présentation détaillée de la CDG avec son historique, son organisation, ses missions, ses activités, ses filiales,... La seconde partie présentera la direction au sein de laquelle j'ai effectuée mon stage (DD), il inclura notamment les missions de la direction, ses principaux déposants institutionnels, la structure et l'analyse des dépôts et l'organisation de la direction. La troisième et dernière partie au pour but de détailler toutes les tâches les procédures effectuées au sein de cette direction plus précisément l’entité « production bancaire » CHAPITRE 1 : PRESENTATION DE LA CDG : Introduction : La Caisse de Dépôt et de Gestion s’est transformée au fil du temps en un groupe de premier plan, acteur majeur de l’économie nationale. Impliqué dans les principaux projets structurants du Maroc, le Groupe CDG est aujourd’hui le premier investisseur institutionnel du Royaume. Son ambition est de contribuer activement au développement économique et social du pays. 4 Année universitaire 2006/2007 Avec plus de 5 000 collaborateurs, une trentaine de filiales – métiers et près d’un million de clients servis au quotidien, le Groupe Caisse de Dépôt et de Gestion est un acteur de référence dans tous les métiers dans lesquels il évolue : Gestion des fonds institutionnels et retraites, Banque, Finance et Assurance et Développement territorial. SECTION I : FICHE TECHNIQUE DE LA SOCIETE : Statut juridique : Etablissement Publique Date de création : 10 Février 1959 Domaine d'activités : Gestion des ressources D’épargne Produits et services : recevoir, conserver et gérer des ressources d'épargne qui de par leur nature ou leur origine, requièrent une protection spéciale. Directeur Général : M. Mustapha BAKKOURY 5 Année universitaire 2006/2007 Directeur Général Adjoint : M.Abdesselam ABOUDRAR Secrétaire Général : M. Ali HARRAJ Coordonnées : Adresse: Place Moulay Hassan, BP 408 - Rabat Téléphone : 037 76 55 20 Fax : 037 76 38 49 • le groupe CDG en chiffre : • Chiffres Clés 2005 au 31/12/2005 : - Total ressources (CDG et organismes gérés) : 96.86 Mds DH - Dépôts : 40 Mds DH - Total bilan : 50 Mds DH - Portefeuille obligataire (CDG et organismes gérés) : 31.751 Mds DH - Produit Net Bancaire (CDG): 1.321 MDH - Résultat net (CDG) : 1.658 MDH • Indicateurs clé : 6 Année universitaire 2006/2007 - Près de 5000 collaborateurs - Plus de 450 MDH en charges de personnel - Plus de 14000 heures de formation - 100 milliards de dirhams d'actifs sous gestion - 35 filiales spécialisées - 44 participations - 4 400 lits d’hôtels - 45 000 logements construits - Près d'un million de clients servis au quotidien : Etat, collectivités locales, entreprises publiques et privées, associations et fondations, professions libérales et particuliers. • Les participations stratégiques: Société Part CDG Capital Caisse Marocaine des Marchés (CMM) 99.07% 70.000.000 DH Crédit Immobilier et Hôtelier (CIH) 57.55% 3.323.363.100 DH Lotteries National 100% 5.000.000 DH MAROC Leasing 69.10% 159.495.000 DH Société Centrale de Réassurance (SCR) 94.41% 300.000.000 DH 7 Année universitaire 2006/2007 SOFAC Crédit 75.96% 141.666.400 DH Source : rapport annuel du groupe CDG de 2005 • Les valeurs de la CDG : La CDG a tracé pour sa continuité quatre principes et obligations qui cherchent toujours à les remplir à savoir : Innovation : et créativité de valeurs et de richesse afin d’innover et de développer pour mener dans les bonnes conditions l’activité de la CDG. Synergie : Les synergies que le groupe essaye de mettre en œuvre alimentent et enrichirent l’esprit du groupe et le sens de partage. Performance : source de la rentabilité des ressources et moyen très efficace capable de créer de la valeur pour la collectivité, est le garant de la pérennité de cet établissement. Citoyenneté : la CDG considère que responsabilité citoyenne est au cœur de ses choix, de ses missions et de ses actions. SECTION II : HISTORIQUE : a. 1956-1967 : Consolidation de la souveraineté : Le Maroc, indépendant depuis 1956, se dote des instruments économiques et financiers nécessaires à l'élargissement et la consolidation de sa souveraineté. La création par l'Etat de la CDG, en 1959, s'inscrit dans cette perspective. L'objectif majeur des Pouvoirs publics jusqu'au milieu des années 60 vise la mobilisation de l'épargne au profit de l'investissement. Sont créées alors des institutions ayant pour mission de centraliser l'épargne, distribuer les crédits et dynamiser le marché financier. 8 Année universitaire 2006/2007 b. 1967-1972 : L’essor de l’industrie hôtelière marocaine : La dynamisation du marché financier se poursuit par la réforme de la Bourse en 1967, la CDG en devenant un acteur actif par ses placements. En créant la SNI (Société Nationale d'Investissement), les Pouvoirs publics se dotent d'un outil efficace d'orientation des investissements au profit de l'économie nationale. Cette période est celle du choix du tourisme comme secteur prioritaire. La CDG s'implique activement dans cette nouvelle industrie par la création d'un nombre important d'unités hôtelières, notamment dans le Nord par le biais de sa filiale Maroc-Tourist. C'est à cette époque que le Crédit Immobilier et Hôtelier (CIH), spécialisé dans le crédit à l'immobilier et à la construction d'hôtels notamment, devient après sa restructuration une filiale de la CDG. c. 1973-1982 : La marocanisation : La Marocanisation des industries et des services à partir de 1973 stimule l'initiative privée nationale et favorise plus particulièrement le développement de l'industrie. L'Etat élargit en même temps la couverture sociale des salariés. L'action de la CDG s'inscrit activement dans cette politique notamment dans les domaines suivants : ⇒Participation à la marocanisation de Lafarge - Maroc, de la Société marocaine des Etablissements J.J.Carnaud et Forges de Basse Indre et de la CIFM ; ⇒La gestion des unités hôtelières de la CDG est confiée au privé marocain et étranger ; ⇒Lancement du programme d'aménagement des zones industrielles de Salé, Khémisset, Nador, Settat, Bouznika, Marrakech et Ben M'Sik ; ⇒Création du RCAR (Régime Collectif d'Allocation de Retraite) ; d. 1983-1993 : L’ajustement structurel (PAS) : 9 Année universitaire 2006/2007 Cette décennie est celle de l'ajustement structurel destiné à rétablir les grands équilibres économiques et financiers. En cette période d'austérité, la CDG poursuit une politique d'investissement dans trois secteurs prioritaires pour les pouvoirs publics :  L'immobilier- tourisme : La Caisse aura achevé, au total, la construction de 21528 logements et mis en place une infrastructure hôtelière de 7 222 lits (10% de la capacité nationale) ;  Financement des infrastructures locales par le biais du FEC (Fonds d'Equipement Communal) et par des partenariats avec les Collectivités locales.  Aménagement de zones industrielles ; Dans le domaine de la prévoyance, elle procéda à la création de nouveaux produits : retraite complémentaire, retraite des avocats, retraite pour les commerçants et artisans (Ad Damane Al Hirafi) ... e. A partir de 1993 : La privatisation et la déréglementation : Le nouveau contexte économique et financier marqué par la libéralisation progressive de l'activité économique, les privatisations et la déréglementation des marchés financiers amène la CDG à élaborer et adopter, en 1996, un plan de développement stratégique qui se traduit, entre autres, par l'introduction des nouveaux métiers financiers et une approche de partenariat avec ses principaux clients. f. Les années 2000 : développement & partenariats stratégiques : Dès le début des années 2000, et en vue de contribuer fortement aux objectifs de développement économique et social national, la CDG s’est fixée comme orientations stratégiques : • le développement et l’approfondissement des activités sur le marché financier ; • le développement de l’épargne longue et l’amélioration de la couverture sociale à travers son repositionnement en matière de gestion des retraites ; • le développement des véhicules du capital investissement ; 10 Année universitaire 2006/2007
Les commentaires (1)
Écrire un nouveau message

17/1000 caractères maximum.

meryeme.sakre

hhh

mardi 29 juillet 2014 - 19:24
Lisez à volonté, où que vous soyez
1 mois offert, sans engagement Plus d'infos