Etude Deloitte budget Noël

De
Publié par

Communiqué de presse Contacts AnneSophie Van Elslande Marie Goislard Relations Presse Deloitte Agence Rumeur Publique + 33 (0)1 55 61 21 94 + 33 (0)1 55 74 52 33 avanelslande@deloitte.fr marie@rumeurpublique.fr Noël 2014 : Avec un budget cadeaux en baisse de 2,7%, les Français privilégieront leurs enfants et leur conjoint Pour la première fois cette année, le livre arrive en 1ère place des cadeaux souhaités et offerts NeuillysurSeine  jeudi 13 novembre 2013SOUS EMBARGOJUSQU’A6h Deloitte publie sa 17ème édition de l’étude de Noël sur les intentions d’achats des consommateurs européenspour les fêtes de fin d’année. Plus de 17 000 consommateurs dans 17 pays de l’Europe de l’Ouest, de l’Est et l’Afrique du Sud ont été interrogés au cours destrois premières semaines d’octobre2014 afin de mieux connaître leurs intentions de dépenses en cadeaux pour Noël, leurs budgets alimentaires pour les repas de fêtes ou en sorties.  Le budget moyen des Français pour les fêtes de fin d’année est en baisse : 518€, soit – 4.
Publié le : jeudi 13 novembre 2014
Lecture(s) : 10 560
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins
Communiqué de presse ContactsAnneSophie Van Elslande
Marie Goislard
 Relations Presse Deloitte Agence Rumeur Publique + 33 (0)1 55 61 21 94 + 33 (0)1 55 74 52 33 avanelslande@deloitte.frmarie@rumeurpublique.frNoël 2014 : Avec un budget cadeaux en baisse de 2,7%, les Français privilégieront leurs enfants et leur conjoint Pour la première fois cette année, le livre arrive en 1ère place des cadeaux souhaités et offerts NeuillysurSeine  jeudi 13 novembre 2013SOUS EMBARGOJUSQU’A6hDeloitte publie sa 17ème édition de l’étude de Noël sur les intentions d’achats des consommateurs européenspour les fêtes de fin d’année. Plus de 17 000 consommateurs dans 17 pays de l’Europe de l’Ouest, de l’Est et l’Afrique du Sud ont été interrogés au cours destrois premières semaines d’octobre2014 afin de mieux connaître leurs intentions de dépenses en cadeaux pour Noël, leurs budgets alimentaires pour les repas de fêtes ou en sorties. Le budget moyen des Français pour les fêtes de fin d’année est en baisse: 518€, soit –4.5% par rapport à 2013 303 €, le montant des dépenses en cadeaux en baisse de 2,7% Pour la première fois cette année, le livre arrive en 1ère place des cadeaux souhaités et offerts 2/3 des achats de noël seront réalisés en magasins, dont 48% dans les Hypermarchés qui progressent En France,à 518 €,le budget des fêtes de Noëls’infléchit de 4,5% mais reste audessus de la moyenne européenne (488€)
Dans un contexte économique morose, les Français restent attachés à la tradition de Noël, avec un budget de 518€ en moyenne, en baisse de 4,5% par rapport à l’an dernier, mais audelà de la moyenne européenne (488).En priorité des intentions d’achatsdes français arrivent les cadeaux à destination de leurs enfants et de leur conjoint malgré un léger retrait du budget total des cadeaux de 2,7% à 303€.Les économies porteront principalement sur les sorties et les loisirs (48€ soit17.7%) et plusà la marge sur les repas (168€ en baisse de 3.3%), démontrant l’attachement des Français au moment de convivialité du repas familial de Noël.
Des cadeaux surtout pour les enfants et les conjoints, et succès sans conteste du livre au pied du sapin
Les Français privilégieront nettement les cadeaux aux enfants(45€ par cadeau)et aux conjoints, et consacreront un budget moindre pour les autres membres de leur cercle proche (12% avec une moyenne de22€ par cadeau).
Pour la première fois depuis 17 ans, le livre arrive en première position des cadeaux souhaités et offerts. Les cadeaux les plus offerts aux adultes seront les livres puis les chocolats, les parfums et cosmétiques. Le critère éducatif est le critère numéro un dans le choix des cadeaux pour les enfants avec en tête des cadeaux les plus offerts, les jeux de construction, les jeux éducatifs et les livres. Pour les adolescents, le top 3 reste identique à Noël 2013 : les jeux vidéo, l’argent et les livres.
Des achats de Noël guidés par la recherche de promotions
Les Français continuent de vouloir acheter malin pour leurs achats de Noël et plébiscitent à ce titre les promotions. Bonne nouvelle donc pour les distributeurs qui, bénéficiant d’un avantagede taille, disposent encore de quelques marges de manœuvre pour proposer des promotions attractives.
« La sensibilité au prix restera très forte cette année encore. Pour trouver les meilleures promotions, les Français prévoient de rechercher en priorité leurs cadeaux en grandes surfaces plutôt que sur internetafin d’accéder aux meilleures offresdes distributeurs »déclareStéphane Rimbeuf, Associé responsable Consumer Business chez Deloitte France.
Dans leur grande majorité, les Français réaliseront leurs achats de cadeaux dans les magasins pour les 2/3 d’entre eux. Le canal internet affiche un recul de 5 points avec 1/3 des français qui effectueront leurs achats en ligne, un recul qui touche principalement les produits phare comme la musique, la vidéo et les produits high tech.
Les distributeurs/hypermarchés sont donc privilégiés pour 48% des français contre 38%en 2013 suivis des chaînes spécialisées (32% contre 37%). Concernant les dépenses alimentaires, les hypermarchés sont toujours fortement plébiscités par 80 % des consommateurs (78% l’an dernier).
Foule attendue dans les magasins pendant la première quinzaine de décembre
Les consommateurs français seront un peu plus attentistes dans la réalisation de leurs achatsqu’en 2013. Fin novembre, ils seront 43% à avoir réalisé la majorité deleurs achats contre 47% l’an passé. Ces achats seront reportés essentiellement sur les derniers jours avant les fêtes ; au total, 57% des achats seront réalisés en décembre (39% sur la première quinzaine contre 34 % en 2013 et 18% sur la deuxième contre 15%).
«Si le budget prévu par les Français pour les fêtes de fin d’année se resserre encore un peu, le budget cadeau arrive à se maintenir sur le long terme, pour le bonheur du cercle très proche de la famille.»commenteStéphane Rimbeuf, Associé responsable Consumer Business chez Deloitte.
Cette étude est disponible exclusivement sur demande auprès du service de presse
A propos de Deloitte
Deloitte fait référence à un ou plusieurs cabinets membres de Deloitte Touche Tohmatsu Limited, société de droit anglais (« private company limited by guarantee »), et à son réseau de cabinets membres constitués en entités indépendantes et juridiquement distinctes. Pour en savoir plus sur la structure légale de Deloitte Touche Tohmatsu Limited et de ses cabinets membres, consulterwww.deloitte.com/about. En France, Deloitte SAS est le cabinet membre de Deloitte Touche Tohmatsu Limited, et les services professionnels sont rendus par ses filiales et ses affiliés.
Deloitte fournit des services professionnels dans les domaines de l’audit, de la fiscalité, du consulting et du financial advisory à ses clients des secteurs public et privé, quel que soit leur domaine d’activité. Fort d’un réseau de firmes membres dans plus de 150 pays, Deloitte allie des compétences de niveau international à un service de grande qualité afin d’aider ses clients à répondre à leursenjeux les plus complexes. Nos 210 000 professionnels sont animés par un même objectif, faire de Deloitte la référence en matière d’excellence de service. En France, Deloittemobilise un ensemble de compétences diversifiées pour répondre aux enjeux de ses clients, de toutes tail les et de tous secteursdes grandes entreprises multinationales aux microentreprises locales, en passant par les entreprises moyennes. Fort de l’expertise de ses9 000 collaborateurs et associés, Deloitte en France est un acteur de référence en audit et risk services, consulting, financial advisory, juridique & fiscal et expertise comptable, dans le cadre d’une offre pluridisciplinaire et de principes d’action en phase avec les exigences de notre environnement.
© 2014 Deloitte SAS
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.